Biden prêt à reconnaître la victoire de Trump, s’il est exonéré de poursuites…


Le 14 décembre, date retenue par les avocats de Trump pour déposer les dossiers des preuves de la fraude, approche. Dans le clan de Biden, l’inquiétude grandit à vue d’œil. Je ne reviendrai pas sur les différents aspects du fonctionnement des preuves. À « Riposte » nous avons la chance d’avoir des contributeurs qui l’exposent avec talent.
Si Biden commence à se sentir de plus en plus mal, il faut savoir que dans le clan Obama, l’air commence à se raréfier. Dans le cas où les juges valident la fraude, Trump sortira l’artillerie. Autre fraude : celle des machines à voter de Dominion liées à l’arnaque ACORN d’Obama.

Trump n’a eu de cesse pendant des mois d’en parler. Accusant publiquement Obama d’être le plus grand organisateur de fraude de l’histoire de l’Amérique. En vain. Il n’a pas été entendu. Comment pourrait-il l’être ? Puisque les chaînes de radio et de télévision qui lui sont hostiles se permettent d’arrêter la retransmission d’un de ses discours dont la teneur leur déplaît. Il est donc clair que la machine judiciaire avance à grands pas, et la transition de la simple attention juridique vers la mise en évidence de la fraude électorale criminelle touchera tous les secteurs des théâtres constitutionnels des États-Unis d’Amérique : civil, sécurité nationale et internationale, et montrera au peuple de quelle façon il a été floué lors de l’élection présidentielle de novembre, mais aussi de quelle façon il a été trompé depuis des décennies.

Le clan Biden travaille d’arrache-pied sur un compromis avec les avocats de Trump. Il s’agirait tout simplement de concéder l’élection en faveur de Trump, et dans le même temps, de négocier une grâce, pour toutes les malversations dont Biden s’est rendu coupable lui-même, et au travers de  membres de sa famille. D’enterrer les attaques à propos des dossiers compromettants trouvés dans le portable du fils de Joe Biden, Hunter. D’effacer toutes poursuites éventuelles envers Obama à propos du dossier ACORN – j’en parlerai une autre fois. Comme nous pouvons le constater, c’est du « lourd ». Il va de soi qu’un tel accord protégerait bien sûr d’abord les Biden, mais servirait essentiellement à Obama, Brennan et d’autres acteurs de l’État profond, qui ne veulent pas être poursuivis pour trahison.

Avez-vous compris ? Je vous éclaire davantage.

Biden déclare : Trump a gagné. Il y a eu des dysfonctionnements dans le système avec les machines à voter. Je me retire. Mais, je vous vends Obama, dont j’ai été le colistier et partenaire dans l’installation de la fraude. Il pourra le faire puisque Trump l’aura grâcié. Obama malmené intervient et dit : « Je suis innocent. J’ai été trompé par des gens mal intentionnés. Ils ont agi derrière mon dos. Je n’étais au courant de rien. » Quelques personnages visibles de l’État profond diront qu’ils ne sont en rien responsables, étant à l’extérieur du pays. Quelques lampistes seront jetés en pâture comme d’habitude. Trump sortira immensément grandi et fera un deuxième mandat.

Si Trump n’accepte pas d’accorder la grâce, Biden se maintiendra dans la position du vainqueur. La machine judiciaire se mettra en route et fera du sur-place. Les juges Républicains ne sont pas des gens doués de courage. On peut s’attendre à des retournements de veste. Les Démocrates verront de quel côté souffle le vent. La trahison ou la perte de mémoire sont des pratiques courantes en politique.

À la télévision de Hong Kong, ce matin, j’ai pu entendre un journaliste raconter l’histoire suivante, traduite par l’équipe de GNews-org.
« Vous savez, en réalité, Joe Biden ne veut pas demander la grâce à Trump, parce qu’il le déteste. À l’occasion d’une conversation houleuse qu’il a eue avec des membres de l’équipe Obama, on lui a fait comprendre que s’il ne se soumet pas au projet de demander la grâce, c’est Obama qui sera poursuivi. Biden s’en fiche. Il le déteste ».

Pendant huit ans, Obama n’a eu de cesse de se moquer de lui, de rire ouvertement de ses gaffes et de ses lapsus à répétition. Alors, pour le convaincre, les membres de l’équipe de l’ancien Président n’ont eu comme moyen de persuasion que de lui fracturer une cheville. Ainsi, dit le journaliste hongkongais : « L’histoire officielle sur la récente blessure de Biden s’étant fracturé la cheville en promenant son chien, personne n’y croit. À part les ignorants. »

Et il est parti d’un grand éclat de rire.

Raphaël Delpard

image_pdf
0
0

39 Commentaires

  1. Ecoutez, je vois des avis d toute sorte, personnellement je soutiens Trump parce qu’il a été un bon président pour les US (le vrai malheur, c’est de savoir qu’en France les jeux sont déjà faits, Macron sera réélu en 2022 il ne faut pas se leurrer). J’espère que Trump va gagner et qu’il prouvera la fraude, sinon il n’aura été qu’une baudruche et c’est tout.

