Brésil : c’est un gentil militant de gauche qui a poignardé Bolsonaro

Le sulfureux Jair Bolsonaro, candidat populiste à la future élection présidentielle au Brésil et que les sondages placent en tête à l’issue du premier tour tout en étant donné battu dans tous les cas de figure au deuxième, a été victime d’une tentative de meurtre lors d’un de ces bains de foule dont il raffole.

Très marqué à droite, il bénéficie du soutien indéfectible – est-ce un paradoxe – d’une bonne partie de ceux « qui ne sont rien », comme dirait Manu : petits employés, chômeurs, auto-entrepreneurs, oubliés des bienfaits réels que huit ans de Lula au pouvoir ont apportés aux classes défavorisées, sans toutefois réduire les fantastiques inégalités sociales qui coupent le pays en deux.
Mais, plombé par ses saillies sexistes, homophobes et, avouons-le, parfaitement contre-productives, lesquelles s’ajoutent à une nostalgie marquée pour le régime militaire des années 60-80 (il est lui-même issu de l’armée), il est probablement l’homme politique le plus détesté du Brésil depuis le débarquement de Cabral en 1500 à Porto Seguro.

Bien sûr, ses outrances « ne sont que des mots ». Certes, la dictature militaire aura été bien moins sanglante que dans certains pays voisins, beaucoup d’opposants ayant été « simplement » expulsés.

N’empêche.
Bref, avec lui, pas de sentiments mitigés.
Cet attentat vient bouleverser la donne.
Un temps passionnée par le Brésil, Brigitte Bardot avait posé sa valise à Buzios, petite localité près de Rio, où elle a d’ailleurs sa statue.

Buzios, ce sont les coquillages dans lesquels les prêtresses du Candomble lisent l’avenir.
Je me permets d’inviter ces dames à une relecture de leurs oracles : cette agression, c’est tout bénèf’ pour Bolsonaro.
Filmé sur son lit d’hôpital, sous assistance respiratoire et très sérieusement blessé, Bolsonaro vient d’écœurer une bonne partie de ses détracteurs, qui avaient envisagé une mise en scène.

Quant à ses partisans, ils ne voient plus seulement en lui le Sauveur qui nettoiera le Brésil d’une corruption récurrente, mais maintenant aussi le martyr, et demain le héros, une fois rétabli.
Faisons le point : le « Le Pen brésilien » est suivi de près dans les sondages par Ciro Gomes, candidat de gauche et favori au deuxième tour, mais aussi par Marina Silva, la candidate écolo, qui avait réalisé 20% lors des deux précédents scrutins.

Or, Silva est… de droite. Évangélique, farouchement anti IVG, elle avait contraint Dilma à abandonner son projet d’assouplissement de la loi sur l’avortement.
Son attitude, ainsi que celle d’électeurs bien moins conditionnés par les médias que nous ne le sommes nous-mêmes, risque de perturber quelque peu un deuxième tour qui semblait joué d’avance, genre Le Pen-Chirac ou Marine-Macron.

Les journaux ont instantanément publié toutes les données concernant l’agresseur (là-bas il n’est pas « présumé ») : ce brave garçon est un militant de gauche.
Et effectivement, il s’est montré très gauche : cette attaque aura été la pire erreur que les Gentils pouvaient commettre.

Jacques Vinent

image_pdf
0
0

38 Commentaires

  1. Ce pauvre Jair Bolsonaro n’est pas très futé quand même pour se jeter comme ça dans la gueule du loup. Bains de foule, c’était du temps de De Gaulle ou Giscard, mais aujourd’hui, impensable. A moins de faire comme Macron, qui fait s’agglutiner quelques dizaines d’imbéciles devant la caméra, pour faire croire au bain de foule…

  2. Un gentil militant de gauche genre Meric …?
    Qu’est ce qu’ils sont bien tous ces petits gars qui veulent imposer leurs idées par la violence….
    Comme les muzz….
    J’espère que ça va bouster les scrutins pour Bolsonaro….

  3. Le couteau devient une arme déterminante qui efface les… fourchettes des sondages.
    « La violence du Couteau l’emporte sur la nostalgie du Pinceau » !

  4. Belle analyse de Mr Vinent. Tout d’abord ce geste est une atteinte envers la démocratie qui doit se derouler dans les urnes et non dans le sang. Il y a tellement d’autres façon de lutter contre ce Bolsonaro. Deuxio, l’effet va être opposé en le faisant passer pour le martyr, alors qu’il aurait perdu vu la faiblesse de ses idées au deuxième tour. Enfin élément manquant, la société bresilienne est bien plus violente et délabrée que la notre, donc pas étonnant non plus malheureusement.

    • Oui, mais il n’y a pas ou peu de musulmans au Brésil, donc pas de crise identitaire comme en Europe de l’ouest…

      • oui et pourtant un « populiste » se place bien, et la société est tres violente, sans musulman ou crise identitaire.

