Biélorussie : Macron et Merkel ne se cachent même plus…

Les pays européens sont passés à la vitesse supérieure en envoyant leurs plus beaux fleurons, Merkel et Macron, au front contre Loukachenko. Il faut dire que les pays de seconde zone que sont la Pologne et la Lituanie, deux pays plus connus pour l’exportation de leurs travailleurs à l’ouest (1) que pour la solidité de leur économie, n’arrivaient pas à leurs fins et Loukachenko chaque jour reprenait du terrain.

Ainsi donc Merkel, responsable de l’invasion de l’Europe par des millions d’Africains et d’Arabes, et Macron, seul Président élu en Europe avec moins de 20 % des voix de ses concitoyens et célèbre pour la manière dont ses troupes de choc alliées aux « Antifas » fracassaient les « Gilets jaunes », ont décidé d’intervenir en soutenant officiellement les manifestants au Bélarus.

Après que Macron s’est fait remettre en place (téléphone le 18 août) par Vladimir Poutine qui a souligné l’inadmissibilité de l’ingérence dans les affaires intérieures de la république et de faire pression sur les dirigeants bélarussiens, le Président français a tenté de sauver la face en se proposant de faire l’intermédiaire entre Loukachenko et les opposants. C’est il me semble une première en Europe, qu’un Président propose d’intervenir directement dans les affaires internes d’un pays. Il s’est d’ailleurs attiré un sarcasme de Loukachenko qui lui a proposé de venir faire l’intermédiaire avec les « Gilets jaunes ». Le cas Macron est donc enterré, reste Merkel qui, dans une étonnante déclaration quasiment passée inaperçue, a fait un parallèle entre Loukachenko… et Poutine, suite à ce que les Occidentaux appellent déjà « l’affaire Navalny ».

Quelques mots sur cette « affaire » : Navalny est un opposant au régime en Russie, il a goûté aux charmes de nos prisons pour quelques affaires d’escroquerie, et organise régulièrement des manifestations dans le pays. Ses supporters sont principalement des jeunes, Navalny ayant trouvé le bon langage avec eux. Il est ainsi arrivé à faire manifester des gamins de 12 ans dans les rues de Moscou… Un roi de la manipulation donc.

Navalny en déplacement à Omsk (ville dont je suis originaire, mais je promets, je n’y étais pas ces derniers jours !) a semble-t-il avalé un produit toxique, et est tombé dans le coma lors d’un vol de retour à Moscou. Immédiatement l’opposition – et les pays européens bien sûr – crient à l’empoisonnement – par Poutine bien sûr. Merkel tout de suite propose de soigner Navalny en Europe, et la famille de l’opposant accepte. Merkel téléphone à Poutine pour appuyer sa demande, Poutine bien entendu déclare ne pas y voir d’inconvénient et donc Navalny est arrivé hier dans un hôpital de Berlin.

Et immédiatement Merkel déclare en substance se réjouir que Navalny puisse être soigné en Allemagne et ajoute que « Avec elle, ni Loukachenko ni aucun autre Président ne pourront maltraiter l’opposition dans leurs pays ». Accusation quasiment directe contre Vladimir Poutine d’avoir empoisonné Navalny. Et Merkel rappelle donc ses bons services à l’opposition au Bélarus.

(Accessoirement pour les Français vivant en Haute-Savoie, Navalny y est propriétaire d’une magnifique propriété sur les bords du lac Léman, impossible de savoir s’il l’a payée avec des cadeaux de ses sponsors américains ou avec le produit de ses arnaques. Passons donc…

Photo: Source rusreinfo.ru

 

Photo: Source rusreinfo.ru

Revenons au Bélarus où Loukachenko ne cède rien aux manifestants, et contre-attaque en ordonnant la fermeture dès demain de toutes les entreprises en grève où les grévistes empêchent les non-grévistes de travailler. Excellente décision qui permettra de protéger le matériel des entreprises de la casse et du pillage, et qui met un bon coup de pied au cul des crapules syndicales qui, ultra-minoritaires, imposent leurs volontés à tous. Un peu comme en France en fait. Mais alors que Macron se couche, Loukachenko riposte.

