Bretagne : le déferlement des mineurs isolés étrangers fait exploser la délinquance

Le Télégramme, grand quotidien historique de gauche républicaine en Basse-Bretagne, pousse un cri d’alarme quant à la présence des mineurs isolés étrangers sur l’ensemble de la Bretagne historique. Plus leur nombre augmente, et plus la délinquance suit dans les grandes villes de Bretagne (Nantes, Rennes,Brest), mais aussi dans nombre de villes moyennes (Saint-Nazaire, Quimper, Saint-Brieuc, Vannes…).

Le quotidien régional cite ainsi les données d’une enquête interne de la police réalisée fin 2015, qui dénombre 250 mineurs isolés étrangers délinquants en Loire-Atlantique,71 dans le Finistère, 80 en Ille-et-Vilaine. Depuis, les chiffres n’ont fait que s’amplifier et les faits délinquants liés à cette population se comptent par dizaines. A Nantes comme à Rennes, ils sont interpellés tous les jours, que cela soit pour deals de drogue, vols à la tire, agressions et vols en réunion et avec violence etc…

L’augmentation de la délinquance de la part des mineurs isolés étrangers (MIE), parfois de plus en plus jeunes – à Brest, des étudiants ont été roués de coups par des MIE âgés de 8 et 9 ans – se corrèle avec l’augmentation des MIE en général. En Loire-Atlantique, ils étaient une cinquantaine en 2011 et sont aujourd’hui près de 500, pour les seuls MIE dont la minorité a été reconnue (tests osseux) et qui sont pris en charge par le conseil général – même si certains faussent compagnie à leurs éducateurs pour préférer la rue et la délinquance.

En 2016, ce sont ainsi 886 vrais ou faux MIE qui sont venus dans le département, et près d’un sur deux se déclarait mineur alors qu’il était en réalité majeur.  L’extrême-gauche, qui multiplie les squats et les initiatives pour aider ceux qu’elle appelle les « exilés » joue un rôle majeur dans l’appel d’air pour les MIE et les autres clandestins : alors qu’en novembre 2016 il y avait 5 squats pour 160 clandestins mineurs et majeurs accueillis, à l’automne 2017 il y a désormais une dizaine de squats pour 300 clandestins accueillis ; 200 autres dorment dans la rue ou dans des squats gérés par des compatriotes.

Les tendances visibles en Loire-Atlantique se retrouvent dans d’autres départements bretons, au premier rang desquels le Finistère  – où elles se concentrent sur Brest – et l’Ille-et-Vilaine, dont le point de fixation des MIE est Rennes. Point commun entre les trois villes : cette délinquance liée aux MIE  se concentre dans les centre-villes et est centrée sur une grande place, pôle d’échanges et lieu de passage, où ont lieu le gros des trafics. A Nantes, il s’agit de la bien nommée place du Commerce, à Rennes, de la place de la République, à Brest, de la place de la Liberté.

Le média régional Breizh-Info dénonce, seul, depuis plus de deux ans, l’augmentation de la délinquance due aux MIE dont commencent seulement à se rendre compte ses autres confrères locaux ainsi que les élus des villes concernées.  Ainsi, en février 2017 l’adjoint à la sécurité de Rennes consentait à reconnaître dans la presse régionale que les MIE étaient fortement impliqués dans la montée de l’insécurité dans le centre-ville en général, et place de la République en particulier.

Par le passé, Breizh-Info s’est déjà intéressé à la délinquance liée aux MIE à Rennes, mais aussi à Nantes où 250 d’entre eux – généralement majeurs en réalité – vendent de la drogue sur la place du Commerce, mais améliorent aussi leur quotidien par d’incessants vols en réunion, à la tire ou avec violences. Leur délinquance s’étend aussi aux abords des boîtes de nuit du Hangar à bananes, sur l’île de Nantes, où ils sont formellement reconnus par les portiers des établissements de nuit. Le détroussage de fêtards en réunion, dans le centre-ville ou sur l’île de Nantes entre 2 et 5 heures du matin, par des soi-disant mineurs isolés étrangers qui profitent des failles de la législation et de l’impunité judiciaire, est hélas devenu habituel la nuit à Nantes.

