1

BLM au foot : les Suédoises sont toutes blanches, et elles se mettent à genoux !

Équipe de France féminine (Source)

Ce monde est à la ramasse, notre monde européen, judéo-chrétien bien sûr, gréco-latin pour nous les Français, Vikings et Germains pour les gens du Nord et les Scandinaves.

L’équipe suédoise féminine.

La mort passe par l’inculture. La mort passe par la déliquescence des pays et des peuples oublieux. Ignorants d’où ils viennent, ils ont perdu pied, s’abandonnent doucement aux abîmes en y trouvant de bonnes raisons dans le sentimentalisme et l’émotionnel. Ils n’imaginent pas un instant qu’ils remettent l’avenir de leurs enfants entre des mains qui ne trembleront pas, n’auront pas de trémolos dans la voix, ni de larmes dans les yeux lorsqu’il s’agira de détruire la blondeur, les Walhalla, les croyances celtiques, les paradis chrétiens et que sais-je encore. Faut-il rappeler que la Suède a le record mondial des viols en 2015. Les footeuses suédoise ne le savent pas peut-être ? 

La naïveté imbécile de peuples ignorants des dangers se traduit aussi par des gestes qui se veulent spectaculaires, mais tellement inutiles, tellement ridicules comme se mettre à genoux devant un Noir, devant un imaginaire fantasmé qui serait l’injustice que le monde des Blancs aurait commise envers le monde des Noirs.

Jamais personne n’a à se mettre à genoux devant qui que ce soit hormis peut-être devant l’être aimé. Jamais au nom d’une idéologie fausse, de croyance issue d’une inculture qui fait d’un Noir, une victime permanente, et du Blanc son bourreau.

L’histoire de l’humanité a prouvé que l’horreur n’a pas de couleur. Que des Noirs ont massacré des hommes et des femmes noires, fait des sacrifices humains, mangé le frère de couleur d’une autre tribu, ou l’a vendu à des Blancs pour quelques biens et colifichets. (Béhanzin, Njinga, etc.)

Clemenceau raconte son horreur d’avoir vu, en Afrique centrale, la vente par pièce d’un esclave destiné à être mangé et qui semblait attendre l’heure de la mort.

Cette même histoire de l’humanité nous dit aussi les horreurs de la Rome blanche, son esclavage de Blancs, ses morts chrétiens dans l’arène, ses batailles et ses victoires sur Carthage et les achèvements des blessés sans aucune pitié.

Elle nous dit les monstrueux massacres de l’islam arabe envers tous ces peuples conquis par la force. Ceux de la Berbérie, (Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, Mauritanie) mais aussi ceux de la Perse,(Iran actuel)  de l’Asie centrale, des Indes (Hindou Kusch et ses 80 millions de morts).

Elle nous dit la traite négrière qui sévit depuis 14 siècles dans le monde de l’islam, les castrations systématiques des hommes noirs d’Afrique et celles moins systématique des hommes blancs d’Europe de l’Est. Son racisme de fond en affirmant qu’elle est la meilleure des communautés, son sexisme juridique, sa violence meurtrière envers les non musulmans, son manque de compassion, ignorant le pardon.

Elle nous dit plus récemment, l’extermination et l’exploitation par des Blancs de Blancs issus d’autres communautés comme les Juifs par les nazis (Dachau, etc.) où celle des Ukrainiens blancs par les communistes rouges de Staline (Holodomor), celle des Japonais asiatiques en Corée et en Chine, celle du communiste Mao dans son pays. L’humanité a souffert de cette humanité intolérante et intolérable.

Ces footeuses si blondes, si jeunes, si belles ont oublié d’où elles viennent, leurs histoires, celles de leurs ancêtres et ont désappris la fierté qu’elles devraient avoir de l’histoire de leurs pays, tout comme les Danoises qui vont dans le même sens.

Pourtant, elles sont et restent des privilégiées un peu éloignées de la vraie vie. Celles des viols et des agressions que subissent leurs concitoyens, les femmes en particulier.

Leurs peuples souffrent de cette immigration et de la violence qu’elle génère comme partout en Europe dans le silence des médias, l’indifférence de ceux qui gouvernent ces peuples de l’Europe.

L’équipe féminine danoise (Source)

Elles veulent se mettre à genoux au nom d’une fadaise qui serait que le peuple noir serait en danger de mort suite aux agissements des Blancs. Elles veulent démontrer de la compassion pour ces Noirs et qui sait, leur lécher les godasses alors même que la violence noire est bien connue. Ce qui ne veut pas dire que la violence blanche n’existe pas.

Aux USA, ce sont les Noirs qui tuent le plus et le plus souvent des Noirs. En France, c’est la violence de l’immigration qui pose soucis, celle de l’islam et les morts des attentats sont quasiment tous des Blancs.

Qui tue qui ? Blancs tués par des Noirs 81 %, entre Noirs 97 %

D’où vient ce tropisme ? Le plus souvent de l’éducation nationale qui ne cesse d’apprendre aux enfants l’irresponsabilité des uns et fait du racisme à l’envers en culpabilisant le jeune Blanc face à la majorité de la classe qui est issue des minorités arabes ou noires. Minorité toute relative dans ces classes où l’enfant blanc est en fait, devenu minoritaire.

Je me souviens d’une maîtresse d’école qui voulait faire lire à ma fille un texte sur Saladin vainqueur à Jérusalem sans avoir enseigner au minimum, les Croisades, et pourquoi celles-ci eurent lieu. Parce que la chronologie n’existe plus dans nos écoles. On mélange tout, et les profs de gauche font en fonction de leur idéologie en défaveur d’une France puissance, d’une France royale, d’une France d’avant la Révolution et maudissent la France glorieuse impériale, même quand elle était sociale comme sous Napoléon III. J’ai refusé à ma fille qu’elle lise ce texte, et je l’ai accompagnée le lendemain à l’école pour m’expliquer avec cette institutrice. J’ai su ainsi qu’elle appliquait une feuille de route qui venait de son année passée à Nanterre, une ville forte en immigrés. Ceci expliquant cela. Ceci expliquant la servilité des instits et des profs face à un environnement qu’ils n’osent pas affronter. Elle était dans la servitude sans l’avoir comprise.

Les jeunes d’aujourd’hui n’ont aucune arme intellectuelle, culturelle. Aucun argument pour soutenir un débat, une confrontation historique. Tout a été fait pour les laisser seuls en face de groupes qui leur demandent de se soumettre, de se mettre à genoux et ces jeunes trouvent naturel de maudire leurs ancêtres, leurs aïeuls, leurs parents, d’une chose dont ils sont totalement innocents.

La Suède et les Danois ont colonisé l’Angleterre, ont dévasté en partie la France et ont conquis la Normandie, mais en aucun cas, ils ont colonisé un pays noir. Pourquoi donc faudrait-il que ces Suédoises, ces Danoises se mettent à genoux ?

Notre monde, notre civilisation est vraiment à la ramasse. Qui aura la volonté de ramasser les morceaux et relever le défi ?

Gérard Brazon