Brésil J-1 : Et le vainqueur sera…

Le transformateur qui nous alimente a explosé cette nuit. Électricité dans l’air. Climat oppressant. Tension palpable.
Vu les mines de conspirateurs des types attablés au bar du coin, je vais discuter musique en compagnie de mes potes anglais, pour m’aérer.
Mais avec nos bouilles d’infiltrés gringos, c’est pas demain que les autres consommateurs deviendront des amis d’enfance.

Bien sûr, toutes les discussions tournent autour de « ça ». Personne ne pavoise, ou s’avoue vaincu. Aucun des deux impétrants n’ayant reçu de coup mortel, au sale comme au figuré, les paris restent ouverts, avec un challenger qui semble grignoter son retard sur le favori.

D’un côté, les partisans de Bolsonaro, ostensiblement déterminés, et de l’autre… tout le reste.
Avec une nuance, quand même : au Brésil, pas d’équivalent BFMTV, capable d’offrir le fauteuil présidentiel au candidat de son choix. Et pas de faiseurs de rois, type Attali. En fait, la presse nationale est assez partagée.
À l’opposé de son homologue internationale, qui, avec les lobbies mondialistes, se déchaîne contre Bolsonaro.

Un ami pro-Haddad affiche ceci sur sa page Facebook :

En gros : les Intelligents se tromperaient face à une bande de nazes, blaireaux, footballeurs et décérébrés ?
Je lui fais remarquer que ces mêmes médias avaient prédit l’apocalypse dans les trois mois en cas de vote pro-Brexit ou d’élection de Trump… depuis, plus de nouvelles.

En parlant de Facebook, notre ami Mark Zuckerberg semblerait aussi avoir pris parti :
https://www.lengadoc-info.com/7442/international/bresil-facebook-ferme-plus-dune-centaine-de-comptes-et-de-pages-pro-bolsonaro/

Autre appui de poids pour Haddad : le monde des arts et du spectacle, notamment de la musique, avec les chanteurs Gilberto Gil, ministre de la Culture sous Lula, Caetano Veloso ou Chico Buarque. Intelligents, pondérés, talent immense, et ayant connu l’exil sous la dictature. Bref, du lourd. Loin du fantomatique Benjamin Biolay ou du grotesque Bono, chanteur de U2.

Silence radio du côté du grand capital et de l’ « agro-business ». Mais, vu la forme de la Bourse et le cours du Réal, la victoire probable de Bolso ne les remplit pas d’amertume.

Les derniers arguments pro ou anti, l’un ou l’autre, tombent dans l’oreille d’un sourd.
– Tu vas voter Bolsonaro, alors que tu es pauvre, et qu’il va tailler dans les budgets sociaux ?
– M’en fous. Je ne peux plus « les » voir.

En fait, les derniers revirements – et il y en aura – se joueront plus sur l’émotion que sur la réflexion, et c’est regrettable.
Mais bon. Ce n’est pas le vainqueur qui s’ en plaindra.

Jacques Vinent

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. « La Lèpre » mène le Monde » dirait Macron… Mais Raoul Follereau est passé ? Terminé !
    Un virus modifié apparait ! Chez les Mondialistes ! Macron est atteint !
    il succombera en mai !

    • les journalistes aux ordres n’ont que des ennemis qui ne pensent pas comme eux,les poutine,trump,orban,marine le pen ect…le jour quand le peuple prendra le pouvoir,il faudra les mettrent dans des camps de reeducation car leur cerveau est lave par la gauche et l’extreme gauche,des l’ecole de journalistes

  2. décidement les femmes brésiliennes sont des illéttrées et imbécilles puisqu’elles votent à 60% pour un « sexiste/machiste »
    les noirs brésiliens sont de idiots puisqu’ils votent à 60% pour ce bosonaro « raciste »
    de plus ils serait xénophobe, mais quels migrant veut s’installer au brésil, la guyane offrant vivre et couvert gratuit?
    les journaleux français ne sont pas lus au brésil ! quelle déception pour eux ce dimanche!

    • Beaucoup de Noirs ont voté pour Bolsonaro (60%, on peut en douter, c’est dans le Nordeste noir et métis qu’il a fait ses moins bons scores) pour ses assurances qu’il allait juguler le gangstérisme. C’est essentiellement pour ça qu’hommes, femmes, Blancs et Noirs votent pour lui, le reste de son programme ne peut séduire que les ultralibéraux forcenés.

  3. Ceux qui parlent de dictature ne savent sans doute pas qu’il s’agit d’une élection démocratique…

  4. Les services secrets israeliens ont alerté le futur président du Brésil, Jair Messias Bolsonaro, au sujet d’un risque imminent d’attentat organisé par la gauche vénézuelienne, la pègre de Rio de Janeiro, le Hezbollah et l’Iran.
    Cela vous surprend-t-il que la gauche et les musulmans agissent ensemble?

    https://www.youtube.com/watch?v=q2YHqp2wWb0

  5. Le nouveau président du Brésil sera JAIR MESSIAS BOLSONARO 👉👉, capitaine de l’armée brésilienne, artilleur et parachutiste, actuellement député fédéral.
    N’en déplaise aux gauchistes et à leurs alliés qui ont l’habituce de traiter de « fasciste », d’ « extrêmiste de droite », de « raciste », etc. tous ceux qui ne pensent pas à gauche.
    À peu près 70% des votes valides seront pour JAIR MESSIAS BOLSONARO 👉👉, et ils représenteront une très grande partie des électeurs brésiliens dont des caucasiens, des afro-brésiliens, des indiens, des asiatiques, etc.
    Les gauchistes et leurs alliés oseront-ils insulter ces électeurs caucasiens, afro-brésiliens, indiens, asiatiques, etc. de « fasciste », d’ « extrêmiste de droite », de « raciste », etc.
    Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît!
    PT, PC, PCdoB, PSol, PMDB, PSDB, DEM, PROS, etc. = farine du même sac.
    Post Scriptum: la gauche brèsilienne aime les musulmans; cela vous surprend?

    • et la france restera le seul pays au monde qui vote pour ceux qui les detruisent,un lavage de gauche des mediats on fait leur travail,detruire la nation et la france

  6. Jacques,
    Je crains que les brésiliens sont comme les français : « l’astronome montre du dogt la lune, à un imbécile, et l’imbécile regarde le doitg ».
    Cordialement.

Les commentaires sont fermés.