Bijoutier de Nice : l’autodéfense n’est pas la solution

Publié le 22 septembre 2013 - par - 1 383 vues
Share

Dans cette affaire une personne a entre ses mains la clé du devenir de la justice en France, c’est l’autre braqueur qui s’est enfui sur le scooter et qui à ce jour n’a pas été retrouvé.

Il a deux options :

– Soit il continue à se cacher et il démontre que le bijoutier a eu raison de tirer.

– Soit il se rend à la police et il va au devant de la justice, et transforme le bijoutier en assassin.

Je ne me fais pas trop d’illusion sur son choix. Ces petits délinquants sans foi ni loi ne pensent pas, ils volent et pillent sans état d’âme et sans remords.

La conséquence immédiate est qu’il légitime ainsi le geste de Stéphan Turk. Si ce dernier n’avait pas tiré, les deux malfrats s’en seraient sortis et se taperaient dans le dos (!) en pensant à cet idiot de bijoutier qu’ils avaient terrorisé. Ils auraient fait la fierté de leurs copains et peut-être même de leur famille.

En se cachant le braqueur montre que la France est un refuge pour les délinquants et qu’un citoyen est parfaitement fondé à se faire justice lui-même. C’est la fin de la justice et le début de la barbarie.

Dans cette affaire la vraie victime c’est la France, ce pays qui était il n’y a pas si longtemps celui de l’égalité et de la justice, et qui devient une contrée sauvage. La civilisation se délite et laisse la place au règne de la barbarie.

En lisant les premiers contours de la future loi pénale de Mme Taubira, comment ne pas penser que c’est justement ce que cette femme recherche. En laissant en liberté les malfrats comme Anthony Asli, ne souhaite-t-elle pas détruire l’édifice judiciaire patiemment construit par les français ? Je pense que Mme Taubira ne souhaite pas que le braqueur soit retrouvé, afin qu’il puisse à son tour se venger. Si cela se produit, alors le peuple s’armera à son tour et l’escalade de la violence continuera. L’auto-défense laisse entrevoir l’éclatement de la France, une victoire absolue pour cette fervente militante indépendantiste.

C’est pour cela que je le dis à mes amis de Riposte Laique : ne tombons pas dans ce piège. Il faut être plus intelligents que nos ennemis, il faut affirmer notre volonté de justice en nous opposant à la réforme Taubira en agissant sur les députés, mais pas en poussant vers l’auto-défense. C’est justement ce que les ennemis de la France attendent. Je n’ai pas « liké » la page de soutien à Stéphan Turk pour cette raison. Ils sont le chaos, nous sommes la civilisation. Il faut nous y tenir car nous ne serons jamais aussi violents  que ces voyous. Notre force c’est la raison et elle vaincra.

Robert Durand

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.