  2. Trump sait qu’il ne peut que gagner car il est l’envoyé de L’Armée qui en aucun cas ne veut de Biden qui est un traitre à la Patrie! Mais Trump et ses amis veulent aussi que cela ne puisse plus se reproduire et pour cela la fraude doit être démontré mondialement. La CIA et le FBI n’ont pas bougé pour le moment preuve qu’ils sont contre Trump et ont pris parti pour les mondialistes, il faudra donc aussi qu’il s’en occupe…..Sur cette vidéo vous avez la confirmation que l’Armée veut des tètes!!!! https://www.youtube.com/watch?v=xYfYF_GAYoo&feature=share&fbclid=IwAR2-W-Ti4Jqe5wgx6N4FYY5bo-yZxfx9oBTqi-VdcpmR9JfX-hQK-tIZwFM&ab_channel=WhataBeautifulWorldYoutubeChannel

  3. Les Russes commencent à s’intéresser à Dominion, le fraudeur en Chef ! Ils savent Tout.
    Bénéfique ou Mortel pour Trump ?

  4. Je suis quotidiennement les sites de réinformation américains et n’ai jamais lu ceci… D’ou vient cette information? Ça me parait peu crédible…

    • Exact, et le seul site de réinformation fiable est DREUZ.INFO, les autres sont parcellaires ou dépourvus d’impartialité.

  5. Là où l’on en est, tout cela semble vraiment de la politique fiction. Zemmour lui même le reconnaît.

  6. Bon, je dois avouer que je ne suis pas du tout un spécialiste des US !
    J’aime TRUMP pour ce qu’il a fait pour son pays, ses citoyens, mais pas le bonhomme…
    Question de gout !
    Mais en ce qui concerne ces élections et tous les commentaires que je lis, je dois avouer que je suis perdu !
    « On » parle de cheville cassée mais en réalité il semble qu’il ait été placé un bracelet électronique à celle-ci, OBAMA, CLINTON qui font partie du complot…. de souterrains sous la maison de je ne sais plus qui où il se passerait des choses inavouables, etc….
    Quelle est la part de fabulation dans tout cela ?!…….

  7. ah bon, la « justice » américaine ne proclamerait pas biden intouchable?
    j’aimerai voir ça!
    franchement je ne sais pas si votre info est de la méthode coué ou pas!

  8. Hors des griffes de la justice une promenade à travers Washington de Joe Biden et d’Hussein Obama recouverts de goudron et de plumes , relayée par les TV du monde entier serait indispensable et salutaire.

  9. Si en graciant le vieux bidet il peut sortir gagnant , pourquoi pas . De toutes façons il n’en a plus pour très longtemps ! Mais gracier obama où le fils biden non ! Pas question ceux là et les autres doivent payer !

    • C’est vrai. C’est très curieux. Surtout quand on voit des commentaires de merde qui passent, de plus avec une orthographe révoltante, style cassos.

  10. Oui absolument. Voici la source de la rumeur : https://www.brighteon.com/e654bf49-703c-4bfb-a654-9a5bf15cba30
    Un chinois que personne ne comprend à part si on maîtrise le mandarin. A noter la date du récit : 25 novembre ! Ca ne date donc pas de « ce matin » !! Mais bon si maintenant on va chercher des intervenants chinois pour valider les théories les puis délirantes, y compris que la Chine est impliquée dans la falsification des élections US, on n’a pas le cul sorti des ronces !

  11. De mon temps, on se contentait de casser un doigt. Mais il faut bien convaincre le vieux Joe.

  12. https://www.cnews.fr/emission/2020-12-01/face-linfo-du-01122020-1023394
    L’édition de ce soir 1er décembre de « Face à l’info » ouvre sur les élections américaines.
    Pour le gentil et propre sur lui Dimitri Pavlenko (« Radio-Classique », du groupe « Les Echos/Le Parisien », filiale du groupe LVMH de Bernard Arnault), il n’y a aucune preuve de fraude, parce que les recours de Trump sont balayés par les juridictions en charge du contentieux électoral dans les Etats-clés. Point final. Trump est mauvais perdant, mais Biden arrivant au pouvoir (0 problème pour Pavlenko), on peut penser qu’il s’obstinera après le 20 janvier, comme il l’a toujours fait dans ses affaires privées.
    EZ est bien seul… DP vise le « scrutin hors normes », sans vergogne.
    Tout ça, c’est la faute à la covid.. Hallucinant !

    • Je vous conseille pour votre salubrité mentale de ne pas regarder ces bourrages de crâne; on devient fou !!!

    • vous avez raison et quand j’ai vu ça , j’ai éteins la télé ….

    • Pavlenko est un conformiste avide de promotion : il est dans l’émission pour tenter de contrebalancer Zemmour.