    • @ Batigol: Jair Messias Bolsonaro est le futur président du Brésil, ne vous en déplaise. Il est le meilleur choix pour le Brésil.
      Les autres candidats sont de gauche, certains se font passer de droite, c’est la farine du même sac: profiteurs, corrompus, pourris, etc.
      Occupez-vous de vos politiciens français et pseudo-français complétement à côté de la plaque, corrompus, vendus, déjà condamnés, pourris, islamo-collabos, etc, qui trahissent le peuple Français et qui tuent la France.
      Babaca!

      • beaucoup de certitudes et peu d’arguments car les politiciens bresiliens sont loin d’être connus pour leur probité. Mais bravo pour votre francais si vous êtes bresilien bien sur.

        • Occupez-vous de vos politiciens français et pseudo-français complétement à côté de la plaque, corrompus, vendus, déjà condamnés, pourris, islamo-collabos, etc, qui trahissent le peuple Français et qui tuent la France.

  5. Correction: Bolsonaro est donné gagnant au second tour dans tous les scenarios hors Lula

  6. ???? Là où la gauche et l’islam passent, la civilisation trépasse.

  7. De là à souhaiter un « incident grave » (terminologie anglaise) à Marine pour rebooster le RN… et pourtant, si les mots tuaient, elle serait déjà morte plusieurs fois ! 🙂

    • En effet, elle est déjà morte lors du débat du deuxième tour de la presidentielle en exposant ses limites devant la france entière. Macron m’a tuer.

  8. J’ATTENDS AVEC IMPATIENCE UNE RÉACTION DU Pr Sheldon Cooper LE TROLL DE L’ULTRA GAUCHE AU SERVICE DES BOUCHERS DE DAECH.

    • Il est parti en week-end, il en a les moyens LUI, il est de gôche !
      Enfin bon, perso ça ne me manque pas de ne pas lire ses bêtises.

    • LE BLOB
      Il ne tardera pas….Tant il ne vie que pour étaler son  » savoir « .
      Mais attendez vous à ce qu’il vous rabaisse,tant lui cela le  » rehausse  » !!!

    • Il y a certaines personnes qui se sont réjouis de la mort de Clément Méric. Il y a sûrement qui se réjouisse du coup de poignard donné à Jair Bolsonaro
      En ce qui me concerne ce sont des crétins congénitaux dans les 2 cas. Maintenant si vous préférez avoir l’indignation à géométrie variable…

      • He, Sheldon ! Je ne me réjouis de la mort de personne !

        Je pense que ceux qui s’en sont réjoui, s’il y en a eu, ne se rendent pas compte de ce que c’est que de voir quelqu’un mourir.

        Mais on ne peut nier qu’Esteban Morillo est présenté comme un monstre d’extrême-droite, alors qu’il semble vraiment s’agir d’une rixe qui a mal tourné.

        Je trouve que les mouvements d’extrême-gauche ont un peu trouvé là leur Horst Wessel, ce qui n’est d’ailleurs guère respectueux à l’égard d’un mort.

        • Je ne visais personne en particulier. A lire les comptes-rendus des débats j’ai l’impression qu’Esteban Morillo est plus présenté comme un paumé que comme un monstre.

          • Oui, enfin disons que son appartenance aux skinheads est beaucoup plus mise en avant que les faits de la rixe, et d’avant la rixe, à savoir qu’apparemment Clément Méric le pistait depuis 6 mois.

          • Monstre, j’ai peut-être exagéré un peu, mais de ce que j’ai pu lire à droite et à gauche, c’est quand même présenté comme le procès des skinheads, automatiquement violents et criminels parce que skinheads.

            Ceci dit, je ne soutiens aucunement les skinheads, je trouve que tout mouvement de ce genre est idiot (comme les antifas, d’ailleurs), mais je trouve que la présentation dans la grande presse est biaisée.

            Quant à ce qui se dit à l’intérieur du prétoire, je n’y étais pas…

          • Et les photos des manifestations « Hommage à Méric », je les trouve carrément indécentes.

            J’ai la sensation – ça n’engage que moi – que les manifestants voguent plus sur l’exaltation d’avoir enfin un martyr à eux que sur la compassion vis-à-vis d’un jeune homme dont la vie a été interrompue brutalement.

            C’est pour ça que je parlais de Horst Wessel qui a été transformé en martyr, alors qu’il s’agissait au départ de foutre une correction à un locataire en conflit avec sa propriétaire !

    • Ca y est il est de retour après une petite bronzette (mais je pense que ça n’était pas vraiment nécessaire), et son petit bain de mer.. à peine de retour qu’il nous déblatère ses conneries, c’est très marrant .

      • Pour le bain de mer vous n’aviez pas tort. La côte normande est toujours magnifique.

        • Sheldon
          Et moi qui croyait que la Manche n’ était polluée que par les algues vertes …..

          • Une croyance erronée de plus de votre part qui vous conduit à une erreur de plus.

    • C’est malin !

      Mais si vous avez vraiment besoin de relâcher votre agressivité, je ne doute pas qu’il vous rendra volontiers ce petit service.

    • ESSYLU,
      Attaque par derrière ?? Poignardé à l’abdomen !!
      À force de mettre « marxisme » dans tous vos com, vous n’avez plus les yeux en face des trous…?

Les commentaires sont fermés.