Bilan sanitaire dans les pays champions de la vaccination anti-covid

26/09/2021 (2021-09-26)

Par le Dr G. Delépine, chirurgien cancérologue et statisticien

L’immunité vaccinale anticovid est un mythe

Depuis le début de la crise sanitaire, l’exécutif français a prétendu que les traitements précoces étaient inefficaces, imposé des restrictions majeures à nos libertés, en particulier de prescription des médecins,[1] et a promis que la vaccination obtiendrait l’immunité collective, la sortie de crise et le retour à une vie normale.

Mais l’échec permanent depuis 18 mois de cette stratégie sanitaire fondée sur des simulations fausses, des mensonges innombrables, des promesses jamais tenues, la propagande de la peur et l’extorsion du consentement à la vaccination par les chantages aux libertés de circuler, d’avoir des loisirs et de travailler, devient insupportable.

Les vaccins actuels qu’ils veulent nous imposer sont-ils efficaces ? Peuvent-ils aboutir à une immunité collective ou n’est-ce qu’un mythe ? Pour y répondre, nous ferons le bilan sanitaire actuel des pays les plus vaccinés d’après les chiffres fournis par l’Organisation Mondiale de la Santé et les courbes de OurWorldinData.

Mortalité record à Gibraltar champion des injections AstraZeneca

Gibraltar (34 000 habitants) a commencé la vaccination en décembre 2020 alors que l’agence sanitaire recensait dans ce pays seulement 1040 cas confirmés et 5 morts attribués au covid-19. Après une campagne de vaccination éclair très complète, obtenant une couverture vaccinale de 115 % (la vaccination a été étendue à de nombreux visiteurs espagnols), le nombre de nouvelles contaminations a été multiplié par 5 (passant à 5 314) et celui des morts par 19. Atteignant 97, soit 2853 morts par million d’habitants, ce chiffre constituant l’un des records européens de mortalité. Mais les responsables de la vaccination nient tout lien causal sans proposer une autre étiologie plausible. Et après une accalmie de quelques mois, l’épidémie reprend, confirmant qu’une couverture vaccinale à 115 % ne protège pas de la maladie.

Malte : une couverture vaccinale de 84 %, mais tout aussi inefficace

Malte fait partie des champions européens des pseudo-vaccins : dans cette île de 500 000 habitants, près de 800 000 doses ont été administrées assurant une couverture vaccinale de près de 84 % avec un recul d’environ 6 mois.

Mais depuis début juillet 2021, l’épidémie est repartie et les formes graves (mortelles) augmentent, forçant les autorités à reconnaître que la vaccination ne protège pas la population et à imposer des restrictions.

Là aussi la récidive de l’épidémie des cas et de la mortalité prouve qu’un taux élevé de vaccination ne protège pas la population.

En Islande, on ne croit plus à l’immunité collective vaccinale

Dans ce petit pays de 360 000 habitants, plus de 80 % d’entre eux sont primo-vaccinés et 75 % ont un cycle vaccinal complet. Mais à la mi-juillet 2021, les nouvelles contaminations journalières sont passées d’une dizaine à environ 120, avant de se stabiliser à un taux supérieur à celui de la période pré-vaccinale. Cette récidive brutale a convaincu l’épidémiologiste en chef de l’impossibilité d’obtenir l’immunité collective vaccinale « C’est un mythe » a-t-il publiquement déclaré.

Belgique : récidive de la maladie malgré la vaccination

En Belgique, près de 75 % de la population est primo-vaccinée. Et 65 % des habitants disposent d’un cycle vaccinal complet. Cependant, depuis fin juin 2021, le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes est passé de moins de 500 à près de 2000. Comme le reconnaît la RTBF, face au variant Delta, la vaccination actuelle est loin d’être suffisante pour protéger la population.

Singapour abandonne l’espoir du « Zéro Covid » par les vaccins

Ce petit pays est lui aussi très vacciné et près de 80 % de la population a au moins reçu une dose. Mais depuis le 20 août 2021, il doit faire face à une reprise exponentielle de l’épidémie avec une hausse des cas passés d’une dizaine en juin à plus de 150 fin juillet et à 1246 cas le 24 septembre.