La quasi-totalité de ces mineurs isolés étrangers vient du Maghreb, mais certains se prétendent libyens ou syriens pour bénéficier plus facilement de l’aide des associations spécifiques – idiots utiles ou valets de l’invasion migratoire. Une petite quantité vient du Caucase (Géorgie) ou des Balkans (Albanie, Kosovo, Bosnie). La quasi-totalité utilise des filières organisées, certains groupes venant même par cars entiers à Rennes ou à Nantes ; les individus restent trois à six mois, puis sont remplacés par d’autres tandis qu’ils jettent leur dévolu sur une autre ville ou rentrent au pays dépenser l’argent facilement acquis.  D’autres suivent des filières d’émigration historiques, comme les tunisiens de Reddayef ou les algériens de Tlemcen à Nantes.

Habitués des audiences judiciaires où ils multiplient identités et âges fantaisistes – ce qui leur permet à chaque fois d’avoir un casier quasiment vierge et donc des peines indulgentes – ils ont aussi été bien repérés par les juges. Le site de chroniques judiciaires Epris de justice – pourtant bien marqué à gauche – relate fidèlement l’une de ces auditions de mineur isolé étranger (en réalité majeur) à Rennes, où le mis en cause est jugé pour deux vols dans le centre historique.

Le procureur résume l’affaire, en introduisant ses réquisitions : « On a affaire à un type de délinquance bien connue de la police et de la population rennaise. On reçoit toujours les mêmes signalements, à savoir : quelques personnes de type nord-africain qui rôdent autour de personnes ivres, font semblant de danser et finissent par voler les objets convoités, que l’on retrouve rarement. Toutes les nuits il y a une dizaine de victimes. Je relève par ailleurs que monsieur prétend tantôt être Algérien, tantôt Marocain ou même Tunisien à Nantes. C’est un mensonge permanent sur son identité et sur son âge ».

On apprend dans ladite affaire que le mis en cause naviguait de squats en squats, entre Nantes, Rennes et Brest. D’autres, jugés à Nantes, affirment venir de Grenoble, Paris ou Bordeaux. Quoi qu’il en soit, ils sont très mobiles, bénéficient de complicités de la part de compatriotes installés – soit qu’ils aient réussi à se faire régulariser, soit plus souvent qu’ils aient réussi à marier une française avec des papiers en règle – et de filières clandestines pour venir en France et y circuler. Ils sont aussi très au fait de leurs droits – non sans la contribution essentielle de l’extrême-gauche immigrationniste, qui gère des squats et des dispositifs d’aide (alimentaire, vêtements, juridique) et des associations pro-immigrés.

Ils savent enfin à merveille s’infiltrer dans les failles du système judiciaire, sont très organisés entre eux et ne parlent jamais ni de leurs filières d’émigration, ni de leurs complicités locales (réseaux de recel et de revente de biens volés, squats etc.). Outre leur délinquance habituelle (drogue, vols), ils importent avec eux tout un écosystème délinquants, notamment en matière de règlements de comptes intracommunautaires. Ainsi, en juillet dernier, un jeune clandestin algérien était égorgé dans le tramway en plein centre de Nantes ; ses meurtriers présumés, dont plusieurs ont pu être arrêtés, étaient eux aussi des faux mineurs isolés étrangers, tous tunisiens.

Emmanuel Goldstein

image_pdfimage_print

71 Commentaires

  1. 50 ans qu’ils ne jurent que par la gauche… Les bretons n’ont que ce pour lequel ils ont voté… Vous avez voté pour le déshonneur, vous aurez la guerre, ceci n’est que justice!!!!
    Au fait, LREM a fait quel score en Bretagne??? rappelez moi?

