Birmanie : les moines bouddhistes invitent la population à répliquer aux agressions musulmanes

Publié le 4 juillet 2013 - par
Share

Qui sème le vent récolte la tempête ! Contrairement à ce que diffusent les pisses-copies de la presse aplaventriste devant l’islamisation de la planète,

http://www.courrierinternational.com/article/2013/03/26/des-bouddhistes-extremistes-attisent-la-haine-contre-les-musulmans

http://www.lepoint.fr/monde/pourquoi-la-birmanie-tue-ses-musulmans-29-03-2013-1647348_24.php

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Birmanie.-Les-violences-entre-bouddhistes-et-musulmans-se-propagent_3637-2177620_actu.Htm

en Birmanie, ce ne sont pas les bouddhistes qui ont commencé à s’en prendre aux musulmans, mais les musulmans qui ont commencé en pratiquant leur droit de cuissage sur la gente féminine bouddhiste comme stipulé dans le Coran ( Sourate 8 – Le Butin).

Et puis, gens de bonne mémoire, rappelons que c’est l’ange Gabriel qui a glissé dans l’oreille du divin Mahomet toutes les bonnes raisons  pour se vider les c… dans le ventre des mécréantes. Bismellah !!

Si Aung San Suu Kyi, la célèbre député de l’opposition birmane, prix Nobel de la paix 1991, est restée muette sur ces événements qui bouleversent le pays et est montrée du doigt par la presse internationale tirant à boulets rouges sur son attitude vis-à-vis des violences inter-communautaires, par contre des moines bouddhistes birmans enjoignent à leur coreligionnaires de se révolter contre les musulmans.

http://fr.novopress.info/139844/le-retour-des-moines-guerriers-la-question-islamiste-en-terre-bouddhiste-par-remy-valat/

Vous me direz qu’on n’aurait jamais attendu cela de la part de moines bouddhistes. Peut-être même qu’ils devaient dire « Amen » ou bien « Encore » quand on leur apprenait que des musulmans venaient de passer sur le ventre d’une jeune bouddhiste.

Mais, en tant que pratiquant du ZEN je vous apporte la Bonne Nouvelle et déclare comprendre à merveille la noble attitude des moines guerriers birmans. Ce sont les mystères de la culture bouddhiste que ne vous seront accessibles qu’après vous êtes débarrassés du vernis intellectualisant occidental. Masturbation mentale que tout cela !!

Pour les aficionados du bouddhisme ZEN, pratiquer le ZEN c’est s’engager sur un chemin sous le regard de la sagesse de la Vérité des temps qui est le Bouddha lui-même.

Dans cette pratique, il n’y a aucun rituel, aucun lieu sacré, mais simplement de la méditation (ZEN signifie méditation en japonais) et une kyrielle d’actions justes à endurer au-delà des mots et des concepts, sans se préoccuper des notion de bien ou de mal.

Selon le maître chinois Huineng ( 634-713) 6ème patriarche du ZEN et plus grand maître ZEN de tous les temps, il faut retrouver notre visage originel, c’est-à-dire celui que nous possédions avant notre naissance et avant la naissance de nos parents. C’est la méthode suprême pour entrer sur le chemin de la toute-connaissance, il n’y en a pas d’autres.

Huineng

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.