Bienvenue à bébé Ribery, Seif al islam…

Bienvenue donc à ce petit Français, Seif al Islam fils de Bilal Yusuf Mohamed. Paul (ou Fernand), fils de Frank RIBÉRY, ça aurait fait beaucoup trop… kuffar.
À son corps défendant, le pauvre gamin se prépare des jours difficiles grâce à son père attardé qui, après avoir fait étalage de sa haute tenue morale lors de ses galipettes extra conjugales, avec une mineure comme le permet la tradition, affuble fort intelligemment son fils du même prénom que le descendant abruti du tyran libyen. Pour faire son chemin dans notre République, ce petit pourra se référer aux solides références démocratiques et intellectuelles auxquelles son géniteur l’a rattaché.
Une petite lueur d’espoir cependant vient d’un précédent récent http://www.europe1.fr/France/Des-nouveaux-prenoms-anti-discrimination-726507/ qui pourrait permettre à ce pauvre gosse de reprendre un prénom le délivrant du carcan obscurantiste dans lequel il est venu au monde. Comme le chante Maxime LEFORESTIER :  » Être né quelque part, pour celui qui est né, c’est toujours un hasard « . Et le hasard ne fait pas toujours bien les choses…
Nous apprenons, en effet, qu’une Marseillaise vient d’obtenir le droit de renommer ses enfants Mohamed et Fatima en Kévin et Nadia pour leur éviter  » d’être discriminés dans le monde du travail « . La mère reconnaît qu’elle n’était pas trop d’accord sur les prénoms des enfants, déclarés par leur père. Il semble donc que, dans un souci d’intégration, elle aurait préféré que ses petits portassent, dès leur naissance, des prénoms à consonance moins caractéristique.
Pourtant, si l’on en croit ce site emblématique de la laïcité ouverte, tolérante et apaisée, http://www.forsane-alizza.com/breves/islamo-complexe-elle-fait-changer-le-nom-de-ses-enfants-mohamed-en-kevin-18045 Mohammed est le prénom le plus donné aux nouveaux nés à MARSEILLE ! Tels Mohammed OLLIVIER, le patron du bar de la Marine et son ami Mohammad PANISSE, maître voilier sur le vieux port. Sans oublier Mohamed ESCARTEFIGUE, commandant le ferry boate et Mohammed MAGIANPAN, le chauffeur du même bateau. Il va falloir réécrire PAGNOL ! On vit une époque formidââââble comme dirait Martine BROCHEN.
À ne pas manquer, en bas de page de ce site lumineux, l’auteur, dont on ne saurait mettre en doute les allégations, cite les grandes villes européennes où sévissent d’autres RIBÉRY, (BRUXELLES, MALMÖ, LONDRES, MILAN, OSLO…) une façon comme une autre de démontrer l’envahissement de l’Europe par l’islam pour ceux qui en doutent encore.
Guy SAILLARD

image_pdf
0
0