Blanchard, à quand un boulevard honorant l’ancien SS Mohammedi Saïd ?

Publié le 3 mai 2021 - par - 9 commentaires - 801 vues
Traduire la page en :

Au minable” décolonial” BLANCHARD” (1) : Pourquoi pas un boulevard honorant l’ancien SS Mohammedi SAÏD ?

L’Humanité, entre autres, édition du 17 mars 2021, nous indique que notre Choupinet national premier (2) a validé une “liste” de 318 personnalités, issues de la “diversité”, susceptibles d’être honorées par l’inscription de leurs noms sur des plaques de rues, de places, de stades, de médiathèques, etc.
Dans les propositions faites figure, semble-t-il, quelque chose qui m’interpelle, un certain Messali HADJ, seul véritable précurseur du nationalisme algérien, qui prêcha d’abord en France métropolitaine, premier paradoxe, marié, second paradoxe, à une Française de souche, Émilie BUSQUANT, la seule véritable conceptrice du drapeau… algérien, troisième paradoxe !

Ben, voyons, mon cher Pascal qui, décidément, conçoit un nouveau pari de Pascal, moins glorieux que le premier, un pari, on ne peut plus antifrançais !
Un nom échappé à la pertinence ou plutôt au “choc” des propositions de notre “historien” publicitaire, à l’instar de son alter ego BS (3) ! Saïd !

Le nom de Mohammedi Saïd n’est pas une découverte. Il est mort comme Messali sur le sol métropolitain, donc de sa vraie mère patrie, la France (4), quelques années après son inspirateur (5) !
Mon regretté ami et camarade Ahmed Kaberseli (6) avait publié à la une du CLIN D’ŒIL numéro 239 de janvier 2011, la photographie ô combien emblématique de notre compatriote, qui, au rythme où vont les choses, ne déparerait pas dans la Macronie, de plus en plus repentante !
Kaber titrait à juste titre : “Ancien SS, tortionnaire en Algérie, ministre enfin, quel parcours” !

Bien sûr, son passé nazi a été édulcoré, voire nié. En réalité, son engagement envers le “bien-aimé Führer Adolf Hitler” ne fait l’ombre d’aucun doute !
Engagé en 1941 avec le grade de feldwebel dans une Panzer division, après divers faits d’armes, il a vite intégré le Sonder kommando WIMMER. Cette unité était directement inféodée à Adolf Hitler après la mort de Reinhard Heydrich.
Saïd a été décoré de Croix de fer de première classe lors d’un séjour à Berlin.

Notre “héros”, devenu ensuite chef historique de la wilaya III, a trempé, dans la nuit du 28 au 29 mai 1957, dans la grande tuerie du village de Melouza, dans la région de Bouira. Il est également impliqué dans certains crimes perpétrés lors des épisodes de la “Bleuite”,une intoxication des rangs du FLN par l’armée française.

Devenu, après l’indépendance de l’Algérie, ministre des anciens moudjahidines, Mohammedi Saïd, alias SI NACER, a connu à la fin de sa vie un certain effacement de l’espace public, du fait de sa proximité avec le FIS de sinistre mémoire.
Il a cependant, après sa mort à Paris en 1994, été glorifié, notamment par Abdelhamid MEHRI, ancien membre du GPRA, ancien secrétaire général du FLN.

S’aviserait-on désormais d’honorer Messali, dont certains lieutenants ont été des “collabos” de la pire espèce ? Pourquoi ne pas encenser alors également Mohammedi, M. BLANCHARD , dans votre admirable logique décoloniale et antifrançaise ?

En vérité, donner le nom d’une quelconque figure du nationalisme algérien à une quelconque voie serait une insulte insupportable à notre grande patrie, surtout lorsqu’on songe au sort tragique de beaucoup. de pieds-noirs et de harkis après le soi-disant cessez-!e-feu de mars 1962 (7).

Ne serait-il pas temps, enfin, d’honorer la mémoire des combattants de l’Algérie française, de la figure du cadi Hadj Ben SADOK qui fit de son corps un rempart pour protéger le couple d’enseignants MONNEROT venus à ARRIS, à l’auvergnat Jean GARDES (auvergnats, tout comme les Kabyles représentant à Paris, dans la capitale, une certaine “diversité” de la France ?

Jean MIchel WEISSGERBER

Colmar, le 3 mai 2021.

RENVOIS
1) Blanc-hard, un patronyme qui ne s’accorde pas vraiment avec les idées décons-tructrices en vogue…
2) En espérant qu’il dégage au plus vite !
3) Ceux qui me lisent suivent parfaitement mon regard !
4) Messali est mort le 3 juin 1974 à Gouvieux, dans l’Oise !
5) Mohammedi décéda le 5 décembre 1994 à Paris. Comme quoi, la France est vraiment (trop) bonne fille !
6) Kaberseli, très proche du colonel GARDES, figure emblématique du combat de l’OAS, grand résistant, comme le colonel GODARD, autre héros de l’Algérie française !
7) Ces maudits accords n’ayant jamais été respectés, nous sommes toujours de facto en guerre avec le FLN.

