1

Big Brother Allah

« Vraiment, je suis joliment content d’être un Bêta, parce que je ne travaille pas si dur. Et puis, nous sommes bien supérieurs aux Gammas et aux Deltas. Les Gammas sont bêtes. Ils sont tous vêtus de vert, et les enfants Deltas sont vêtus de kaki. Oh non, je ne veux pas jouer avec les enfants Deltas. Et les Epsilons sont encore pires. Ils sont trop bêtes pour savoir… »

Le Directeur remit l’interrupteur dans sa position primitive. La voix se tut. Ce ne fut plus que son grêle fantôme qui continua à marmotter de sous les quatre-vingts oreillers.

Ils entendront cela répété encore quarante ou cinquante fois avant de se réveiller ; puis, de nouveau, jeudi ; et samedi, de même. Cent vingt fois, trois fois par semaine, pendant trente mois. Après quoi, ils passeront à une leçon plus avancée.

(Extrait du livre « Le Meilleur des mondes », d’Aldous Huxley)

Ça ne vous rappelle rien ? À moi, si ! Et je me dis que, quand on est submergé depuis qu’on est enfant de messages de haine, de détestation et de pur conditionnement, il n’est pas facile adulte de se débarrasser de ce qui constitue un véritable endoctrinement.

Huxley a écrit son livre en 1931. Depuis, un certain nombre d’idéologies se sont rapprochées de ce qu’il décrit : les nazis, l’URSS et certaines dictatures. Mais c’est resté limité dans le temps et, à chaque fois, à coups de guerres meurtrières, il est vrai, ou par simple usure, elles ont fini par s’effondrer et s’éteindre. Leurs idéologies sont certes encore là, mais plutôt bien comprises, cernées et jugulées (pas toujours très bien, il est vrai). Mais à mon avis, jamais on n’était arrivé à un tel niveau d’endoctrinement et de volonté de tout submerger, comme pour l’islam qui compte maintenant 1 milliard 400 millions d’adeptes, des dizaines de pays et qui cherche par tous les moyens à s’étendre. Ça fait 1 400 ans que ça dure. Ça fait 1 400 ans que tout le monde essaie de repousser cette plaie. Le monde est en grand danger et tout ce qu’il a connu de pire pourrait se voir dépassé. Vous ne me croyez pas ? Prenons des exemples.

La preuve par 4, les 4 piliers de la conquête :

1 – Quand on vous rabâche depuis que vous êtes tout petit qu’il n’y a qu’un seul dieu, Allah en l’occurrence, et surtout qu’il est tout-puissant, qu’il est au-dessus de toute chose et qu’il a tout prévu, tout inventé et qu’il sait tout, non seulement vous finissez par le croire, mais les conséquences sur votre attitude dans la vie et sur votre manière d’appréhender le monde sont particulièrement marquées.

Comme Allah a tout prévu et sait tout et que la gloire lui en revient, à quoi bon se consacrer à une quelconque tâche, œuvre d’art ou quête spirituelle, puisque le mérite ne vous en incombera jamais. Tout est déjà écrit, prévu et c’est très démotivant. C’est pour ça que vous pouvez toujours courir pour trouver quelque chose d’admirable venant de l’islam qui ait marqué l’humanité : une chanson ? des textes philosophiques ? un prix Nobel ? Rien, le vide intersidéral. Et regardez l’entrain économique et l’indice de développement humain – et je n’ose pas parler de développement intellectuel – des pays de l’OCI. À part ceux qui nagent dans le pétrole et qui se comportent malgré tout comme des barbares (voir l’Arabie saoudite dont le slogan est « come in peace, leave in pieces), les autres sont en queue de peloton. L’islam donne donc un comportement passif, défaitiste par rapport à l’initiative individuelle vouée de toute manière à l’échec…

La démocratie, l’autorité des maîtres à penser, des philosophes ? À quoi bon. Ils sont tous des sous-produits de Allah qui les a tous créés. Tout plie devant Allah2, c’est pour ça que la démocratie (tous ces systèmes de mécréants, soit dit en passant) ne vaut rien et que seule la loi d’Allah prévaut : se soumettre et vivre comme on vous l’a matraqué depuis votre enfance : halal, non-mixité, etc. Et donc, il faut se soumettre et tout doit être fait pour le collectif et la gloire d’Allah.

