Bravo au Sénat qui adopte en première lecture un projet de loi contre le voile des nounous

Publié le 18 janvier 2012 - par - 1 965 vues
Share

Une fois n’est pas coutume, je vais féliciter le Sénat, et tout particulièrement les radicaux de gauche, particulièrement Françoise Laborde, et les socialistes. Cette chambre, passée à gauche il y a quelques mois, s’était distinguée, pour le pire, en votant pour le droit de vote des étrangers aux élections locales, bradant de manière criminelle, en période de montée du communautarisme, le principe de nationalité pour y substituer une citoyenneté de résidence. Elle vient de surprendre agréablement ceux qui n’attendent plus grand-chose de la gauche sur la laïcité, en votant un projet de loi sur le voile des nounous dans les crèches privées. Certes, tout comme lors de la loi contre les signes religieux à l’école, en mars 2004, les choses sont un peu habillées, on entend contraindre les crèches loubavitch à accepter les enfants de toutes confessions, mais dans les faits, nul ne se trompe, le vrai problème, c’est le voile des nounous, et pas les croix chrétiennes ou les insignes juifs.   

Notons qu’il ne s’agit que d’un projet de loi, et que le parcours parlementaire sera encore long. Signalons qu’une partie de la gauche s’est vigoureusement opposée à ce projet. Les communistes se sont abstenus, et les Verts, derrière l’ineffable historienne Esther Benbassa, ont voté contre, ainsi que le sénateur PS René Vandierendonck, qui, faut-il le préciser, est maire de Roubaix…  Une partie de l’UMP s’est abstenue, l’autre a voté contre. Il faudra que les sénateurs UMP nous expliquent comment on peut voter une loi contre le voile intégral dans la rue, et s’opposer à une loi contre le voile des nounous…

Au-delà d’Esther Ben Bassa, on a entendu les éternelles pleureuses gémir à la discrimination et aux lois liberticides. L’inévitable Dounia Bouzar a défendu la neutralité d’un lieu privé, oubliant juste de préciser que la garde d’enfants, même dans une structure privée, relevait d’une notion de service public, et devait donc, tout comme les accompagnements scolaires, se conformer à une stricte neutralité. Celui que les médias bien-pensants présentent comme un pape de la laïcité, le grotesque Bauberot, qui s’était déjà distingué en défendant le voile à l’école, puis la burqa dans le rue, a lui carrément parlé de « loi liberticide ».

La suite du débat va être des plus intéressants. Ce texte, en effet, prend le total contre-pied du guide sur la laïcité du PS, signé Glavany, mais totalement inspiré par Dounia Bouzar…  

On peut penser qu’avec les nombreux allers et retours, et devant les échéances électorales qui se présentent, ni l’UMP, ni le PS ne sont pressés de voter cette loi. Ce n’est pas Éva Joly et son jour férié pour l’Aid el Kebir qui va monter au créneau. Quant à Mélenchon, il semble que ses propos sur la proximité de la France avec le Maghreb, et ses promesses d’un premier voyage présidentiel en Algérie aient déjà porté leurs fruits auprès de certains musulmans.  Il ne montera donc pas davantage au feu.

http://lesmusulmansavecmelenchon.wordpress.com/

Rappelons que, quelles que soient certaines divergences qu’on puisse avoir avec Marine Le Pen, lors d’une interview accordée à Riposte Laïque, on ne pouvait que partager sa volonté d’interdire le voile dans l’espace public, en France, sans la moindre ambiguïté.

« Je n’ai jamais changé de discours sur la question du voile. J’ai dit et je redis que le voile n’a pas sa place dans la sphère publique en France. Soyons clairs, je ne suis pas une adversaire des religions, la laïcité permet à chacun dans notre pays de croire ou de ne pas croire. Ce qu’elle ne permet pas et auquel je suis profondément attachée, c’est qu’une religion déborde dans la sphère publique pour y substituer aux lois civiles des lois et des revendications d’ordre politico-religieuses. »

http://ripostelaique.com/marine-le-pen-le-voile-na-pas-sa-place-dans-la-sphere-publique-en-france.html

Face à la multiplication des voiles dans notre pays, face à une offensive qui grandit tous les jours, ce ne sont pas des lois partielles qui vont résoudre le problème. A quand d’autres candidats qui affirment clairement qu’il faut interdire le voile en France, ainsi que tout symbole marquant l’offensive de l’islam. Pour convaincre les hésitants, je vous invite à regarder cette vidéo, traduite par Pascal Hilout. Cela dure 4 minutes, et cela explique tout…

http://www.youtube.com/watch?v=TwBbIyblGpQ

Paul Le Poulpe

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.