POST SCRIPTUM :
Notre grand et magnifique pays continue à manifester une certaine tendresse pour tous ses ennemis déclarés ! Après avoir ignominieusement abandonné les harkis aux couteaux des fellaghas (n’est-ce pas Michou-la-Colère ?), il a accueilli magnanimement l’un de ses assassins.
Mohamed Chérif Abbas, lui aussi antisémite hors pair et de surcroît ancien ministre des vaillants moujahidines comme le susnommé !!! Allô la Licra ?

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Rud Larossi

il est temps d’être honnête, il y a eu une occupation injuste pendant 132 ans, un peuple à été dépossédé de sa terre, maltraité, spolié de ses droits, tué, déporté, abandonné aux maladies, aux épidémies, à la faim, et à l’ignorance,
Laissons à l’histoire de juger qui est coupable dans cette affaire.

Rud Larossi

Suite
évènements o combiens amplifiés par la propagande coloniale, alors que ces mêmes forces coloniales reprimaient dans le sang de dizaines de milliers de civils algériens sortis fêter la liberté et la fin de la 2eme guerre mondiale le 08 mai 1945, alors que les enfants d’Algérie avaient donner leur sang pour libérer la France occupée par l’Allemagne, Mohammedi Saïd était un grand soldat honorable, vaillant et brave, et s’il a rejoint les rangs de l’armée allemande c’était tout à fait logique puisqu’il n’allait pas combattre dans les rangs de l’armée française qui occupe son pays.
L’ennemi de mon ennemi est mon ami.
Soyez objectifs lorceque vous voulez parler d’histoire, les mensonges et les calomnies n’apportent rien de bon, la guerre d’Algérie est finie depuis près de 60 ans,

Rud Larossi

Riposte laïque nous demande d’obéir à certaines règles l’orcequ’on veut réagir à un de ses articles, ne pas calomnier ou diffamer les auteurs d’articles, cependant ces auteurs d’articles comme ce Jean MIchel weissgerber ont quant à eux tout le loisir et la liberté de diffamer, de calomnier les autres, sans preuves, se basant simplement sur un haine aveugle envers des hommes qui ont eu le courage de résister à la France coloniale par les armes, les accusant de tout les noms d’oiseaux.
Le colonel Mohammedi Said n’a jamais été tortionnaire, ni n’a trempé dans la bleuite puisqu’il n’était plus en charge de la wilaya 3 à ce moment là, mais son successeur le colonel Amirouche, Mohammedi Saïd n’a pas non plus participé aux événements de Melouza, un fief anti révolutionnaire, évènements ô combien

Carrasco

Des rues avec des noms d’ assassins, on en a pas mal en France : Thiers, mc Mahon, Joffre, Foch, etc. Elles ne vous posent pas de problème, Mr Weisberger? Moi si. Le FLN et le mkn n’ étaient pas des Bisounours, c’est le moins que l’on puisse dire, mais en matière de violence, en Algérie, la France à fait mille fois pire, que ce soit lors de la conquête, lors de répressions (setif et guelma), ou lors de la guerre d’ Algérie (déportations dans des camps, tortures, assassinats, destruction de villages, etc).

kouffar

pourquoi la conquete les barbaresques prenaient des esclaves sur les cotes mediteraneenne, les revendaient aux turcs, empêchaient le commerce, resultat une colonisation d un pays tribal qui n etait même pas un pays.Pays creè de toutes pieces par la France,chacun ses martyrs, si c est si bien le bled apres l independance fallait rester au “bled ” a s essuyer avec des cailloux.

Giroud

S’il vous plaît, arrêtez définitivement avec les “Choupinet”.
C’est insupportable et ça anéantit d’emblèe le plaisir de lire la suite de votre article.
Merci pour nous.

patphil

trop de rues de gaulle en france!
la déconstruction annoncée devrait commencer par en débaptiser certaines en leur donnant des noms dans la liste proposée par les services de macron,
un seul nom de la Réunion, 74 noms de gens nés en algérie, y’a d’quoi faire !

Schtroumpf grognon

Ouaaaa… Il y a encore des gens qui appellent Debré Michou-la-colère en référence à un journal pamphlétaire des années 50 !

Ca ne nous rajeunit pas, dis donc.

Dark Vador

P. BLANCHARD est passionnant à écouter. C est vraiment un spécialiste de l histoire de la colonisation. J ai tendance à le croire.

Lire Aussi