Bioéthique – Les immenses dangers de la PMA et de la GPA commerciales (3/3)

Gay pride 2011 à Toulouse


« Bioéthique – Les immenses dangers pour l’humanité de la PMA et de la GPA à visées strictement commerciales et sans aucun contrôle éthique ni d’aucune autre sorte. »

Le mouvement LGBTQQIP2SAA…
Le mouvement LGBT est l’un des symboles claironnants de la décadence de nos sociétés.
Bien sûr, il n’est pas le seul… !
Mais parlons d’un sujet à la fois.
Aujourd’hui, en France, grâce aux actions « généreuses » de la gauche dite « bien-pensante » (les « gentils », le « camp du bien », les héritiers du prolétariat d’hier), perpétuellement en manque de causes à défendre toutes plus idiotes les unes que les autres, dès que quelqu’un fait un pas de travers, pète un coup ou gueule à l’injustice, aussi sec il se crée un comité, un blog, une association, une ONG, des sites internet de défense et de soutien, un parti politique (il y a en France autant de partis politiques que de citoyens…), une marche blanche, des défilés et des manifestations…
J’exagère à peine.
Cela dit, il est aussi dangereux de s’attaquer au mouvement LGBT… qu’à l’islam ou à l’immigration. On vous taxe aussitôt d’homophobe comme d’islamophobe ou de immigranophobe…
Le lobby LGBT représente un électorat pour Macron, comme la gauche, les écolos, l’islam et les taulards.
Autant de groupes politiques nauséabonds ennemis de la France.
D’une manière générale, tout ce qui touche au sujet de l’homosexualité et des déviances sexuelles est tabou.
Ces populations autrefois discrètes et tranquilles ont accédé à un nouveau statut équivalent à celui d’une idéologie, d’une religion ou d’un parti politique.
Il s’agit bien de politique, puisque ça s’inspire de toutes les « vertus » traditionnelles de la politique : la bêtise, le mensonge, la corruption, les atteintes aux libertés, à la morale, au valeurs millénaires de la France, etc.
Ils en sont même pratiquement rendus à prétendre que les hétérosexuels sont sexistes, homophobes, font de la discrimination, les jugent, les méprisent, les persécutent et les condamnent à de sombres tourments, alors que ce sont eux, les déviants sexuels, qui sont en fait normaux et doivent représenter et devenir un modèle de société… 
Le monde à l’envers… !
Autrefois, certaines personnes étaient marquées par une sexualité déviante ou des préférences sexuelles alternatives.
Je ne rentrerai pas dans le détail.
Ces personnes se sentaient seules, différentes et rejetées.
Elles vivaient mal leur condition et devaient s’en cacher.
La tolérance publique était proche de zéro.
On nous dit que « ce n’est pas un choix… » Et alors ?
Cela reste d’ailleurs encore à démontrer, à prouver.
On ne choisit rien avant sa naissance… !
Il existe dans le domaine de la sexualité, comme dans de nombreux autres domaines du comportement humain, une « normalité » qui se détermine par rapport à la part biologique de chaque être humain rattachée à la nature même de toute créature vivante.
Ensuite, c’est la société qui formate ou non les plus faibles et les plus vulnérables.
La sexualité n’est pas une fantaisie de la nature. C’est bien au contraire un des plus puissants moteurs de la pérennisation de la vie.
La sexualité, les organes sexuels et les rapports sexuels entre mâles et femelles d’une même espèce, branche ou race animale sont destinés à procréer et donc à avoir des petits, une descendance.
L’homosexualité n’entre pas dans les desseins de la nature…
L’instinct de reproduction dicte à chaque mâle et à chaque femelle, dès lors qu’il a atteint l’âge biologique, de se reproduire, de chercher et de trouver un partenaire qui lui conviendra (tous les détails lui sont de même dictés par son instinct, au physique comme au psychique ou comportemental), afin de concrétiser ce besoin naturel.
La sexualité n’est donc pas une chose faite pour nous amuser ou pour notre pur plaisir, mais un programme biologique destiné à nous permettre de nous reproduire.
L’instinct nous dit quoi et comment faire.
