Black Lives Matter : guerre de territoire déguisée en combat antiraciste

Publié le 5 juillet 2020 - par - 19 commentaires - 1 076 vues

Comme dans d'autres villes américaines, les tensions sont vives à Louisville depuis la mort de George Floyd.  Brett Carlsen/Getty Images/AFP

Black Lives Matter : une guerre de territoire déguisée en combat antiraciste ?

Chimérique, n’est-ce pas ? Pas tant que ça. Cela est tout à fait logique et surtout éventuel sous un régime démocratique. Les Noirs américains d’Afrique ont depuis longtemps entamé une guerre sans merci contre les Blancs qui les ont emmenés de force comme esclaves, réclamant des droits égaux dont nul ne peut leur refuser.

Le problème vient du fait que ces Noirs, une fois affranchis, n’ont pas quitté les USA pour retourner dans leurs pays d’origine, comme l’avaient fait les Juifs après 400 ans d’esclavage en Égypte. Au contraire, ils sont restés et sont devenus afro-américains, alors qu’ils pouvaient regagner leur pays d’origine, employer les méthodes qu’ils ont acquis auprès des Américains, développer leur pays, instruire leurs frères et demeurer une nation noire et fière. Je ne crois même pas que cette idée les ait jamais effleurés. 

Le blanc américain s’est par conséquent trouvé devant un grand dilemme, celui de se voir contraint de partager avec ceux qui n’étaient hier que des esclaves, des subalternes, les mêmes droits que les Blancs, notamment, le partage de leur terre, de leurs ressources, de leur gouvernement et de leur positions élitistes.

Ce qui en fait, était prévisible, mais comportait à l’avance une myriade d’inconvénients… Avec l’évidente expansion de la communauté noire aux USA, le Blanc se sent menacé… A-t-il raison ? C’est ce que nous allons froidement analyser.

En premier lieu, nous devons prendre en considération que la passation de statut d’esclave à celui de citoyen aux droits égaux est inévitablement très lente, compliquée à l’extrême, et exige un combat sans merci contre la frustration des deux côtés, puisqu’elle réclame du citoyen sur les lieux de faire de la place à celui qui vient d’être admis en son sein. Cela est encore plus problématique quand cet individu ou ce groupe de personnes est d’une autre couleur et traîne une culture différente. Nous connaissons tous le mal de se faire accepter au sein de tout pays et de toute civilisation.

Nous avons observé cela en Israël, lorsque ces nouveaux venus juifs qui affluaient de tous les pays du monde recevaient la carte bleue de citoyen israélien à leur arrivée. Les vétérans, juifs aussi, leur avaient systématiquement fermé les portes, les avaient exclus, catalogués et même parfois pris pour des extra-terrestres. Je me souviens de ma propre descente du bateau à Haïfa et de mon premier voyage en bus lorsque la femme auprès de laquelle je m’étais assise, m’avait demandé en Anglais si j’étais une touriste. Je répondis que j’étais une nouvelle émigrante venant du Maroc… « Vous vous foutez de ma gueule…, s’était-elle écrié. Les Marocains sont des sauvages, des barbares, des illettrés et vous parlez couramment l’Anglais… »

Ce n’est là qu’un avant-goût pour vous donner une idée de la stigmatisation subie par tous ces nouveaux émigrants venus des quatre coins du monde. Vinrent ensuite les Russes qui aussi s’exposèrent au même passage au tamis avant de trouver une place dans ce petit pays. Puis ce fut le tour des Éthiopiens, qui eux, sont en majorité noirs.
L’assimilation de tout étranger dans n’importe quel pays est une étape dramatique et vitale. Tous ne réussissent pas à s’intégrer, et tous ne sont pas appréciés à leur juste valeur. En outre, la violence des Noirs est spécifiquement proverbiale… bien qu’il m’est très difficile d’en parler. Déjà au Maroc, nos parents nous prévenaient de ne pas nous trouver à proximité de Noirs connus pour leur violence. Étiquetage juste ou faux, je préfère laisser parler les statistiques.

« Il faut bien comprendre que les Noirs sont tués d’abord par des Noirs, à 97%. Puis, on peut voir que (…) les Blancs ont deux fois plus de chance d’être tués que des Noirs : il y a à peu près 8.000 morts Blancs par an et 4.000 Noirs et, sur ces 8.000 Blancs, 80% sont tués par des Noirs, alors que les Noirs, eux, sont essentiellement tués par des Noirs”, a affirmé récemment Eric Zemmour »

Les derniers statistiques du FBI, qui portent sur les homicides perpétrés en 2018, montrent que cette tendance est globalement stable :
– 88,9% des « Noirs ou Afro-Américains » ont été tués en 2018 par des « Noirs ou Afro-Américains » (2.600 homicides sur 2.925) ;
– 15,5% des « Blancs » (et non 80%) ont été tués en 2018 par des « Noirs ou Afro-Américains » (514 homicides sur 3.315). 80.75% des « Blancs » ont été tués par des « Blancs » (2.677 homicides sur 3.315).