    • « … voici que je ferai venir demain des sauterelles dans toute l’étendue de ton pays. (…) elles dévoreront le reste qui a échappé, ce que vous a laissé la grêle (…) elles rempliront tes maisons, les maisons de tous tes serviteurs (…). Tes pères et les pères de tes pères n’ont jamais vu pareille calamité depuis qu’ils existent sur la terre jusqu’à ce jour. »

      Exode, X, 6 – Huitième plaie.

    • Franck ,bien dit . Plus c est a gauche plus ils ont de la M . ,plus ils ont d associations collabos qui aident la vermine et des syndicats qui foutent le bordel .

    • La droite est complètement nase en Bretagne. Surtout en Haute-Bretagne (35 hors Vitré et St Malo et 44 hors Vignoble), mais dans le 29 (Malgorn) c’est la cata aussi, ça ne donne pas envie.
      Quant aux Bretons, ils résistent, sans le crier sur tous les toits. Le 3e quotidien régional est Breizh-Info, qui ose dire ce que les autres cachent. Et qui ne cesse de gagner lecteurs et importance.

  2. On en arrive à un point hélas, espéré, où les gens commencent à se rendre compte de l’énormité et du danger de la situation. Il n’est pas trop tôt. On peut supposer que les malheurs vont continuer et que le peuple, excédé, finira pas faire justice lui-même. C’est ce qui va arriver…

    • Le futur, toujours le futur, hélas…. Déjà 10 ans qu’on dit qu’on « va dans le mur » et que « ça va péter ». Bon alors on attend quoi? Ca pète ou ça pète pas ?

      • C’est pas les petits francais qui vont faire peter quelque chose.
        Si ca pete ça viendra des racailles et les titis francais crèveront de peur et seront prêts à tous les accommodements pour garder un bout de gras. On n’a pas d’armes non plus pour nous défendre nous!!!!

        • « titis francais crèveront de peur » ….ces titis savent juste que la Loi (votée par qui ?) est contre eux…avant d’être hors la Loi on y réfléchit à deux fois

          • Entièrement d’accord. Tout est maintenant verrouille pour pouvoir nous écraser et ca les francais ne l’ont pas vu venir.
            Meme en ce moment certains ne s’en rendent même pas compte.

          • Otosaan@; dans une analyse plus poussée: depuis 2005, c’est les gouvernements successifs qui hors la loi et illégitime ,non?

      • Bonjour,
        La bataille aura évidemment lieu par la force des choses et je peux vous dire que dans nos campagnes, on a ce qu’il faut pour flinguer dès qu’un pourri fait mine de foutre le bordel. On ne fait pas de pub sur ça mais on n’hésite pas une seconde et on réagit au coup par coup. Il m’est arrivé de devoir me défendre et croyez-moi ou pas mais les pourris ont pris une raclée et ils ne reviennent pas s’y frotter. Mais bientôt, ce ne sera plus des raclées, ce sera beaucoup plus expéditif.
        Amicalement

  3. Hélas, les deux quotidiens qui font l’opinion en Bretagne, quand ils relatent les méfaits de cette immigration, omettent de mentionner l’origine de ces crapules. Le nombre d’associations pro migrants n’est pas plus important qu’à Paris, ce qui, évidemment n’est pas une consolation …

  4. Rennes est en train de devenir un Marseille où la seconde langue parlée après l’arabe est le français.
    L’approche « transculturelle », la France l’a souvent subie, avec les huns, les wisigoths, les Wikings nornands, les francs qui nous ont imposé leurs capétiens de droit divin plus de mille ans jusqu’à la Révolution. 1789 n’a, hélas, pas chassé les croyances religieuses, et a laissé s’installer les grands bourgeois à la place des nobles. Ils y sont encore!
    Entre temps, il y avait eu la transculture des anglois, des Navarrais, des prussiens, autant de colonisations « transculturelles » au sabre, à l’arquebuse, au canon..
    Aujourd’hui, l’islam impose sa « transculture » au couteau à égorger, à la kalachnikof, au camion fou d’Allah, à la ceinture de semtex…
    Assimilation MONOculturelle ou rien!