La nature nous impose de nous reproduire. Elle impose aussi parfois au mâle de protéger la femelle et aussi les petits qui vont naître et même parfois de les éduquer pour leur donner les meilleures chances de s’en sortir après avoir quitté leur mère.
Certains animaux, comme les aigles, sont fidèles et restent ensemble pour la vie lorsqu’ils ont eu des petits.
L’homme est un animal comme les autres, avec les mêmes fonctions biologiques et les mêmes instincts.
Mais l’homme a aussi tenté d’échapper aux règles de la nature et il est devenu trop complexe et cette complexité le conduira à se perte et à sa disparition.
En effet, l’homme d’aujourd’hui, l’homme moderne, l’homo sapiens-sapiens, celui qui sait et qui sait qu’il sait, s’est éloigné et s’est détourné de la nature.
Il a souillé la nature, il a commencé à détruire sa planète, il a mis son propre monde à feu et à sang d’innombrables fois. Il a commis des génocides et les pires atrocité et abominations qu’on puisse imaginer.
Il est lâche, pleutre, servile, il est destructeur, criminel, pilleur et exterminateur. L’homme est devenu trop complexe, dangereux et ingouvernable.
Son pire ennemi, c’est lui-même.
Il est arrivé à un niveau d’absurdité et à un point de non-retour qui est le signe de sa fin. C’est probablement ce qui peut lui arriver de mieux.
Au milieu de tout ça, pendant que des mondialistes ont décidé de métisser toute l’humanité, de « deséduquer » et de « desinstruire » les masses hébétées pour en faire des esclaves à bon marché destinés aux usines des milliardaires et d’islamiser tout le monde pour en faire des zombis, de tous côtés on assiste à l’effondrement volontaire de nos sociétés, de nos cultures et de nos civilisations.
Plus personne ne respecte plus rien.
La vie humaine est devenue sans la moindre valeur.
Les pires vices et perversions ont resurgi du passé.
On tue pour tout et n’importe quoi.
Tout le monde veut sa part du gâteau et chacun n’existe que pour lui-même.
On nous parle de « vivre-ensemble » alors que tout le monde vit séparé et sans la moindre envie de vivre avec les autres.
On nous parle de « multiculturalisme », alors que les cultures ne font que s’affronter dans la haine et les pires violences.
On nous parle des vertus des « communautarismes » alors que c’est ce qui éloigne les hommes les uns des autres et en pousse certains à se jeter dans la guerre.
Et au milieu de tout ça a fleuri ce drapeau arc-en-ciel d’un lobby omnisexuel qui se veut une nouvelle communauté qui réclame des tas de droits, de privilèges et de protections, bien sûr !
Qui sont-ils et que veulent-ils ?
Pour moi, ce sont des personnes empêtrées dans des problèmes complexes d’identité et de sexualité indéterminées qui n’ont pas suivi la voie de la nature, mais ont dérivé vers des chemins chaotiques et problématiques. Ce ne sont pas des voies qui apportent du bonheur.
On le sait très bien.
Des chansons célèbres telles que « Comme ils disent » de Charles Aznavour ou « Ziggy » de Céline Dion ou encore des films comme « La cage aux folles » nous ont sensibilisés avec beaucoup de pudeur à la détresse et à la souffrance de ces personnes.
Mais la réalité de leurs vies est tout autre…
On les voit et on les entend faire des « gay prides » (la fierté des homosexuels… !), des « Marches des fiertés », des manifestations clairement hors normes et hors du temps.
Vous les avez vus et vous savez de quoi je parle.
Mais en fait de fierté, je trouve tout cela plutôt pitoyable et pathétique.
Croyez-moi, il n’y a pas de joie ni de bonheur dans ces grandes messes à la gloire de la sexualité de pure jouissance.
« Du gros son et la PMA en toile de fond : la Marche des Fiertés a envahi Paris »
https://www.20minutes.fr/societe/2552731-20190629-pma-toile-fond-marche-fiertes-envahi-paris
Le plus grave étant que des enfants participent à ces mascarades sordides.
Ils ont même organisé des manifestations LGBT avec les parcs Disneyland, au milieu de dizaines de milliers d’enfants qui n’ont pas à connaître ces choses repoussantes.
Ou alors, qu’on projette carrément des films pornos chez Mickey.