Loukachenko a également rendu publiques ses instructions de « riposter immédiatement » à « toute incursion » au Bélarus par des éléments étrangers, lors d’un déplacement à Grodna, ville située à la frontière du Bélarus, de la Pologne (14 km) et de la Lituanie (3km). Ceci fait suite à des informations faisant état de « volontaires » lituaniens et polonais (des plombiers ?) se préparant à entrer clandestinement au Bélarus pour « aider » les manifestants. Aucune chance que les garde-frontières ne laissent passer quiconque…

Du côté de l’opposition, Svetlana Tsikhanovskaya, la candidate prétendant avoir gagné, a finalement déclaré renoncer à être candidate aux nouvelles élections qu’elle prétend organiser. Il semble que sa « carrure » ne suffise pas aux manipulateurs occidentaux. Par ailleurs des photos d’elles soutenant les terroristes albanais de l’UCK indisposent quelque peu au Bélarus, ainsi que sa rencontre avec l’ignoble BHL la semaine dernière. Il est probable qu’à Vilnius (Litvia, Lituanie) où elle est « réfugiée » en menant une vie luxueuse aux frais des pays européens pendant que ses godillots défilent à Minsk, on lui ait fait comprendre qu’elle devait se retirer.

En Pologne, le gouvernement affiche ouvertement son soutien politique et surtout financier à Nexta, l’organisateur en ligne des manifestations d’où viennent les ordres aux manifestants. Le vice-Premier ministre pose ici avec l’ensemble de l’équipe de Nexta à qui il a promis « un financement conséquent » et « du matériel » (…). Que les manifestations soient ouvertement organisées par un gouvernement étranger (la Pologne donc) est une nouveauté. Lors du Maydan en Ukraine, les organisateurs sur le terrain étaient au moins ukrainiens. Une évolution dans la manière de déclencher des révolutions oranges…

Pour ne pas être en reste, le Président de l’Estonie a depuis Tallinn appelé les manifestants « à résister » et à « multiplier les actes pour obtenir un changement de régime ». Un appel clair à la révolution par le Président d’un pays étranger, que voici en compagnie de son épouse et de sa fille… Ah non, il s’agit de son FILS, je me suis trompé…

Sur le terrain, les manifestations dans plusieurs villes du Bélarus en soutien au régime actuel se sont multipliées ces derniers jours, et c’est la même chose chez les opposants avec une énorme intoxication au sujet des chiffres des manifestants. Quand l’opposition annonce par exemple « 120 à 250 000 personnes », un comptage par moyens informatiques et photos de drones montre que ce sont en fait environ 40 000 personnes qui se sont rassemblées. Chiffre important certes mais bien loin de refléter le « soutien massif » prétendu par l’opposition. (Source https://t.me/zheltye_slivy – en russe)

Voici par exemple une photo prise ce jour à 18 h 30 à Brest-Litovsk, sur le lieu où l’opposition a appelé à une manifestation de masse contre Loukachenko à 18 h. Communiqué de l’opposition: 10 000 personnes à Brest !

Un certain statu quo s’installe en fait malgré les gesticulations européennes, et à Moscou, on pense que Loukachenko restera finalement en place mais sera considérablement affaibli. Ce qui va dans le sens des intérêts de la Russie.

Vladimir Jirinovski, vice-président de la Duma fédérale russe, ne s’est pas gêné pour déclarer (texte original en fin d’article) avec sa verve bien connue « Le scénario pour Loukachenko est clair : le Bélarus intègre la Russie en six régions, et Loukachenko devient vice-Premier ministre russe en charge de l’Agriculture. Sinon, le sort de Pinochet l’attend. Nous sommes obligés de choisir entre deux maux. Les Biélorusses sont fatigués de Loukachenko. Mais l’opposition pro-occidentale est encore pire. Ils sont contre la Russie, ils parlent déjà anglais et arborent des drapeaux européens. Par conséquent, il est avantageux pour la Russie de conserver Loukachenko, mais uniquement avec un nouveau titre. »

Un très haut fonctionnaire au Kremlin a déclaré hier au sujet de Loukachenko « из него можно будет сделать фарш » – « On pourra en faire de la chair à pâté ». En Russie, on n’oublie en effet pas les jérémiades, reculades et provocations de Loukachenko envers la Russie.

Le but non avoué est donc de profiter de l’affaiblissement de Loukachenko pour régler enfin le projet d’union entre le Bélarus et la Russie. Union ou plutôt « intégration ». Les citoyens du Bélarus, dont 75 % déclarent vouloir cette intégration, seront ainsi comblés, et la Russie aura accompli une étape de plus vers la restauration de « La Grande Russie ».

