Blanquer-Cabana : fiesta pathétique à Ibiza

En France, il existe au moins une tradition contre laquelle ni les médias ni les politicards n’émettent de critiques : les femmes journalistes couchent avec les hommes politiques. On commence par une interview, on termine au plumard.

Les exemples ne manquent pas : Borloo-Schönberg, Baroin-Drucker, Pulvar-Montebourg, Sinclair-Strauss-Kahn, Trierweiler-Hollande, Salamé-Gluksmann. Et bien sûr, le couple vedette du moment Cabana-Blanquer.

Les deux tourtereaux aujourd’hui just married (ça s’est passé le week-end dernier) ont passé leur voyage de prénuptial dans un des lieux les plus pathétiques de la planète : Ibiza. Tourisme de masse, bling-bling, drogue, orgies des peuples nord européens loin de leur presque éternel hiver, l’image d’Ibiza n’est pas particulièrement celle d’une destination de rêve. Même les racailles et les lobotomisés de la télé-réalité évitent le coin, préférant Dubaï et Phuket.

Lancer le énième protocole scolaire contre la diffusion du Covid depuis une île aussi ringardisée n’est pas un signe violent d’intelligence, mais l’amour rend idiot, ce n’est pas nouveau. Pour l’écrire autrement, Blanquer et Cabana ont fait un choix de vieux cons.

La majorité des commentateurs des chaînes d’infos soutiennent le ministre. Un non-sujet susurrent-ils, la bouche en cul de poule chez Pascal Praud. Brighelli n’a rien à redire, Élisabeth Lévy non plus. La polémique ne viendrait pas de la destination du voyage de noces, mais des positions de Blanquer sur le wokisme. CQFD.

Mais l’histoire ne pouvait s’arrêter là.

Anna Cabana, l’épouse, a également joué sa partition sur i24news, la chaîne d’informations en continu de Drahi, le milliardaire aux multiples nationalités et aux possessions médiatiques tout aussi multiples (BFM TV, Libération, L’Express…). Elle y a animé un débat sur… le séjour de Jean-Michel Blanquer à Ibiza.

Un beau moment de journalisme à la française. Une déontologie d’airain (des reins ?).

Des invités soigneusement sélectionnés pour dire ce que Cabana souhaitait entendre. Stéphane Fouks, vice-président d’Havas, pour lui, Ibiza, un 31 décembre, ce n’est pas « talalaboumboum », il peut y faire un temps de chiotte, et de vilipender une classe politique qui réclame le télétravail et crie au scandale quand un ministre le pratique, « C’est quoi ce truc, non mais franchement ! » Abnousse Shalmani, la copine d’i24, écri-vaine et journaleuse, qui comprend tout-à-fait le voyage espagnol parce qu’en France « l’accès à Internet n’est pas présent sur tout le territoire, en Creuse pas de télétravail, qu’est-ce qu’on aurait dit ? ». David Revault d’Allonnes du JDD, qui visiblement apprécie son rôle de cireur de pompes du dimanche, si Blanquer était allé « en Pologne Orientale, il n’y aurait pas eu de polémique. »

Tous les trois ont le propos et le sourire de connivence avec l’animatrice qui ose « je n’ai pas orienté la conversation, je suis resté à distance. »

Elle n’a fait qu’oublier de mentionner ses liens affectifs avec le personnage principal du débat. Pas de quoi en faire une brouette ibizienne.

Orwell parlait de common decency, la décence ordinaire, une sorte d’éthique minimale du quotidien, un souci des vies simples et humiliées, une dignité. Il y a des choses qui ne se font pas même si aucune loi écrite ne les interdit.

En pleine crise, au moment où un Président se vante de tout faire pour emmerder des millions de Français qui ne peuvent plus voyager, plus se faire une gâterie culinaire, Jean-Michel Blanquer et sa dulcinée jouissent des Baléares. Séjour pluvieux, séjour heureux ?