    • Cher André Léo ,
      D’ accord avec vous sur l’ essentiel mais ne perdez pas de vue que les  » grands bourgeois  » mis au pouvoir par la Révolution ( et confortés par l’ Empire ) ont trucidé infiniment plus de monde en 20 ans que tous les Rois de France en 1 000 ans !!!!

      • Sans se quereller sur le nombre de victimes, il y a eu plusieurs épisodes dans la période que vous citez.
        Des ci-devants aristocrates ont été d’abord envoyés à l’échafaud, puis il y eut la « terreur », qui vit des factions de révolutionnaires s’entre-tuer. Finalement, ce sont effectivement les « grands bourgeois » des villes qui rachèteront les fermes seigneuriales, les chateaux, hôtels particuliers et autres « fiefs » vendus comme bien public et prendront le pouvoir
        Napoléon n’a pas trucidé autant de Français que çà. Il a mené une guerre d’indépendance contre toutes les royautés européennes liguées contre la République. Il y eut ensuite les 2 restaurations, en particulier sous Charles X la terreur blanche, qui fit plus de cent mille morts dans les rangs des républicains et des bonapartistes.

        • « Napoléon n’a pas trucidé tant de monde que ça ! » Laissez moi rire ! 1 million de français ont péri à cause des guerres de la révolution et de l’empire ! Vous pouvez faire les reproches que vous voulez aux rois, mais eux engageaient des mercenaires (Suisses, Ecossais, Allemands; Irlandais) en plus des troupes françaises soldées, ils n’allaient pas dans les villages tirer les paysans de leurs champs pour les envoyer à l’abattoir. Parlez des bienfaits de la révolution française et de Napoléon aux Espagnols, aux Bavarois ou aux Russes !
          Sachez également que les royalistes avaient gagné les élections de 1795, preuve que les français en avaient déjà soupé de la révolution, Lyon, Marseille, Toulon avaient été rasées et la population exterminée, on sait comment Bonaparte rétablit l’ordre à Paris

          • Garde Suisse@:vous passez sous silence,les envois aux galères et les dragonnades, les purges, et quand à ne pas enrôler de force,les ruraux comme chair à canons, vous divaguez :de tous temps,sous tous régime ont a enrôlé sous la contrainte!

            • @keltoy.
              C’est bizarre, parce que j’ai remonté ma généalogie jusqu’à l’année 1595, et jusqu’en 1789, ils sont toujours restés dans le même périmètre de villages. Par contre outre l’insurrection Vendéenne, où mes aïeux prennent les armes contre les révolutionnaires, je constate qu’en 1870, ils sont à Paris (35e régiment de gardes mobiles) lors du siège, en 1914, dans les tranchées, en 1940, prisonniers de guerre, et dans les années 1950, la république leur offre un séjour en Algérie. A remarquer d’ailleurs la suite de défaites ou de boucheries inutiles grâce à l’incompétence des généraux républicains qu’on pourrait comparer à des Turenne, des Condé ou des Rochambeau ! Pour info ma grand’mère maternelle était une protestante du Poitou et de ce côté-là, il y aurait aussi beaucoup à dire

              • Garde Suisse@ Quel luxe de pouvoir remonter son arbre généalogique,car je suis d’une part d’origine vosgienne : st dié où les archives tiennent dans un classeur à trois tiroirs et de l’autre Marnais ,des endroits et des populations assez peu épargnées sur deux guerres mondiales,donc voyez vous se trouver des héros illustres dans la famille n’est pas chose aisée et si vous connaissiez mon patronyme ,moi je ne vis pas ma vie par procuration ,j’ai recréé ma lignée, dont je suis le jeune patriarche et je me fous qu’un queutard noblion ai culbuté un bonniche de mes ancêtres comme tant au cours des siècles ,laissant supposé que peu de famille n’ont pas de ce fameux sang bleu qui pisse pourtant bien rouge! maintenant certaines familles ont perpétués leur saga tel que :gars l’ouzo deux vils pains

