Bourdin et Camélia Jordana n’ont vraiment pas à nous faire la morale !

Publié le 28 mai 2020 - par - 18 commentaires - 1 162 vues

Il a bien raison de rire au nez des auditeurs qui l’écoute religieusement.

La petite bourgeoise Camélia Jordana dit avoir peur de rencontrer un policier et se fait la porte-parole d’une banlieue “terrorisées” par la Police, et dont les habitants se feraient “massacrés” par celle-ci !

Une banlieue qu’elle n’a jamais vu de près par ailleurs, puisque fille d’une grande famille bourgeoise, (Maman thérapeute, papa chef d’Entreprise dans le BTP) et vivant dans une résidence huppée du sud de la France, comme nous le dit Patrice Quarteron dans sa vidéo. (Source)

Voici Jean Jacque Bourdin le “chevalier blanc” de RMC qui se fait gauler par les pandores pour excès de vitesse, et dépassement de la règle des cent kilomètres de son lieu de domicile.  Le chevalier à l’Audi 6, va devoir repasser à la machine pour rester blanc, et pour continuer à écouter sans rire, les plaintes de ses auditeurs payés aux SMIC qui croient encore à sa rigueur et sa droiture ! 

Les gendarmes de :

Image

Ces deux exemples nous démontrent s’il le fallait que nous sommes bien les couillons de la farce ! Une élite journalistique, politique, et artistique estime qu’elle n’est pas concernée par les mesures qu’elle réclame à cors et à cris par ailleurs et qu’ils justifient souvent à longueur d’émissions.

Le fameux « faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ». Jean Jacques Bourdin ne cesse jamais, chaque jour, de faire la morale à tout le monde et d’agir en Fouquier-Tinville des salons, à la moindre occasion, lorsqu’il a en face de lui, un représentant identitaire et souverainiste.

Il utilise la moquerie, le cynisme, le doute, la rhétorique habituelle pour démonter son invité du moment avec lequel il ne partage pas les vues politiques ! Il regarde son interlocuteur avec suspicion, fait des mimiques assassines, interrompt les réponses,  analyse les propos sous son optique, et affirme qu’il ne fait que son travail, et qu’il n’a aucune idée préconçue. Seuls les idiots peuvent croire ces fadaises.

Tout homme et toute femme a ses opinions et il est difficile d’en faire abstraction. C’est une prouesse d’arriver à les mettre en retrait et de mener un débat en toute objectivité. Un vrai talent que n’a pas/plus Jean-Jacques Bourdin. Il s’étonne encore, que certains refusent de le rencontrer !

Il aurait eu une « dérogation » pour s’évader de son domicile. Étonnant !

Le virus serait donc sensible aux dérogations préfectorales, ou gouvernementales, et de fait, ne contaminerait pas les personnes que Bourdin aurait pu rencontrer.

Aurait-il été soigné chez le Professeur Raoult, ainsi que sa femme Anne Nivat, qui en profite pour faire savoir le nom du gendarme qui a verbalisé son vertueux mari ! Une curieuse méthode chère Anne, que celle de la délation d’un membre de la gendarmerie sur les réseaux sociaux. Curieuse vision d’une défenderesse de la cause humaniste, et qui dénonce à la vindicte populaire, un gendarme qui ne faisait que son travail. A quand la divulgation des noms de policiers, de gendarmes, de douaniers qui interviennent sur les trafics divers et pas seulement sur la route, dans vos futurs tweets ?

Jean Jacque Bourdin aurait eu une « dérogation » ! Par qui ? Pourquoi ? Au nom de quoi ? Qu’est-ce qui pourrait motiver une telle dérogation permettant à un citoyen comme tout le monde, de ne pas obéir aux règles sanitaires imposées pour tous ?

Jean Jacque Bourdin peut friser les 200 km/h et se faire le chantre du 80 km/h sur son antenne sans que personne ne trouve rien à y redire, surtout pas sa femme et ceux qui lui ont permis de « déroger ».

Qui est donc Jean Jacque Bourdin ? Quelle est sa fonction si ce n’est le porte-parole d’un pouvoir macroniste avec lequel il entretient de bonnes relations !

Nous sommes bien dans le nœud de ces privilégiés hors sol qui s’estiment absous d’obéir aux lois et règles ! Les mêmes qui s’offusquent en public, des zones de non-droit dans des quartiers entiers hors république. En fait, eux comme les voyous des quartiers, sont hors sols, hors la loi commune à chaque citoyen. Seuls les citoyens d’en bas comme disait Raffarin, les sans dent de François Hollande, les ligueurs et autres graines de fascistes comme le disait le branleur Benjamin Griveaux au sujet des gilets jaunes, sont priés d’obéir, de se confiner, et surtout, de fermer leurs gueules.

Cet épisode Covid 19 a été riche d’enseignements pour tout le monde ! Il a souligné les différences de statuts en fonction des origines sociales face à la machine judiciaire et policière.

Je remercie chaleureusement ce gendarme qui a fait juste son boulot contrairement à ce pense Anne Nivat dans son tweet pour le coup dégueulasse, et digne des heures les plus sombres.

