Bilan tragique des « ratonnades » de « l’ultra droite »

Existe-t-il encore des tordus qui s’intéressent aux mensonges de la propagande ? La réponse est oui. Ces tordus gobent volontairement les mensonges de la propagande. Grosso modo, ils se répartissent en trois groupes. D’abord le noyau dur des convaincus, intoxiqués à l’idéologie. Puis il y a une masse plus importante de « pas concernés », qui continuent, de façon moutonnière, à s’abrutir aux merdias. Et enfin, un troisième groupe est bien conscient que la propagande ment sur les sujets qui nous préoccupent, en particulier l’invasion et l’islamisation. Mais ce groupe refuse de suivre les médias de réinformation, à cause de divergences sur des sujets connexes, tels que la politique économique et sociale, le changement climatique, l’épidémie de covid, la guerre en Ukraine, etc.

Le principal support de la propagande, c’est bien entendu l’audiovisuel, la radio le matin et dans les voitures, et la télévision le reste du temps, et internet bien sûr. Y a-t-il encore des attardés qui s’informent sur du papier imprimé ? Certes, tout n’est pas à jeter venant des chaînes de TV ou des radios, mais dès que ça touche l’invasion et l’islamisation, le matraquage aux mensonges devient intense.

Ainsi donc, en cette fin décembre 2022, quel est l’impact de l’énormité inventée par le ministre de l’Intérieur ? Cette fois, ce ne sont pas les supporteurs anglais qui ont fait des émeutes. Comme toujours, ce mensonge est repris goulûment par les merdias habituels. Selon la propagande, « l’ultra-droite » se serait livrée à des « ratonnades », après des matchs de la Coupe du monde de foot. Hélas, le bilan de ces « ratonnades » est tragique, aucun déchet nazislamiste n’a été détruit. Les « gitans » montpelliérains nous ont particulièrement déçus. C’est tellement délirant qu’un esprit normal est confirmé dans l’idée que la vermine au pouvoir affiche ostensiblement son parti pris en faveur des déchets nazislamistes. Ce mensonge craché à la figure de ceux qui subissent l’islamisation à longueur de temps montre que la vermine au pouvoir est très sûre d’elle. Elle ne craint pas de réaction. C’est le principal enseignement de ce mensonge officiel. C’est dire comment la vermine au pouvoir considère la mouvance patriotique.

Dans ces conditions, à quoi bon gloser sur chaque saloperie des merdias ? Ils sont là pour ça !

En ce qui me concerne, depuis le 1er octobre 2000, je ne suis au courant des saletés vomies par les merdias que par ce qu’en rapportent les sites de réinformation. Et je m’en passerais volontiers !

Ce ne seront jamais nos jérémiades, ou nos coups de gueule, sur nos sites, qui feront changer qui que ce soit. Ce n’est pas en lisant, ou en visionnant les clips des sites de réinformation que les gens changent. Les gens changent en prenant eux-mêmes conscience de la réalité, d’abord et en voulant la changer, ensuite. Cela arrive souvent, après y avoir été douloureusement confronté. Pratiquement, chacun d’entre nous a l’expérience des divergences de vues dans son entourage, y compris familial. Alors certes, il faut faire connaître les faits. D’ailleurs, l’un des puissants moyens de la propagande, c’est d’occulter les faits qui dérangent, comme par exemple, les crimes commis par des nazislamistes, en France et dans le reste du monde. Les sites de réinformation sont non seulement utiles, mais ils sont strictement indispensables, pour pallier ces occultations. Et bien sûr, les sites de réinformation se fortifient en apportant des éléments de preuve sur les faits controversés. Ce que la propagande fait de moins en moins.