« Une école primaire tente de forcer les enfants à « célébrer la fierté gay, les parents protestent »
http://www.chretiens2000.com/2018/07/une-ecole-primaire-tente-de-forcer-les-enfants-a-celebrer-la-fierte-gay-les-parents-protestent.html

La fierté de quoi ?

D’être hors norme, inverti, déphasé, paumé, marginal, asocial, obsédé par le sexe, sodomite, provocateur, impudique, obscène, sans retenue, sans respect pour les autres ?
Ils parlent d’amour, mais tout ça n’a rien à voir avec de l’amour ! Ce n’est que physique et pornographique.
Est-ce que vous voyez souvent des « hétéro-prides » ?
Non, les gens hétérosexuels se comportent normalement, avec pudeur et discrétion sur leur sexualité et n’y consacrent pas tout leur temps.
Ils ont voulu le « mariage pour tous », cette absurdité à laquelle j’ai toujours été opposé et qui participe à la déliquescence et à la déchéance de notre société et de ses traditions les plus précieuses.
Mais la lâcheté et la bêtise de nos dirigeants toujours avides de suffrages leur ont donné ce qu’ils voulaient.
Tout ça encouragé par les mondialistes pour détruire la civilisation occidentale et finir par obtenir des bébés futurs esclaves ou soldats sans origines, sans identité et sans attaches, jetables à volonté…
Un enfant doit avoir un père et une mère pour l’élever et veiller sur lui. Depuis des millions d’années ça se passe comme ça.
Il y a bien une raison. Et c’est la nature. Car la nature fait bien les choses. Les humains les font très mal.
Un homme et une femme s’unissent pour avoir des enfants et pour les élever et les protéger.
C’est pour protéger le couple, la famille et les enfants que le mariage a été créé afin de reconnaître publiquement la légitimité de ce couple.
Le mariage, étymologiquement, cela signifie donner un homme à une femme (pour la protéger et la féconder) et, par voie de conséquence, donner une femme à un homme dans le but qu’elle lui assure une descendance.
Il n’a jamais été question, dans l’origine du mot « mariage » que cela inclue d’unir deux hommes ou deux femmes.
Si deux hommes ou deux femmes veulent vivre ensemble, ils sont libres de le faire.
Mais pas dans le cadre d’un mariage. C’est une perversion du mot et une atteinte grotesque et avilissante à l’institution du mariage.
D’ailleurs, le mariage donne naissance à un « couple » et non pas à une paire d’hommes ou de femmes.
Un couple est fécond et une paire est stérile.
Aujourd’hui, en plus, ils exigent d’avoir des enfants !
C’est simple, qu’ils les fassent, se débrouillent…  
Par contre, je suis formellement opposé à ce que l’état civil soit libellé comme « parent 1 » et « parent 2 », dans la mesure où c’est impossible (un seul, à la rigueur, peut être le parent biologique de l’enfant) et que cette mention définitive ne pourra, plus tard, que mettre l’enfant mal à l’aise, le troubler et le traumatiser, alors que les autres enfants auront un papa et une maman.
De plus, s’il y a un parent biologique, le parent non biologique devrait être cité ou inscrit comme parent adoptant.
Je suis donc absolument contre la GPA et la PMA pour les LGBT…
Elle doit être réservée uniquement aux « couples » hétérosexuels stériles.
Je souhaite donner un avertissement aux LGBT auxquels, personnellement, je ne veux pas de mal :
Macron va faire la partition de la France et donner un territoire important aux musulmans, sans doute plusieurs départements.
Ensuite, les musulmans envahiront très rapidement l’autre territoire, tout le monde fuira, personne ne se battra et ils seront maîtres de la France, ayant accès à toutes ses ressources, y compris notre feu nucléaire. Dans la foulée, la France sera ruinée et deviendra un cloaque comme tous les pays musulmans.
Dans l’islam, les LGBT sont une abomination et on les tue tous par pendaison, lapidation ou défenestration.
Tous ceux qui sont pacsés ou mariés, les musulmans n’auront aucun mal à les retrouver avec les archives de l’état-civil et ils leur tomberont dessus.
Juste un avertissement…
Laurent Droit