Gérard Brazon

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
topinembourg

Pour info , le pseudo journaliste et vrai militant pro-immigrationiste JJ Bourdin réside dans le très huppé 5ème arrondissement de Paris (du côté de la rue Monge pour ceux qui connaissent) . Un quartier garanti avec 0% de diversité allogène .
Vous avez dit tartufferie ?

topinembourg

Pourtant jusqu’à présent les flics faisaient preuve avec Bourdin d’une indulgence complice (voir lien)
(dans la mesure où les opinions idéologiques pro-diversitaires et le militantisme anti-RN de JJ Bourdin sont de notoriété publique ,la sympathie des flics à son égard constituait un aveu de complicité politique), une indulgence bienveillante qui contrastait avec l’intransigeance inflexible qu’ils mettent un point d’honneur à appliquer aux FDS de base et à eux-seuls (quant aux “pépites” allogènes ,pour eux , c’est open bar) .

https://www.voici.fr/news-people/actu-people/jean-jacques-bourdin-arrete-pour-exces-de-vitesse-il-sen-sort-sans-aucune-amende-643158

pointe percée

Anne Nivat c’est trés bien ce qui s’est passé car la loi doit etre la meme pour tout le monde….assez des passes droit de certains

Edwige MESNIL

La logique voudrait que Anne Nivat ait aussi une amende pour avoir donné le nom, du Lt de gendarmerie.

astrid

Bourdin se fait pincer dans son Audi A6 limousine à 60 000 euros. Sa rombière,anne nivat, l’aboyeuse qui est “une belle femme et un grand reporter” comme elle a osé le dire en parlant d’elle, a publié quelques stupidités pour défendre son petit bonhomme. Qui doit donc bien gagner sa vie et la faire vivre, plutôt bien. Vu que le grande reporter qu’elle est ne reporte plus rien. Elle a encore repoussé les limites de la bêtise. Ces deux parasites parvenus sont insupportables. Il croit être propriétaire de son fauteuil à RMC qui va bientôt le foutre dehors. 70 ans et toujours à l’antenne pour bafouiller dès 6 heures du matin.
Le soupe doit être bonne !!!!!!! pour ne pas lâcher le fromage. En tout cas, il a l’air d’un con Bourdin et la voiture est immobilisée !!!

BBR

Ce type est toujours en train de critiquer et de faire la morale . Il oublie qu’il est un délinquant de la route et un criminel qui ne respecte pas la loi, qui fait prendre des risques aux autres conducteurs respectueux des limitations de vitesse. Il doit en tout état de cause être puni trés sévèrement puisqu’il se prend pour un dieu. Beau travail des gendarmes qui ne se sont pas laisser berner par la pseudo notoriété de cet individu. Ce type est nul dans ses émissions et nul dans la vie. Sa femme l’avait pourri à la télé maintenant elle le soutient drôle de couple. Lui qui est toujours en train de pavaner derrière son micro va maintenant se la mettre en sourdine, la queue entre les pattes.

beto 1

Bien fait pour sa gueule , à ce bourdin tordu , primo défenseur de Macron ! Et sa bécasse ferait bien de la boucler , au lieu de la ramener ! bon job des flics !

jean haysoupé

Bravo aux gendarmes pour avoir mis hors course ce délinquant et criminel de la route en puissance.

saintpol

” GOURDIN ” Aussi nul sur la route que dans ses émissions ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! En tout cas , ça paie la collaboration avec l’ennemie sacré voiture ! ! ! ! ! ! !

Michel Martin

2013….”https://www.bfmtv.com/societe/acheter-francais-je-m-y-engage-signez-la-petition-de-rmc-388204.html” le faux-cul de Bourdin qui roule en Audi !!!!

Jean de la Saule

Lui qui fut le chantre de la retraite à 60 ans à longueur d’antenne, qu’y fait-il encore à son âge ?
Palper 20 000e/mois…
Et dire qu’il allait jouer à la pétanque au Vigan, ou assister à un entraînement de Nîmes Olympique ?

Carter

Pour donner des leçons de morale, il faut déjà en avoir une. Ces individus n’en ont absolument aucune.

zéphyrin

elle est mignonne et solidaire la sœur Anne…elle veut faire comme les racailles qui donnent le nom et l’adresse des flics. Je me demande s’ils ne cultivent pas les melons dans les cévennes.

Pierre Labbé

Excellente comparaison entre Fouquier-Tinville et Bourdin. L’un, accusateur public, l’autre, bonimenteur public. Le premier a eu la tête coupée, le second, a perdu la sienne. 186 km/h au lieu de 130. Jean-Jacques, c’est l’ehpad qui l’attend.

Mantalo

Ha, Anne Nivat…. la pseudo “grand-reporter” parcequ’une fois elle a fait in passage dans un pays en guerre, déguisée en musulmane. Quel courage ! Et elle est bien vite rentrée dans son petit confort.
Je l’appelle Anne Nibard. Avez-vous remarqué qu’elle se présentait toujours à la télé la poitrine en avant ! Bien arrogants grace au Wonderbra…
Et toujours son gonflant sur la tête (perruque ?).
Rien à dire, que des banalités.
Putain qiel couple !!!
La marrade quand la “grand reporter”(sic) a sorti un livre sur la vie des Français de province en se jouant journaliste d’investigation. Elle allait chez ceux qu’elle considère comme des ploucs par le train et cherchait des habitants du lieu pour parler, bouffer, et dormir. Antoine de Maximy fait ça tellement mieux qu’elle !!!!

Mantalo

(suite)
L’aventurière a commencé par Evreux ! C’est dire le risque….
Elle a dû en vendre 8, dont 1 à jean-jacques bourdingue.

jairo

tu es jaloux, mantalo ? dis que tu n aurais pas refusé un 5 à 7 avec Anne Nivat, non?

Mantalo

jairo, on la dirait empaillée ! Désolé je n’ai pas du tout envie de me taper une momie, même avec des nichons.
Et puis elle a une gueule à sentir la poudre de riz. Et là, beurk !

Lire Aussi