Boston : J’étais à la 33ème rencontre de l’association « for Israel Studies »

 » 33rd ANNUAL MEETING OF THE ASSOCIATION FOR ISRAEL STUDIES  » (english version below) a été organisé à l’université Brandreis de Boston (MA, USA) les 12-14 juin (auquel j’ai participé) ; consacré à revisiter un siècle de confrontation et de fondation historique, un siècle d’espoirs et de déceptions perlés de larmes et de sang, de joies aussi ; en commençant par cette promesse anglaise de la naissance d’un « foyer juif » telle que l’avait imaginée la déclaration Balfour à la suite de la participation juive à la 1ère guerre mondiale, en passant par la naissance tumultueuse d’Israël en 1948, le refus arabe (surtout ceux étrangers à cette contrée) les affrontements qui ont suivi, en particulier 1967, jusqu’à aujourd’hui et l’ignominieuse campagne de boycott tissée de mensonges et de « fake news » datant en réalité depuis toujours concernant les Juifs (jusqu’à Abraham considéré comme « musulman » d’où le fait de réclamer le tombeau des Patriarches pour la direction palestiniste).

Rappelons en effet ces innombrables « fake news » liées à l’idée du « peuple déicide » (qu’un Martin Luther a exacerbé) une formule rejetée par Vatican II, en passant par leur mise en forme opérée par leProtocole des Sages de Sion jusqu’à aujourd’hui avec les propos d’ « anti-sionistes » notoires comme les français Alain Gresh et de Dominique Vidal ne serait-ce seulement qu’à propos de cette seule déclaration Balfour, imaginez le reste.

Ne serait-ce qu’une chaîne comme Arte qui s’était refusée jusqu’à récemment de diffuser un documentaire relatant un nouveau type d’antisémitisme se cachant sous le vocable de l’anti-sionisme, ce qu’ont récusé à la hâte bien entendu tous ceux qui le trouvent, eux, si légitime, tel Télérama ; le tout non pas à partir d’une critique « constructive » envers Israël (ce qui a toujours été le cas au sein de celui-ci, mais guère de l’autre côté : où est la scène de débats démocratiques chez les Palestinistes ?) sauf que lesdits « anti-sionistes » exigent que l’on admette non pas que tout antisionisme ne soit pas forcément antisémite, ce qui est plaidable puisqu’il y a bien des juifs religieux qui le sont (ils vont même s’exhiber auprès de Dieudonné ou en Iran) mais que l’antisionisme serait en tant que tel forcément légitime du fait même du narratif palestiniste jugeant l’existence d’Israël en tel comme une « catastrophe », ce qui est proprement là une « fake news » par excellence (comme il va être montré).

Ce thème  des « fake news » a été en effet le sujet principal d’un des premiers panels organisé le 12 juin.

Outre le plan dit « Daleth » censé être un plan de nettoyage selon les Vidal/Gresh (alors qu’un Laurens, pourtant proche d’eux, indique qu’il s’agit plutôt d’un plan militaire défensif, je l’indique dans Le peuple juif ? Inventé et nettoyeur ethnique… Revue Controverses, 2009, p.174) les fake news les plus récentes du style de Dir-Yassine, furent Jénine (traité dans le panel par Gerald Steinberg) le rapport Goldstone qui suivit la guerre contre le Hamas, et l’affaire Al Dura (revisitée aussi ce jour là par Nidra Poller). Sans parler de ce que Miriam Helman a souligné dans ce même panel lorsqu’il s’agit de nier l’évidence tels que les liens d’Israël et le Mont du Temple (rappelons l’ouvrage de Yehoshua Ben-Arieh faisant autorité en la matière lorsqu’il avance que les juifs étaient majoritaires dans cette ville dès…1840 in 2003, p.41).

Face à cette déferlante, Ben-Dror Yemini parle d’industries du mensonge (ce que Richard Landes nomme Pallywood) a avancé un concept crucial, pas inconnu, mais incontournable désormais ici, celui d’agnotologie ou « l’obstruction contre la connaissance » et qui consiste à délibérément tromper, tronquer, tel un Ilan Pappé à propos de 1948, persistant toujours dans le mensonge malgré la rectification deBenny Morris en 2011, une autorité en la matière mais peu connu du public européen en tout cas français.

Cette « industrie du mensonge » touche également la nature desdits « réfugiés » de 1948 car outre la difficulté de saisir ce qui s’est réellement passé comme l’a indiqué, dans un autre panel, Asaf Romirowsky en présentant ses travaux, tant le narratif palestinien obscurcit tout, (Yoan Gelber relativisant, lui, un certain narratif israélien mettant principalement en cause l’appel de dirigeants arabes favorisant l’exode comme je l’indique dans une recension), il semble bien que ce problème soit l’un des enjeux centraux de l’impossibilité de résoudre le conflit comme l’avait relaté Bill Clinton dans « My life » (2004, p.944).

Aussi est-ce avec beaucoup d’étonnement que j’ai pu entendre lors d’une séance plénière consacrée à « 50 years since 67 » le nouveau « chef de la délégation palestinienne auprès des USA« , Husam Zomlot, affirmer sans ambages qu’il suffirait de revenir aux frontières de 67 pour que tout aille pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, ce qui est à peine exagéré puisqu’il disait qu’il fallait « repartir à zéro », qu’Israël ne connaîtrait jamais la paix sinon, maniant la carotte et le bâton (sauf qu’avant 67 d’aucuns déjà disaient que si Israël revenait aux frontières de 48 tout irait pour le mieux) comme si les deux tentatives d’Oslo n’avaient jamais existé, pas plus que les deux intifada, et, surtout, comme si, le problème des réfugiés n’en était pas un alors qu’il a toujours été l’obstacle essentiel (comme l’avait bien indiqué Bill Clinton, voir ci-dessus) toujours présenté à la fin comme s’il s’agissait d’une paille par les « négociateurs », une paille composée de plusieurs millions de membres et invités au « retour » non pas dans le futur État palestinien mais en Israël même. Et pourtant, nombre d’experts jusqu’aux conseillers de Bill Clinton, vendent toujours l’idée que les négociations butaient sur le caractère « tigré » (Bantustans) du futur État palestinien (alors que déjà Gaza construisait son futur aéroport international avec des capitaux libanais et qu’il fallait nécessairement du temps pour établir la confiance, la présence militaire israélienne s’estompant au fur et à mesure),  encore une fake news de plus…

Voyant que personne parmi les invités du panel ne semblait réagir, lorsque la possibilité de poser des questions fut ouverte je lui en posais justement trois : combien avait-il de réfugiés sous la main, 4, 5, 6 millions ? (Le Hamas parle de 7…) et où allaient-ils aller ces « réfugiés » ? En Israël ou dans le futur État palestinien ? Seconde question : ce représentant en chef parlait de repartir à zéro : que pense-t-il d’une solution fédérale ? Cela permettrait d’éviter la question de détruire lesdites « colonies » en Judée Samarie, les habitants de cet État pouvant habiter où bon ils leur semble, idem pour lesdits « réfugiés » cela résoudrait aussi la question de Jérusalem, capitale fédérale et donc accessible à tous, de même que l’accès au Mont du Temple (ou Esplanade) interdit à tout non Musulman puisque cet endroit serait ouvert à tous, croyants ou pas comme peut l’être la Basilique St Pierre à Rome.