    • Je suis Marseillais et je peux vous dire que vous exagérez terriblement la situation de notre ville !
      La différence avec Paris ou d’autres grande villes est qu’il y a deux (Noailles et Belsunce) zones arabes dans le centre ville et pas uniquement dans de lointaines banlieues.
      A ce propos les quartiers nord dont on nous parlent régulièrement ne sont pas tous des zones de non droits ——-

      • Donc tout va bien à Marseille c’est comme la plaine st Denis dixit la maire adjointe de l’époque,une pure islamo pétasse, on peut déambuler bras dessus ,bras dessous avec sa promise sans crainte, ce n’est pas le souvenir que j’en garde des années 80,maintenant si vous le dites!

  5. Ca leur fait les pieds auxbretons egoistes qui ne se sentaient jusque là pas concernés par l.immigration. Ils vont gouter auxjoies du vivre ensemble qu.ils defendent systematiquement en votant a gauche.

    • Nantes est bien en Bretagne, c’est même sa capitale historique. Ce sont les jacobins de toutes tendances de l’extrême droite à l’extrême gauche en passant par le centre qui ont décidé de créer cette pseudo région des Pays de la Loire pour réduire l’influence de la Bretagne historique. Ces même jacobins ont pourtant accepté la réunification de la Normandie.
      Que l’on fasse un référendum à ce sujet en Loire Atlantique et l’on verra bien si ce département se situe dans le Val de Loire ou en Haute Bretagne. Les jacobins s’y refusent car ils savent très bien que le Nord Loire et le littoral de ce département breton voteront massivement en faveur de la réunification.
      Nantes doit redevenir la capitale de la Bretagne.

      • Histoire d’inonder la Bretagne de ses migrants, zadistes, mosquées… comme elle le fait déjà en fait ! Non pas besoin de Nantes comme capitale, Rennes s’en sort suffisamment mal comme ça ! Nantes me fait vomir.

        • Il est temps pour les Bretons de réveiller leur côté corse, et d’envoyer le pâté !

    • Il serait prudent de l’abaisser à 8 ans.

      En fait il faudrait inverser le problème : ok pour la justice des mineurs, mais il faut que ceux qui en bénéficient soient l’objet d’un jugement préalable déterminant s’il est justifié de les traiter comme tels, et non l’inverse comme aujourd’hui.

      Autrement dit le droit commun pour tous a priori, surtout pour les délinquants d’habitude, chevronnés, pour lesquels le traitement purement éducatif n’a plus d’efficacité.

      Après on peut les interner dans des centres de détention réservés, pour éviter le contact avec les adultes encore plus endurcis, mais la peine ne doit pas être réduite de moitié, et pouvoir s’étendre si nécessaire au-delà de la majorité.

  6. ah ah ah les Bretons ; ils savent pleurnicher devant les colonnes révolutionnaires de peillon mais s’écrasent comme des merdes dès qu’ils ont affaire à de l’exotique, genre, ah? exotique ? on saura « gérer »., les « exotiques », c’est rien que des régionalistes comme nous qu’il faut simplement « secourir ».

      • que l’ext-gauche bretonne sélectionne ses « ennemis », et qu’elle conditionne probablement sa capacité d’ estimation selon, à la fois, les critères de la lutte de classes habituelle,, et, si on suit sa linéarité historique, selon sa longue pratique du Christianisme, version el papus d’aujourd’hui.

    • arrêtez d accuser les bretons , car ils sont comme vous des vaches a lait , au services de l empire despotique de la nation européenne qui n existe pas, au dela des traites européens, il est vrai que les bretons votent pour la grande majorite a gauche , comme beaucoups de régions de la france, alors arrêtons toutes ses différences qui n existent point.collabos un jour , collabos toujours, et il n est point d être breton.