Le ministre trouve qu’il aurait dû choisir sans doute un autre lieu. « La symbolique, je la regrette. » Il aurait surtout dû rester à son ministère en songeant aux profs payés à coût de bâton qui attendaient de savoir comment le Léviathan sanitaire leur boufferait leurs premières journées de 2022.

Quant à l’épouse, vieille adolescente immature, icône de l’ère du fluide et de l’inconsistance, elle illustre la déconstruction auto-satisfaite de la common decency journalistique.

Marcus Graven

image_pdfimage_print
19

36 Commentaires

    • Vous etes de mauvaise foi elle est très mignonne
      j’aimerai voir la tronche de la votre

      • S’is sont vraiment vacciné avec la même soupe que les gueux, ils devraient être stériles. Le produit sert à ça ! Entre autres…

  1. Moi je ne suis plus dans le coup. Jusqu’à présent, je pensais qu’en France on se mariait dans une mairie française. A moins que le ministre ne dispose de la double nationalité ? Ou alors, il s’agissait d’un mariage festif. Et qui dit festif dit fête. Donc invités et libations. Ce qui fait un peu désordre quand, au même moment, on réduit les libertés des administrés.

  2. Foutez leur la paix je ne suis pas macronienne mais quand même ces personnes avaient le droit de partir en vacances 3 jours, les professeurs n’ont rien à dire alors qu’eux étaient en vacances 15 jours et combien ont-ils de jours de vacances dans l’année ?c’est tout simplement de la jalousie et le jadot qui se permet de demander la démission alors qu’il va faire 5 % aux élections 😂😂 et pas sûr
    Tous mes vœux de bonheur aux nouveaux mariés

    • Ils auraient pu nous faire une sextape de leur nuit de noce genre banquer se la tape dans la piscine… Je suis déçu.. Tout cela est bien orchestre..

    • tout à fait d’accord avec vous, qu’on leur foute la paix
      bande de jaloux malsains

      • la seule chose qui me rendrait jalouse c est sa paye mensuelle qu il est loin de gagner

    • Lakshmi bein oui quoi!ils ont bien le droit de faire leur voyage de noces où ils veulent 😂
      Mais le plus drôle c’est la Cabana qui organise un débat télévisé avec des complices sur le sujet auquel elle est particulièrement impliquée ? Du jamais vu! Ou bien elle n’a pas le gaz à tous les étages ou bien elle fait comme son mari elle nous prend pour des cons

    • ouais les profs ont 15 jours a noel mais que l on ne me dise pas que blanker n a que 2 jours le boulot il ne connait pas trop à part taper ds un ballon ds la cour d une école!

    • VOUS AVEZ RAISON IBIZA C L »EUROPE ET PAS LES BAHAMAS !
      BLANQUER EN TANT QUE PN DEVRAIT PLUSTOT LACHER MACRON
      A CAUSE DE NOTRE »CRIME CONTRE L HUMANITE  » POUR AVOIR FAIT EMMERGER
      L ALGERIE DU DESERT AVEC GAZ ET PETROLE

  3. A mon avis Ibiza en janvier ce n’est pas très bling bling
    Par contre ce que vous dites sur les couples journalistes féminins / politiques masculins est assez frappant.
    Ça ne veut pas dire que tout est faux dans leurs relations et traiter cette journaliste de vieille adolescente immature est inutilement méchant .
    On ne s’en sortira pas en étant méchants.
    Ce n’est que mon avis.
    Par contre le silence complice des autres journalistes est assez drôle.

  4. L’art du journalisme façon pitbull avec pour thème, l’écume des choses, qui ne change rien à l’état du monde.

  5. On dit pas le physique, mais qu’est ce qu’ils sont laids tous les deux.
    Blanquer est une grosse feignasse préoccupé comme un adolescent, alors qu’il est en est à son troisième mariage, à batifoler. A son âge !