Dernière question : ce représentant se targuait de voir grossir le nombre d’étudiants arabes israéliens et palestiniens mettant cela sur le compte de la « résistance à l’occupation », mais alors comment se fait-il qu’il n’existe guère de débats démocratiques en leur sein, ne remettant jamais en cause leur narratif mettant à cent pour cent toute la « faute » sur le dos israélien, jamais le leur, éternelles victimes. Il ne m’a pas répondu. Dépité j’ai été le voir à la fin en demandant une réponse au moins pour la première, il m’a parlé de mon accent français mais est resté dans un mutisme mondain répondant par contre à divers spectateurs fascinés en les appelant par leur prénom, il était comme un poisson dans l’eau…

Ce représentant avait parlé « d’occupation » sans cesse, comme si les implantés de Judée Samarie avaient fait fuir les habitants de leurs villages pour les « occuper » alors qu’ils s’étaient installés comme toujours comme au début sur des terres en friche, d’où vient Tel Aviv d’ailleurs ? De mythes aussi. Comme Rome. Pas un livre scolaire d’histoire en France ne vous le dira. Et où sont installés les « colons » en « Cisjordanie occupée » (alors que ce territoire n’a jamais appartenu à la Jordanie, elle-même occupant artificiellement 80% du futur foyer national juif promis par Lord Balfour…) sinon sur des terrains vides d’habitation et d’agriculture ? On parlera bien ici et là de conflits à propos d’oliviers disputés (et souvent la Cour Suprême israélienne a tranché en faveur de la famille palestinienne réclamante), oliviers laissés souvent à l’abandon, mais qu’une agriculture rationnelle a permis d’en faire démarrer l’industrie (les oranges de Jaffa ?) dans quel état était l’agriculture dans cette région avant la présence juive au milieu du 19ème siècle (Lisez Chateaubriand dans son Itinéraire de Paris à Jérusalem, vous serez étonné) ?

Où en est la plaine de la Mitidja en Algérie, grenier de Rome, laissée à l’abandon comme au Venezuela par la bourgeoisie rouge et verte compradore puisque le pétrole peut tout, à quoi bon produire le reste il suffit de l’acheter, du moins quand la devise coule à flots…

Quelle « occupation » au fond ? N’est-ce pas là un « culte » ? Ce fut aussi l’objet d’un des panels. Il y a bien sûr la présence militaire, les points de passage, ledit « mur », mais pourquoi sont-ils là sinon parce qu’Arafat ayant refusé le plan négocié par Bill Clinton, refusant les étapes nécessaires pour construire la confiance, a lancé la seconde Intifada pour se dédouaner, l’affaire Al Dura, fomenté par la naïveté française (encore aujourd’hui et au plus haut sommet) faisant le reste.

La campagne internationale de boycott qui cherche à s’étendre actuellement repose ainsi sur cette immense fake news qu’est depuis le début comme on l’a vu ci-dessous le narratif antisioniste et palestinien. Avec comme unique proposition le « retour » et « l’évacuation », pas de solution « constructive », rien ; et si en France cette campagne n’a pas atteint son optimum (comme je l’ai énoncé dans le panel qui y était consacré) c’est que déjà le fait de boycotter un Etat souverain reconnu par la France est interdit, mais surtout parce que cela n’est même pas nécessaire tant dans la plupart du système scolaire français mais aussi européen, l’histoire même de ce qui s’est réellement passé dans cette contrée est occultée au profit de la seule version arabe et musulmane. Ce qui n’est pas sans conséquences sur de jeunes esprits issus d’Afrique du Nord, mais aussi de tout jeune épris de justice et de paix, et qui, tous, sont persuadés que les Israéliens ont spolié, volé des terres, que « la » Palestine existait, souveraine et développée, tout comme l’Algérie en 1830, et que les rescapés de l’holocauste européen, occidental, ont été installés là par des impérialistes occidentaux soucieux de se déculpabiliser, oubliant par ce narratif que « La Palestine » n’a existé en tant que pays souverain avant 1830, ne parlons pas de 1947…

Finalement, malgré la richesse de certains panels (par exemple le fait que même si un État palestinien voyait l’existence, peu d’arabes israéliens voudraient y vivre tant ils tiennent à leur liberté individuelle, leur mode de vie respectant les choix personnels) l’esprit général était plutôt sur la défensive, l’incrédulité, d’où cette espèce d’apathie face aux attaques sans fondement du représentant palestinien (sinon l’idée « d’occupation » mais sans en expliquer la genèse et surtout l’effectivité actuelle) sans même proposer par exemple à l’UNESCO un vaste débat international sur les causes objectives réelles de 1917, 1947, 1967, et l’impasse de 2017…

Nous sommes en fait loin du compte, ne serait-ce qu’au sein même des partisans d’Israël. Alors les autres… Nous sommes en fait bien loin de la fin, ne serait-ce qu’au sein même des partisans d’Israël. Alors les autres… Or, il faudrait des solutions originales qui en même temps dévoileraient l’hypocrisie de ceux qui ne veulent pas la paix, réelle, pas la paix de la soumission.

Lucien Samir Oulahbib 

English version

  » 33 rd ANNUAL MEETING OF THE ASSOCIATION FOR ISRAEL STUDIES  » was stand at Brandreis University in Boston (MA, USA) on June 12-14 (in which I participated); devoted to revisiting a century of confrontation and historical foundation, a century of hopes and disappointments pearled with tears and blood, joys too; beginning with the British promise of the birth of a « Jewish home » as the Balfour Declaration had envisioned following the Jewish participation in the First World War, the tumultuous birth of Israel in 1948, The Arab refusal (especially those foreign to this region), the ensuing clashes, especially in 1967, and the ignominious campaign of boycotting lies and « fake news » Jews (up to Abraham considered « Muslim » hence claiming the tomb of the Patriarchs for the Palestinian leadership).