image_pdf
0
0

13 Commentaires

  1. Bonjour
    bravo ,tribune,clair net précise et oui comment en ait on arrivé la ?
    Islam, homoxesualite ,progressisme, trans humanisme, climat , immigration, coktel explosif.
    La dernière chance avant la guerre civile, c’est de voté en 2022

  2. Article mémorable écrit avec la sérénité du Juste ! Merci.
    L’Anthropocentrisme envahissant veut que l’Homme dicte ses lois à la Nature.
    (Ecologie, sexualité,etc..).
    Animal, devenu Homme, il oublie ses conditions d’origines naturelles.
    Son cerveau a grossi, et c’est tout le problème. Il se drape de tares nouvelles.
    Parasite d’une Planète surpeuplée, grain de sable dans l’Univers, il défie les Lois universelles. Trop long à raconter…
    Qu’il disparaisse au plus tôt !

  3. Tous à la manif ce soir lundi 19h30, devant St Nicolas du Chardonet et la mutualité !

  4. Marre des tordus, des cinglés, des retords, de tous ceux qui prennent un axe déviant pour nous l’imposer comme une qualité en soi ; en brandissant un étendard afin de soumettre le reste de la population, de laquelle on exige honte, repentance.
    Vous avez perdu d’avance ; beaucoup de vos adeptes se déclarent contre vos manigances, afin de vivre leur différence dans la véritable liberté qui est de ne rien montrer d’ostensible, afin de préserver sa liberté par l’anonymat.

  5. La GPA ,quand elle sera acceptée ,car elle le sera évidemment ,durera longtemps .La PMA en revanche fera pshitt très vite .Le combat cessera faute de combattants .Les hommes ne vont pas accepter longtemps de figurer dans la psychologie des enfants sous la forme d’un tube à essais .
    Ils ont besoin de s’estimer pour survivre ,d’être des héros aux yeux de leur entourage ,pas de se prendre pour des taureaux d’élevage .
    Le coup de grâce leur a été asséné par Macron lui-même quand il a sorti cette monstruosité « un père n’est pas forcément un mâle « .Dans la psychologie du président peut-être ,dans celle des petits ,si. »mon papa c’est le plus fort ».

  6. comme l’a rappelé avec pertinence Pierre CASSEN, la dégénérescence a commencé avec le PACS qui devait permettre d’éviter le mariage pour tous comme l’avait affirmé la socialo Guigou

  7. Aujourd’hui, nous pouvons mieux mesurer et apprécier ce que nous avons gagné en gagnant la guerre, en 1945.

      • Parce que la France est une civilisation chrétienne. Je suis…Chrétien, bien qu’incroyant.Dans ma famille, on ne comprend pas pourquoi je passe des journées dans les églises et dans les cathédrales: ce sont des gens comme vous.

  8. Entièrement d’ accord avec cette analyse qui va dans le sens de ma production à paraître cette semaine. Ah, cette horreur qui défigure et le Capitole et sa place… les Capitouls doivent hureler!

Les commentaires sont fermés.