  7. Je confirme. Pour avoir ces dernières semaines voyagé à Nantes, Rennes et Brest. Dans cette dernière ville, la place du centre ville, la place de La Liberté, devant la mairie, à cinquante mètres du commissariat central, est le lieu de tous les trafics, de multiples agressions, de meurtres. Même chose à Nantes sur la place Royale et dans les rues du centre touristique, même chose à Rennes sur la place de la mairie en face du théâtre de Bretagne, dans les ruelles autour de la rue de la soif, la rue Saint-Michel et sur les boulevards où j’ai vu un dealer vendre sa came sans prendre la moindre précaution pour dissimuler la transaction.

  8. on s’en fout, le breton est devenu « progressiste », donc il aime l’Etat et les immigrés musulmans

    • Il ne faut pas quand même pas exagérer car « tout ce qui excessif devient insignifiant ».

      • non, car tout ce qui est excessif , devient signifiant, viols, meurtres, escroqueries, et j en passe.LA FRANCE AUX FRANCAIS.

      •  » Il ne faut pas quand même pas exagérer « .
        gardez vos leçons de morales pour les muzz……ils sont déjà mort de rire.
        Bonne soumission.

  9. Comment se fait’il que notre « jeunesse étudiante  » si prompt a casser du ‘Flic ‘ occuper les rue et les universitées , avec l’aide de l’extreme gauche pillé les boutique et foutrre le feu partout …. Comment se fait’il que ces memes la…ne soient pas capables de ce défendrent face a un poignée de « Gamins  » se laissant dépouillés et massacrés aux coeurs des villes et sur les campus..?? Si vous avez une réponse je suis preneur !

      • La jeunesse étudiante si prompt à casser du flic … n’est inscrite en fac que sur le papier.
        c’est une jeunesse qui cherche à faire sa place via des orrganisations pro-immigration malf

      • Ces jeunesses étudiantes qui cassenr du flic ont un bel avenir devant elles.
        Regardez Cohn Bendit et tous les soixantehuitards qui lançaient des pavés en 1968 et ont maintenant de bons postes sans avoir jamais travaillé de leur vie.

    • et l on s en fout qu ils est voter pour la gauche, maintenant , l ere est au combat.TOUTE LA MERDE EST EN FRANCE , QUI OSERA APPUYIES SUR LA CHAISSE D EAU.

      • qui? personne en France.
        souvenez-vous de 1940; personne n’a bougé : police, armée, magistrature, pouvoirs publics…tous alignés derrière le nazisme.
        l’honneur de la France a été sauvé par de belles personnes individuelles, mais pas par le système.

    • D’où les immigrants sauvages MIE, bien informés, ont justement conclu que c’était une fort bonne place pour délinquer en rond, pleine de pigeons.

      • exactement! les gens qui vivent coupés du réel, se le ramassent encore plus durement en pleine figure, et même en plein triskel.
        Les clandos n’en ont rien à fiche des bretons comme des catalans, ou des écossais. Mais les islamistes utilisent la volonté d’indépendance pour parvenir à leurs fins.
        Un jour les bretons s’en boufferont les menhirs….sans doute trop tard.
        sans oublier les c..s irréductibles de gauche, antifas et autres déchets.
        dommage la Bretagne est si merveilleuse…

      • boutade, mais le breton de base est un sacré bon bougre, tant qu’il n’est pas infecté par le gauchisme.
        ils paieront cher leur naïveté et surtout le fait d’avoir joué la carte des clandestins CONTRE l’état français.

  10. D’où sort cette extraordinaire affiche?

    Pour l’approche « transculturelle », ils sont servis! Dépaysement total garanti!

    Quand ils parlent d’approche « transculturelle », ils veulent parler du « transfert » (en langue étrangère: « dépouiller ») des biens d’un groupe culturel à un autre ?