Let us recall, in fact, the countless « fake news » linked to the idea of ​​the « deicide people » (a Martin Luther exacerbated ) a formula rejected by Vatican II , going through their formatting operated by theProtocol of the Elders of Zion Until today with the words of « anti-Zionists » notorious as the French Alain Gresh and Dominique Vidal would it be only with regard to this one statement Balfour, imagine the rest.

If only a channel like Arte had refused until recently to broadcast a documentary relating a new type of anti-Semitism hiding under the name of anti-Zionism, which hastily challenged of course, all those who find it so legitimate, such as Télérama ; not on the basis of a « constructive » criticism of Israel (which has always been the case within Israel, but hardly on the other side: where is the scene of democratic debates among Palestinians?) Except that the so-called « anti-Zionists » demand that it not be admitted that not all anti-Zionism is necessarily anti-Semitic, which is plausible since there are many religious Jews who are (and even expose themselves to french humorist Dieudonné or in Iran), but that anti-Zionism would in itself be legitimate by the very fact of the Palestinian narrative, which judged the existence of Israel as such as a « catastrophe », which is properly a « fake news » par excellence (As will be shown).

This theme of « fake news » was indeed the main subject of one of the first panels organized.

In addition to the so -called « Daleth plan », which is supposed to be a « cleaning plan » according to the Vidal / Gresh (whereas a Laurens, who is close to them, indicates that it is rather a defensive military plan, In Jenin (discussed in the panel by Gerald Steinberg ), the Goldstone report that followed the war ( in The Jewish People, Invented and Ethnic Cleanser … Revue Controverses, 2009 , p.174) The most recent fake news in the style of Dir-Yassin Against Hamas , and the Al Dura affair (also revisited that day by Nidra Poller ). Not to mention what Miriam Helman pointed out in the same panel when it comes to denying evidence such as the links between Israel and the Temple Mount (recall the authoritative Yehoshua Ben-Arieh When he said that the Jews were the majority in this city from … 1840 in 2003, p.41).

Faced with this upful wave of lie, Ben-Dror Yemini talks precisely about lying industries (what Richard Landes calls Pallywood ) and had advanced a crucial concept, not unknown, but now impossible to circumvent, as agnotology or « obstruction against knowledge » which consisted of deliberately deceiving, truncating, such as Ilan Pappé about 1948, still persisting in the lie despite the rectification of Benny Morris in 2011 , an authority on the matter but little known to the European public in any case French.

This « lying industry » also affects the nature of the so-called « refugees » of 1948 because besides the difficulty of grasping what actually happened, as stated by another panel, Asaf Romirowsky in presenting his work , both the narrative Palestinian conflict obscures everything , (Yoan Gelber, relativizing a certain Israeli narrative that mainly calls into question the call of Arab leaders favoring the exodus as I indicate in a review ). It seems that this problem is one of the stakes central to the impossibility of resolving the conflict as Bill Clinton recounted in  » My Life  » (2004, p.944) .

So it was with great astonishment that I was able to hear in a plenary session devoted to  » 50 years since 67  » the new  » head of the Palestinian delegation to the USA « , Husam Zomlot : he said it would be so simple to return to the borders of 67 so that everything goes for the best in the best of the possible worlds, which is hardly exaggerated since it said that it was necessary to « start again as ground zero » ; that Israel would never know peace If not, wielding the carrot and the stick (except that before 67 some had already said that if Israel returned to the borders of 48 everything would go for the best) as if the two attempts at Oslo had never existed, The two intifadas, and, above all, as if, the refugee problem was not one, whereas it has always been the main obstacle (as Bill Clinton, see above) The end as if it were a straw by the « negotiators », a E straw composed of several million members and invited to « return » not in the future Palestinian state but in Israel itself. Yet many experts, including Bill Clinton’s advisors, still sell the idea that the talks stymied because the « tigre » nature (like Bantustans) of the future Palestinian state, even if Gaza was building its future international airport with Lebanese capital, It took time to build confidence, the Israeli military presence fading as it went on, and a fake news of more …

Seeing that no one among the guests of the panel seemed to react, when the opportunity to ask questions was open, I asked him three: how many refugees were there, 4, 5, 6 million? (Hamas speaks of 7 …) and where were they going to go those « refugees »? In Israel or in the future Palestinian state? Second question: this chief representative was talking about starting from some ground zero : what does he think about a federal solution? This would avoid the question of destroying the so call « settlements » in Judea Samaria, the inhabitants of that State being able to live wherever they wish, and so on for these « refugees », this would also solve the question of Jerusalem, the federal capital, and therefore accessible to All, as well as access to the Mount of the Temple (or Esplanade) prohibits any non-Muslim since this place would be open to all, believers or not as may be the Basilica of St Peter in Rome.

Last question: this representative boasted that the number of Israeli and Palestinian Arab students putting this on account of « resistance to the occupation », but how is it that there is hardly any debate Democratic in their midst, never questioning their narrative putting all the « fault » on the Israeli back, never theirs, eternal victims. He did not answer me. Disappointed I was seeing it at the end by asking for an answer at least for the first, he told me about my French accent but stayed in a mundane world responding however to various fascinated spectators by calling them by their first name, He was like a fish in the water …

This representative had spoken of « occupation » incessantly, as if the settlers of Judea Samaria had made the inhabitants of their villages flee to « occupy » them while they had settled as usual as in the beginning on wasteland , Where does Tel Aviv come from ? Myths too. Like Rome. Not a history book in France will tell you. And where are the « settlers » in the « occupied West Bank » (whereas territory never belonged to Jordan, which itself occupied artificially 80% of the future Jewish national home promised by Lord Balfour …) if not on empty land d Housing and agriculture? There will be talk here and there about conflicts over disputed olive trees (and often the Israeli Supreme Court has ruled in favor of the claiming Palestinian family) olive trees often left to abandon, but that rational agriculture has made it possible to (Jaffa oranges?) In what state was agriculture in this region before the Jewish presence in the mid-19th century (read Chateaubriand in his Itinerary from Paris to Jerusalem , you will be amazed)?