  6. J´aime les histoires d´amour. C´est une histoire d´amour. Alors foutons leur
    la paix et qu´ils jouissent de la vie et de leur amour tout neuf.
    Suédois des Cévennes

  7. Sue un sale coup pareil, le ministre devrait démissionner et sa dulcinée se faire virer. Mais bon, faut pas rêver.

  8. En France il y a 2 types de journalistes, ceux qui couchent un article sur un sujet et l’autre qui couche avec le sujet…

  9. i24news est une chaine que je regarde au moins une fois par jour pour avoir autre chose que des fakeniouzes propagandistes

    • Bien mieux que i24, vous avez C News. L’émission  » Face à l’info  » de Christine Kelly, est la meilleure du paysage audiovisuel, avec des « pointures » comme Marc Menant, Dimitri Pavlenko , Charlotte d’Ornellas et surtout le brillantissime Mathieu Bock-Coté. Le tout dans une ambiance de respect mutuel , sans coupures de parole . Un Régal

  10. Hoooooo, mon chéri ! Tu serais encore plus beau avec une perruque ! Et oui, à chaque fois que je caresse ton crane, j’ai l’impression de caresser un oeuf, et pourtant, tu sais bien que je n’aime pas les hommes-lettres.

  11. Le moindre chef d’entreprise consciencieux ne part pas en vacances juste au moment où tout va mal dans sa boîte …mais un ministre , autrement bien payé , se le permet …que ce soit n’importe où , Ibiza ou autre , l’importance n’est pas dans le choix de la destination mais l’abandon du bateau !même avec le télétravail !

  12. C’est quoi une fiesta de bobos à Ibiza ?
    Cela ressemble à la fête de la musique organisée par Macron à l’Elysée en 2018 !
    On n’oubliera pas de sitôt le déhanché sexy de Brigitte et la main baladeuse d’Emmanuel ce soir là, des images de la déca danse En Marche !

  13. macron a dit c’est la guerre, j’ignorait que la guerre était entrecoupée de vacances sur le sable.

  14. Ça lui va bien à ce type pendant qu’il ose toucher à nos enfants sous le prétexte fallacieux de covid. Tous, en fait, ne servent servilement le président malade de son égo, manipulé par Ursula Pfizer. Ces gens-là sans scrupules, nous dégoûtent à un point qu’ils ne peuvent imaginer.
    Ah, ils peuvent aller faire allégeance à Colombey, pour recueillir des Indulgences ; quel tas de pourris !

  15. La Cabana qui se prend pour une journaliste écrivain (!!!!) pour avoir commis une stupidité sur Cécilia Sarkozy Attias où il est question de chaises et autres choses passionnantes avec Isabelle Balkany comme témoin.
    Cette madame Cabané née Bittoun a tous les culots mais aussi un incroyable degré d’incompétences pour arriver à faire parler d’elle. Grotesque jusqu’au bout avec ce simulacre d’entretiens concernant Blanquer menée par Mme Blanquer/Cabana/bittoun en l’absence du mari ledit Blanquer.
    Cette clique de journaleux est immonde.
    On pourrait aussi parler d’une Mme Knafo qui écrit à Mme Cluzel, ministre en s’adressant à elle comme étant « deux personnes d’intelligence éclairée ».
    Comme Cabana, Knafo est modeste, humble et compétente.

  16. Complètement à mon précédent mail : le texte exact de Mme Knafo s’adressant à mme Cluzel est « entre intelligences engagées (au pluriel sur le sms)…
    Culot consternant. Ce haut fonctionnaire n’a pas dû comprendre que c’est précisément ce genre de comportement grotesque dont beaucoup de français ne veulent plus. En tant qu’intelligence engagée, je peux dire à Mme Knafo qui si Zemmour perd, elle en portera une grande responsabilité. Saut qu’elle, elle pourra retourner pantoufler dans la « Haute » fonction publique.
    Quand on a même pas l’intelligence engagée de comprendre qu’on dépasse les limites ……

Les commentaires sont fermés.