Boris Guenadevitch Karpov
https://boriskarpov.tvs24.ru

Vladimir Jirinovski:
Сценарий для Лукашенко.
1. Вхождение Белоруссии в состав России в качестве шести областей.
2. Лукашенко становится вице-премьером России по сельскому хозяйству.
В противном случае его ждёт судьба Пиночета.
Мы вынуждены выбирать из двух зол. Лукашенко надоел белорусам. Но прозападная оппозиция ещё хуже. Они против России, уже говорят на английском и вывешивают флаги ЕС.
Поэтому России выгодно сохранить Лукашенко, но только в новом качестве. 

(1) L’émigration en Pologne est maintenant un problème, car beaucoup plus de personnes quittent le pays. La quantité d’émigrants dépasse largement la quantité d’immigrants. De plus, les compétences fuient le pays. Cette réalité peut être quantifiée : en 2006, il y avait environ 11 000 immigrants contre environ 36 000 émigrants. Entre 2004 et 2008, pas moins de 2 millions de Polonais, soit 12 % de la population active, se sont dirigés vers l’Europe de l’Ouest. En majeure partie, ces gens, pour la plupart âgés entre 25 et 30 ans, vont vers l’Angleterre et l’Irlande. Toutefois, les jeunes Polonais se rendent aussi en Allemagne, en Autriche et en France. Cette estimation de 2 millions de ressortissants est assez conservatrice, car depuis l’adhésion de la Pologne à l’UE, beaucoup de Polonais ne déclarent par leur sortie du pays à cause des frontières ouvertes de la zone Schengen.
https://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMAnalyse?codeAnalyse=2272

En 2016, l’équivalent de la population de Varsovie (1,7 million) a quitté la Pologne pour fuir les bas salaires
https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/monde/pour-retenir-ses-jeunes-la-pologne-les-exempte-d-impots-sur-le-revenu_AN-201908010027.html

2016:  » L’inexorable fuite des cerveaux polonais menace le marché du travail »
https://euro-blogs.eu/post/2016/03/23/L%E2%80%99inexorable-fuite-des-cerveaux-polonais-menace-le-march%C3%A9-du-travail

Rapport OCDE 2019 : en 2017 la Pologne arrive en seconde position pour le nombre de citoyens vivant à l’étranger. En 2019 en Allemagne, le plus grand nombre de « migrants » vient de Pologne (puis de Turquie), en Angleterre d’Inde puis de Pologne (puis du Pakistan).

(2) Cette photo est un canular, elle représente la présidente de l’Estonie au centre, le ministre de la justice à gauche, et un obscur transexuel représentant un non moins obscur groupe LGBT. Une minute d’humour dans ce monde de malades!

image_pdfimage_print

55 Commentaires

  1. Le seul geste qu’Alexandre Loukachenko ait à faire a l’égard de la paire malfaisante merdkel-macrouille-la-Fripouille, est le geste auguste du semeur, souvent appelé bras d’honneur !

  2. dans biélorussie, il y a russie, donc poutine est le marionnettiste !
    c’est d’une simplicité enfantine, poutine était en train de traquer des djihadistes dans les toilettes, des pandores de macron en train de menotter un travailleur de supérette, les journaleux français , tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes

  3. Merci de cet article car cette situation était un peu compliquée à suivre…ceci écrit, le monde entier est en ébullition et souvent en interactions entre pays. Fichu mondialisme!!!

  4. Le fmi et bhl 💩 à l’affut, ça sent le coup foireux comme en Ukraine ou Hong Kong. Toujours les mêmes qui foutent la merde partout.

  5. BK : « Il faut dire que les pays de seconde zone que sont la Pologne et la Lituanie… ». Ha-ha-ha !

    PIB par habitant 2019
    Russie 10.346 €
    Pologne 13.780 €

    PIB par habitant 2020-T1
    Russie 2.561 €
    Pologne 3.578 €

    Mon p’tit bonhomme, l’économie polonaise est plus efficiente que la vôtre, c’est d’ailleurs un constat connu de tous ! Vous êtes plombés par vos anciennes colonies de l’actuel Groupe de Višegrad.

