Big Pharma : la corruption dévoilée en Australie… et bientôt en France ?

Australienonislam.jpg

Le scandale des pots-de-vin de Big Pharma qui a éclaté en Australie, entraînant la chute de six fonctionnaires corrompus et du Premier ministre australien Berejiklian n’intéresse guère les médias français alors qu’il s’agit d’un scandale d’État.

Six membres du personnel de la Nouvelle-Galles du Sud et de l’Australie, Gladys Berejiklian, ont dû démissionner lorsque leur honteuse implication dans un programme de corruption a été dévoilée par une enquête de la Commission indépendante contre la corruption (ICAC).
Selon un ancien membre du Parlement australien, Pfizer et AstraZeneca ont tous deux payé des lobbyistes pour imposer des vaccins à la population. Clive Palmer, chef du United Australian Party, a déclaré qu’on avait promis à Berejiklian qu’elle ne serait pas inculpée dans une enquête pour corruption si elle imposait une obligation vaccinale. Elle aurait accepté cette offre et aurait depuis démissionné de son poste.


Son Vice-Premier ministre John Barilaro a également démissionné, citant la pression constante des médias.

« Berejiklian a été vue sur un écran géant à Sydney en train de dire aux enfants qui étaient rassemblés dans le cadre d’une campagne de vaccination de masse qu’il est nécessaire de se faire piquer pour le virus chinois pour rester “en sécurité” et “en bonne santé”… “

Avec la disparition de ces deux covidiens CORROMPUS, la Nouvelle-Galles du Sud (NSW) serait dans un état de grand désarroi politique et de chaos ». Beaucoup se demandent ce qui se passera ensuite et dans combien de temps la région pourrait atteindre la « liberté post-Covid ».

« Vous savez, quand cette histoire de virus a commencé et que j’ai commencé à entendre des choses sur  « Big Pharma », j’étais sceptique », a admis un commentateur de Creative Destruction Media. « Mais maintenant, je suis convaincu que tout cela est une arnaque de plusieurs milliards de dollars. Maintenant, nous obtenons enfin des preuves et une connaissance d’initié de la corruption impliquée et c’est vraiment TRÈS laid. »

Il est hautement probable que ces procès pour corruption vont se multiplier dans le monde au fur et à mesure de la levée du voile sur la plandémie et les révélations nombreuses de journalistes excédés des mensonges continus comme en Allemagne et en Angleterre par exemple. Le problème n’est pas si la chute de cette dictature camouflée par une pseudo-crise sanitaire entretenue par l’injection génique à des milliards de personnes dans le monde avec son cortège de décès immédiats et de millions d’effets secondaires plus ou moins graves et les conséquences à long terme inconnues mais inquiétantes, va arriver. La seule question est quand !

Et cela dépendra évidemment de l’importance des manifestations populaires, des multiples plaintes nationales et internationales et de l’expression des peuples opprimés sur leurs canaux propres et de plus en plus sur quelques médias mainstream qui se réveillent un peu.
Même Pascal Praud sur CNews accepte enfin d’entrouvrir le rideau sur les effets secondaires et se scandalise sur l’abrogation du secret médical par la loi qui vient d’être votée à une très courte majorité en première lecture. Les directeurs d’école n’ont d’ailleurs rien demandé et n’apprécient pas spécialement cette décision unilatérale qui leur permettrait de recevoir le statut vaccinal anticovid de leurs élèves sans passer par les parents.

La journaliste de Radio Courtoisie a organisé une émission de témoignages pour compléter le témoignage de CNews. Ne manquez pas de l’écouter.

TÉMOIGNAGES | Les effets secondaires graves du vaccin contre le Covid-19 | Émission spéciale –

https://www.youtube.com/channel/UCIA3flGw7EPkw9c7S-qGjbQ

clemenceahoudiakova@gmail.com

RAPPELONS QUE L’AVENIR DÉPEND DE NOUS, DES INFORMATIONS INDISCUTABLES QUE NOUS TRANSMETTONS, DE NOS PRESSIONS SUR NOS DÉPUTÉS ET SÉNATEURS AFIN QU ILS REJETTENT AU SÉNAT PUIS EN DEUXIÈME LECTURE À L’ASSEMBLÉE CETTE LOI INIQUE QUI PERMETTRAIT AU POUVOIR DE PROLONGER L’ ÉTAT D’URGENCE JUSQU’EN JUILLET 2022.

JOIGNEZ VOS DÉPUTÉS ET SÉNATEURS !

OÙ EN SOMMES-NOUS EN EUROPE ?

Les familiers de la santé en Europe et singulièrement en France depuis trois décennies ont appris à connaître le poids des lobbys dans l’exercice quotidien de la médecine. Le groupe Formindep et de nombreux médecins ont tenté d’informer la population dans l’indifférence générale, malgré les dégâts dans les traitements des patients.

Citons le professeur Even en France dès 2003 et régulièrement depuis lors dans plusieurs ouvrages.

Le professeur Peter Goetsche aurait dû défrayer la chronique avec son livre MÉDICAMENTS MORTELS ET CRIME ORGANISÉ EN 2014.

