Bouteilles de gaz : après l’immeuble du 16e, les camions Lafarge !

Résultat de recherche d'images pour "lafarge bonbonnes gaz"

Les jours passent et les assauts se multiplient.

Après que des bonbonnes de gaz ont été découvertes dans un immeuble du 16e arrondissement de Paris, destinées à un carnage pour la cause islamique, voilà qu’une nouvelle attaque vient d’être déjouée dans la capitale. Cette fois, ce sont des bouteilles de gaz qui avaient été disposées sous plusieurs camions du cimentier franco-suisse Lafarge, dans le 19e.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-des-bouteilles-d-essence-retrouvees-sous-un-camion-lafarge-7790381254

Seule consolation de ces histoires : elles constituent une confirmation que nombre de nos ennemis, à défaut d’être inoffensifs, sont de véritables abrutis. On se souvient qu’Inès Madani et sa gourdasse Ornella Gilligmann, radicalisée par amour et par Périscope, avaient sans doute confondu notre collaborateur Olivier Renault avec un homonyme. Elles auront probablement cherché son nom dans les Pages Jaunes :

https://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches/recherche?quoiqui=Olivier%20Renault&ou=Paris%20%2875%29&idOu=L07505600&proximite=0

Il y en avait plusieurs, mais elles ont fait au plus près de son domicile. C’était sans doute plus pratique pour transporter les bonbonnes.

Ce jeudi, des fous d’Allah ont tenté de déclencher une explosion à l’aide… d’un allume-barbecue.

Certains diront que c’est une preuve d’assimilation à la culture française, mais je leur répondrai que la saison des grillades est terminée, il ne faut pas exagérer.

La cible de ces pieds nickelés n’a toutefois pas été sélectionnée au hasard. On se souvient que Lafarge avait signé en 2013 un accord avec l’État islamique pour continuer ses activités dans le nord-est de la Syrie. Ils achetaient également du pétrole à l’EI.

Daesh était en effet la force au pouvoir dans la région à ce moment-là. Pour continuer à importer des matériaux de la zone contrôlée par les islamistes, le groupe Lafarge s’entretenait quotidiennement avec les combattants.

Ses chauffeurs bénéficiaient d’autorisations spéciales pour passer les checkpoints tenus par les mahométans. De véritables laissez-passer estampillés du tampon officiel de Daesh. L’ordre indiquait : « Les frères combattants doivent laisser passer ce véhicule qui transporte du ciment de l’entreprise Lafarge. Cette dernière a conclu un accord avec nous pour le commerce de ce matériau. »

Cela faisait déjà six ans, à l’époque, que l’entreprise franco-suisse détenait la cimenterie de Jalabiya. Impossible, pour eux, de laisser tomber cette affaire lucrative après y avoir investi tant de moyens. L’argent n’ayant ni odeur ni morale, le fait de s’accommoder de la nouvelle autorité sur place ne constituait, pour Lafarge, qu’un petit virage déontologique à prendre.

En septembre 2014, le groupe reçoit un courrier électronique lui indiquant un défaut de paiement de 7 655 000 livres syriennes (12 680 euros). Les islamistes proposent malgré tout un nouvel accord avec Lafarge, qui refuse. L’entreprise abandonne finalement l’usine de Jalabiya, qui sera reprise immédiatement par l’EI.

Depuis 2015 et la reprise du terrain par les Kurdes, ce sont ces derniers qui contrôlent le site.

Ce revirement de Lafarge n’empêchera pas la tempête médiatique de s’abattre sur le géant franco-suisse. En 2016, Le Monde publie son enquête intitulée : « Comment le cimentier Lafarge a travaillé avec l’État islamique en Syrie ».

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/06/21/comment-le-cimentier-lafarge-a-travaille-avec-l-etat-islamique-en-syrie_4955039_3218.html

A la suite de ces révélations, Bercy porte plainte. L’enquête est en cours, et les résultats semblent accablants pour l’entreprise.

http://www.batiactu.com/edito/versements-lafarge-a-daesh-un-rapport-accablant-cimentier-50493.php

Pour sauver la face, Lafarge s’est répandu en excuses et en justifications diverses, qui n’ont convaincu personne. Mais qui ont peut-être ajouté à l’animosité des rapports qu’ils entretiennent désormais avec l’EI. Et ces derniers ont peut-être aussi de bonnes raisons de mettre la pression sur le cimentier, au vu des nombreuses informations dont il dispose sur l’organisation islamique.

On se souvient également que Les Insoumis ont défendu un amendement « visant à intégrer un dispositif de « saisie inamicale » pour prévenir des actes de terrorisme » (source : Marianne). Son rejet permet à Lafarge de souffler un peu. Il faut dire, à leur décharge, que l’accusation de « participation au financement du terrorisme », même de façon indirecte, est plutôt risible. Les amis de Méluche feraient mieux de s’occuper de l’islamisation sur notre propre sol, qu’ils encouragent à grands renforts de discours et de compromissions.

Précisons que pour l’instant, la police n’a pas retenu la piste terroriste…

Lou Mantely

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. ALORS regardez QIA QUATAR INVESRTISSEMENT AMENAGMENT et voila EFFAGE BOUYGUES VINCI ETC TOUS corrompu tous des traitres pour la France avec de l argent vous habitez tous dans des appartements de ces saloperies

  2. Pourquoi les attaquer alors qu’ils semblent complices ?
    Attendez-vous à « l’Extrème Droite » !

  3. Donc, une entreprise fait de la collaboration = au pilori. A cause d’un média qui n’a pas su la fermer malgré de généreuses subventions.
    Par contre, des politiques font de la collaboration tous les jours = rien. Au contraire, on les encense. Comme dit l’autre (en politiquement honnête, pour une fois ça change), la France est devenue un sacré bordel.

    • D’accord avec vous, Joël.
      Tous ces politiques qui reçoivent leurs enveloppes de pays « amis » n’ont été jusqu’à maintenant inquiétés par personne. Car enfin, l’islamisation et le terrorisme sur notre sol, c’est ç cause d’eux.
      Il est même paru un livre (« nos très chers émirs ») sur ce sujet, sans que les auteurs soient poursuivis, ce qui montre bien que leurs affirmations sont exactes.
      Seulement voilà, tous ces politiques sont coupables , donc ils se soutiennent tous.

  4. « Précisons que pour l’instant, la police n’a pas retenu la piste terroriste… ». Je pose tout et je retiens rien.

  5. L’islam est-il vraiment derrière cette dernière histoire ?
    J’ai plus que des doutes. Déjà Lafarge est compromis financièrement avec daesh. De plus la cible est très peu médiatique et le coran recommande plutôt de mettre à mort les non-Musulmans.

  6. oh la la ….quand est ce que ça va péter chez ses bobos de merde………………..qu’on rigole un peu

  7. Le principal pour moi est qu’aucun ouvriers ne puissent souffrir de ces « attentats » ….Lafarge fait parti de ceux qui ont eu interet a faire rentrer la pouillasserie en France pour tirer les prix vers le bas ( meme les cocos avec marchais avaient le meme discours que lepen !! c’est pour dire )
    https://www.youtube.com/watch?v=nsCaoc-FuiA

Les commentaires sont fermés.