    Ces « humanistes » qui s’achètent une bonne conscience sont d’une niaiserie et d’une naïveté ahurissantes! Les gentils MIE les considèrent comme des cons intégraux, les méprisent totalement, se foutent de leur gueule, et ils ne s’en rendent même pas compte

    Le dicton n’a jamais été aussi vrai : « l' »enfer est pavé de bonnes intentions ». Ou « qui veut faire l’ange fait la bête », « un bienfait ne reste jamais impuni ». Ils devraient méditer là-dessus.

  11. question : « pourquoi les « réfugiés » ne vont pas au portugal ?  »
    réponse : « parce que les aides sociales sont quasi inexistantes  »
    question : « comment diminuer le nombre de réfugiés ?  »
    réponse : « en diminuant drastiquement les aides sociales »

    mais c’est mal parti je l’avoue.

  12. Mon fils, à Nantes, témoigne de la violence récurrente.
    Les « djeunes » font l’objet d’une sollicitude écoeurante ! Le Ferment de l’Avenir !

  13. La Bretagne, la seule region qui a elu un socialiste aux regionales, et qui plus est un ministre de hollande, le drian. Alors si ils profitent un peu des bienfaits de la diversité, ça ne m’empechera pas de dormir.

  14. Les bretons ne sont que des chiffes molles, ils ont tout le lisier de porc nécessaire pour faire décamper les musulmans, alors au lieu de chialer sur leur sort qu’ils se réveillent et agissent rapidement. Que cela leur serve de leçon la prochaine fois, s’il y en a une, ils voteront FN à la place de la gauche qui les met dans une belle M……. et qui les y laisse.

      • Eh bien, ce ne sont pas les idées qui manque pour vous faire décamper, nous trouverons autre chose. Mais si les bretons commencent à arroser de lisier toute cette racaille, ça m’étonnerait beaucoup vu la puanteur qu’ils ne se barrent pas. Le français est long à la détente, mais le jour où il va commencer à virer les encombrants on ne pourra plus l’arrêter. En 1789, ce sont les années qui ont suivies qui ont été les plus sanguinaires, alors ne soyez pas si sur de vous.

      • En Bretagne on compte 5 cochons par habitant (58%de la production nationale). L’épandage massif du lisier de porc se répercute sur la qualité de l’eau chargée de nitrates pour partie d’origine….porcine ! Allez bonnes ablutions . Henaff is henaff.

      • abdoul :ont y ajouteras quelques accessoires qui sauront vous convaincre! tu crois pas muzz,que ça va se passer s’en que vous aussi preniez dans vos gueules de parasites…

  15. Les Bretons me déçoivent beaucoup, j’en ai connu beaucoup quand les service militaire existait encore et ce n’étaient pas des tarl……., voir comment ils votent maintenant et l’invasion qu’ils subissent me désole.

    Bevet Breizh

  16. Pour ma part, je dis que c’est bien fait pour eux. Quand on vote gôchiasse depuis des décennies, que l’on va se baigner tout habillés à Douarnenez pour soutenir le burkini, que l’on trouve qu’il y a trop de blancs en Bretagne (dixit l’extrême gôchiasse le goïc (sans majuscule, volontairement), on ne vient pas chialer sur son sort. Si le goïc avait du mal à se faire b***ser, elle a trouvé son bonheur !

  17. Tous les Bretons ne sont pas des islamo-collabos immigrationnistes. Il est vrai que nous avons été assez épargnés jusqu’ici et que les gauchistes, les soi-disant démocrates chrétiens ou les apparatchiks cathos de gauche se partagent le pouvoir par magouilles électorales et cooptation. L’enseignement catholique qui a un grand poids en Bretagne est en cela nocif : ‘il est le meilleur pourvoyeur de pseudo-valeurs d’accueil de l’autre, sauf du patriote, du vrai chrétien qui lui est traité de méchant fasciste
    Mais la colère monte sourdement. Les Bretons patients et accueillants. Je constate que même des gauchistes naïfs en Bretagne commencent à en avoir ras-le -bol.. mais en privé.
    Un mouvement profond de résistance s’organise en Bretagne, il n’y a qu’à voir le succès du site « Breizh-info »

