Boyadjian nous parle des livres de Camus, Zemmour, Obertone, Cassen…

Gérard Boyadjian, dans cette courte vidéo de 7 minutes, nous explique qu’il aurait bien aimé parler cinéma, mais que malheureusement, il ne voit pas de films français qui méritent d’être évoqués.

Par contre, il parle de la richesse des livres de la dissidence, et évoque quatre ouvrages :

Le Grand Remplacement, de Renaud Camus
Mélancolie française, d’Éric Zemmour
Guerilla, de Laurent Obertone
Et la Gauche devint la putain de l’islam, de Pierre Cassen.

On apprend que le cinéaste a déjà rencontré trois des quatre auteurs, mais jamais Laurent Obertone. Il explique pourtant que ce scénario, que chaque Français redoute, devrait constituer la trame d’un film français, et paraît fort intéressé pour rencontrer l’auteur.

Enfin, Gérard trouve les mots pour promouvoir le livre de Pierre Cassen, en expliquant d’abord qu’il s’est bien marré en le lisant, et surtout en expliquant que le portrait fait des douze « Gauche putain de l’islam » est criant de vérité, surtout celui de Mélenchon.

Lectures. Ceci est une invitation au débat d’idées à travers plusieurs livres qui nous offrent sur un plateau tous les sujets polémiques confisqués par la bien-pensance. Là où tant de cinéastes ne peuvent désormais plus exercer librement, il reste un champ où la dissidence, la résistance même, s’édifie et se consacre. Parlons de ces 4 livres.

Martine Chapouton

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. Après toutes ces années « d’inculturation » il serait temps de redonner aux Français le goût de la lecture politiquement « incorrecte » et de réveiller les consciences.
    Il faudrait même créer des écoles pour ça !

  2. Merci M. BOYADJIAN pour votre vidéo ….. respect pour votre parole et votre engagement

  3. Pendant ce temps, du coté du Louvre..
    L’art fronçais ça envoie du bois.
    La Piéta de Rosso réinterprétée en mode pop-art, c’est ce que vous proposent ces deux étudiantes des @gobelins_paris
    https://t.co/54yTLOQgJm

    Commentaires choisis :
    Après les nouveaux Montaignes, voici les nouveaux Delacroix !
    C’est effectivement une œuvre qui interroge : Peut-on tomber plus bas ?
    C’est de la grosse merde infâme, mais comme c’est fait par des femmes noires on est obligés de trouver ça bien. #bienpensance
    Et quand elles font caca, c’est de la sculpture?
    Photo permettant de mesurer le nombre d’années-lumière qui séparent l’art blanc des gribouillis wakandais.
    En route vers la poubelle. La France est devenue un énorme composteur…
    Une honte. Comment osez-vous torturer une deuxième fois le Christ ?

  4. Brûlons-les en place publique !
    Des « Fake news »… ou des « Nake Fews », petites Vérités toutes nues ?
    Ou « Unser Kampf » ? Notre Combat ?
    L’Histoire le dira ! Mais j’ai mon idée…

Les commentaires sont fermés.