    Bayernement vôtre

    • Pologne et Lithuanie sont bien des « pays de seconde zone » EN EUROPE. La Russie ne fait pas partie de l’Europe, monsieur le belgopoloteuton! Si vous n’etes meme pas capable de comprendre ce qui est ecrit, mieux vaut vous abstenir de repondre, ca vous eviterait de confirmer votre statut de clown 🙂

      • Avec 78% de son territoire sur sol asiatique, on a bien compris le gouffre nous séparant !

        J’attends avec impatience un hypothétique Bayern-CSKA Moscou…

        • Le foot est un sport d’abrutis pour les abrutis. Un ami francais remplace « abrutis » par « Bourricots » et j’avoue que je lui donne entierement raison. Vous semblez aimer le foot… Chips et Kro?

          • Des clous ! Bayern et Dortmunder Bier

            C’est bel et bien Berlin qui détient les clefs du take-off économique russe, dans l’attente de la levée des sanctions (amères loques) semblant couler le North Stream 2.

            C’est bien le MIL Riz Char

          • C’était quand, les dernières pâtées de la Russie par la Suède, la Finlande et le Canada au championnat du monde de hockey, déjà ?

            • Jag undrar om några ryssar inte har någon bög-komplex.

              Mycket förvånnande i alla fall, hur de talar.

              Ganska olika än de, som jag lyckades träffa, tack och lov !

              • Ryssarna du träffar är förmodligen rövhål som Khodorkovsky! Gå knulla med dem)))

                • Ben voyons ! Ca ne vous vient même pas à l’idée qu’il existe des gens normaux en Russie !

                  А ты? Ты трахаешься с Жириновским?

      • c’est vrai que l’europe et la russie se regardent en chiens de faience…
        pourtant, tout l’ouest de la russie se situe bien en europe géographique.
        pourquoi pas un premier pas vers l’europe avec un statut privilégié pour la russie. Avec une présidence tournante donc évolutive, la russie pourrait devenir le far east pour les cerveaux et les futurs réfugiés qualifiés européens.
        la russie est assise sur ses richesses qu’elle se lève et devienne plus attractive

    • « La critique est facile mais l’Art est difficile ! »

      Richard Mil : Ecrivez donc votre propre article si vous êtes mieux informé et plus pédagogue que Boris KARPOV ?
      Nous attendons votre article avec impatience… ainsi nous verrons qui est le « p’tit bonhomme » …

      • Merci! Mais ne demandez pas a un caniche apatride de gagner une course de chiens de race, c’est perdu d’avance 🙂 Mil s’est fait une specialite: Cracher sur tout ce qui est Russe en postant tout et n’importe quoi. Ne de parents belges et polonais (selon lui!) il venere maintenant Merkel, la truie responsable de l’invasion de l’Europe! Allez comprendre… Lui-meme ne cherche sans doute meme pas a comprendre, c’est le caniche de Pavlov qui sort ses petits crocs jaunatres des qu’il entend le mot Russie! Ce n’est pas un adversaire de taille!

  6. BK : 2016 : « L’inexorable fuite des cerveaux polonais menace le marché du travail »

    Marrant parce que Anthony Bellanger fait exactement le même constat au sujet de Popov : « La fuite des cerveaux russes », France Inter 5 mars 2019

    Anthony : « À quoi se mesure la grandeur d’un pays ? À ses statistiques, tout simplement. Et les statistiques officielles russes font froid dans le dos : diminution de la population, natalité en berne, émigration sous-estimée »

  7. La Biélorussie donne une leçon de démocratie à tous les satellites de la Fédération de Russie, en ce compris elle-même ! En matière d’accouplement, faudrait plutôt céder au charme EU-27 qu’au char T-14, plutôt à la vanille française qu’à la chenille russe.

  8. toutes ces affaires de « malaises étranges » empoisonnent réellement les relations russo européennes. Si navalny n’est qu’un affairiste complotiste il doit être facile à la russie de le « taxer » sévèrement, non? sinon l’image d’un politique avec une kalash sous le bras…comment dire, c’est contre productif au possible, même pour les amis.

    • C’est le moins qu’on puisse dire !

      Mais il n’y a pas que ça qui soit contre-productif. A lire certains articles, si l’on ne connaissait pas soi-même un peu le pays et les gens, on finirait par se dire que la Russie est un pays de cinglés.

      • Je me demande d’ailleurs comment Poutine, qui quoi qu’on puisse penser de lui me paraît être un homme intelligent et à la tête froide, peut supporter d’avoir de telles publicités à l’étranger.