Cette récidive incontrôlée de la maladie malgré la vaccination a fait abandonner la stratégie de l’éradication du virus pour un modèle de « vivre avec le virus » en essayant de traiter la maladie « comme la grippe ».

Au Royaume-Uni : remontée inquiétante des contaminations

Le Royaume-Uni constitue le champion européen de la vaccination AstraZeneca avec plus de 70 % des habitants primo-vaccinés, et 59 % disposant d’un schéma vaccinal complet. Ce taux élevé de « vaccination » n’a pas évité une explosion des cas au début de l’été, avec, à la mi-juillet jusqu’à 60 000 nouveaux cas quotidiens.

Devant cette reprise importante de l’épidémie malgré la vaccination, Andrew Pollard, représentant de l’Oxford Vaccine Group, a reconnu devant le parlement : « l’immunité collective par le vaccin est un mythe »

Cette reprise des infections s’est accompagnée d’une reprise des hospitalisations, des cas graves et des décès. D’après le rapport officiel d’août,[2] les décès sont plus fréquents chez les malades complètement vaccinés (679) que chez les non vaccinés (390) démentant ainsi cruellement les espoirs d’un effet protecteur du vaccin sur la mortalité.

Après la levée des dernières restrictions sanitaires, une décrue de l’épidémie a été observée avec un niveau de moins de 30 000 cas par jour alors que début juillet des simulations d’épidémiologistes covid terroristes prophétisaient jusqu’à 100 000 nouveaux cas quotidiens en cas de suppression des mesures sanitaires.

Israël : catastrophe post-vaccinale évidente niée par les responsables

Israël, champion de l’injection Pfizer, jadis partout cité en exemple d’efficacité, est actuellement durement rappelé à la réalité et représente maintenant le modèle de l’échec vaccinal.

70 % de la population est primo-vaccinée, et près de 90 % des personnes à risque ont un cycle vaccinal complet. Mais l’épidémie est repartie plus forte que jamais depuis fin juin et plus de 11 000 nouveaux cas ont été enregistrés en 1 jour (le 14 septembre 2021) dépassant de près de 50 % les pics observés en janvier 2021 lors de la poussée qui a suivi les premières injections Pfizer.

Cette reprise de l’épidémie malgré les injections Pfizer s’accompagne d’une hausse des hospitalisations où les vaccinés représentent la majorité des personnes hospitalisées.

La vaccination ne protège pas non plus des formes graves ni de la mort.

Fin juillet : 71 % des 118 Israéliens sérieusement atteints (serious, critical) étaient totalement vaccinés !

Cette proportion de malades graves vaccinés est très supérieure à la proportion de personnes totalement vaccinées : 61 %. Prétendre que le vaccin protège des formes graves de la maladie, comme le déclara imprudemment le ministre de la Santé israélien, est une erreur (ou une désinformation ?).

Pour ne pas reconnaître ses erreurs, le gouvernement israélien reste dans le déni de cet échec patent et continue à ne proposer que la vaccination comme solution. Combien faudra-t-il de morts supplémentaires pour qu’il suive l’exemple de l’Inde ou du Japon et qu’il adopte enfin les traitements précoces ?

Conclusions

Les pseudo-vaccins actuels sont trop peu efficaces. Ils ne préviennent ni les récidives de l’épidémie, ni les hospitalisations, ni les formes graves, ni la mort. En Israël et en Grande-Bretagne qui précisent le statut vaccinal des victimes, les vaccinés souffrent d’un surrisque de mortalité par rapport aux non vaccinés.

La poursuite d’une politique uniquement vaccinale aboutit à une impasse mortifère alors que les pays qui conseillent officiellement (Inde) les traitements précoces ou qui laissent leurs médecins les prescrire (Japon, Corée) s’en sortent beaucoup mieux.

Qu’attendent nos autorités sanitaires pour cesser de croire en des simulations fausses réalisées par des épidémiologistes trop liés aux entreprises des vaccins, regarder les faits avérés et interrompre leur campagne pro-vaccinale mensongère et délétère et recommander les traitements précoces ?

La poursuite de l’interdiction des traitements précoces par les médecins traitants entraîne une perte de chances pour de nombreux malades et engage directement la responsabilité du gouvernement et singulièrement du ministre de la Santé.