Depuis le 1er octobre 2000, à l’occasion du début d’une vague de violence nazislamiste visant les Juifs, dans les merdias, l’interprétation des faits a remplacé leur simple rapport. Certes, aucun organe d’information n’a jamais été strictement neutre. Le simple fait de parler d’une chose, plutôt que d’une autre, est en soi une opinion. Ce qui a changé, c’est la quasi-unanimité des merdias à adopter ce que l’on a appelé, le « politiquement correct ». Personnellement, dès le 2 octobre 2000, j’appelais cela « l’islamiquement correct ». Depuis, Alain WAGNER a fait largement connaître ce que l’on appelle le « protocole, ou le processus de Barcelone ».  Et c’est là que les médias d’information sont devenus des merdias de propagande. Car, par exemple, dans ce lien, la clique de déchets à exterminer, du torche-cul « Libératon », accuse ceux qui se réfèrent à cet « arrangement », entre l’ex-CEE et les déchets nazislamistes, d’être des « complotistes ». On ne le fera pas, mais quand même, on a très envie de longuement torturer à mort chaque rédacteur du propagateur de haine nazislamiste, appelé « Libératon ». Bien entendu, nous y associons ceux de l’immonde saloperie parisienne du soir, organe de référence de la nazislamophilie française. Bref, aujourd’hui, la propagande ça sert à surtout à exciter les gens, les pro et les anti. Plus personne de sensé ne se pose la question de la réalité des faits incriminés. Nous sommes donc très très loin d’une information « objective ».

Donc, plus que l’excitante mais inutile polémique, les sites de réinformation sont indispensables, d’abord comme point de ralliement dans la mouvance patriotique. Ils sont indispensables pour faire connaître les crimes et autres saletés des envahisseurs, en général, et des envahisseurs nazislamistes, en particulier. Pour les organes de réinformation, la difficile persistance dans la durée forge une image de référence. Ce qu’est ainsi devenu notre cher Riposte Laïque, malgré les innombrables procès visant sa disparition. La vermine mondialiste islamophile ment et censure, partout où elle a la possibilité de nuire, en France, en Europe et dans le reste du monde. Donc Riposte Laïque n’est pas seul à subir les coups bas et autres procès. Un autre rôle important des sites de réinformation, c’est de servir de repère aux « béotiens » qui, chaque jour, prennent conscience des mensonges de la propagande. Les commentaires de ces « béotiens » après certains articles sont tout à fait édifiants dans leur naïveté.

On peut faire un lien avec l’article condamnant « les va-t-en-guerre du clavier », car ils mettent le site en danger de procès. Le vrai problème, c’est que depuis l’automne 2000 où la propagande des merdias de Francekipu se déchaîne en faveur des déchets nazislamistes, ne reculant devant aucune falsification, aucun mensonge, aucune menace, dire ce qu’on pense des propagandistes est le seul exutoire possible. La vraie bonne solution pour calmer la propagande serait justement celle utilisée par ces déchets nazislamistes que nous détestons tant. Mais pour le moment, nous n’avons pas encore assez de rancœur et nous avons trop de civilisation polie pour terroriser, nous aussi, les déjections propagandistes.

Charles DALGER, le 19 décembre 2022.

image_pdfimage_print
12

6 Commentaires

  1. Ben oui, c’est triste à dire, mais c’est facile de manipuler le cerveau des gens.
    « Un mensonge répété mille fois se transforme en vérité » comme disait un célèbre propagandiste. Mais aussi, mille vérités ne vont pas pour autant ouvrir les yeux des gens à la vue courte, notre niveau de conscience est encore extrêmement bas.
    Peut-être dans plusieurs dizaines de milliers d’années… si on existe encore.

  2. mince alors je ne me doutais pas qu’il y ait tant de fachos d’estrêêême droate (pardon le nouveau mot c’est d’ultra droaaate!

  3. Si l’amiral du Charles de Gaulle est courageux, il va nous foutre aux arrêts ce sale traître de macron pour haute trahison, ce sera MLP qui deviendra présidente de la république car elle est arrivée 2ème aux élections. La gauchiasserie devrait connaître, par le fait des jours sans…

    • Des traîtres tout simplement, bien rémunérés pour nous détruire depuis quarante ans suivant le plan.
      Ce n’est pas pour rien que la France à une telle dette qui aura servi au clientélisme, à l’assistanat, à l’envahissement, à notre délabrement à la grande satisfaction de nos ‘amis’ anglo-saxons, le tout facilité par un peuple plus préoccupé par le foot, ses vacances que par sa survie.

Les commentaires sont fermés.