2 – L’islam est la seule vraie religion. Tout est prévu, écrit, codifié. Vous n’avez qu’à suivre et vous soumettre. C’est facile, on vous l’enfonce dans le crâne depuis votre enfance. Et donc :

Les juifs et les chrétiens, les mécréants sont l’ennemi absolu. Tout ce qui n’est pas musulman est à détruire, on vous le répète à qui mieux mieux depuis que vous êtes en âge de comprendre (enfin, si un jour vous avez compris quelque chose –  celle-là, elle est facile mais je la garde quand même).

Les musulmans sont les meilleurs. Ça ne paraît pas évident comme ça, mais on le leur dit depuis tellement longtemps qu’ils finissent par le croire. Ils finissent d’ailleurs par croire à tout ce qu’on leur a mis dans le crâne. Ils sont parfaitement conditionnés pour servir l’islam.

3 – La taqîya. En substance, la taqîya est au départ une pratique, au sein de l’islam, consistant à dissimuler ou à nier sa foi sous la contrainte afin d’éviter la persécution. Le problème, c’est que la plupart des adeptes n’ont retenu que ce qui les arrange, à savoir « vous avez le droit de mentir ». C’est vrai que c’est une aubaine, une religion qui vous dit que vous avez le droit de mentir !  Conséquence : ils mentent en permanence de manière éhontée tant que ça sert leurs intérêts. Il n’y a qu’a voir les représentants de l’islam en France, en Allemagne, dans toute l’Europe. Et les musulmans eux-mêmes. Ils semblent réellement croire qu’il existe un islam extrémiste et un islam modéré ! Ils font semblant de croire qu’ils vont s’intégrer à notre république, qu’ils sont brimés par le reste du monde qui leur en veut pour de mauvaises raisons, que « l’islam est une religion de paix et d’amour ». Et j’en passe et des meilleures… Mais ça ne les empêche pas, derrière leurs mensonges répétés, d’avancer vers leur but et de se payer notre tête en permanence.

4 – Le jihad. C’est littéralement la guerre sainte menée pour propager ou défendre l’islam. Propager ? Par rapport à quoi ? Par rapport aux pays qui sont déjà sous domination de l’islam. En clair, ces pays sous islam forment ce qu’ils appellent l’Oumma. L’Oumma est la communauté des musulmans, indépendamment de leur nationalité, de leurs liens sanguins et des pouvoirs politiques qui les gouvernent. Et donc, clairement, la France ne fait pas encore partie de l’islam. Du moins, pas encore. Et donc, faire le jihad, c’est attaquer de l’intérieur (invasion et exigences sans cesse renouvelées) et de l’extérieur (terrorisme) sans relâche ces pays, jusqu’à ce qu’ils deviennent membre de l’Oumma à part entière. Tous les moyens sont bons : viols, meurtres, razzias… Tout est bon et justifié puisque ce n’est pas une terre d’islam. À rapprocher des 80 % de jeunes musulmans qui ne se sentent pas français même s’ils sont en France depuis plusieurs générations. À rapprocher également de la montée en flèche de la violence tous azimuts en Europe.

Les 4 piliers sont là. Un dieu tout-puissant et haineux par rapport à ceux qui ne croient pas en lui, représenté par un prophète violent et qui ne recule devant rien, une doctrine, une idéologie qui abêtit les fidèles et les transforme en une armée prête à en découdre avec le reste du monde, des moyens d’y arriver en envahissant les pays et en mentant en permanence, et enfin une injonction de partir à la bataille pour conquérir…

Et quand vous êtes face non pas à une ou à quelques personnes endoctrinées comme ça, mais à des millions, des centaines de millions, il est vain de croire que vous pourrez les changer ou leur faire entendre raison. Il y a un côté nihiliste dans l’islam. Destructeur et sans complexe, une volonté de gagner à tout prix. Et donc, pensez-vous sérieusement que l’on va s’en sortir comme ça en tentant de les raisonner ? En tentant de les « décontaminer » ? En essayant de lutter contre un conditionnement qui leur vient de leur enfance, appuyé en enfoncé dans le crâne par leurs parents, oncles et tantes, frères, amis et tout le milieu dans lequel ils baignent (et dont il est quasi impossible de sortir sans se mettre en danger de mort) ?

J’ai du mal à y croire et je pense que nous nous dirigeons vers des jours noirs. L’islam, c’est un mélange du Meilleur des mondes et de 1984. C’est pire que tout ce que l’on a pu voir dans l’Histoire de l’humanité.  On y va tout droit. Avec l’assentiment, la bénédiction d’une partie non négligeable de la population. Certains, en toute bonne foi, sont des idiots utiles, d’autres, beaucoup plus dangereux, parmi lesquels je range la gauche dans son ensemble, savent bien ce qu’ils font.

Alors, à votre avis, on fait quoi ?

Pierre Bleven