Bientôt les élections italiennes…

Le 4 mars il y aura des élections en Italie… A vol d’oiseau, la frontière italienne est à 10 km de chez moi mais que pourrais-je vous dire des élections dans ce pays ? Que savons-nous de l’Italie ? Ce que tout le monde en sait.

Il y a un Pape islamophile immigrationniste à Rome. L’Italie déborde de migrants qui continuent d’arriver. Il y a régulièrement des bagarres et des morts. Il y a un problème avec l’islam, mais ça c’est comme partout. Des migrants se baignent dans les fontaines de Rome et d’autres passent des chiens au barbecue. Les Italiens sont divisés entre pro migrants et anti migrants selon ce qu’ils y gagnent. Mais ça c’est aussi comme partout : “tutto il monde è paese”. Les différentes mafias gèrent leurs différents secteurs comme les migrants et les immondices. Des reportages montrent des villes englouties sous des montagnes d’immondices…

Au Tessin, les Tessinois réclament parce que chaque matin 65.000 frontaliers viennent “prendre le travail des autochtones” (65.184 en 2017). Ça fait des colonnes de voitures qui entrent le matin et sortent le soir, à part ça, c’est nous qui polluons l’air en faisant du feu de bois dans notre cheminée. On les repère à leur accent et à leur façon de parler. A la radio-télé aussi leur accent et leur parlantine nous énervent. Les syndicats dénoncent le “dumping salarial”.

Les Tessinois lisent-ils les journaux italiens  ? A part, sans doute, quelques zélites, pas que je sache.

Les Tessinois regardent-ils la télé italienne ? Ah ça oui ! parce qu’il y a beaucoup de demoiselles très peu vêtues, avec des seins gonflés à l’hélium et des lèvres botoxées comme des poissons gourami, le Giro et le concours de la chanson à San Remo.

De la politique en Italie ? Que dire ? Qu’on n’y comprend rien, que c’est “un casino” = le bordel… La droite crie contre la gauche et vice versa avec le vieux Berlusconi entre les deux qui se fait son beurre en proclamant qu’il veut “expulser 600 000 migrants” car “la bombe sociale est prête à exploser”.

Une constante qui ne faiblit pas : les pèlerinages à Padre Pio en bus à San Giovanni Rotondo, avec étapes gastronomiques, visites chez les producteurs de vin ou d’huile d’olive et vente de batteries de cuisine.

Des news importantes : telle actrice est enceinte, telle présentatrice télé est de nouveau en couple avec tel coureur cycliste, telle icone médiatique a dit ceci et telle autre a répondu cela. Et, de temps en temps : une telle qui a déjà cinq enfants, maintenant à 60 ans, elle en veut encore un car elle se sent plus femme en se sentant plus maman. Mon Dieu ! J’allais oublier le foot… et les voitures de luxe des footeurs… Sans doute y a-t-il aussi des médailles aux JO, mais comme cela m’intéresse encore moins… je n’en sais rien.

Qui est le président ? Je ne sais pas. Le Premier et les autres ministres ? S’il n’y a pas un scandale autrement scandaleux que les scandales sexuels courants… comment savoir qui ils sont ? à part Beppe Grillo parce que lui, au moins, il fait rire tout le monde.

Autre constante : les habits griffés, les Smartphones, tablets et autres whatsap. Alors aujourd’hui pour pouvoir vous dire quelque chose des élections en Italie je suis allée au bistro de notre village, lire deux de nos 3 journaux. Dans l’un pas un mot des élections italiennes, dans le second un gros titre : “Le mouvement Cinque Stelle de Beppe Grillo pourrait être le premier parti d’Italie, mais par un effet de boomerang il pourrait être le grand perdant”… c’est tout dire…

Qu’est ce que je peux vous dire de l’Italie ? Que je ne regarde pas sa télé et n’y vais que contrainte et forcée. La dernière fois c’était il y a 20 ans ?

Que j’ai peur de retourner dans mes chères Dolomites car pour le tourisme de masse, ils ont coupé des tranchées dans les forêts sur les flancs des montagnes pour y tracer des pistes de ski. En été, les routes sont couvertes de colonnes ininterrompues de voitures de touristes. L’été dernier, on en est arrivé à fermer des cols un jour par semaine pour laisser respirer, au grand dam de ceux qui vivent des boutiques de souvenirs made in China.

Dans ma voiture j’ai quelques CD avec de vieilles chansons de Lucio Battisti, Lucio Dalla, Paolo Conte, Umberto Tozzi qui me rendent nostalgique de quand c’était mieux, c’est à dire “avant”.

Ah oui, bien sûr il y a aussi Zucchero qui, comme je vous l’ai déjà dit chante “sai fratello siamo nella merda”. (tu sais, mon frère, nous sommes dans la merde) C’est sans doute cette impression-là que la plupart des gens ont de l’Italie.

Non, ce n’est pas tout à fait vrai : nous avons les Frontaliers ! (prononcer  “frontaliérz”.) “La ”série qui en est à sa troisième année, bat tous les records et dont tous les Tessinois possèdent tous les DVD, inconditionnellement. Il s’agit de sketches (et maintenant aussi un film) entre le douanier bêta suisse Loris Bernasconi et le frontalier futé italien Roberto Bussenghi qui tous les matins passe la douane au poste frontière de Bizzarone (ça ne s’invente pas) devant le douanier Loris Bernasconi… et tous les soirs il repasse devant lui en sens inverse. Douaniers style « aussi Texas Rangers que Highlanders », avec des accents du terroir et des parodies…  pas si loin que ça de la réalité.