Gérard Delépine


  1. [1] Pour la première fois depuis 2500 ans…[]
  2. [2] SARS-CoV-2 variants of concern and variants under investigation in England Technical briefing 21
    Published August 2021 Public Health England Gateway number : GOV 9374 20 August 2021[]
image_pdf
0
0

31 Commentaires

  1. Demain direct à 19 h 10 YouTube.

    Me Brusa continue le combat contre le pass et la vaccination Covid obligatoires. Il a publié un rapport sur le contenu des vaccins. Les gens sont mieux informés et des vaccinés ne veulent plus aller vers d’autres doses! …

  2. Excellent Christian Combaz (La France de Campagnol), qui nous prouve ce qui va se passer sous peu quand les malades vaccinés, malades des vaccins et du Covid, ne seront pas admis dans les hôpitaux qu’ils ont contribué à pourrir. CQFD.
    On va devoir défoncer la porte du cockpit, le pilote s’est enfermé tout… https://youtu.be/mlOvJ2mORww

  3. Ce matin sur Sud Radio : Macron a gagné avec 85% de « vaccinés » : on ne doit donc plus à s’occuper des antivaxxs ultra-minoritaires, d’ailleurs les manifestations sont de plus en plus faibles et elles revendiquent plus la suppression du pass sanitaiire que celle de l’obligation « vaccinale » ; d’ailleurs pour punir les récalcitrants aux injections géniques expérimentales (à ce propos il a été dit que la Phase ne concernant pas l’innocuité du « vaccin » mais seulement sa durabilité ! ONFO ou INTOX ?) désormais les tests ne seront plus remboursés sauf en faveur des injectés pour d’éventuels contrôles…
    Un vaccin anticovid SANOFI « classique (VRAI ou FAUX ?) va sortir avec seulement une demi-dose de rappel !
    La résistance va être de plus en plus difficile… Vos avis ???

    • Sachant que les 85% d’inoculés (annoncés ?) au mieux nous méprisent royalement au pire sont prêts à accepter que soient utilisés tous les moyens pour nous faire craquer…

    • SANOFI : protéine recombinantes dans du squalène….

      Genre vaccin anti hépatite B, etc…. A éviter et attendre celui du Labo Valneva, à virus atténué.

      Mais comme c’est un labo français, je doute que macronimus veuille le faire certifier!!

      • Merci pour cette information : encore une arnaque donc ! Le vaccin Valneva est-il reconnu en France ?

  4. Vous nous parlez du nombre de cas, mais quid du nombre de décès ? Le vaccin n’a pas pour but d’empêcher les cas, mais les décès. Votre thèse serait mieux servie en si vous présentiez le tableau complet et pas seulement ce qui vous arrange.

    • le problème de votre thèse de soumis c’est que vos guignols LREM soudoyés par les labos argumentent à partir des cas et non des DC

    • Parce que cela vous arrangerait d’avoir des micro-thromboses, ou de vous retrouver en chaise roulante…

      Moi pas : chacun son gout

  5. Tout ça est un génocide organisé avec l’aide de politicards corrompus qui en plus rapporte des milliards aux labos qui se servent en toute impunités des populations comme cobayes !

  6. Il y a systématiquement un GROS problème avec les articles de Gerard Delepine… : il ne donne JAMAIS LES LIENS vers les graphiques qu’il affiche.
    Alors pourtant qu’il suffit de copier-coller ce lien sous les graphiques, ce qui permettrait de lever tous les doutes sur ses affirmations apocalyptiques.
    Je pense qu’il s’agit là d’une incompétence informatique et je suggère à Gérard Delepine de demander à ce que quelqu’un de son entourage lui montre comment copier-coller un lien afin que ses prochains articles soient sourcés au lieu qu’il se contente d’affirmer des chiffres sans jamais en donner la source, ce qui rend ses affirmations totalement suspectes. Personnellement je le crois volontiers mais simplement, on ne peut pas utiliser ses articles pour communiquer vers les pro-vax.

    • Votre commentaire est suspect et prendre le Dr. Delépine le montre clairement!!!!!!!

