BLM réclame 1 000 milliards de dollars à l’Arabie

La nouvelle m’est tombée dessus. D’où vient-elle ? Je ne sais mais peut-être vient-elle de Noirs américains qui auraient lu une traduction du livre de Tidiane N’Diaye, Le génocide voilé ? L’auteur y présente les esclavagistes arabes qui, dès le IXe siècle, ont razzié l’Afrique pour emmener des millions de Noirs en esclavage.

La plupart des esclaves ne survivaient pas – nous ne disposons d’aucun chiffre même approximatif puisque ces esclavagistes ne tenaient pas de comptes, contrairement aux Européens – nous savons juste que les hommes étaient émasculés pour ne surtout pas mener une vie normale et que cette émasculation tuait un très grand nombre des victimes. Les femmes pouvaient accoucher mais voyaient leur enfant immédiatement tué : dans la tête de ces esclavagistes, une race inférieure ne doit pas se reproduire…

Imaginons le nombre de Noirs en Arabie et environs si tous les esclaves venus d’Afrique avaient pu se reproduire ! Ils seraient bien plus nombreux qu’aux USA et j’ai cru comprendre que Black Lives Matter exige une compensation pour ces dizaines de millions de victimes massacrées, pour tous ces Noirs qui auraient pu peupler la région, y vivre heureux et se rendre utiles.

Oui, se rendre utiles ! Actuellement, la plupart des pays d’Afrique connaissent une situation épouvantable par manque de dirigeants responsables et dignes et j’imagine une Afrique autrement peuplée et où iraient vivre tous ceux qui se sentent écrasés aux USA comme en Europe. Ces malheureux ne devraient plus se révolter contre leur situation actuelle aux USA et en Europe, ils pourraient agir pour une vie qui vaut la peine d’être vécue.

Et on peut poser la question : 1 000 milliards de dollars serait-ce assez ? Cette somme permettrait-elle d’aider à l’installation en Afrique de tous les Black Lives Matter qui voudraient y montrer de quoi ils sont capables ? Qui voudraient vivre dignement parmi des gens dignes bien décidés à faire progresser l’Afrique ?

Mia Vossen

  1. À l’époque où nous n’avions pas encore été obligés de quitter le Congo, nous connaissions beaucoup de Congolais – Zaïrois sous Mobutu – intelligents, dignes, courageux… empêchés de faire du bon travail, emprisonnés et tués même, à cause de la corruption régnant depuis l’indépendance et se développant toujours plus 60 ans plus tard. Ce serait merveilleux si un grand mouvement avec l’aide de gens instruits et responsables pouvait faire revivre cette Afrique heureuse qui promettait la continuation d’une vie de paix et de progrès. Et à ceux qui auraient des doutes, je suggère la lecture d’un livre exceptionnellement bien documenté et encourageant :

Kakou E.Tigori, L’Afrique à désintoxiquer.

image_pdfimage_print

16 Commentaires

  1. A mon humble avis : ils pourront attendre longtemps les mille milliards, ils n’en verront pas la couleur et encore moins l’odeur . Et s’ils se mettaient à travailler , tous ces bronzés ?

  2. Ils peuvent toujours réclamer… D’ailleurs, ce n’est pas les Saoudiens qui en firent grand usage : ce sont plutôt les Ottomans.

  3. Vous plaisantez ? Ah ah ah ce sont des fruits secs des incapables seulement doués pour exhiber leur joie de vivre primitive et leurs superstitions.
    Depuis 70 ans ils se sont montrés incapables de construire sur ce que nous leur avions laissé.
    La seule ficelle qui leur restait c’était de nous coller au train en pleurnichant pour faire jouer leur droit à l’asile.
    Sur France Musique un article :
    « Accusations de racisme : Chloé Lopes Gomes, danseuse française noire du Staatsballett (Allemagne) est prolongée d’un an.
    La danseuse, qui avait déposé un recours en justice, recevra aussi une compensation financière de 16 000 euros. Elle avait notamment affirmé que sa supérieure voulait lui imposer de se maquiller en blanc. »
    Noires, mais elles veulent jouer les Ophélie et les Juliette. Lol

    • Vous les voyez se cantonner à l’opéra à Aïda, Otello et Porgy & Bess?
      En leur temps, il y a eu Barbara Hendricks pour incarner Juliette et Jessye Norman les rôles wagnériens.
      Autrefois, des artistes lyriques blancs aux yeux bleus se passaient la peau au cirage pour jouer des personnages « de couleur ».
      L’inverse n’est pas envisageable…La dignité des « racisés » s’en trouverait sans doute offensée…

  4. On n’est pas le 1er avril.

    C’est vrai ? Où avez-vous lu ça ? Vous avez un lien ?

    • «  »Où avez-vous lu ça ? » » Comment ! vous OSEZ mettre en doute la parole, la science des B.L.M. ?

  5. Quelques vérités certes… Mais un analyse qui manque de réalisme et donc d’honnêteté intellectuelle. Il faut bien que subsistent quelques ravis de la crèche !

  6. « La plupart des esclaves ne survivaient pas – nous ne disposons d’aucun chiffre même approximatif puisque ces esclavagistes ne tenaient pas de comptes, contrairement aux Européens »
    Effectivement, les évaluations sont aux extrêmes, j’ai vu d’une mortalité de 1/1à à 9/10 !

    Oublié aussi l’élimination de la majorité des enfants des femmes noires des harems !
    Alors que plus de 70 millions de descendants des traites occidentales sont décomptés, c’est guère 1 million pour les traites arabes, et encore pour un esclavagisme comme à Zanzibar à objectif de travail forcé dans des exploitations agricoles (poivre entre autres me semble-t-il).

  7. Si on pouvait avoir un lien -sûrement en anglais- sur le sujet ?

  8. Ce livre est dans ma bibliothèque, je l’ai lu, c’est taubira qui a dit qu’il ne fallait pas parler de l’esclavagisme islamique, cette femme est une honte pour l’humanité

  9. j’ai toujours dis les noirs en Afrique et les blancs en Europe chacun chez soi , car nous sommes incompatible !

Les commentaires sont fermés.