Blanquer veut tuer définitivement les écoles hors contrat

Publié le 11 janvier 2019 - par - 17 commentaires - 1 874 vues
Share

Le 18 décembre 2018, à la veille des vacances scolaires, c’est-à-dire juste au moment où toutes les familles relâchent un peu leur attention sur l’école et sont davantage occupées à la préparation de la fête de Noël, voici ce que Jean-Michel Blanquer est venu déposer dans leurs chaussons, intervenant sur BFM-TV pour déclarer notamment : « … Nous avons les outils juridiques pour pouvoir fermer une école qui n’est pas dans les normes, et notamment celles liées à l’islamisme fondamentaliste salafiste… ».

En vertu de l’enfumage dont il est coutumier et où il excelle, la déclaration très habile de Blanquer laisse à penser au seul lien existant entre la fermeture d’une école et l’islamisme fondamentaliste salafiste, ce qui ne peut que lui attirer l’approbation générale et une considération une fois de plus usurpée de la part d’une encore trop grande partie des Français qui n’a pas saisi la réalité du personnage et le gouffre dans lequel ce ministre est en train de précipiter nos enfants !
Ce dont il s’agit est loin d’être uniquement le fait de fermer une école islamiste fondamentaliste salafiste.

En réalité, Monsieur Blanquer nous parle d’outils juridiques et de normes à respecter. Quels sont ces « outils juridiques » et quelles sont ces « normes » ?

Outils juridiques et normes de Blanquer

Les « outils juridiques » ? la loi Gatel 2018.
Les « normes » ? La conformité avec les règles de la République.
Et d’enchaîner : « … Comme je l’avais annoncé lors du vote de la loi Gatel, nous pouvons maintenant fermer les écoles hors contrat qui ne sont pas en conformité avec les règles de la République ».

Autrement dit, non seulement Monsieur Blanquer assimile les écoles hors contrat aux écoles clandestines, ce qui est un non-sens, dans la mesure où la majeure partie des écoles hors contrat se sont soumises aux formalités administratives requises avant leur ouverture, mais les écoles hors contrat qui ne sont pas en conformité avec les règles de la république seront fermées.

De fait, dans le décret d’application de la loi Gatel du 30 mai 2018, il est bien stipulé que « le contrôle prescrit sur les écoles hors contrat est destiné à s’assurer que l’enseignement qui y est dispensé respecte les normes minimales requises par l’article L 131-1-1 et (que) les élèves de ces classes ont accès au droit à l’éducation tel que celui-ci est défini par l’article L 111-1. »

La mort confirmée des écoles hors contrat

Rappelons les termes de ces deux articles :
Article L 131-1-1 : « le droit de l’enfant à l’instruction a pour objet – entre autres – de lui garantir l’éducation lui permettant de partager les valeurs de la République et d’exercer sa citoyenneté »,
Article L 111-1 : « la Nation fixe comme mission première à l’École, de faire partager les valeurs de la République ».
D’ autre part, l’article D 131.11 fait référence à l’article D 122.2 qui stipule : « chaque domaine de formation énoncé… requiert la contribution transversale et conjointe de toutes les disciplines et démarches éducatives ».*

Autrement dit, non seulement les écoles hors contrat devront se soumettre aux contenus de l’Éducation nationale mais également aux « méthodes constructivistes qui ne marchent pas » – comme l’a si bien souligné JP Chevènement  sans pour autant remettre en cause la politique de Blanquer – méthodes qui consistent à remplacer les cours transmetteurs de savoirs par des activités au cours desquelles les élèves sont censés s’instruire dans différentes disciplines à la fois selon les principes iniques de « transversalité », « pluridisciplinarité », « interdisciplinarité », véritables « barbes à papa » de la formation intellectuelle et de l’acquisition des savoirs.

Conclusion

Nous le savions déjà ! Mais Jean-Michel Blanquer enfonce encore un peu plus le clou pour fermer le cercueil des écoles hors contrat et il est grand temps – comme le fait le collectif « On ne lâche rien » pour la GPA, d’engager le juste et impitoyable combat pour protéger nos enfants de l’action pernicieuse de cette politique éducative destructrice de leur avenir et qui leur nuit d’autant plus gravement que, parallèlement, est menée une politique d’éducation prioritaire élitiste en faveur des populations issues de l’immigration.

Ce n’est pas le combat de David contre Goliath car les armes, nous les avons, encore faut-il vouloir en faire usage !
Blanquer n’est fort que de la faiblesse de ceux qui refusent de se battre ou qui font semblant de le faire !