Mais se terrer dans ses croyances aux bons sentiments des laboratoires et de leurs complices dont beaucoup de « grands professeurs » est plus confortable. On l’a vu et on le voit encore avec la plandémie covid et les mensonges des ministres qui néanmoins continuent à imposer le masque dans les écoles, voire dans la voiture alors que leurs fêtes filmées et diffusées largement les montrent faire la fête à l’Élysée sans muselière.

CORRUPTION CHRONIQUE À L’AGENCE EUROPÉENNE DU MÉDICAMENT

LE RAPPORT du Parlement européen du 24 mars 2021, en explicite les causes.
L’EMA indique elle-même que sur les 4 010 experts auxquels elle a fait appel en 2019, 926 avaient des liens directs ou indirects avec l’industrie pharmaceutique. Des spécialistes pointent également le mode de financement de l’EMA, ainsi que les « allers-retours » de membres de l’agence, y compris haut placés, entre public et privé.

Des « pantouflages et rétro-pantouflages » problématiques, selon Bruno Toussaint, directeur éditorial de la revue Prescrire, cité par Le Figaro (31/12/2020).

Conflits d’intérêt et corruption à l’Agence européenne du médicament
Le quotidien France soir s’est penché une nouvelle fois sur cet épineux sujet.
Le budget de fonctionnement de cette agence (346 millions d’euros) provient à 85,70 % de redevances payées par l’industrie pharmaceutique et à seulement 14,30 % de financements publics de l’Union européenne.

C’est également le cas de la FDA l’agence américaine, dont les subsides proviennent pour l’essentiel de Big Pharma.
Peut-on être à la fois juge et partie ?

À QUAND EN FRANCE LE REFUS D’OBÉISSANCE AUX LOBBYS DU POUVOIR MAIS AUSSI DES CITOYENS ?

Depuis le début de la plandémie, les liens très forts entre GILEAD et les médecins de plateaux ont été révélés, ce qui n’a rien changé à leurs invitations permanentes dans les émissions journalières ni dans la crédulité de citoyens à leurs récits… et n’a pas suscité des poursuites du Conseil de l’Ordre pour non-déclaration des liens d’intérêt lors de leur prise de parole en public alors que la loi le prévoit expressément.

Les Français ont les dirigeants qu’ils méritent… Sauront-ils en choisir de plus dévoués à la France et aux Français plutôt qu’aux milliardaires ? En attendant quelques titres qui pourraient vous informer maintenant que cette corruption vous explose à la figure :


Et si vous voulez envisager globalement la destruction des systèmes de santé mondiaux, au Canada comme France par exemple, nous avions rédigé à l’intention des candidats à la présidentielle de 2017 « SOIGNER OU OBÉIR  » mais manifestement ce sujet a été oublié des débats avec les dégâts que l’on connaît sur la fermeture continue des lits, la baisse des remboursements et la privatisation rampante de notre agonisante Sécurité sociale aux mains du gouvernement et non plus des citoyens et de leurs assureurs.

Nous craignons que ce délicat problème du choix du système de santé que nous souhaitons soit encore esquivé, comme l’absence de prise de position claire, nette et précise des candidats déclarés ou non sur l’obligation vaccinale (plus ou moins dissimulée) et la liberté de prescription des médecins absents des chroniques préélectorales actuelles. Pourtant c’est l’avenir de nos enfants qui est en cause.

Déjà SOIGNER OU OBÉIR posait problème depuis les plans cancer et en 2020 l’interdiction de soigner les malades avec les traitements connus efficaces et peu chers, ne nous a pas surpris. Est-ce acceptable ?

https://www.reuters.com/world/asia-pacific/australian-state-corruption-watchdog-says-is-investigating-nsw-premier-2021-10-01/
https://jeminformetv.com/2021/10/09/le-scandale-des-pots-de-vin-de-big-pharma-eclate-en-australie-et-entraine-la-chute-de-six-fonctionnaires-corrompus-et-du-premier-ministre-gladys-berejiklian/
https://ripostelaique.com/wp-content/uploads/2021/10/peter-goesche-remedes-mortels-et-crime-organise-
https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/E-9-2021-001644_FR.html
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/conflits-dinteret-et-corruption-lagence-europeenne-du-medicament
https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/A-9-2021-0073_FR.pdf

Nicole Delépine

image_pdfimage_print
22
1

13 Commentaires

  1. vivement une liste en france de tous ceux qui profitent des largesses de BIGPHARMA pour faire le forcing pseudo vaccinal avec substance expérimentale et interdiction des traitements existants

  2. les wachdogs devraient s’intéresser au dessous de l’escroquerie française de l’obstruction aux traitements et au lavage de cerveaux en faveur du vaccin expérimental

  3. Il n’existe pas 36 000 solutions pour éradiquer la corruption :
    1) levée du secret bancaire : chaque citoyen doit pouvoir consulter, à tout moment, via une simple recherche, les comptes bancaires et le patrimoine de tout élu ou toute personnalité soupçonnée ou convaincue de corruption active ou passive.
    2) limitation de tout mandat électif, quel que soit le niveau, à deux fois maximum (continues ou discontinues) au cours de la vie du prétendant. La politique ne doit plus être une « carrière ».
    3) Seuil / plafond maximal de revenus : un économiste allemand a démontré, dans une étude, qu’au-delà de 4900 euro net par mois, nous ne répondons plus à des « besoins », mais en créons, sans apporter de satisfaction existentielle supplémentaire. Par ailleurs, TOUS les besoins quotidiens humains de la vie font déjà l’objet de statistiques établies : besoins alimentaires; énergétiques; de sécurité…
    L’Argent reste, avec la Religion, l’une des pires inventions de l’Homme.