Where is the plain of the Mitidja in Algeria , the granary of Rome, abandoned as in Venezuela by the red and green bourgeoisie compradora, since oil can produce everything else? Less when the currency flows …

What « occupation » at the bottom? Is not this a « cult »? This was also the subject of one of the panels. There are of course the military presence, checks points, the « wall », but why are they there, if not because Arafat refused the plan negotiated by Bill Clinton and Co, refusing the necessary steps to build trust, The second Intifada to clear themselves, the Al Dura affair, fomented by French naivete (still today and at the highest peak of the french state) doing the rest.

The international boycott campaign that seeks to expand at present is based on this immense fake news that is since the beginning as we have seen below the anti-Zionist and Palestinian narrative.With « return » and « evacuation » as the sole proposition, no « constructive » solution, nothing; And if in France this campaign has not reached its optimum (as I stated in the panel which was devoted to it) it is because already the act of boycotting a sovereign state recognized by France is forbidden, but mainly because That it is not even necessary in most of the French school system but also in Europe, the very history of what really happened in this region is hidden to the benefit of the Arabic and Muslim version alone.

This is not without consequences on young minds from North Africa, but also from any young man who is loving justice and peace, and who are all convinced that the Israelis have stolen land, and even stolen Palestine existed, sovereign and developed, like Algeria in 1830, and that the survivors of the European holocaust, Western, were installed there by Western imperialists anxious to absolve themselves, forgetting by this narrative that « Palestine « Did not exist as a sovereign country before 1830, let us not speak of 1947 …

Finally, in spite of the wealth of certain panels (for example the fact that even if a Palestinian state saw the existence, few Israeli Arabs would like to live there because of their individual freedom, their way of life respecting personal choices) it appears that the general spirit on the Meeting was rather on the defensive, the incredulity, hence this kind of apathy against the baseless attacks of the Palestinian representative (if not the idea of ​​ »occupation » but without explaining its genesis and especially the actual effectiveness ) Without, for example, proposing to UNESCO a broad international debate on the real objective causes of 1917, 1947, 1967 and the impasse of 2017 … I am still starved about it.

We are indeed far from the end, even in the midst of Israel’s supporters. Then the others … We need original solutions that would at the same time reveal the hypocrisy of those who do not want peace, real, not the peace of submission.

 Lucien Samir Oulahbib 
image_pdf
0
0

69 Commentaires

  1. C’EST LA PLUS GRANDE FALSIFICATION/MANIPULATION HISTORIQUE DES 20 ET 21 EMES SIECLES

    Les seuls Palestiniens historiques sont les Juifs. Qui s’appelaient HEBREUX et vivaient en JUDEE-SAMARIE. Jusqu’au jour où les Romains, vainqueurs d’une guerre contre ces Hébreux décidèrent de les renommer PALESTINIENS, et la Terre de JUDEE-SAMARIE devint la PALESTINE. Et ce, jusqu’en 1948, année qui vit la Renaissance/Indépendance de ce pays sous le nouveau nom d’ISRAEL. Un certain nombre de Juifs n’ont pas connu l’exil qui a duré 2000 ans et n’ont jamais quitté leur Terre de Judée-Samarie (Israël) depuis la naissance du Christ. Chateaubriand, dans son livre, écrit au 19ème siècle, évoque longuement ces femmes juives qui chantaient en se rendant au lavoir. (suite 1 et fin)

    • Le triumvirat décidé de renommer la Terre d’Israël « Syria-Palestinia » pour punir les Juifs lors de la dernière révolte contre l’empire romain. Un « P » au lieu d’un « F ».

  2. Excellent article! Mais putain! Que de commentaires d’illuminés complotistes anti-sémites! Il serait temps de faire le ménage sur RL!

  3. @ Phyllobates terribilis

    J’ai suivi les débats de loin, en profane candide, car l’Histoire n’est pas ma tasse de thé. OK, les religieux sont barrés, toutes religions confondues. OK, certains penseurs juifs ou hommes de pouvoir ou d’argent juifs se sont pris pour les « rois du monde » et autoproclamés, soit. Mais, par delà de ces griefs à des sous-ensembles bien discernés des juifs, pourquoi, surtout si vous vous dîtes juif vous-mêmes, dénier à l’ensemble entier des juifs le droit d’être un peuple et celui du retour à une terre légitimement sienne ?

    • Phyl. Ter., je sais bien que 800 c = prison étroite et fatigue modo = conscience peinée mais vous écrivez un chouille trop-comme si le lecteur était dans votre tête ( attention, symptôme psychose ). J’ai compris qui est globalement la cible de vos accusations mal précisées ( plainte non instruite = présomption de culpabilité ) et donc/néanmoins je questionne :
      qui raconte l’histoire à l’envers, où quand comment ?
      qui joue le coup du « c’est pas nous » ? Dans l’Histoire de la reconquête d’Israël telle que je l’ai lue sur Europe-Israel, je ne trouve rien à leur reprocher. Et je n’ai jamais reçu le moindre vomis.
      Dans un de vos com vous stipulez que le judaïsme n’est rien de plus qu’une religion, désolé mais implicitement (au sens implicativement), pas de phylum, pas de peuple, pas de retour

      • @ Phyl Ter 1-b)
        Mais bon sang pourquoi affirmer que la LICRA, SOS-Racisme ou le CRIF représente Les Juifs ? Ces organisations de merde ne représentent que la connerie humaine. Depuis mon message 0 jusqu’aux autres sans exception, je n’ai de cesse de remettre en question cette manie de prendre la partie pour le tout et vous passez votre temps à ignorer ce point crucial de notre désaccord.
        Dans votre dernière phrase, vous vous positionnez en religieux vous-même ; Dieu n’existe sur Terre que dans l’action des hommes : iustam iustitia ! Il ne va pas déplacer des plaques tectoniques à travers les airs pour remettre les choses à leur place !
        Quant à la souffrance d’accueillir, les israéliens en soupent tous les jours dans leur chair, arrêtez de fuir le débat et stop au sophisme par légèreté.

    • Phyl. Ter., dans ma question de départ, j’ai bien pris soin d’évacuer ce « ils », de défaire l’amalgame. Aucun des juifs que j’ai connu ne s’est jamais pris pour le maître de l’univers. C’est vrai que je suis trop nul en Histoire pour soutenir une conversation qui s’y rapporte fortement mais je me demande si le fait que la plupart des juifs, si vous dîtes vrai, soient de gauche, ne tient pas au seul fait que la religion juive préconise déjà (av JC) la solidarité (je crois savoir que c’est Salomon qui a apporté la notion de Xhéssed ou quelque chose comme ça) et comme tous les idiots utiles de toutes les nations, on croit encore que c’est une valeur de gauche.