        Ceci étant, il doit avoir des choses trop importantes à gérer pour se pencher sur le psychisme de tous les gens qui croient écrire des articles à sa gloire.

        Arriver à faire tenir debout un pays aussi complexe que la Fédération de Russie vaut bien de tolérer quelques histrions qui écrivent n’importe quoi sur vous dans un media suivi par quelques trente-mille septentenaires et une blondinette au sang franco-russo-scandinave, чёрт возьми!

  9. Le régime de Loukachenko a conservé le drapeau de la « RSS » de Biélorussie (certes la faucille, le marteau et l’étoile en moins). Les manifestants brandissent le vrai drapeau. Jirinovski en est encore à revendiquer la Pologne et la Finlande.

    • Si vous connaissiez les dessous de la politique russe, le role de Vladimir Volfovitch est de dire tout haut ce que d’autres plus hauts places ne peuvent pas dire mais pensent tout bas.
      Mais la Finlande viendra apres. Tallinn, Vilius et Riga sont prioritaires. Helsinki ensuite, je connais bien la ville a portee d’amphibies d’assaut depuis Tallinn, ha ca me rappelle mes annees de Spetz 🙂

      • Vous voulez reprendre les raclées de la Guerre d’hiver et de la Guerre de continuation ?

        C’est vrai que la Carélie aspire toujours à revenir à la mère patrie.

        Aina löytyy ihmisiä, jotka uskovat, että Joulupukki asuu Rovaniemellä.

        Vraiment, si vous n’existiez pas, il faudrait vous inventer !

        • L’armée rouge qui charge les casemates de la Ligne Mannerheim au son du clairon, et les bombardiers russes qui bombardent la fausse Helsinki.

          Bombardement d’Helsinki, 1 mort, je crois ? Et encore, c’était un ivrogne qui s’était pris les pieds dans le tapis en entendant les explosions.

          Mais bon… N’enfonçons pas le couteau dans la plaie d’oyez le morne chant des cosaques sur la plaine…

          Même si Staline a laissé crever les habitants de Léningrad, dont l’oncle de l’actuel président de la Fédération de Russie, en refusant de demander une paix séparée… Laissons les morts de Viipuri enterrer ceux de Saint Pétersbourg aux côtés des chevaux du Ladoga.

          Comment s’appelait ce sniper finlandais, déjà, celui qu’on appelait La Mort Blanche, et qui terrorisait les soldats russes ?

          • Un type d’un peu plus d’un mètre cinquante qui tenait toute une armée en respect, faut le faire, quand même !

            Remarquez, l’inventeur du sambo était tout petit lui aussi. Mais c’est vrai qu’il avait pas les soviets sur le dos, à l’époque. Juste les autrichiens de Lemberg en face de lui, c’était moins lourd à porter.

            • (Rouge, l’armée, ça fait une belle cible.)

              N’empêche que si on lit tout son pedigree, c’est rempli d’histoires savoureuses. On comprend que la quantité globale d’intelligence est limitée, et que quand les 30.000 meilleurs cerveaux se font éliminer par un dictateur paranoïaque et son éminence grise adepte du sadisme le soir dans les rues de la grande ville, il en reste assez peu pour les autres.

  10. et si le president bielorusse se proposait entre la maison blanche et certains etats demoocrates en revolution

  11. La sympathie envers M. Loukachenko réside bien sûr dans sa résistance aux crapules locales occidentalisées à haute densité en potentiel LGBT , immigrantophile délirant et libérale débridée avec tout son cortège de décadence sociétale que l’ on connaît en OXYDANT depuis 40 ans .
    Cet homme st d’ une toute autre stature que l’ ultrasodomite toubab fragile macrondelle et la grosse moche teutonne mondialiste afrobougnoulophile si servile envers le gros patronat boche !
    Ce n’ est pas macrondelle qui arborerarit un Famas pour défendre sa triste peau

  12. Version titrée correcte : « Biélorussie : Luka et Poutine ne se cachent même plus… »

  13. Patience ! Bientôt Trump sera réélu et là, avec Poutine, Xi et les autres, il massacrera tous ces satanistes pour le plus grand bien de l’Humanité toute entière !

