1

Blancs agressés sauvagement par des Noirs : 22 vidéos-chocs ! (2e série)

La première compilation d’agressions anti-Blancs (vidéos 1 à 8) se trouve ici : lien.

Voici une deuxième série tout aussi choquante et triste que la première. Mais je pense que sur ce type de sujet, la répétition est primordiale car elle permet de montrer que ce type de « faits divers regrettables et aucunement représentatifs », comme disent ceux qui ne veulent pas voir, représente en fait la majeure partie des violences dans notre pays ou aux Etats-Unis ou en Afrique du Sud ou en Angleterre ou… sont des violences anti-blancs perpétrées par des personnes « issues de la diversité » (en clair, issues d’Afrique et du Moyen-Orient).

Les Blancs sont beaucoup moins racistes et violents envers les Noirs que l’inverse, à la fois parce que c’est génétique mais aussi parce que les Blancs sont soumis à un lavage de cerveau culpabilisant et infantilisant consistant à les priver d’informations et à les rendre soumis et docile à l’idéologie antiraciste totalement mensongère.

Dans le même temps, les extra-Européens sont valorisés, favorisés et aidés de toutes les manières possibles par le système politique et médiatique anti-Blancs depuis 40 ans.

Au Royaume-Uni, 51 % des enfants en prison sont noirs, pakistanais ou issus d’autres minorités ethniques dans un pays où ces groupes ne représentent que 14 % de la population totale.

Aux États-Unis, les Noirs selon la légende urbaine d’extrême-droite commettent 50 % des crimes alors qu’ils ne sont que 13 % de la population. En fait, ils sont plus proches des 12 % de la population.

 

Violence anti-Blancs 9. Manif BLM. Huit types fondent sur un seul homme. Heureusement qu’il y avait plein de témoins autour.

 

Violence anti-Blancs 10. Un enfant blanc en short et chemise qui rentrait tranquillement de l’école se fait poursuivre et lyncher par la foule BLM.

 

Violence anti-Blancs 11. Être vieux et infirme ne vous sauvera pas. Vous êtes toujours blanc, donc mauvais, et méritez d’être hospitalisé ou mort. Lorsque vous les dépassez, tournez-vous légèrement et regardez du coin de l’œil pour vous assurer qu’ils ne sont pas derrière vous.

 

Violence anti-Blancs 12. Afrique du Sud. Dorothy Dow, 83 ans, était mère et grand-mère. Ils ont pris son dispositif d’alerte médicale et désactivé son téléphone. Cassé les bras et les doigts. Coupé son visage et sa tête et l’ont brûlée vive. Elle a quand même réussi à éteindre les flammes mais est morte dans une terrible agonie prolongée des semaines plus tard. Les médias nationaux sont restés silencieux.

 

Violence anti-Blancs 13. Tiens, prends ça dans ta gueule, sale Blanc privilégié !

 

Violence anti-Blancs 14. Tabassage gratuit (= raciste) d’une jeune maman qui tenait son bébé dans ses bras.

 

Violence anti-Blancs 15. Ses camarades noirs apprennent le vivre-ensemble à ce jeune privilégié blanc.

 

Violence anti-Blancs 16. « Vas-y, cogne le porc blanc, mon fils. Oui, c’est bien, plus fort. Allez, encore ! »

 

Violence anti-Blancs 17. Cette Blanche a l’air trop belle et trop intelligente. Pourquoi ne pas lui marteler la tête de coups de poing pour se venger ?

 

Violence anti-Blancs 18. « On va éclater le crâne de ces deux freluquets blancs. Ça va nous défouler. Black Lives Matter ! »

 

Violence anti-Blancs 19. Le gars en blanc s’est fait défoncer la tête par les deux Noirs qu’on voit chez le juge parce qu’il sortait avec une Noire. Bilan : mâchoire brisée, grosses lésions cérébrales, handicap à vie pour ce privilégié blanc.

 

Violence anti-Blancs 20. Tabasser un Blanc au fond du bus de bon matin, ça réveille et puis c’est aussi une forme de résistance contre le racisme systémique de la société patriarcale européenne toujours dominée par les mâles hétérosexuels blancs.

 

Violence anti-Blancs 21. Encore une Blanche agressée par une Noire jalouse et bête. Heureusement, la belle pom-pom girl a le physique sportif et la réactivité nécessaire pour défendre sauvagement et elle éclate la Noire. C’est exactement ce qu’il faut faire au lieu de mettre un genou à terre et d’attendre le coup de genou dans la face.

 

Violence anti-Blancs 22. Une adolescente blanche attaquée chez elle par ses camarades noires jalouses et racistes. La mère protège sa fille de son corps, elle est également rouée de coups. Le prix de l’immobilier va baisser, ce quartier ne comportera plus que des Afro-Américains et deviendra une énième no-go zone.

