1

BHL fait des piges à Paris Match et tague les barricades d’Odessa…

Réalisant que ses photos auprès d’un Ukronazi repéré faisaient désordre voire très provoc, notre philosophe belliciste national s’est métamorphosé en reporter de Paris Match. Les milliards de papa étant insuffisants, à soixante-treize ans, BHL est encore obligé de travailler et la rédaction de l’hebdomadaire a profité de sa faiblesse pour le dépêcher dans un pays en guerre… Certes, à Odessa, toujours en paix… À «Odessa, concentré de civilisation, de culture et de beauté, c’est le Sarajevo du méga-sniper Poutine», selon le penseur télévisuel.

Évidemment, la photo avec l’Ukronazi est volée et l’Ukronazi n’en est pas un:  « Un reporter canadien, qui a une conception bizarre de la confraternité, a posté sur les réseaux sociaux une photo qu’il a prise, à mon insu, du gouverneur Marchenko et de moi. Et la twittosphère, arguant du fait que le gouverneur commanda, de 2015 à 2017, une unité de partisans, le bataillon Aidar, où l’on trouvait une poignée de nationalistes d’extrême droite, s’est emparée du cliché pour troller qu’un intellectuel juif s’affiche avec un néonazi… Répondre que rien, chez le Marchenko que je connais et que j’ai, à deux reprises, interviewé, ne justifie cette accusation ignoble »

« Est-ce pour cela que sa tête est mise à prix par un groupe de « patriotes russes » pour un million de roubles ? Qu’il est désigné par une chaîne de télévision de Moscou, Russia 1, comme un « ange de la mort » qu’il faut traquer ? » se demande Paris Match. Difficile de prendre au sérieux la première affirmation qui circule, surtout sur des groupes extrémistes aux relents nationalistes. »

Et pour peaufiner sa belle image, n’hésitant pas à massacrer son costard sur mesure, dans un ultime élan de jeunesse, agrippé à un sac de sable, BHL s’est emparé de bombes jaunes et bleues pour taguer le mur « d’une barricade » (?) et y inscrire un photogénique : Liberté, Égalité, Fraternité, prouvant ainsi aux lecteurs du N°3804 de Paris Match qu’à plus de soixante-dix ans, s’il philosophait toujours aussi mal, il pouvait encore s’accroupir. Surtout devant le pouvoir du moment… dont Macron.

 

Mitrophane Crapoussin

 

Qui veut rire? 
Après son allocution place Maïdan en 2014, voici celle de BHL depuis Odessa en mars 2022. Surtout, ne coupez pas le son, vous auriez peur.