1

Bien sûr que j’accuse de Gaulle, et j’ai des arguments…

jaccusedegaulleNous avons rencontré le journaliste Manuel Gomez, auteur du livre « J’accuse de Gaulle ». Un moment intéressant pour discuter avec un homme qui fut au coeur de la tragédie algérienne, et garde une solide rancune, que tous nos lecteurs ne partageront sans doute pas, avec le fondateur de la Ve République.

Riposte Laïque : Vous avez été un militant de l’Algérie française, et journaliste professionnel. Que dire de plus sur vous ?

Manuel Gomez :  Engagé par Albert Camus comme pigiste, à l’âge de 15 ans, à « Alger-Républicain », puis rédacteur à « La Dépêche d’Algérie », correspondant du quotidien « L’Aurore » durant la guerre d’Algérie puis à la rédaction de ce même journal, comme chroniqueur judiciaire et journaliste d’investigation, jusqu’à sa vente au Groupe Hersant.

Auteur de 24 livres depuis 1995.

Délégué par Georges Bidault auprès du général Salan, en 1961 à Madrid, puis chargé de créer le « Bulletin CNR/OAS » à Paris.

Riposte Laïque : Comment réagissez-vous, 54 ans après les accords d’Evian, au fait que Bouteflika soit soigné en France ?

Manuel Gomez : Si Bouteflika est encore en vie c’est parce qu’il est soigné en France, dans le cas contraire il y aurait depuis longtemps un nouveau président en Algérie. Ne parlons pas des « Accords d’Evian », ils n’ont d’accords que le nom et n’ont engagé que le gouvernement français, qui a cessé le feu unilatéralement et permis au FLN de massacrer des milliers d’européens à Oran et des dizaines de milliers de harkis dans toute l’Algérie.

Riposte Laïque : Nous appelons « porteurs de valises de l’islam » des politiques et journalistes qui roulent pour que ce dogme s’impose en France. Sont-ils les mêmes que ceux que vous avez connus en Algérie ?

Manuel Gomez : Ils ont la même idéologie et, si une nouvelle guerre se dessinait contre la France, ils porteraient les valises pour financer et armer les ennemis de notre pays, comme ils l’ont fait de 1954 à 1962.

Riposte Laïque : Pourtant, manifestement, votre bête noire, c’est le général de Gaulle…

jaccusedegaulle4Manuel Gomez : Pour des raisons tout à fait différentes. Pour ses mensonges, ses trahisons, ses impostures, ses complots, ses forfaitures et ses crimes contre l’humanité, et cela bien avant la guerre d’Algérie, depuis le 16 juin 1939. Il serait trop long de tout énumérer mais rappelons, pour mémoire :

*La livraison de 102.000 prisonniers russes à Staline, tous massacrés dès leur arrivée et en Sibérie par la suite.

*L’abandon et le massacre de dizaines de milliers de harkis, après les avoir désarmés et abandonnés.

*L’assassinat, sur son ordre, de manifestants pacifiques le 26 mars 1962 rue d’Isly à Alger (aveux de Christian Fouchet, ministre de l’Intérieur)

*L’ordre à l’armée française de ne pas intervenir le 5 juillet 1962 à Oran (témoignages d’officiers) abandonnant à une mort certaine près de 3000 oranais.

*Les assassinats perpétrés par le SAC

*L’assassinat de Bastien-Thiry.

*Etc.

Riposte Laïque : Ne craignez-vous pas, dans une mouvance patriote divisée sur la personnalité du Général de Gaulle, que cette question n’attise des rancoeurs, plutôt que de rassembler les nôtres ?

Manuel Gomez : Peu me chaut qu’elle attise les rancoeurs, nous en avons tellement à offrir à tous ceux qui le vénèrent sans le connaître et qui se réclament de lui dans des buts électoraux bien précis, ne serait-ce que pour l’accueil qu’ils nous ont réservés en 1962 et contre tous ces « historiens » d’état qui falsifient et dénaturent l’œuvre de la colonisation et exigent des repentances.

Riposte Laïque : Quel est votre regard sur la primaire des Républicains, dont le premier tour se déroulera dimanche prochain ?

Manuel Gomez : Pas de Juppé et, puisqu’il a commis la sottise de dire « qu’à regrets il voterait Hollande contre Marine Le Pen », pas de Sarkozy non plus. Il faut que les votants comprennent que le vainqueur de cette primaire sera, très probablement, le prochain président de la république car, au second tour, Marine n’aura aucune chance contre le « front républicain ». Donc toutes les voix doivent se concentrer sur François Fillon et ne pas se perdre sur des candidats qui n’ont aucune chance, malgré notre sympathie, tel Jean-François Poisson.

Riposte Laïque : Selon vous, la victoire de Trump peut-elle bouleverser la donne de la présidentielle française ?

Manuel Gomez : Non, elle n’aura aucune influence. Le candidat qui se trouvera face à Marine au second tour bénéficiera, je l’ai dit plus haut, d’un rassemblement républicain. Nous avons pu, hélas, le constater en région PACA ou les socialistes se sont « suicidés » pour empêcher l’élection de Marion.

Riposte Laïque : Avez-vous d’autres écritures de livres sous le coude ?

Manuel Gomez : Je viens de publier l’édition 2016 de « J’accuse De Gaulle » qui a obtenue le « Prix VERITAS 2015″, également « Un temps ce fut l’Algérie Française » et « 34 idées courtes pour réalisateurs à court d’idées ». Bientôt « IGPN – Mes dossiers », puis certainement deux autres livres en 2017 et, surtout, participer à la fondation officiel du « Peuple Pied-Noir », afin que notre mémoire soit toujours présente dans les générations à venir.

Propos recueillis par Pierre Cassen