 

Violence anti-Blancs 23. Je tabasse le Blanc à terre, tu tabasses le Blanc à terre, il tabasse le Blanc à terre, nous tabassons… Ces sauvages maîtrisent bien la conjugaison de « tabasser » au présent simple.

 

Violence anti-Blancs 24. Maltraiter un handicapé blanc qui ne sait pas se défendre en criant comme une sauvage, ça rend le trajet plus festif. Wakanda power !

 

Violence anti-Blancs 25. On ne peut pas être raciste contre les personnes blanches.

 

Violence anti-Blancs 26. Quel plaisir de taper une Blanche portant une casquette MAGA (=Trump) ! C’est un privilège noir.

 

Violence anti-Blancs 27. « Il n’y a pas de limite d’âge pour s’en prendre au « Privilège blanc ». Trouvez une vieille dame blanche et faites-lui sauter la tête. »

 

Violence anti-Blancs 28. Le privilège blanc ? Refuser de donner son numéro de téléphone et se faire frapper. Dur d’être une famille blanche dans un quartier remplacé.

 

Violence anti-Blancs 29. Coincé sur un coin du trottoir par une bande de filles noires jalouses de sa beauté et de sa grâce, elle se fait battre par ces créatures sorties de l’enfer.

Observation de l’environnement, une communauté soudée autour de soi, une bombe lacrymo, une matraque télescopique et une formation aux arts martiaux (judo, jiu-jitsu, karaté, krav-maga…) deviennent indispensables. Dans 10 ans, les filles parleront autant de self-défense que de maquillage ou de garçon.

Le multiculturalisme, c’est la guerre des races.

 

Violence anti-Blancs 30. Grooming gang

Il s’agit d’une enfant de Barrow au Royaume-Uni. Il y a quelques jours, elle a été enlevée par un groupe d’hommes pakistanais et a subi des abus sexuels et des viols. On lui a dit qu’elle leur était « redevable » parce qu’elle n’était plus là depuis 7 semaines à cause du coronavirus.

Les violences anti-Blancs ne sont pas l’apanage des Noirs.

Les grooming gangs sont des bandes d’hommes (majoritairement musulmans et Pakistanais) qui enlèvent, droguent, violent, torturent, prostituent des milliers de jeunes filles et adolescentes blanches dans toute l’Angleterre.

Sans immigration extra-européenne, il n’y aurait pas eu tous ces drames.

Avec la remigration des colonisateurs, il n’y aura plus tous ces drames.

 

Violence anti-Blancs 31. Femme blanche violemment battue dans une attaque raciste.

 

Violence anti-Blancs 32. La violence psychologique liée à la négation du racisme anti-Blancs par les multinationales, les médias et les institutions. 

Cette femme fait un test révélateur du parti pris anti-Blanc avec son smartphone.

– All Lives Matter. (toutes les vies comptent)
– ??? Désolé, je ne comprends pas cela.
– White Lives Matter (les vies blanches comptent)
– ??? Désolé, je ne comprends pas cela.
– Black Lives Matter. (les vies noires comptent)
– 👍😀🙏🏻 Oh oui, c’est vrai, les vies des Noirs comptent vraiment.

 

Violence anti-Blancs 33. Homme blanc exécuté à bout portant d’une balle dans la nuque en plein jour par un délinquant noir alors qu’il lavait tranquillement sa voiture.

 

Violence anti-Blancs 34. Mensonge psychologique des médias, lavage de cerveau. 

Les fake news sur le racisme systémique des Blancs sont légion dans les médias majoritairement gauchistes alors qu’ils sont aux mains de milliardaires aussi bien en France qu’aux États-Unis ou en Allemagne. Cette petite vidéo a été diffusée par Trump sur son compte Twitter, mais Twitter l’a supprimée, officiellement à cause des droits d’auteur.

 

Violence anti-Blancs 35. Cet enfant blanc se fait encercler par une bande de Noirs et tabasser sans pitié.

 

Violence anti-Blancs 36. 

Cette jeune lycéenne blanche se fait agresser dans une attaque raciste et parvient à mettre son agresseur KO.

 

Elle a sûrement eu un entraînement dans un sport de combat type judo, lutte, MMA ou alors elle jouait souvent à la bagarre avec ses frères. Ces gestes et cet équilibre ne s’inventent pas.

Une société multiculturelle et multiethnique est une société multiconflictuelle. Il faut apprendre à survivre efficacement à une agression de ce type. Encouragez vos filles à faire du judo ou du karaté, ou autres. Donnez-leur envie en leur montrant des championnes de judo ou karaté (voir Tibo inshape). Faites-leur regarder quelques vidéos de self-défense de Franck Ropers.

Fin de la série 2.

Série 1.

Série 3.

Série 4.

Julien Martel