1

Bob Ménard, en extase devant Macron, insulte Marion et Zemmour

menardzemmour.jpg

Voilà six jours qu’on n’avait plus vu Bob Ménard et il ne nous manquait pas vraiment. Cependant, il lui a fallu revenir d’urgence laver son honneur bafoué. Après son ridicule  mea culpa sur les migrants, Marion Maréchal avait déclaré que le petit édile devrait «dire ça aux morts et aux mutilés à vie, victimes du Bataclan» visés par des migrants islamistes.

«C’est minable, juste minable. J’allais ajouter un mot plus dur, c’est dégueulasse» a répliqué le Biterrois, très remonté: «que Marion Maréchal ne se prenne pas pour une espèce de géopoliticienne de plateau de télévision et qu’elle aille voir un petit peu ce que c’est que le malheur des gens.», «elle fait de la démagogie de comptoir», comme Zemmour, elle manque «du minimum d’humanité ». Et comme il ne l’avait pas suffisamment piétinée, il a ajouté qu’elle dessert Zemmour: «honnêtement, je ne sais pas ce qu’elle peut lui amener. Elle le cornérise à droite de la droite de la droite, encore un peu plus.»

Evidemment, comme à chacune de ses interventions, il a dit grand bien du merveilleux Macron, «le patron de l’Europe »: « je n’ai pas honte de sa présence la tête de l’Etat », (…) « je trouve que sur le conflit ukrainien, il tient sa place », « je pense que ça aurait du sens que le chef de l’Etat aille à Kiev ». Ménard ne manque jamais d’y aller de son petit conseil aux uns et aux autres, tant il aime montrer combien il est important.
« La Russie est une dictature », « Monsieur Poutine est un voyou dangereux qui a de la suite dans les idées », et Ménard de fustiger ceux qui osent être contre l’appartenance de l’Ukraine à l’Otan et à l’Union européenne, sans oublier Mélenchon et Zemmour, «fascinés par Poutine »: « j’ai regardé leurs déclarations sur la Russie, c’est des gestes d’allégeance, vous avez honte pour eux ». C’est exactement ce que l’on éprouve, depuis huit mois, en observant Bob faire la carpette devant Manu.

Se posant en grand spécialiste des journalistes persécutés, il a apporté tout son soutien Marina Ovsiannikova, productrice d’une chaîne de télévision russe, condamnée à une amende pour avoir dénoncé la guerre en Ukraine lors d’un journal d’une télévisé, qui risque peut-être aussi quinze ans de prison… à laquelle, Macron a proposé «une protection consulaire», soit à l’ambassade, soit en lui accordant l’asile: «C’est le rôle du chef de l’Etat et celui de la France de protéger cette journaliste qui est l’honneur de son propre pays», a souligné Ménard.

Parce qu’il faut bien être tendance, pour faire jeune, le septuagénaire est pour l’autonomie de la Corse…
En fait, Bob est très distrayant, tant pour exister, il aligne platitudes et balivernes, dans un français de plus en plus approximatif, corroborant son amertume et un aveuglement politique divertissant.  Heureusement que ce n’est pas lui qui mène les négociations avec Poutine, nous aurions déjà été nucléarisés! Reste espérer que Foutriquet n’offre pas à ce va-t-en guerre de sous-préfecture le maroquin de Le Drian.
Mitrophane Crapoussin