Borloo débarque et sonne l’alarme

On l’avait oublié et voici qu’il débarque en fin de campagne, en sonnant l’alarme. Nul ne lui demandait rien et surtout pas Macron qui, en 2018, avait jeté son plan banlieue avec mépris, déclarant que « deux mâles blancs n’étaient pas légitime en la matière »… Borloo avait alors répliqué, disant que si l’État ne faisait rien pour les banlieues, il maintiendrait la pression en créant sa propre fondation, soutenue par douze anciens ministres de la Ville, de droite comme de gauche. Vœu pieux qui ne déboucha sur rien.
 
Après avoir grenouillé dans divers pays dAfrique et sêtre mis au service dHuawei, il aurait cessé toute activité affairiste en 2020.
 
Son nom avait circulé pour remplacer Édouard Philippe. Manu qui ne semble pas l’apprécier lui préféra Castex. Devant aspirer à un complément de retraite gouvernemental, le septuagénaire revient donc un peu dans les médias, avec L’alarme, 92 pages de conseils pour réformer la France, auxquels Foutriquet devrait réserver le même sort qu’au rapport sur la banlieue…
 
Se posant en vieux sage, il met en garde le jeunot : « Ça peut mal finir » et liste les six urgences à traiter : justice et ordre républicain, réconciliation nationale, jeunesse, santé, habitat, énergie et lutte contre le dérèglement climatique. Jean-Louis Borloo suggère la création d’un « Conseil national de la République » pour réfléchir à la réorganisation des pouvoirs publics, « un capharnaüm, avec des doublons incohérents et ruineux ».

Jean-Louis Borloo confie vouloir peser sur le prochain quinquennat, il « attend un souffle et la mise en mouvement de toute la société ».  En 2017, il avait apporté son soutien à Macron, « plus brillant que les autres » ; en 2022, il devrait réitérer. 

Mitrophane Crapoussin

Lire L’alarme, texte en ligne

image_pdfimage_print

27 Commentaires

  1. Borloo est un homme politique, que dis-je, un homme d’État fantastique et il a le visage qu’il mérite.Il n’a jeté aux orties que 50 petits milliards pour le confort des racailles.Quel plaisir y a-t-il à détruire un ascenseur s’il ne vient pas d’être réparé et en parfait état.Vendre du shit dans des caves délabrées ne serait pas digne d’un membre de la meilleure communauté que la terre ait portée.Grace à Merlot elles sont impeccable en les repeignant tous les 15 jours aux frais des francais.

  2. ils ne s’arrétent jamais ces gens la,dimanche dernier a Cnews j’ai vu l’autre Chevénement….nous en avons des momies.

    • kabout,
      je n’ai pas vu Chevènement à la télé mais je l’ai écouté sur Europe1.
      Il a l’air au bout du rouleau. Il toussote, cherche ses mots, laisse des blancs entre 2 phrases…
      Et sa voix semble venir d’outre-tombe.

      Ces gens se croient indispensables. Je vais lancer un « chaise-longuethon » pour qu’ils se reposent tous.

      • Mantalo, je ne cotiserais pas pour la chaise-longuethon. Pas plus que je ne cotise à leurs opérations. On ne devrait pas faire de dons si l’argent du contribuable est bien géré. J’ai eu l’occasion de voir, dans des associations où j’ai été bénévole quelque temps, comment les cotisations et dons des adhérents et autres sont utilisées. Les magouilles pour se payer des voyages et j’en passe…

        • Moi je ne donne plus rien à qui que ce soit depuis 68, parce qu’à cette époque j’étais commando parachutiste , dans les transmissions, ( j’ai un brevet de radio télégraphiste, c’était encore le mors à cette époque ), quand j’ai eu terminé mon service militaire , à Pau, le jour de la libération j’étais dans un café en face de la caserne Bernadotte et là, est arrivé un sergent chef de ma compagnie pour me proposer…. mercenaire pour la croix-rouge qui était à l’époque sur le terrain de guerre au Biafra, qui n’existe plus puisque qu’annexé par le Nigéria , ( beaucoup de pétrole là ) Vous avez compris ?

      • oui ca me rappel toutencarton valerie escarres d’intestins…lui il etait liquifié de chez liquifié et nous a couter un fric fou pour le coup.

    • Je le croyais mort ou quasi impotent. Et voilà qu’il refait surface ! Toute une bande de guignols qui n’ont cessé d’en croquer durant des années.

    • Et des momies qui emmerdent let ruinent es vivants, ça, c’est la contribution de la France à notre monde d’aujourd’hui

  3. BOORLO prend l eau comme les vieilles barriques mais son soutien pourra facilement s obtenir grace a l octroi d une piece de BORDEAUX .

    • @JOSEPH D ARIMATHIE

      Borloo prends l’eau avec le Pastis.
      Il y a 10 ans environ, il devait arrêter la politique pour des raisons de santé : sevrage alcoolique ouais !

  4. tiens encore un candidat au poste de ministre ! il va y avoir un cabinet débordant ! si….

  5. Qu. Il retourne cuver sa bibine dans le cellier, c.est encore là ou il dit le moins de connerie.

  6. J’aime bien Borloo mais il s’est trompé de candidat en 2017 et semble renouveler son erreur…Appuyé un pur sang qui va dans la mauvaise direction ne vaut il pas mieux voté pour candidat moins brillant mais qui va dans la bonne direction..

  7. Tient , il est sorti de sa torpeur ce godillot ? Ou il a terminé sa cure ?

  8. GRIFOUGNETTE est de retour , manqué plus que lui pour compléter le tableau !

  9. Et l’immigration, rien ?
    Ce type est un vieux baltringue crocodile et il est l’un de ceux qui sont la cause de notre situation présente. Alors du balais

  10. Il est sorti du formol ce vieux débris ? Des cons ,avec Chevènement, qui ont un avis sur tout, et surtout pas d’avis du tout ….sauf qu’il faille reconduire le minet, qui n’a pas suffisamment déconstruit la France ! Qu’attendons nous, au lieu d’ écouter ces déchets , pour faire une bonne vieille révolution, qui seule sauvera ce pays ,…et nous mêmes !

  11. Borloo et titine Aubry sans oublier feu le gros quinquin Mauroy et frérot l’assureur les gens du nord sont toujours bien représentés ils méritent pourtant mieux que ça

  12. il n’a pas oublié de rajouter « le dérèglement climatique » à son laïus habituel pour rester branché – le parfait dhimmi à l’oeuvre, et l’on pensait, avec bonheur, ne plus en entendre parler !

  13. DEBRIS HUMAIN UMPS à la casse …Répliquant à la ferraille ….Même Hidalgo ( 1,02 % ) n’en voudra pas

  14. Borloo n’a presque plus de pognon qu’il vient voir s’il n’y aurait pas un poste bien rémunéré pour se refaire. Trou-de-balle pourrait bien le nommer  » ambassadeur des friches agricoles  » pour réfléchir à des pistes de réflexion à 12 ou 15000€ mensuels…

Les commentaires sont fermés.