  14. En matière de démocratie , la France , avec son président parvenu au deuxième tour grace à un coup d’état judiciaire , et élu avec les moyens de la finance internationale , et 20 % des voix , n’a pas de leçons à donner , mème à la Bielorussie . Et si on compare la situation sécuritaire en France et en BIELORUSSIE , , il faut reconnaitre que l’on peut sortir en BIELORUSSIE sans risque de se prendre un coup de couteau parcequ’on à pas de cigarette, ou que les femmes peuvent rentrer seules chez elles lesoir sans se faire violer ….AH oui , il n’ y a pas d’immigration , ni de diversité , et ça , c’est un gros problème , ça manque cruellement !

  15. C’est l’histoire d’un mec qui gagne les élections avec un score de 80%. Deux semaines plus tard, survolant les manifestants avec sa Kalash et son gilet pare-balles, il qualifie ses citoyens de rats (rat porté par hélico, rapporté par Reuters)

  16. Merci beaucoup pour vos très claires explications. Franchement je ne comprenais plus rien à la sauce que nous servent les JT aussi bien en France que sur Euronews !
    Article de valeur vraiment très intéressant.

  17. Concernant le FILS du Président de l’ESTONIE : Il n’a pas honte de présenter son fils dans cet accoutrement ?
    C’est d’un ridicule sans nom !! En plus la robe et les chaussures roses…. et les jambes tordues…. MDRRRR !!!
    Et qu’est-ce qu’il compte faire comme métier plus tard le lardon ??
    « Fort des halles » avec ses chaussures roses à talons compensés ????

    • C’est un bobard et une manipulation sans nom de Boris Karpov ! L’Estonie n’a pas un président mais UNE présidente de la République : c’est Kersti Kaljulaid, la dame au centre de la photo. L’homme à gauche n’est pas son mari, c’est Raivo Aeg, le ministre de la Justice. L’homme à droite n’est pas leur fils, c’est Mikk Pärnits, un activiste LGBT. La photo a été prise le 18/08/2020 à l’occasion de la remise des prix de la prévention de la violence. Cette année, cette reconnaissance a été donnée à plusieurs personnes dont Mikk Pärnits qui s’est déguisé en femme et s’est lancé, dans son discours de remerciement, dans une violente diatribe contre la famille traditionnelle. Le ministre de la Justice, pris au piège, a promis des sanctions contre les fonctionnaires chargés de l’événement.

      • Merci pour les précisions !
        Mais avouez qu’il y a de quoi y perdre son Latin !
        Est-ce que les LGBT se rendent compte de leur ridicule ???
        J’ai l’impression que tout ce qui gisait dans la vase, ressort aujourd’hui au Grand Soleil et ce n’est pas en leur faveur….

      • Je me disais aussi… Connaissant assez bien l’Estonie et les estoniens, même si j’ai perdu le fil des présidents depuis 4 – 5 ans, je me disais bien qu’il y avait du Karpov là-dessous.

        Tere, Boris !

      • Ce n’est pas une manipulation mais de l’humour 🙂 Voyez l’article publie sur rusreinfo.ru qui precise que la photo est un canular. J’essayais de voir si l’illustre belgopoloteuton MIL allait me demasquer, eh bien non…

        • C’est effectivement un enfumage visuel supplémentaire made in BK. J’ai eu mon attention attirée plutôt par le volet (de villa ?) Navalny. Le gars devrait préparer une contre-offensive politique au départ de l’Allemagne. À Berlin il est en sécurité, il est chez nous. Forza Nava !

  18. La presse polonaise titre : « Le président Loukachenko est actuellement un usurpateur de fonction présidentielle » (TVN24 24-08-2020)

    • Le PSG se prend une gamelle, Gargamel aussi puisque Poutine Snobe Gargamel. Gargouille, vous avez appris l’histoire au bistrot du coin ?

  19. On connait tous l’aigle russe bicéphale. La Biélorussie de Luka, c’est un oiseau sans tête. Guten Appetit avec les PSG ou Petites Saucisses Germaniques.

  20. Votre iconographie de tête est intéressante puisque, à population quasi équivalente, le duo MM représente une force économique quatre à cinq fois plus puissante que son équivalent PL, non pas Pologne mais Poutine-Luka. Vaillants Minskois, il est temps de rejoindre le wagon polono-balte !

    En France, on n’a pas de pétrole mais on a des idées. En Russie c’est le contraire…

Les commentaires sont fermés.