    • ils lèvent le secret médical, bientôt le secret de la confession dans l’église catho mais JAMAIS le secret bancaire !
      ou alors seulement pour les gueux comme la vaxxination et le pass…

      NON pas deux mandats mais UN SEUL de 5 ou 7 ans !
      comme ça le président bossera 5 ou 7 ans pour la france (ou contre) au lieu de prendre 2 ans pour assurer sa réélection !

    • « L’Argent reste, avec la religion, l’une des pires inventions de l’Homme ». Mon pauvre, l’Argent sans religion (ce qui est actuel) montre déjà ce que ça donne non ? Ne mêlons pas tout et n’importe quoi ! La religion est ce qui nous diffère des animaux, le problème n’est pas la religion mais ce que nous en faisons.

  4. Injections toxiques [c-o-v-i-d] Témoignages sur les conséquences néfastes de l’injection expérimentale (VIDEO)

    Etaient présents – Alexandra Henrion-Caude, généticienne, directrice de l’institut de recherche Simplissima, ancienne directrice de recherche à l’Inserm – Dr Olivier Soulier, médecin généraliste, responsable des soignants du Collectif Reinfo Covid, co-fondateur et responsable presse du syndicat Liberté Santé – Marc Doyer, témoin

    https://by-jipp.blogspot.com/2021/10/injections-toxiques-c-o-v-i-d.html

  5. Il faut toujours féliciter et soutenir ceux et celles qui ont le courage et la probité d’essayer de nous faire approcher de la vérité, au plus près possible et fustiger sans relâche ceux ou celles qui na parlent pas en leurs noms mais aux seuls profits d’intérêts malsains, par vanité, soumission, cupidité, mimétisme, confort ou encore paresse…

  6. Un vrai bonheur à lire cet article. Surtout qu’en Australie, la population a tellement dégusté que la colère va générer un mouvement explosif. Ça n’est pourtant pas fini, ils vont se battre jusqu’au bout car ils risquent très gros, mais ça serait bien que les révélations se répandent jusqu’en France avant avril. Et ça serait quand même fou que finalement, derrière les scandales de la gestion covid ne se cache que de la corruption et les intérêts de Big Pharma, sans plan mondialiste derrière, incroyable, jusqu’où on est tombé, c’est dingue. Crimes contre l’humanité massifs juste pour du pognon pour des gens qui en ont déjà à ne plus savoir qu’en faire. C’est dingue – je sais je me répète, seulement ça me fait pendouiller la mâchoire. Mais bon, comme je disais, c’est pas fini, il y a quand même peut-être autre chose derrière, il faut espérer que les enquêtes ne s’arrêteront jamais avant d’avoir tiré tous les fils.

    • Ben c’est sûr que c’est corruption et escroquerie à tous les étages en France aussi … Mais bon on sait aussi qu’il faudra mini 10 ans pour tout savoir et que personne ira en prison … Une seule vraie solution virer Micron et surtout élire un mec honnête et sincère qui permettra je pense au procès du siècle de se tenir : juger Micron pour sa gestion de la crise covid et révéler ses conflits d’intérêts et ses gains immondes perçus pendant son quinquennat … bref voter Z 😁😁😁

    • Bien dit, mais le gros problème ce sont les médias corrompus qui cachent les vérités … j’enrage !

  7. Et encore un article pourri !
    Berejiklian N’A PAS démissionné pour une histoire de pots-de-vin de AZ ou Pfizer,
    vu que ses ennuis dans cette affaire remontent à …2012. D’ailleurs, la seule « source » citée par l’auteure, c’est… »un ancien membre du Parlement australien »!!!
    On va loin, avec ça.
    Madame Delépine, vos bobards continuels sont d’un lassant, mais d’un lassant…

    • jack tu nous soule !

      que vaut ta parole , ta petite phrase merdique par rapport à l’article ?
      que dalle !
      que vaut ta parole par rapport à celle d’un ancien membre du Parlement australien ?

      encore moins !

      va retrouver ton BFMWC et fait pas chier !

    • On en saura plus avec l’enquête. Quoique si vous avez bien suivi, Palmer affirme que Berejiklian n’a justement pas été inquiétée pour ses problèmes de corruption passés parce qu’elle avait imposé le vaccin à la population. Palmer a quand même fait ces déclarations publiquement, devant journalistes, et risque forcément gros s’il a menti en accusant la PM d’avoir obéi aux labos.

      Ce n’est pas comme si la corruption par les labos pharmaceutiques était un fait largement établi, n’est-ce pas ?

Les commentaires sont fermés.