1

BFM TV reconnaît enfin : « ne pas trop aller à rebours de la parole officielle »

Le 25 janvier 2022, Céline Pigalle, directrice de la rédaction de BFM TV, intervenait à la journée de conférences et de débats organisée par l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information (AJSPI) et diverses sociétés savantes scientifiques françaises. Tous les deux ans, elles mettent en place des journées Sciences et Médias dont, cette année, le thème principal  était « Raconter la science en temps de crise ».

Lors d’une une table ronde intitulée « Les médias face à la crise », consacrée au traitement de la crise sanitaire et aux leçons à en tirer, elle a déclaré: « À mon avis, il y a quand même une chose très singulière dans cette crise, c’est la politisation des débats scientifiques. Nous, on est très habitués à être au cœur de cette mêlée politique, mais quand d’un seul coup la science est un enjeu dans le débat politique… Finalement si on reprend un enjeu très basique, très prosaïque : quand Sibeth Ndiaye dit « on ne va pas avoir besoin de masques parce que finalement on ne saurait pas comment les porter », vous voyez, on est sur quelque chose de…  Dans un moment aussi, où on vous dit qu’on est en guerre et où toute la notion de cohésion générale de la société, vous êtes rappelés au fait qu’il ne faut pas non plus trop troubler les gens. Et finalement, même si on a tenté au maximum de s’extraire de tout ça, pas trop aller à rebours de la parole officielle, puisque ce serait fragiliser un consensus social. Vous voyez, ce sont vraiment des circonstances très, très singulières ».
Quel bel euphémisme !
 
Nul n’était besoin des aveux de la directrice de la rédaction de BFM TV mais ça va toujours tellement mieux en le disant !
 
À suivre.
 
Mitrophane Crapoussin
https://www.youtube.com/watch?v=UyDATVRFWxI