      Mais personne ne me fait chanter ou m’oblige, j’aime seulement réparer l’injustice.

      • @ Phyl Ter 2-b)

        Chère montagne, personne ne se rit de votre assurance ( j’ai bien compris que vous n’êtes pas un juif orthodoxe ) mais je vous le dis pour vous rendre service, votre dédain ressemble beaucoup à de la suffisance. Ayez plus de respect pour le propos de l’autre plutôt que de profiter de cette inespérée tribune pour faire étalage de vos arguments ultra-rodés et narcissiquement adorés qui sont en réalité des poncifs, bien que fortement documentés. Je ne vous ai jamais proposé un débat historique, mais une question de logique sur l’identité nationale juive pour motif de réparation historique. Le débat ultérieur ne pouvant être que celui des frontières, avec entre les deux la question du devoir ou pas de défendre le camp qu’on a choisi. C’est pourtant simple.

    • 3) Phyl Ter., je suis d’accord sur la sacralité de la liberté d’expression et aucune loi ne devrait empêcher le moindre révisionniste ou négationniste de s’exprimer, la vérité trouvera son chemin dans la parole. Mais toujours ce « ils » et ce « les Français » alors qu’on parle de quelques individus, d’un côté comme de l’autre.

      Revenons à la question de départ : s’ils ont droit au retour, pour réparer, tant bien que mal, par principe, pour refaire autant que possible, malgré les dégâts irréversibles, le chemin à l’envers et ramener à la situation précédant le tort causé et le mal infligé ( invasion, destruction, déportation ) , alors la neutralité n’est pas de mise. Droit au retour = camp choisi = détermination du territoire reconnu comme leur ( in extenso ) = arabes dehors = merde au jihad

      • @ Phyl Ter.3-b) On s’en fout de ce que DES activistes pro-israéliens vivant en Occident prônent en Occident, on peut les contrer avec des mots et des idées et leurs motivations sont certainement plus à chercher dans le souci de n’avoir rien à se reprocher et le politiquement correct que dans le calcul messianiste international ! Ça n’a pas lieu de nous empêcher de rendre leur terre, en entier, aux juifs du monde qui ont été dispersées par la violence islamique aux 4 coins du globe sans rien demander, pour des raisons de principe intangible : la justice NE DOIT JAMAIS se satisfaire du pragmatisme. Elle exige le juste retour des choses, et donc en l’occurrence ici, des peuples ! Ça ne pose pas de problème d’insulter BHL ou Attali, ce n’est pas une raison pour priver les juifs de leur pays !

        • @ Phyl Ter Globale-c)
          1-J’ai oublié le pronom personnel « me » ; « ça ne ME pose pas de problème ». 2-Comme précisé entre parenthèse, j’avais bien compris que vous ne parliez pas de vous en juif orthodoxe, j’en ai juste profité pour rebondir.
          Ce que je comprends globalement, c’est que vous agissez surtout par culpabilisme dans le fond. Vous avez honte des actes et propos de certains juifs, certes ignominieux, et finalement vous exorcisez le judaïsme de leurs méfaits, d’une certaine manière, en les chargeant à bloc. C’est un beau geste en fin de compte, même si ça procède un peu d’un principe proche de ce qui induit tout le politiquement correct qui nous détruit. Mais non, vous n’avez pas à endosser leur faute et vous avez le droit d’être sioniste à voix haute. Rendez à Dieu…, et aux peuple

          • @ Phyllobates Terribilis

            Vous avez raison, je vous ai mal cerné, et j’en suis très très attristé. Je ne vous comprends pas du tout en réalité, même vos textes me sont obscurs, peut-être à cause de l’énervement que je suscite, je ne sais pas, ou bien je suis idiot, soit. Transfert, non, aucun risque, je n’ai aucune obsession.

            Pour moi, Israël est la terre des juifs, qu’importe le nombre d’opposants à cette idée ; les actions peuvent être défaites par la force ou la multitude, pas les idées. On peut désespérer de la justice, pas accepter l’injustice comme un fait acquis, par pragmatisme ou que sais-je.

            La Judée-Samarie revient légitimement aux Israéliens, c’est leur terre et ils ne seront jamais colonisateurs de leur terre à mes yeux. De même que les européens chez eux. Même combat.

    • 4) Phyl. Ter., je pense effectivement que quelques rabbins seraient bien heureux de presser la venue du messie s’ils pouvaient y faire quelque chose, et dans le fond, je les comprends volontiers, l’horreur de ce qui se passe sur Terre me tire les larmes ou me fait friser la dépression nerveuse parfois ( en militant de protection animale, c’est à s’évanouir, mieux vaut ignorer ). 3500 ans, je crois que ce chiffre n’a rien d’historique car même la rédaction de la torah n’était pas encore finie à l’époque.
      Admettons que ces zélotes aient du sang innocent sur les mains, quoi qu’il en soit, le christianisme a fait son chemin sans encombre et les juifs ont largement payé ce crime.
      Si, on peut être juif et laïque, et défendre le droit au retour de son peuple dans son territoire complet. Devoir

      • @ Phyl Ter 4-b) Arrêtez de prendre tous mes messages avec légèreté et attachez-vous à ce qui est écrit : comprendre n’est pas faire et ma phrase est au conditionnel. Votre comportement est totalement psychotique obsessionnel. Bon, beaucoup de répétitions à n’en plus finir des mêmes allégations depuis le début mais à aucun moment vous ne répondez à mon unique question initiale. Moi qui ne suis pas juif, je suis pour le retour du peuple juif dans ses terres pour des raisons qui ne sont pas du tout bibliques. Je veux seulement que dommage soit réparé et justice soit faite. Vos assimilations et attributions en diagonale ne sont que des sophismes, vous profitez de la multiplicité des sous-ensembles pour attribuer aux uns les tares des autres en englobant le tout dans une même panier. J’arrête.

        • Le retour est acté, la terre acquise, c’est fait c’est fait, il n’y à plus rien à enlever, à moins de créer une injustice pour tous ceux qui y sont nés.
          (déjà qu’on leur fait croire que la planète entière est antisémite, on ne va pas en plus les accabler et les rendre apatrides)

          Nous avons tous payé pour cela, on ne compte plus les attentats Carlos frappant en France en est un exemple, le Liban en est un autre mais il en existe des milliers dans tout l’occident.

