Bordeaux : avec Pierre Hurmic, ça sent le sapin !

Publié le 4 janvier 2021 - par - 13 commentaires - 1 249 vues

Un mort par balle dans la cité des Aubiers. Un lendemain de réveillon qui sent le sapin et la poudre. Comme dans les films de voyous, une voiture noire arrive en trombe, s’arrête, un homme en descend et tire une quarantaine de balles sur des jeunes. Un mort, 4 blessés. La police arrive, rapidement, et porte secours à ceux qui 24 h avant leur tiraient dessus avec des mortiers de feux d’artifice.

Pierre Hurmic, nouveau maire écologiste, élu sur un programme vélo, éolienne, forêt urbaine, accueil du migrant, découvre que son prédécesseur, Juppé, lui a laissé une situation pourrie. Cela fait 30 ans que Juppé flattait la gauche et  draguait le musulman. Jusqu’à remettre la Légion  d’honneur à l’imam de Bordeaux, le très antisémite Tarek Obrou. Tout ce que la gauche lui demandait, Juppé courait pour le faire. Surtout la mixité sociale.

Comprenez : imposer aux Bordelais le vivre-ensemble en expropriant (à bas prix, via la SEM InCité) pour installer du migrant partout. Résultat, la fuite de la population historique a précipité la défaite électorale de la petite mafia qui entourait l’ex-Québéquois. D’ailleurs, une partie de l’ancien conseil municipal juppéiste a quitté Bordeaux pour Arcachon, le Périgord, le Pays Basque etc. après avoir blindé la ville d’HLM, subventionné toutes les assos gauchistes, chassé les automobilistes et défendu le mineur maghrébin non accompagné. Mais eux ne veulent pas vivre dans une ville pourrie !

La pizzeria Fellini a brûlé

La veille, les émeutiers de la Saint-Sylvestre ont toute la nuit tiré des feux d’artifice sur les boulevards bordelais. Faute d’armes à feu, peut-être. Ils ont bravé le couvre-feu et ont ajouté aux feux de poubelles l’incendie d’un restaurant italien. Après avoir enfoncé la porte et vraisemblablement pillé, les jeunes ont mis le feu. Une belle fête, surtout pour l’équipe qui faisait vivre ce restaurant dans un quartier récemment rénové à coup de millions d’€ d’argent public. La politique de la ville a montré encore une fois sa pertinence et son efficacité. Le patron, durement touché par les mesures prises par Macron au prétexte de lutter contre l’épidémie de grippe chinoise, a promis de reprendre l’activité. Quel courage, merci à ce migrant italien. Ce sera difficile dans un local qui a été ravagé par les flammes et sans assurance de pouvoir travailler librement.

Deux mille migrants de plus

Dans le cadre d’une répartition plus juste des colons, le gouvernement a décidé de répartir les occupants installés en Île-de-France, sur le territoire français. L’Aquitaine recevra dans ce cadre de 2 000 résidents de plus. Comme la ville est déjà mitée de squats dont les autorités ne savent pas quoi faire, à coup sûr, tous les HLM des programmes énormes de Juppé ne suffiront pas. Le moratoire sur les constructions promis par le maire écologiste ne tiendra pas. Le béton va continuer à couler, et avec lui, le Grand Remplacement des Bordeluches historiques par des populations plus exotiques.

L’arrivée de la gauche écologique à la mairie était inscrite dans la politique de Juppé. Ce ne sera qu’une étape. Demain, ceux qui squattent les bâtiments 18e, campent sur la place des Quinconces, dealent place des Capucins, égorgent cours Victor Hugo, tirent dans les cités construites par Chaban-Delmas prendront la suite de la gauche, à la mairie.

François Jay

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
POLYEUCTE

Les Bordelais portent bien leur nom ! Ils l’ont voulu !
Vraie Maison de Passe… droits…

Mimi

Mais c’est le bordel a Bordeaux, ouvrir un lupanar a la place de la pizza pour le restaurateur italien….

Hagdik

Le cancer de Bordeaux est étendu à toute la métropole. Les dernières élections ont montré qu’il s’est étendu à la périphérie et le cercle s’élargit de plus en plus.
Cette illusion pseudo-écolo qui n’est en fait rien d’autre que du communisme pro migrant et pro minorités est la mort annonce de nos villes.
Bougerons-nous avant d’avoir reçu le dernier coup ?

Sylvestre

Je n’ai pas bien compris : est-ce le commencement de la guerre civile entreprise par des citoyens désespérés par la violences de jeunes arabes ? Parce que c’est comme cela que çà va commencer : trop c’est trop !

s finie!

C’est bien joli de pleurer et larmoyer au nom de l’écologie sur les sapins décédés, mais on va faire les cercueils avec quoi????? du plastique!!!!!!

Lecteur

Et le carton est fait ??
Avec du bois mort !

Joël

Bordeaux, grâce aux verts, devient un copié-collé de Grenoble.

Et les “Jean du voyage” s’y mettent aussi :

Eysines (banlieue de Bordeaux) : un camion d’éboueurs visé par des coups de feu, un agent de propreté blessé.

https://www.sudouest.fr/2021/01/04/eysines-33-tir-d-arme-a-feu-sur-une-benne-un-agent-de-proprete-blesse-8250271-2780.php

Fabre Françoise

Ils l’ont voulu, ils l’ont eu….

Mantalo

C”est comme ça que le gus flingué s’est retrouvé dans une boite en “bois mort” au mépris des règles écolos locales….

patphil

les gens ont les zélus qu’ils méritent
ce qui me navre c’est que les gaulois ne vont plus voter

Blackjack

Les votes sont magouillés, Maastricht sarko, hollande macron (dsk/fillon) Coluche blaguait vrai….si ça servait a qqchose ça serait interdit….
Pour que je revotes il faudrait que Poutine ou Trump se présente

BERNARD

Il faut que la diversité soit mieux représentée dans le sud-ouest de la France, il est en effet anormal que cette future-ex-belle région ne profite pas ENCORE SUFFISAMMENT de l’enrichissement au zulfikar des peuplades nomades.

Vent d'Est, Vent d'Ouest

Eh ben tant pis pour les Bordelais qui ont élu successivement des bas du plafond et tant pis pour ceux qui ont préféré rester sous la couette ou aller pêcher… Quant aux autres je compatis à leurs souffrances.

Lire Aussi