En Israël, nous avons eu un petit avant-goût à la mort d’un jeune délinquant éthiopien, tué par un agent de police, lors d’un esclandre. Nous avons vu les Éthiopiens en masse sortir dans les rues, bloquer les artères principales des villes, brûler des voitures. Voici un extrait d’un article rapportant les événements : « Les manifestants ont bloqué plusieurs routes et une quinzaine de carrefours, brûlant des pneus et attaquant parfois les véhicules qui tentaient de passer leurs barrages improvisés. Lundi soir, environ mille personnes ont tenté de prendre d’assaut le poste de police de Kiryat Haim, d’après la police. Les manifestants ont lancé des pierres et des bouteilles, et tiré des engins pyrotechniques, a-t-elle dit, ajoutant que trois policiers ont été blessés ».

L’élément qui soude les Juifs d’Éthiopie avec Israël est surtout la foi juive, bien que très souvent contestée, en ce qui concerne les Éthiopiens.

Les Afro-américains tout au long de leur vie au sein d’une communauté chrétienne ont adopté en majorité le christianisme. Beaucoup se sont penchés vers l’islam.

Le fait que les USA et l’Occident soient laïcs, la lutte qui aujourd’hui s’accentue dans ces pays revêt l’aspect d’une lutte pour le territoire et n’a rien à voir avec le racisme. Bien sûr que derrière toutes ces émeutes, se cache une lutte pour le pouvoir, magistralement épaulée par la gauche sociale démocratique.

Mais en fait, au train où vont les choses, les races ont tendance à s’estomper grâce au métissage… ce qui devrait en principe oblitérer la frustration engendrée dans les deux camps et permettre le vivre-ensemble, à moins que l’élément de la foi et de la religion ne prenne la relève. Les premiers signaux sont déjà visibles sur le terrain dans tout l’Occident.

On constate une hâte démentielle de constructions de mosquées dans tout l’Occident, mais aussi un radicalisme islamique qui ne se cache plus.

Thérèse Zrihen-Dvir

http://theresedvir.com/ (Copier coller sur google chrome)
https://theresezrihendvir.wordpress.com/

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
lucien

“L’espoir” d’une paix induite par du métissage est une utopie. Les métisses finiront également par se constituer en ethnies propres fonction de leur pourcentage de telle ou telle ascendance et ne feront qu’accroître les problématiques raciales déjà existantes.

ISIDORE DE TRIVAGNAC

La France ce n’est pas l’Amérique . la France est une nation organique aryenne européenne et achevée depuis les Capétiens . Elle a pu accueillir au cours des siècles des immigrés euro-chrétiens qui se sont intégrés naturellement à son tissu démographique, sans que cela ne portât atteinte à son identité et sa civilisation européenne mais elle n’a que faire des arabes, des musulmans , des africains , des juifs , des turcs et consorts .. ils sont non seulement insolubles dans la société française , ils sont culturellement et historiquement hostiles aux Européens , mais ils veulent remplacer le corps physiologique , démographique sociologue et national de la France par leur régime cosmopolite multiculturaliste qui corrrompt l’état et prépare à la guerre ethnique et religieuse

BUTTERWORTH

2007 LA TRIBU DES CHEROKEES A EXCLU DE LEUR TRIBU LES METIS INDIENS ET NOIRS LES METIS DE LEURS ESCLAVES NOIRS PERSONNE N A REVEN DIQUE LES 5 TRIBUS AYANT DES ESCLAVES NOIRS COMME LES COMANCHES EUX DE TOUTES RACES ESCLAVAGE INTERTRIBAL VERIFIEZ et pour le metissage etre de peau blanche et superieur et la norme SUR TOUTE LA TERRE INFORMEZ VOUS METIS BLANC NON EGAL A METIS NOIR DE PEAU REALITE BRESILIENNE RATE LE METISSAGE

Eric des Monteils

La violence des moyens déployée par tous ces mouvements racialistes représente de leur part un grand aveux d’impuissance. Le naturel reprend toujours ses droits, et ce qui est naturel : c’est de voir uniquement des blancs dans un pays occidental BLANC !
N’en déplaise à tous ces crétins qui croient que l’on peut impunément changer L’ORDRE des choses : ils vont se ramasser durement !

Marnie

Le métissage est une injure dans le vocabulaire de ceux qui le prêchent mais qui se gardent bien d’adopter cette fâcheuse et malhonnête idée qu’ils veulent imposer aux autres.