    • Votre question me paraît correcte et c’est normal de vouloir jouer avec la courbe, et de ne pas se limiter à une lecture dévote du Dr Delépine.
      Cependant même avec une compétence informatique ce n’est pas facile d’avoir un lien vers une page qui reproduirait exactement la même courbe, toutefois les nombres de cas sont facilement accessibles sur internet en se basant (comme le fait Google entre autres) sur le CSSE Covid-19 de JHU Hopkins.
      Si l’on cherche avec Google « Gibraltar coronavirus » on a tout de suite une courbe qui s’affiche avec le nombre de cas ! et l’on reconnaît rapidement le pic à début janvier.

  7. Si le docteur (?) Delepine était vraiment statisticien, comme il se prétend, il tiendrait un vrai raisonnement de statisticien comme celui-ci :
    https://www.youtube.com/watch?v=E8YuCjwVZLw
    (Attention : le niveau de cette vidéo la rend certainement inaccessible à la plupart des habitués de RL)
    Mais je crains qu’il ne soit avant tout un idéologue…

    • Pas d’accord car on nous vend depuis des mois comme quoi le vaccin protège , empêche les contaminations , permet d’atteindre l’immunité collective et empêche l’hospitalisation ; et toute cette théorie vole en éclat comme le démontre le docteur Delepine ; on prend l’exemple de dix chevaliers en armure et un chevalier sans armure côte à côte ; on leur tire dessus une salve de flèches ; d’après vous qui va tomber ? Bingo le chevalier sans armure . Donc cette vidéo est hors sujet ; donc c’est à vous que cette vidéo est inaccessible et c’est vous l’idéologue Mr Kim Jong-Un.

    • il a certes un engagement politique de la part du Dr Delépine, de même qu’il y a un engagement commercial de la part d’un certain nombre de promoteurs des vaccinations, mais cela n’empêche pas d’avoir un contenu scientifique.
      Ensuite l’essentiel de l’article ne parle pas du taux de vaccinés parmi les malades mais de la hauteur des vagues épidémiques malgré les forts taux de vaccination (ou à cause…).
      Sinon si vous voulez, vous pouvez remplir le carré à quatre cases pour chacune des vagues épidémiques, avant et après vaccinations, et essayez de voir ce que ça signifie.

    • …Et pus il y a de décès dûs aux vaccins. Les uns faisant brillament concurrence à l’ autre pour occire la population. CQFD.  »merci » H57 pour la  »précision ».

      • 5 déès covid dans mes connaissances mais aucun décès vaccination encore dans la centaines de mes connaissances vaccinées…

        • Ah bon, moi c’est le contraire.
          Beaucoup de personnes positives, avec symptômes, mais aps une de morter.

          Par contre, le nombre de décès post vaccinations (notamment AVC, cancers du pancréas ou pancréatites aiguës, lymphomes) est énorme et augmente chaque jour.
          Il est vrai que je connais plus de 100 personnes qui se sont fait injecter ce poison…

          Du coup, nombre de ces personnes pas encore décédées ne veulent pas de la 3eme piquouse : elles ont peur tant elles en voient qui sont parties entre 4 planches (ou dans une urne)

    • La propagande manipule les chiffres des décès. L’année dernière, énormément de décès étaient étiquetés « coivd » alors qu’ils étaient décédés d’une autre maladie parce que les autorités voulaient un chiffre de décès dû au soi-disant « covid », important donc énormément de décès étaient étiquetés « covid ». Et maintenant que la très grande majorité de la population s’est fait injecter ces produits géniques toxiques, pour montrer qu’ils sont efficaces, les autorités n’ont plus intérêt de donner un chiffre de décès « covid » important.
      A côté de ça, la propagande ne parle pas des décès et des personnes qui finissent handicapées, très malades suite aux injections.

    • Plus on vaccine, moins il y a de décès Covid et plus il y a de commentaires anti-vaccins …

    • Ah bon?
      Vous avez vu cela où? Sur BFMTV??
      Il est vrai que cette thérapie génique induisant des micro-thromboses (provoquant des myocardites) favorisant la flambée de cancers en rémissions et de maladies auto_immunes en rémission, des AVC..
      Les vaccinés ne meurent pas du Covid, ils meurent, avant ,d’autres maladies…

  8. Courage.à vous, Gérard et Nicole Delépine qui alertez et prouvez constamment la mortifère vaccination Covid. Tenez-bon, l’hécatombe ne fait que commencer.

Les commentaires sont fermés.