          Puisque c’est fait et qu’il n’est pas question de créer 7 million d’apatrides, dont certains sont nés en Israël sans avoir eu le choix, je ne préconiserai pas de supprimer cet acquis.

          Comment être plus clair ?

  4. Très bon article, un peu confus sur la forme toutefois ; cela tient sans doute à la traduction.

    Il y a une telle somme de connaissances dans cet article et manifestement dans l’esprit de son auteur, et ce qu’il dit est tellement iconoclaste pour le franchouillard moyen, nourri au lait antisioniste des médias mainstream – les mêmes qui nous vantent les bienfaits du multiculturalisme, de l’immigration de masse ou de l’islam, entre autres – qu’il ne pouvait manquer, comme l’a relevé un autre commentateur, d’attirer quelques trolls bas du front impatients de cracher leur venin sur Israël, le Juif des Nations.
    Mais comme dirait l’autre, les chiens aboient… et Israël est une démocratie florissante, qui sait combattre l’islamisme, qui ne cesse d’innover et qui a tout l’avenir devant lui.

    • @ Lucien Samir Oulahbib

      J’appuie le commentaire de Jacques B. sur la forme, ce n’est pas la première fois que je le fais remarquer et j’ai zappé bcp d’articles de LSO pour illisibilité chronique. Des phrases interminables, contenant des parenthèses interminables, des renvois inidentifiables, des subordonnées en série. Je ne suis pas non plus un maître du style, loin s’en faut, mais enfin pour un professeur multi-niveaux, quand même, un minimum d’efforts s’imposent pour être plus clair auprès du lecteur. Je sais bien que ce n’est pas agréable de se voir ainsi critiqué publiquement, et je ne le fais de gaîté de cœur, mais que faire d’autre pour que ça change ?

      Pleinement d’accord sur le fond bien sûr.

  5. Quand je lis votre commentaire, et que je reviens à votre première phrase, à savoir : « Je précise : Je me moque d’Irsaël comme de mon premier short, ni anti, ni pro. » , je ne peux m’empêcher de me dire : menteur.

    L’ignorance historique profonde, les fantasmes, l’orientation obsessionnelle de la pensée des gens comme vous sont, somme toute fascinants. Le caractère irrationnel de votre argumentation, pas moins.

    C’est drôle, je remplace « sioniste » ou « israélien » par « juif » dans votre discours, et j’ai l’impression de me retrouver 80 ans en arrière, dans une certaine Europe dont on a vu ce qu’elle a produit.

    Et ce n’est pas un Juif, mais un Français « de souche », de culture chrétienne depuis des générations et des générations qui vous le dit.

  6. Méfions-nous de ne pas être traités nous aussi d’occupants dans notre propre pays la France d’ici peu. Vive la Reconquista universelle et qu’on en finisse avec ce fléau qu’est l’islam pour l’éternité.

    • Vous avez raison. Les idiots utiles qui rodent sur RL ne voient pas plus loin que leurs nez. Les musulmans tentent déjà de modifier l’Histoire de France comme ils le font avec Israël, avec leurs takiah.  » Bonaparte était musulman ainsi que Voltaire »  » les musulmans sont en France depuis 2000 ans » nous affirme l’historien djamel debouze. Et j’en passe et j’en oubli. Voir les forums musulmans.

  7. Comme hier, connaissez-vous l’Art de la synthèse ?
    Votre érudition est certaine, encore faut-il la faire partager…

  8. Ne pas s’énerver face à un si pathétique exercice sophistique.
    Ce n’est qu’une contre-productive méthode éculée pour s’exonérer de tout.

    On comprend quelle est l’inconfortable position motivant la démarche.
    Le cul coincé entre la France et Israël. D’un côté le pays et le peuple qui vous nourrit, de l’autre la base de repli « au cas ou ».

    Tenter de blanchir l’inblanchissable pour continuer à vivre sans jamais rien assumer, ce pour être libres de continuer le chantage permanent.

    Certains ont adoré faire porter les responsabilités des Socialistes Allemands (donc issus de Marx) aux Français, histoire de pratiquer chantage et insultes permanentes.
    (Daniel Cohn Bendit, Esther Benbassa)

    « Raconter l’histoire à l’envers » serait-ce une spécialité des peuplades sémites ?

    • Vous êtes bon pour vous faire traiter d’antisémite !
      Je suppose que vous vous y êtes habitué, comme tout le monde chez les blancs.
      Comme les moustiques, ça fait du bruit, ça pompe le sang (sens propre) ça vous traite de tous les noms pour vous museler.

      Dans votre cas ils ont préféré voir votre commentaire rester le plus discret possible.

      Avec-eux c’est soit calomnies soit chantage moral soit chantage historique comme les africains et les arabes.
      Donc vous avez de la chance !?!

    • Toi t’es bon pour être taxé de complotisme, c’est la nouvelle arme de chantage de même famille que le mot antisémitisme ou nazisme.
      Les mots qui finissent en isme sont souvent une création du peuple qui se veut au dessus de tous les autres.

      D’après ce que je lis, on a bien fait de me conseiller de venir sur cet article, les moustiques c’est poilant à voir bosser. Bzzzzzz bzzzzz et paf !

  9. Le Birobidjan n’a pas été un franc succès, à grand peine, les juifs ont pu y représenter 15% de la population. Il n’y en a pratiquement plus aujourd’hui.
    « Les pères fondateurs » ont quasiment tous écrit et déclaré, « être convaincus de créer une nouvelle Sion ». Cela ne veut pas dire qu’ils étaient juifs. Les chrétiens, surtout protestants, se considèrent comme le nouvel Israël (nouvelle alliance).

  10. Longue vie à Israël, cet îlot de civilisation au milieu d’un océan de barbarie. Gloire à ce peuple courageux, qui ose se défendre contre la sauvagerie devant lequel l’Occident s’étale comme un paillasson.

