1

Blitzkrieg : encore une énorme boulette de Loiseau, qui parle comme les nazis !

.
Nathalie Loiseau,  tête de liste LREM, a encore frappé. À se rouler par terre !
.
À l’heure où nous célébrons la victoire sur le nazisme du 8 mai 1945, elle ne trouve rien de mieux que de souhaiter un « Blitzkrieg » pour relancer sa campagne !
.
Il est vrai que pour notre ex-étudiante d’extrême-droite, une guerre éclair version nazie semble parfaitement appropriée pour soutenir sa campagne à bout de souffle.
.
Avec une telle « miss boulette » en tête de liste, on comprend pourquoi Macron et Philippe tentent de renverser la vapeur, alors que les sondages placent le Rassemblement National en tête pour les européennes du 26 mai.
.
Lundi, c’était Philippe qui tenait son meeting à Caen pour venir à la rescousse de la gaffeuse totalement dépassée par la mission que Macron lui a confiée.
.
Et hier, c’était Macron en personne qui effectuait une visite surprise dans un restaurant parisien, où s’étaient réunis les cadres LREM et les candidats de la liste Loiseau. Histoire de remonter le moral de cette équipe de bras cassés…
.
Car Macron ne supporte pas l’idée que le Rassemblement National, qui reste le premier parti de France lors des élections à la proportionnelle intégrale, puisse arriver encore en tête le 26 mai.
.
Pourtant la principale menace ne vient pas de l’incompétence flagrante de Nathalie Loiseau, qui visiblement n’a pas inventé l’eau chaude. Le véritable danger, c’est la remontée des Républicains, qui siphonnent peu à peu l’électorat LREM. 
.
On assiste en effet à un retour au bercail de cette droite « Macron compatible », qui avait lâché Wauquiez et LR quand la popularité de Macron était au zénith.
.
Mais aujourd’hui, le nombre de mécontents a quadruplé et la Macronie ne fait plus recette. C’est même la Bérézina pour le chouchou des médias mondialistes.
.
Non seulement la popularité de Macron s’est effondrée sous les 30 %, mais 80 % des Français ne croient pas que le Grand débat et les annonces de Macron auront un effet quelconque sur leur situation personnelle ou sur la crise économique et sociale que traverse le pays. (sondage Elabe avril 2019)
.
En clair, Macron n’est plus crédible. L’effet Grand débat est nul. Il aura fait le beau pendant trois mois, étalant sa maîtrise des dossiers, mais en pure perte. Il n’a toujours pas compris qu’une France ruinée par l’immigration et un euro trop fort n’a aucune chance de s’en sortir avec davantage de mondialisme et d’Europe.
.
Macron a cru casser durablement la droite et le Rassemblement National. Tout faux.
.
Bellamy engrange les ralliements des maires qui boudaient Wauquiez. Estrozi, Moudenc, Robinet, reviennent au bercail au vu de l’impopularité grandissante de Macron. Les grandes figures de droite parent Bellamy de toutes les vertus.
.
Du trio Bayrou, Juppé, Raffarin, censé soutenir Macron aux européennes, il ne reste que Bayrou.
.
Larcher, Pécresse, Barnier, Baroin, affichent leur soutien à la liste LR.
.
Le macronisme n’aura été qu’un feu de paille, une grande illusion.
.
En deux ans la France s’est appauvrie, s’est endettée encore davantage et s’est tiers-mondisée comme jamais. Macron a échoué parce qu’il a menti au peuple français.
.
Enivré par sa jeunesse et les soutiens de la finance mondiale qui lui ont permis de faire un hold-up sur l’Élysée, en trompant les Français, Macron a fait plus de mal à la France en deux ans que ses deux prédécesseurs en dix ans.
.
Il faut donc à tout prix le désavouer le 26 mai et voter pour la liste RN, la  seule  capable de battre LREM.
.
C’est la priorité du moment. Voter en masse contre un imposteur qui n’aime ni la France ni le peuple français.
.
Jacques Guillemain