Bordeaux, 3 avril : contre la répression judiciaire, tous devant l’Ecole de Magistrature !

Alors que de plus de plus d’internautes, de patriotes, d’hommes politiques, d’écrivains, de cinéastes, se retrouvent devant les tribunaux, et parfois menacés de prison, ce gouvernement vient d’annoncer, par la voix du Premier ministre Edouard Philippe, la mise en place d’une nouvelle loi, encore plus répressive que la précédente, qui faisait pourtant partie des plus sévères du monde.

Le prétexte annoncé est de lutter contre le racisme. Celui du Coran, de Merah, des imams officiant dans des mosquées sous haute surveillance (ou pas) ? Vous n’y êtes pas. Il n’en est même pas question. Il s’agit de respecter à la lettre l’esprit du politiquement correct, des associations dites antiracistes et de ce régime. Quiconque osera s’attaquer à l’invasion migratoire sera accusé de racisme. Quiconque osera protester contre l’islamisation de notre pays, et dira la vérité sur la réalité de l’islam, se verra accusé d’inciter à la haine.

L’objectif de ce gouvernement est clair : faire pression sur les hébergeurs pour qu’ils éliminent d’eux-mêmes tous les textes qui seront signalés par de véritables cafards du net, recrutés par la Dilcrah, et payés avec l’argent de nos impôts. Les juges, dont certains se sont illustrés dans le scandale « Murs des cons » auront toute latitude de faire supprimer un article dans les 48 heures, voire de fermer un site.

Cerise sur le gâteau, 400 personnes vont être recrutées pour aller dans les écoles (qui n’ont sans doute pas d’autres priorités) et laver le cerveau de nos enfants, pour leur apprendre ce qu’est la bonne presse, et les éloigner de la réinfosphère.

C’est donc à une véritable déclaration de guerre contre la liberté d’expression et contre l’information alternative permise par Internet que nous sommes confrontés. Nous voilà plus près des modèles totalitaires que de la tradition française !

Nous appelons tous ceux qui, dans ce pays, sont attachés aux libertés publiques, qui faisaient hier que la France était enviée dans le monde entier, à se mobiliser pour mettre en échec ce mauvais coup.

Nous organiserons, pour lancer ce mouvement de protestation, un rassemblement symbolique, le 3 avril, devant l’Ecole Nationale de Magistrature de Bordeaux, à partir de 18 heures. Une dizaine d’intervenants, dont des avocats, militants associatifs, politiques, intellectuels et animateurs de site, prendront la parole.

Nous appelons les habitants de Bordeaux et de la région à venir nombreux, et encourageons, partout où cela est possible, les amoureux de la parole libre à multiplier ce genre d’initiative.

Christine Tasin et Pierre Cassen

image_pdfimage_print

23 Commentaires

  1. Et si une manif soutient aux policiers pour faire contrepoids à la manif anti-police de ce WE ?

  2. Excellente initiative qui, je l espere rassemblera un maximum de monde pour s’opposer a la dictature de Macrong-un

  3. Dès mon installation à l’Elysée , je transfère cette école du cirque à Marseiile ; autant rapprocher ces milieux si étroitement liés .

  4. Il est vrai que la dictature administrative française dérape vers le stalinisme si ce n’est le
    le Robespierrisme cher à ch.Tasin

    • Vous êtes dur il y aura Christine, Pierre, Maître Pichon, les 2 ou 3 intervenants invités, les fidèles de RR ou RL (3 ou 4 également) et peut être des curieux qui viendront se mêler à la foule (faudra prendre la photo au bon moment pour faire croire qu ils faisaient parti du cortège mdrrrrrrr). Et oui cette loi leur fait très peur donc ils espèrent qu en arrivant à une trentaine ils vont faire plier le gouvernement car avec cette loi RR et RL peuvent fermer du jour au lendemain (c est les trolls qui vont faire la geule, ça les éclatait tellement de venir embêter les patriotes) et surtout ça veut dire adieu les dons et la publicité pour vendre leurs livres et vu tous les procès qu il y a en attente plus ceux en préparation (les autocollants ça va être très très chaud) il faut des choux mdr

      • Je vois dans votre commentaire une tentative de demoralisation non seulement vaine, mais contre productive aux effets recherchés. Je souhaite tout succès à cette manifestation. Reunissons nous !

  5. Heureusement il y a le VK de Poutine , et ça ils ne pourront pas l’enlever de la toile.

  6. Un peu de respect pour les magistrats;le concours d’entrée à la Kommandantur est très difficile et l’accès au mur des cons est réservé aux meilleurs .

  7. ESM ;on y fabrique des socialo-gaucho-collabos comme dans d’autres établissements des serpillières .

  8. Dans mon journal local de ce matin, les menaces premièreministérielles contre les  » racistes du Net  » font l’objet d’un article illustré par cette jolie photo http://www.letelegramme.fr/images/2018/03/20/avant-la-mise-en-place-d-un-projet-europeen-contre-le_3863241_355x330p.jpg?v=1
    La barbe et l’index droit levé, menaçant, me fais irrésistiblement penser à d’autres barbus. Mais cela n’a sûrement aucun rapport… En attendant, je n’aimerais pas être raciste sur le NET…..

  9. Je parie que cette Manif sera interdite !
    Voltaire serait crucifié à cette heure ! BV et RL/RR le seront aussi !
    Noms et pseudos recherchés ! Gestapo ou Gère ton Pote ? Délation ?
    Bis repetita, la Révolte ne viendra que des caves… Comme en 40 !

  10. Dommage que cette initiative ne soit pas consacrée à la neutralisation des islamos-collabos « athées » à la Brouillon .. J’y aurais été avec un entrain certain.

  11. L’islam est défini par ses livres: coran, charia, sunna, hadith. Etre opposé, même activement, à l’islam, c’est exclusivement être opposé au contenu de ces livres et, en particulier, aux impositions qu’ils prescrivent. Ce n’est pas du racisme.

  12. Mais quand cette loi proposée par E Philippe doit-elle être présentée au parlement ? Est-ce qu’on a encore le temps de faire monter en puissance un mouvement d’ampleur nationale ? Toute la réinfosphère étant concernée ainsi que de nombreux blogueurs, n’y a-t-il pas là l’opportunité de souder des relations solides et fructueuses avec des partenaires de lutte tout aussi menacés que vous par cette loi de dictateur, au travers d’une action ou plutôt d’une série d’actions organisée en coopération les uns avec les autres ? Personnellement, j’y vois une très grande chance à saisir, tant pour l’objectif premier à court terme que pour une structuration et une dynamisation de la résistance dans son ensemble, laquelle se trouverait largement émulée par un sentiment de cohésion et la flamme d’un espoi

  13. Je ne pourrais pas y être car absente de France ce jour-là sinon j’aurais fait le déplacement pour manifester. J’espère qu’il y aura du monde.

Les commentaires sont fermés.