    • Résolution de l’ONU violées par Israël, pays faisant exactement l’inverse chez-lui que ce que ses agents et associations préconisent par chantage chez-les autres depuis 60 ans:

      -Résolution 181 (29.10.1947). R 194 (11.12.1948). R 302 (8.12.1949). R 236 (11.06.1967).R 237 (14.07.1967). R 250 (27.04.1968). R 251 (2.05.1968). R 252 (21.05.1968). R 267 (3.07.1969). Ré 340 (25.10.1973).R 446 (22.03.1979). R 468 (8.05.1980). Ré 592 (8.12.1986).R 605 (22.12.1987).R 607 (5.01.1988). R 608 (14.01.1988). R 636 (6.07.1989). R 641 (30.08.1989).R 672 (12.10.1990).R 673 (24.10.1990). R 681 (20.12.1990).R 694 (24.05.1991). R 799 (18.12.1992).R 904 (18.03.1994). R1322 (7.10.2000).R 1397 (12.03.2002). R 1402 (30.03.2002).R 1405 (19.04.2002).

      Même chantage au Canada, aux USA et en France.

  11. La Palestine c’est Israël historiquement. Point barre. Les arabo musulmans sont les colonisateurs venus des pays arabes alentours. Ces colonisateurs pleurniches avec leur takkia qu’ils utilisent même en France avec le consentement d’idiots utiles. Ces idiots prêts a vendre aussi la France avec leur humanisme de quatre sous. La France est mal barrée pour son futur avec ceux qui disent qu’ils ne veulent rien savoir sur le sort d’Israël..

    Pour les connards à la tête vide je préviens que je suis catholique.

    • « Les arabo musulmans sont les colonisateurs venus des pays arabes alentours »
      Les Palestiniens chrétiens aussi ? Quand les Arabes ont envahi la Palestine actuelle, elle était inhabitée ?

      • « Winston Churchill observa en 1939:  » Ainsi, loin d’y être persécutés, les Arabes sont arrivés en masse dans ce pays, s’y sont multipliés jusqu’à ce que leur population augmente même plus que les communautés juives de par le monde n’avaient pu mobiliser de Juifs. »

        • Au lendemain de la reconnaissance de l’existence d’Israël par l’ONU (Le français Alexandre Parodi représentait la France) le 30 novembre 1947, près de 850 000 Juifs des pays arabes et d’Iran ont été expulsés de leurs maisons, tués, spoliés et privés de leurs droits dans l’indifférence générale, alors qu’ils étaient présents depuis des millénaires, bien avant les musulmans, dans ces contrées.

          • @JACOU
            C’est une habitude sous certaines contrées de s’en prendre aveuglément à n’importe-qui. Les chrétiens s’y font maltraiter et insulter par les deux croyances de là bas.

            Le Liban a autorisé l’entree des réfugiés palestiniens, en qq annees les muz paloch les ont colonisé et ont déclenché une guerre civile.
            Les paloch ont essayé de refaire le même truc dans tous les pays voisins, en jordanie et dans tous les pays chretiens ou laics.

            Chez les gens des deux religions de cette région on fait la morale sur la tolerance aux européens mais on fait completenement l’inverse dans son pays a soi.

    • La France, sans être entourée a ses frontières de pays musulmans hostiles, comme Israël, est aussi très très amie de l’Arabie-Saoudite, du Qatar et du Koweït depuis toujours, comme vous dites.

    • Pauvre homme, je vous plains. Vous êtes aveuglé par votre haine de tout ce qui représente Israël comme votre copain Octave. Ce que vous avez dans le cerveau (sic) c’est de la bouillasse. Allez donc faire un séjour en Israël, in situ, et surtout pas dans les quartiers ou autres endroits palestino arabo musulmans, cela vous fera un bon lavage de cerveau. Il y a urgence !

    • Cela c’est la version Arabe de l’histoire, avant Jésus-Christ c’était bien une terre Juive, après Jésus-Christ également, en l’an 900 également puisqu’ils se faisaient tailler en pièces par les musulmans…

      C’est sur le partage du territoire qu’il y a un gros conflit.
      C’est compréhensible puisque les prétentions territoriales Israéliennes n’ont aucune limite, ni aucune source historique.
      On leur donne la main ils bouffent les deux bras et les deux jambes, avant d’aider certaines personnes il faut être très prudent et s’en méfier.
      C’est une règle de survie face aux peuples sémites.

      Désormais ils rêvent du « grand Israël » de la Turquie jusqu’en Égypte.
      On se demande pourquoi ils ne l’étendent pas jusqu’en Chine.
      Les cons ça se permet tout, c’est à ça qu’on les reconnait.

    • Bravo ! Il n’y a jamais eu de culture palestinienne, ni de langue, ni de peuple palestinien. Une bande de pillards venus des pays voisins c’est tout.

    • Actuellement le problème pour la France c’est effectivement toute cette bande de gens haineux auxquels il faut rajouter BHL et tant d’autres. Ils se font du tort et nous font du tort grave.

    • Pourriez vous citer l’origine des soit disant « palestiniens » ? Ont ils eu un Etat un seul jour avant 1948 ? Si oui, citez le nom de cet Etat, ses références dans l’Histoire, les limites géographiques de cet Etat, ses formes de gouvernements successifs, les noms de ses dirigeants, sa culture et sa langue, ses écrits, des objets archéologiques trouvés de ce « peuple » à Gaza.
      Et… ne venez pas dire qu’ils sont descendants des Philistins, parce que les Égyptiens de l’Antiquité ont gravé dans la pierre que ceux ci provenaient de la mer au Nord de l’Egypte. Prenez une carte et constatez le Pays qui est au Nord de l’Égypte.

  12. A part nous faire un copier-coller de Wikipédia pour nous montrer à quel point vous êtes un grand savant, quel est le but de cette démonstration? @ phyllobates

    • Les copier-coller sont les seules façons pour la grenouille d’essayer de se faire plus grosse que le boeuf. Le problème c’est qu’il va à la pêche aux plus débiles des sites pourvu qu’ils soient foncièrement antiJudaïque. C’est un névrosé qui remplace, pour l’instant, l’autre, le Octave.

      • Une masquée d’un minuscule pays et d’un peuple miniature et mégalomane taxe d’autres personnes de vouloir se faire plus gros que le bœuf ???

        Mais vous êtes techno mon vieux, il faut arrêter le LSD c’est mauvais pour tout le monde, encore plus pour les moustiques.

        Z’êtes complètement cinglés, merci Dieu de m’avoir épargné de naitre dans ces tribus cousines des arabes.
        Il faut avoir fait de grosses conneries dans ses vies antérieures pour renaître dans ces milieux là !