POLYEUCTE

Le mot ignoble de “Métissage” a été écrit ! Pourtant une Réalité !
Supprimer les différences, quel beau projet !
Reconnaissance faciale pour tous ?
Numérotisation ADN pour tous ?
“United Colors” (quel pressentiment !) pour tous ?
Un pour tous, tous pour un ? Tous pareils ?
Autant mourir !

beto 1

Dernière minute : un chauffeur de bus urbain , à Bayonne , se retrouve en mort cérébrale , après avoir été frappé à la tête par un lascar ! Tous les chauffeurs de la société Chronoplus se sont mis en grève , pour exiger plus de sécurité ! Le chauffeur gravement atteint à la tête est agé de 50 ans .

Mantalo

Ce midi je mange du “boudin” noir (antillais).
J’ai honte car il existe des boudins même chez les blanches…..
(5 ème degré)

philpat

voilà que les conneries importées d’amérique redeviennent à la mode

Clamp

Le titre parlait d’une guerre de territoire, c’est pour ça que j’ai lu l’article, et il n’en a pas été question, seulement de la guéguerre de l’intégration et de la violence que les stats prêtent aux noirs. Pourtant, la notion de territoire est plus qu’importante dans l’avenir qui nous attend, à un point extrêmement fatidique que personne ne semble mesurer. Maintenant que tout le monde semble avoir à peu près compris que la guerre est la seule perspective qui nous attende, il faudrait peut-être que quelqu’un d’autre que moi se décide à en parler constructivement et stratégiquement parce que ça devient urgent, le silence des stratèges se compte en millions de morts les gars, je voudrais pas vous secouer mais faudrait peut-être ravaler vos orgueils et commencer à se mouvoir les méninges !

Caughnawaga

Vous avez oublié le Libéria qui a été acheté pour les esclaves affranchis qui voulaient retourner en Afrique. Le plus drôle de l’histoire c que les américano-libériens ont traité les autochtones du Libéria, comme des citoyens de seconde zone.

Denys

Pour les noirs américains, oui ça paraît insensé d’imaginer que l’esclavage puisse être dépassé sauf à penser sur des décennies. Pourtant les Américains ont élu et réélu un métis avec une First Lady descendante d’esclave. Oprah Winfrey est une star … Attention ce sont plutôt les latinos qui constituent une menace démographique pour les WASP, soit des descendants européens résolument catholiques. Mais le racialisme est ancré et les tensions entre communautés apparaissent indépassables. Les DOM-TOM sont l’analogue pour la France qui a une culture différente. A voir comment ça évoluera.
Pour les juifs, l’esclavagisme en terre d’Égypte et l’exode vers Canaan sous domination égyptienne sont vraisemblablement des légendes. Aucune trace archéologique de ces événements.

missia

Justement si, des traces archéologiques furent retrouvées près du golfe d’Aqaba. Reste encore à prouver mais tout est possible.
https://www.dreuz.info/2020/07/02/le-sinai-dans-la-peninsule-arabique/

SULTANA

WASP : White Anglo-Saxon Protestants.
Quant à la Bible, si l’on commence à remettre en cause sa véracité,… pour le coup, notre civilisation s’écroule.

zéphyrin

mais non, heureusement….l’humanité n’a pas commencé avec la bible.
les règles en société dites “primitives” étaient faites pour que les gens ne se déchirent pas trop. Notre intelligence a précédé de très loin la bible .
Bible qui a sans doute recopié certains préceptes plus anciens.

sitting bull

avec le métissage dans 100 ou 150 ans ils ne restera plus beaucoup de blancs mais des cafés au lait qui se diront français , belge ou autres , le racisme s accentuera vu que les blancs qui resteront seront minoritaires et ramasserons encore plus sur leurs gueules par toutes les autres communautés , arabes , noirs et métisses , les blancs devront fuir ou se faire tuer

Sniper 338

Sitting bull…ben voyons pour l’instant se que je voie c’est que les peuple est les nations heleno-chretienne-blanches d’occident …se réveille de plus en plus
Et que( t’es pôtes) ..les orcs barbares
N’ent a plus pour longtemps avant de connaître la terreur vengeresse de guerriers spartiates d’occident (les patriotes les natios les souverainistes )
Tu vend la peau du tigre avant de l’avoir tuer…..quelque chose dit que c’est toi est pôtes qui vonts courrire tres trés vite…..mais en vain…

zéphyrin

Une partition de territoires me parait plus vraisemblable, la fuite se fera vers sa propre communauté. Avec des raidissements psychologiques, religieux et des violences qui figeront les nouveaux territoires. Comme l’herbe est toujours plus verte ailleurs, les tentatives d’immigration intra européenne reprendront, avec une différence notable.
L’évolution politique des communautés européennes aura fermé ses portes , et on entrera dans des périodes de violences pour tenter de sauver ce qui restera de notre civilisation. …l’homme ne réagit vraiment que le dos au mur

Marnie

Encore un adepte du métissage : les leçons concernant le métissage forcé de NS vous plaisent ?. Très peu de mariage entre blancs-noirs et peu subsistent, les noirs retournant toujours avec une noire. On ne parle pas des musulmans inadaptables avec une vie à l’européenne…

Lire Aussi