    • Je n’arrive pas à comprendre comment des gendarmes, policiers et militaires peuvent continuer à obéir lorsqu’ils reçoivent l’ordre de protéger des meurtriers contre d’innocentes victimes ? Comment peut-on encore obéir à un gouvernement qui détruit votre pays et qui fait courir un danger mortel à sa population ? Cette vidéo nous apporte une fois de plus la preuve que nous n’avons plus rien à attendre du gouvernement qui à l’inverse de nous protéger cherche à nous détruire puisqu’il est à 100 % pour la protection de tout ce qui est racaille et de tout ce qui peut nous nuire. Ordre a été donné aux gendarmes de faire usage de leurs bombes lacrymogènes sur des gens pacifiques, alors que dans les manifs de racailles où tout est détruit, ordres est donné de ne pas faire usages d’armes.

      • Même problème contre les antifa. Les flics préfèrent se faire brûler vif que de se défendre, ils ont peur de perdre leur pension ou d’être mutés à Quimper s’ils abîment un prof italien trotskyste ou une lesbienne américaine qui viennent mettre le feu en France en sachant bien que la police n’osera jamais utiliser la force contre eux, car les ordres officiels sont de ne pas agir et ainsi discréditer un peu plus l’état.

    • Ah oui et combien de bretons dans les derniers gouvernements successifs qui s’acharnent à détruire la France tout en se gavant avant fermeture: doit on vous les lister, alors que la Bretagne dénoncent ses pommes pourries avant de jeter la pierre, c’est un luxe que nous pouvons tout juste nous permettre en île de France. les bretons ont toujours mis en avant qu’ils ne sont pas racistes,alors pourquoi vous plaindre,vous récoltez ce que vous avez semer!

      • Et combien de français ruinent la France depuis 1789 ? Sûr, les bretons sont soi-disant « choyés » parcequ’on trouve toujours des ordures franc-maçonnes du style le Drian à mettre en poste, des mecs qui se foutent bien de la Bretagne et font tout pour accélérer son déclin économique, culturel et démographique de la Bretagne.
        Les francilliens d’origine, les rares blancs qui restent, deviennent racistes sur le tard après avoir sponsorisé massivement l’immigration et l’avoir imposé aux « provinces », et encore pas très rapidement.
        Quand les jeunes de génération identitaire manifestent à Paris, ils sont hués par la populace, les retraités, les bobo, les non-blanc, toute la lie parisienne.
        Combien des manifestants présents étaient d’île de france ? Fort peu à n’en pas douter.

        • Déséquilibré@, même si les grandes villes de Bretagne deviennent des coupes gorges, le reste de la région est encore vivable, pourtant avec les exemples flagrants de Paris, Calais, Roubaix, Marseille etc…etc…, ça ne les a pas dérangé de voter pour tous les fils de pute islamo collabos qui nous font crever jour après jour! En guise de galette,c’est du sarrazin que vous allez avoir! qui n’apprend pas,subit…

          • Etrangement, tout les islamo-collabos ont de fortes accointances parisiennes, suffit de voir leur obsession du TGV pour mettre Brest à 2 heures de Paris. Et tout les gauchistes parisiens s’installent en Bretagne pour leur retraite, votant comme ils l’ont toujours fait et créant des assoc pro invasion. Leur présence augmente aussi le coût de l’immobilier, rendant plus difficile l’installation des autochtones.
            Comme toujours, les ordures viennent de Paris.
            Etienne Marcel et sa révolte contre le roi, les guerres de la ligue, la révolution, la commune… Toujours le parisien a soutenu le camp de l’étranger.
            Qui n’apprend pas subit ? Qu’à jamais appris l’immonde populace parisienne, qui hue les nationalistes, applaudis les flics qui laissent courir les incendiaires ?

Les commentaires sont fermés.