  13. Y a danger, mon coco ! Donald va remplir les prisons, de Dém et de Rép ! Réveille toi il y a DANGER !!!

  14. Selon des informations de certains Services, Biden serait allé rencontrer le Président du Sénat américain, lui demandant un accord. Il reconnaît sa défaite en échange de la promesse que ni lui ni sa famille ne seront poursuivis. Ceci a été plus ou moins confirmé par un email intercepté mais qu’il est impossible de publier (!).

  15. Trump doit activer la loi martiale.
    Et surtout ne pas exonérer le vieux sénile, sa clique, les Obama et Clinton, etc
    des poursuites. Surtout pas.

    • Assez d’accord, il faut les écarter purement et simplement de toute affaire commerciale ou responsabilité. Tous les complices aussi.

  16. Biden est sur de son coup, il a tous les atouts en main. Comme le soulignait Trump ce dimanche, le DOJ (ministere de la justice) a une attitude plus que bienveillante a l’egard des pourris. Ce matin encore Barr, le patron du DOJ a estime qu’a ce jour il n’y a pas (encore) de preuve de tricherie, ben voyons.

    PS: en Arzona, il semble que la legislature ne sera pas en mesure de remettre en question les votes, car la majorite republicaine n’a pas suffisement de sieges pour convoquer une session extraordinaire qui necessite un majorote a 66%. Esperons que R.Giuliani a prevu le coup.

  17. Je suis pro-Trump mais là réellement, c’est du délire. Trump n’est pas mieux arrangé et il se démène comme un beau diable pour déjà convaincre son propre camp ou plutôt beaucoup de son propre camp qui sont tout sauf enthousiastes à combattre avec lui. Il est à court de temps et on lui demande des preuves matérielles et pas des témoignages et allégations. Si Trump arrive à battre les Démocrates corrompus on peut sans hésiter parler d’un génie sans égal de son temps tellement les choses semblent pliées : les Démocrates ont bien manœuvré et pour prouver leurs malversations il faut du temps et des capacités de l’état, ce qu’il n’a apparemment pas. Même le DOJ avec Barr est aux abonnés absents. Dur, dur!

    • Tu as raison, les corrompus sont chez les Dem et chez les Rep. Mais ça on le sait depuis longtemps, c’est pour cela que Trump a 2 lignes de défense : Guliani (Rep) et Powell (We the people).
      Non, tu n’as pas compris le DOJ et FBI. Va voir Alexis Cossette sur Radio Québec. Ils travaillent et Trump a fait au moins 20 destitutions/nominations depuis l’élection. Il travaille, il faut suivre.
      L’opération excellente c’est Francfort avec le Kraken, càd Flynn et McInerny. C’est haute-trahison et ça tombe sous le coup des dispositions que Trump a prises en 2018. Trump les prend tous dans sa nasse !

    • Les témoignages sous serment (les « affidavits ») SONT des preuves pour un tribunal.
      Comme un couteau sanglant avec empreintes digitales.
      Et ils en ont des centaines.

  18. La fin de votre texte est hilarante ! J’en riais encore avec ma femme 10 min avant d’ouvrir votre article !
    Merci à toute l’équipe d’avoir aidé Donald. Flynn et ses copains, ainsi que Guliani, Sydney, etc… tous les avocats.
    Et bravo au peuple américain qui s’est mobilisé pour son propre pouvoir porté par son Président.

  19. Ca c’est la seule issue raisonnable pourBiden, mais il faut démanteler les réseaux de traitres et sécuriser les prochains votes.
    Quand j’ai vu Guliani dire à Biden qu’il irait pas à la Maison Blanche mais en prison, j’étais sûr qu’il lacherait le vieux sénile.
    Mais attention ! pas de grâce pourles complices corrompus ! Il faut les mettre tous Tech, Médias Finance GAFA, etc , hors d’état de nuire, sinon ça ne sert à rien !

    • j’ai vu le dernier web journal d’ Alexis Cossette sur radio québec ; les carottes sont cuites pour Biden , Obama , Clinton , mais aussi le malade Kill Gates . Le KRAKEN a parlé ; Biden porte lui aussi un plâtre , comme Clinton , et d’autres … pour cacher le bracelet électronique … Le gal Flynn a déclaré que pour Trump c’est du sûr à 100% , il est le président !

      • J’aime bien regarder les vidéos d’Alexis Cossette mais quand je constate qu’il prend appui sur de vieilles photos prises il y a des années (Cf. les yeux gauches pochés de certaines célébrités (!)) pour les transposer au jour d’aujourd’hui franchement je deviens plus que dubitative quant à ses suppositions et/ou informations. Je me souviens également qu’il y a peu il avait partagé des vidéos de personnes « bien informées » qui indiquaient que les bulletins de vote américains étaient munis de codes inviolables !!! Dés lors je constate avec tristesse que beaucoup (trop) de monde nous prend pour des perdreaux de l’année 🙁

Les commentaires sont fermés.