Claude Meunier-Berthelot

Cf. »Blanquer ce monstre froid » (p.148 à 166) – Éditions des trianons 2018 – 175p. 15E

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
spartac

Cet article nous encore donné l’occasion de constater, par certains commentaires, les océans de connerie qui nous encerclent.
Je me demande de plus en lus si ce pays mérite d’être sauvé !!??

jobig

Expliquez-vous, vous êtes sybillin.

DUFAITREZ

Je pense, peut être à tort, que cette directive se veut générale pour ne pas troubler le monde muzz. Mettre à égalité. Toute la dialectique actuelle de la « stigmatisation ».
J’espère les résultats différents selon les écoles…
Mais reste à voir venir le Gvt sur la Loi de 1905 !

Damienne Martin

C est quoi cette blague d éducation prioritaire élitiste? ????
Vous êtes déjà allés dans une classe enREP?……c est l la misère, l enfer,et pas l eliite !!!!!
Et oui, il faut fermer tout ces écoles privées sous contrat ou pas .
Pas de religion à l ecole.
Les religions asservissent et programment les faibles esprits et octroient des droits aux hommes contre les femmes .

spartac

1° Toutes les écoles privées ne sont pas  » religieuses  » .
2° Toutes les  » religions  » ne se valent pas .  » octroient des droits aux hommes contre les femmes . » uniquement vrai pour l’islam, qui n’est même pas une religion.
3° Que faites vous du droit constitutionnel de choisir l’instruction qui convient aux enfants ?
Réduire l’école privée à des  » religions  » en dit long sur votre capacité d’analyse.
Je n’aimerais pas être votre fils.

jobig

Et la religion républicaine, le bourrage de crâne immigrationniste que les enfants subissent dans l’école publique ? Pour info, ce sont les parents qui ont la responsabilité d’éduquer leurs enfants, non l’Etat, qui peut éventuellement participer à leur instruction, ce qui est différent de l’éducation. Rassurez-vous, la plupart des écoles catholiques sous contrat sont des auxiliaires zélés de L’E.N.
Ce fumier de Blanquer met sciemment dans le même sac toutes les écoles hors-contrat et cite au passage l’Islam comme prétexte pour fermer les autres écoles qui ne correspondent pas à sa vision idéologique de l’éducation.

Joël

Forcément, ces écoles ne vont probablement pas accepter la propagande immigrationniste SOS Méditerranée et Cimade dans leurs établissements. Elles sont donc contre les valeurs (MDR).

Lorong

Les écoles hors contrat, ces établissements qui apprennent aux enfants que les scientifiques sont des menteurs et que seule le curé est source de vérité.

vous pouvez donner un exemple ?

Bricco

Si vous aviez étudié dans une école catholique , vous n’écririez pas « seule » mais « seul le curé etc… » C’est tout l’intérêt de l’enseignement privé .

Lorong

Merci pour votre message me rappelant que je ne dois pas faire confiance aux correcteurs orthographiques. Pour ce qui est des preuves de ce que j’avance, j’invite le lecteur à utiliser les mot-clés ‘théorie de l’évolution’ et ‘école catholique’ sur Google et YouTube.

Chateau71

Allez donc y faire un tour avant d’affirmer n’importe quoi

spartac

Quand je vous lis, je ressens un grand moment de solitude.

Pedro de la Mancha

Je ne vais pas me faire que des amis, mais c’est ce que je pense.n

Pedro de la Mancha

Tant mieux s’il ferme les écoles hors contrat. Où est le problème ? D’ailleurs toutes les écoles de confessions religieuses devraient fermer. Si des jeunes veulent poursuivre des études religieuses dans des universités religieuses privées qu’ils le fassent après l’obtention de leurs diplômes de culture générale dans des établissements laïques et républicains.

jobig

Selon toute évidence, vous confondez tout :
Les écoles hors contrat sont un des derniers espaces de liberté dans ce pays de malheur. d’ailleurs, une bonne partie d’entre elles ne sont même pas confessionnelles, mais purement associatives, renseignez-vous !
Au passage, c’est l’Eglise catholique qui a créé notre système d’enseignement récupéré et laîcisé par la IIIème république.
Pour info, l’enseignement catholique privé sous contrat suis aveuglément les directives de l’Education nationale

Stratix

Blanquer ne pourra rien contre ceux qui veulent s’éduquer correctement: internet donne accès à quantité de cours bien faits au niveau mondial ( même gratuits) . Il ne faut plus compter sur l’école , mais il ne faut pas abandonner l’idée de s’instruire et de pouvoir se positionner sur le marché mondial des sachants.