Bobo Jocelyn : vous n'allez pas vous faire que des amis dans le monde politico-médiatique !

Bonjour Christine Tasin,
J’ai reçu hier matin un exemplaire de « La faute du bobo Jocelyn », je l’ai lu entièrement dans la soirée. Bravo à vous pour votre livre, ainsi qu’à Pierre Cassen. Vous présentez vraiment la France présidée par Francis Laslande de manière franchement effrayante, qui rappelle l’URSS de Staline avec en plus une collaboration avec les vermalistes qui rappelle celle du régime de Vichy avec les nazis. J’ose espérer , en voyant celà, que François Hollande ne soit pas élu, et que, s’il l’était malgré tout le 6 mai 2012, que ça ne prenne pas une telle tournure avec interdiction du Front National ainsi que de tout parti souverainiste ainsi que la surveillance du net.
Par contre, j’espère que le peuple français a aussi ce potentiel de solidarité que l’on voit à la fin de votre livre face aux traitres qui les gouvernent. J’espère aussi que si des politiques ou des journalistes venaient à vous lire, qu’ils ne vous attaqueront pas en justice en croyant se reconnaitre à travers les personnages fictifs. J’espère aussi que vous n’aurez pas à subir davantage la menace d’islamistes.
Je suis par contre resté un peu sur ma faim en refermant le livre, un peu, comme si on parlait de l’occupation de la France, de la Libération de 1944 et que le dernier chapitre s’arrête le 24 août 1944, la veille de l’entrée de la 2e DB à Paris.
En tout cas, bravo pour ce livre en espérant qu’il permettra à certains d’ouvrir les yeux car je vois que beaucoup de gens ont du Jocelyn en eux.
Sébastien Glasson

image_pdfimage_print