  13. C’est quoi ce charabia ? En l’occurrence ce sont surtout les européens qui prennent les Israëliens pour des cons et des petits crétins débiles. Accueillir des réfugiés islamistes ? Ils en ont à la pelle dans avoir à le faire. Ce n’est pas parce que les européens accueillent toute la merde islamistes qu’ils doivent jeter leurs poubelles chez les autres. Stop au trafic d’êtres humains par les pseudo humanitaires alliés aux gardes côtes italiens qui sont en train de se remplir les poches en nous déversant tous les déchets venus de Libye.

    • Vous n’avez pas l’impression de nous les gonfler sérieusement avec vos délires ? Vous prenez RL pour un défouloir. Mais en fin de compte, maintenant, les gens normaux savent ce que pensent les barjots dans votre genre. Y a de la joie, bonjour, bonjour les hirondelles ! Hips, hips trop de colombienne brûle les neurones.

      • Rassurez-vous, les passantes aiment à lire la raclée que vous-vous prenez, question folie prenez un miroir le fantôme du Louvre !

        Vous portez la frumka belphegor ?

  14. Phillomachin. C’est sur que l’on va te prendre pour ce que tu es vraiment, et pas seulement en ta qualité de Gentil, quand on lit de pareilles c..nneries sous ta plume. Si tu te moques d’Israel, va poser ta crotte ailleurs please.

    • BHL ATTALI. MINC ….
      Participent à l’invasion migratoire, à ce que la France perde son identité chrétienne et qu’elle soit
      Interdite de son histoire, ils sont au service de l’américanisation

    • La « phyllobates terribilis » est une grenouille colombienne secrétant de la batrachotoxine, puissant toxique. Je pense que l’autre, là, a dû en absorber une grande quantité. Rien qu’à sa prose et à son étalage de délires, il faudrait d’urgence qu’il consulte.

    • Vous avez tout faux mon pauvre ami. « La culture c’est comme la confiture, moins on en a et plus on l’étale. »
      1. Pierre Bergé n’est pas Juif.
      2. Jean-Kahn est d’origine chrétienne libanaise

  15. Excellent article. Vous allez voir pulluler tous les habituels rats antisémites « ben ca nous regarde pas, on est entre gaulois au sang pur » ou « la banque apatride judeo bolchevique americaine, tout est de leur faute » gna gna gna. Merci de relever le niveau avec un article de très bonne tenue, qu’on retrouverait dans l’Arche ou Tribune Juive, plutôt que parmi les débiles profonds antijuifs d’ici.

    • @ Cheikh Jacob : Excellentissime !!! vos menaces et votre injonction de Seigneur au sang bleu .. Vous maniez la Terreur préventive comme un fouet et comme une chirurgie .. c’est ça l’Ecole de la guerre préventive et de la Terreur de masse ou rien ! Votre message est arrivé et vos ordres exécutés .. jamais la France n’a été soumise comme elle l’est aujourd’hui sous ce droit de cuisage ..on ferme nos gueules ! sauf que votre régime totalitaire en France et en Europe demeure un monologue qui vous reviendra à la gueule .. les peuples européens vont ruminer leur libération et macérer pas pour longtemps leur rébellion et leur révolte et vous allez voir comment votre empire va s’écrouler ..

      • La grenouille colombienne arrête de shooter avec les drogues de tes amis Colombiens. Vite, un psychiatre ! En espérant que celui-ci ne devienne pas fou avant la fin des séances avec un dérangé du cerveau de votre espèce.

      • Pour faire court et avoir la paix : arrêtons de cajoler la secte satanique adoratrice du Coran. Vidons-les de France avant que nous ne devenions un second Liban.

    • Du même Einstein en 1929: « Si nous ne parvenons pas à trouver un modus vivendi avec les Arabes, ni à conclure des traités équitables avec eux, cela voudra dire que nous n’avons rien appris en deux mille ans de souffrances et non aurons mérité tout ce qui nous arrivera. »
      Cela dit, il est vrai que s’entendre avec des musulmans, autochtones ou non, n’est pas toujours facile. En aurait-il été autrement si les Palestiniens étaient restés majoritairement chrétiens ? Plusieurs leaders palestiniens (Habache, Hawatmeh) étaient marxistes athées mais issus de familles chrétiennes.

      • Aucune velléité de vengeance, par contre nous sommes intraitables quant aux vérités historiques.
        Qu’importe l’article de propagande, cela pouvait encore fonctionner en 1973, pas depuis.

        « Certains » oublient que les « goyims » ont une mémoire, une littérature millénaire, une culture orale, quelques notions de théologie et d’histoire eux-aussi.

        Pour ce qui est de s’entendre avec les Musulmans, c’est curieux comme les embryons informes (Golems) peuvent se retourner systématiquement contre ceux qui les ont crée.(en réaction au Christianisme)

        L’histoire d’Abdullah ibn Salam est assez éloquente sur ce sujet, ironique en souvenir des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon qui auront sauvé les Juifs contre les musulmans en terre Sainte. Chrétiens antisémites ?

    • La kokoï de Colombie déverse sa bile faisandée de batrachotoxine contre tout ce qui concerne Israël et tout ce qui touche plus ou moins au Judaïsme. Pauvre type qui veut se faire passer pour un érudit mais qui n’est rien de moins qu’une fosse à purin.

  16. je ne connaissais pas cette grenouille réputée la plus venimeuse du monde. Mais connaissez-vous le rat vocciféroce ? J’ai comme l’impression que oui.
    En tout cas, faites gaffe, il mord dans ces lieux… pour l’instant.

    • Oremus, je ne sais à qui vous faites allusion, mais les écrits du sieur phytobates contiennent leur dose de venin antisémite. Je donne raison aux personnes qui se sentent attaquées et ripostent. Ca vous plairait de vous faire traiter de sale Blanc par des allumés à longueur d’article?

      • Moi je pense qu’ il y a,des forums pour toutes les religions et ici c’est la France et ses valeurs chrétiennes

      • Non, non, personne ne vous insulte et ne pratique de chantage envers vous ! Vous n’en êtes pas digne. Si j’étais vous je n’achèterais plus de papier H, j’utiliserais ma biblio avec « mes 50% d’auteurs Juifs ».

        • Si vous voulez jouer à ce petit jeu là : Tassé li tova; Ben kélèv (kelb en arable), Ben zona, Zé lo baya sheli de vos délires.

    • Au secours, au secours il a besoin de voir un psy d’urgence. Ne vous en faites pas, le ridicule ne tue pas.

Les commentaires sont fermés.