Voyez par vous-mêmes  :

https ://vimeo.com/247961785

https ://www.youtube.com/watch ?v=b7XyGiD_D88&list=PLOJwnh1_39kF16e1vAH6CvKDRYbrLbhO6&app=desktop

https ://www.youtube.com/watch ?list=PL392E2B94A64E6C4C&v=RMCoFl-a-cg&app=desktop

https ://www.youtube.com/watch ?v=tbapuemh9_A&index=2&list=PLOJwnh1_39kGBTeaGtBuIcBlhNcqIs5gF&app=desktop

https ://www.youtube.com/watch ?v=pb0gkrN10Mg

et, pour ceux qui parlent l’italien voici une intéressante digression au sujet des différences linguistiques entre l’italien italien et l’italien tessinois tributaire aussi des germanicismes.

https ://www.youtube.com/watch ?v=U6uoxJlZ0YI&app=desktop

Mais ! Pendant que j’étais dans notre bistro, que je sirotais mon verre de Merlot rouge en lisant les journaux, à côté de moi, ça discutait très ferme au sujet de la prochaine votation : No Billag oui ou non ? Un inconnu nous a expliqué en allemand et en long et en large qu’il faut voter oui pour la No Billag pour supprimer le système actuel car la redevance radio-télé soutient la collusion entre pouvoir politique et les médias qui manipulent l’opinion publique… Manipulazione !

Quand la discussion s’est échauffée, les tournées de Merlot ont commencé à circuler et quand, deux heures plus tard, je leur ai demandé ce qu’ils pensaient des élections en Italie, ils m’ont répondu en rigolant «L’Italia ? Ma chi se ne frega ?» L’Italie ? qui s’en fout ?

Anne Lauwaert

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. Je souhaite comme descendant d’italien de que ce pays qui à été le centre de la civilisation pendant l’empire Romain et après puisse se réveiller et se battre avec dignité contre l’Islam et défendre nos racines chrétiennes et occidentales

  2. Oui mais, un pays aussi “foutoir” fait partie de l’UE et vote des lois qui concernent tous les pays… et, au lieu de sortir leur marine pour repousser les migrants, ils vont chercher le migrants en Afrique et ensuite prétendent s’en débarrasser chez les autres !!! ce n’est pas uniquement folklorique !

  3. L’Italie a toujours été un foutoir ! Nord contre Sud, deux Clowns, Berlu et Grillo !
    Un Papa, prisonnier dans son Vatican, devenu muzz !
    Ils font du cinéma ? Leur Cinéma est mort !

  4. Merci, Anne, pour cet article imagé, fleuri et incisif.
    J’ai souri à sa lecture malgré ses sinistres évocations …

    • ici on dit « rire pour ne pas pleurer »…
      j’espère que vous avez pu comprendre l’ironie dans les vidéos…
      ironie, amère…

  5. tous les éleveurs bovins de France savent que la majorité des veaux sont exportés en Italie. on verra si les italiens votent comme nos veaux à deux pattes…

  6. Hier: notre JT commence une série consacrée aux élections italiennes – épisode 1= Macerata = un nigérian avait tué et découpé une fille de 18 ans – le JT n’a pas parlé de ce crime mais a montré la vague de fascisme que cela a déclenché = des manifestations racistes, anti-migrants, salut fasciste, etc … le ton est donnée dans notre presse …

  7. L’italie va se redresser. Restera la France, l’Allemagne… Macron risque de prendre du plomb, il est trop implique dans la conspiration

  8. l’Italie est corrompue jusqu’à la moelle par un matérialisme sans faille,
    une papauté pas très catholique,
    des mafias qui font leur beurre sur le dos des clandestins ET des italiens,
    sans se soucier de ce qui arrivera demain,
    une gauche parmi les plus pourries du monde,
    une droite qui le dispute à la gauche…
    ensuite,
    il reste des braves gens,
    des citoyens lambdas,
    ceux qui n’ont pas la parole
    et qui sans doute ne voteront même pas.
    ceux qui souffrent du chaos italien en marche,
    et qui n’ont plus le courage de dire stop.
    l’Italie n’en a plus pour longtemps,
    ce que j’y vois se passe de discours.
    C’était pourtant un si beau pays.

  9. je pense et deja dit ici une fois….l’Italie finira par « rejoindre » les courageux pays comme l’Autriche,la Pologne,la Hongrie face a cette invasion de migrants et a ces creuvés a Bruxelles qui veulent dominer l’europe,la population italienne n’en peut plus ,cela fera encore un pays qui gonflera ce bloc face a ce desastre.

    • et moi, ça fait des années que je dis que le jour où il y aura un nouveau Mussolini, il sera plébiscité…

    • mais pas la france,depuis 30ans ils se sont faient sodomiser par UMPS ET MACRON et a chaque fois ils en redemendent,ils ont le cerveau laver par les mediats et la presse subventionnees et qui appartiend a la finance mondialiste, la france est finie prete a etre terre d’islam

  10. les érections italiennes plutôt.. avec les multiples cas de pédophilie dans les différents diocèses.. celui de vérone notamment.

Les commentaires sont fermés.