Bientôt les excuses du Crif et de la Licra à Pierre Cassen, Pascal Hilout et Christine Tasin ?

Publié le 8 octobre 2012 - par - 2 739 vues
Share

Si j’étais le Président du Crif, Richard Prasquier, qui vient de comparer l’islamisme radical au nazisme, et a ajouté : « la réalité, c’est qu’il se développe un islam de haine, de guerre et de meurtres« , j’écrirais une lettre d’excuses à Pierre Cassen et Christine Tasin pour avoir fait pression en novembre 2011 sur les responsables du salon du Livre du B’naï B’rith pour les évincer dudit salon où ils avaient pourtant été invités à venir présenter leur ouvrage, « La Faute du bobo Jocelyn » au prétexte que leurs critiques de l’islam ne seraient pas fondées. 

Si j’étais le Président de la Licra, Alain Jakubowicz, qui vient de déclarer que les pires ennemis des musulmans n’étaient pas les islamophobes mais les islamistes radicaux, je retirerais ma plainte contre Pierre Cassen et Pascal Hilout, poursuivis pour incitation à la haine après deux articles évoquant les dégâts produits en France par l’islamisme et l’islamisation de la France.

Si j’étais Richard Prasquier et Alain Jukubowicz, j’inviterais Pierre Cassen, Pascal Hilout et Christine Tasin au prochain salon du B’naï B’rith, je déroulerais le tapis rouge pour eux et je leur offrirais le micro une partie de l’après-midi pour qu’ils expliquent à ceux qui en doutent encore à quel point les juifs, les chrétiens, les non musulmans, la France et ses valeurs sont menacées par l’islamisme et par ce sur quoi l’islamisme s’appuie, les textes sacrés de l’islam, qu’il est urgent d’élaguer pour faire naître un véritable islam de France.

Si j’étais…

« Toi, si t’étais le bon Dieu,  tu es beaucoup mieux, tu es un homme… », chantait Jacques Brel.  » Le Bon Dieu Brel.  Certes, Prasquier et Jakubowicz ne sont pas le Bon Dieu . Auront-ils le courage d’être des hommes dignes de ce nom ?

Quant à moi, je ne suis qu’une femme, avec un peu de lucidité, un peu de bon sens… et un peu de cohérence aussi, ce qui n’est pas la chose du monde la mieux partagée, semble-t-il.

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.