Bienvenue au club, Jeannette Bougrab !

Dans une interview au journal Le Parisien (libéré), parue le 3 décembre 2011, Mme Jeannette Bougrab, secrétaire d’État à la Jeunesse, réagissant aux succès électoraux des islamistes au Maroc, en Tunisie et en Égypte, énonce plusieurs vérités tant sur l’islam que sur la charia qui sont indissociables comme l’avers et le revers d’une même médaille : « Il n’existe pas d’islamisme modéré ». Les lois fondées sur la charia sont « nécessairement une restriction des droits et libertés ». « Il n’y a pas de charia light ». « Je ne soutiendrai jamais un parti islamiste, jamais ». « Je trouve choquant que ceux qui ont les droits et les libertés ici aient donné leur voix à un parti religieux » …
Nous saluons avec respect le courage de Mme Bougrab, en cette période de sécheresse médiatique officielle. Elle apporte de l’eau à notre moulin, à nous les rédacteurs, collaborateurs, lecteurs de Riposte Laïque et à tous les Français qui constatent avec exaspération la langue de bois tant maniée par nos politiques, à quelques exceptions près, et par nos médias.
A Riposte Laïque, nous faisons un lien indéfectible entre islam et charia et nous  avons critiqué haut et fort le soutien qu’ont apporté les Occidentaux aux islamistes qui ont réussi une razzia sur les urnes, grâce à l’argent injecté par les pays du Golfe dans les organisations caritatives et les partis islamiques en Tunisie, au Maroc et en Égypte.
Si Mme Bougrab évoque les dictatures dites « civiles » qui ont « agité le chiffon rouge des islamistes pour obtenir le soutien des pays occidentaux », Riposte laïque, elle aussi depuis longtemps, a fustigé nos dirigeants qui auraient dû avoir plus de clairvoyance politique, sentir venir la menace des islamistes et s’abstenir de les aider à réaliser leur programme. Aller de Charybde en Scylla, c’est, hélas, la realpolitik à l’occidentale …
Mme Bougrab est « contente de voir qu’à Alger, une loi est adoptée pour interdire la constitution de partis politiques par les anciens du FIS (Front Islamique du Salut)». Mais elle doit savoir que le cheikh Hamad, ministre des Affaires Étrangères du Qatar, le grand bienfaiteur de l’humanité islamique, a déclaré à son homologue algérien lors d’une récente réunion houleuse de la Ligue Arabe : « Bientôt, ce sera votre tour ».
Riposte Laïque ouvre avec plaisir ses colonnes à Madame Jeannette Bougrab. Son actuelle liberté d’expression ne risque-t-elle pas d’être remise en cause par la solidarité gouvernementale ?
La corneille ne fait pas le printemps. (1)

Bernard Dick

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/il-n-existe-pas-d-islamisme-modere-selon-jeannette-bougrab-ministre-francaise-d-origine-arabe-03-12-2011-0751002.php
http://english.alarabiya.net/articles/2011/12/03/180637.html
http://www.jihadwatch.org/2011/12/french-minister-of-arab-origin-there-is-no-such-thing-as-moderate-islam.html
(1) L’expression arabe « abou ghourâb » signifie : père de la corneille 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 

image_pdf
0
0