Bretigny : Le Nouvel Observateur fait du Goebbels

Publié le 23 juillet 2013 - par
Share

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/907153-bretigny-sur-orge-comment-les-rumeurs-de-pillages-se-sont-propagees-sur-la-toile.html#xtor=EPR-4-[DernContrib]-20130715

Point n’est besoin de lire l’article ci-dessus dans son intégralité, d’autant qu’il se résume à deux phrases, très courtes :

1/Hormis le déraillement en lui-même, il ne s’est RIEN passé à Brétigny.

2/ Ceux qui disent le contraire sont des manipulateurs issus de la « fachosphère » (sic).

NouvelObservateur 1944-2012Revenons néanmoins sur la forme utilisée par Mathieu Géniole, joyeux drille auteur de la bafouille en question et probable postulant au grade d’Obersturmfalsificateur après avoir propulsé l’intox à des hauteurs anapurnesques.

« Ce qui va vraiment mettre le feu aux poudres est en fait un article d’Europe1.fr : ce papier reprend le témoignage d’une membre d’Alliance, un syndicat policier classé à droite, »

D’entrée, le point Godwin. « Classé à droite ». Le disqualifiant dans toute sa perfidie. Je te classe « à droite » ou « à l’ extrème droite », plus besoin d’argumenter. Tu n’as aucune crédibilité. J’ai raison, tu as tort, et ça s’arrête là.

Par contre, aucune remarque sur la saillie de F.Cuvillier, Ministre des transports : « des cailloux ont certes été lancés, mais comme il n’y a pas eu de blessé, on ne peut pas parler de caillassage ».

Ben voyons. Des malfrats s’affrontent à la Kalachnikov et se ratent, il n’y a donc pas fusillade.

« Il faut également souligner que de nombreux tweets s’insurgent contre le peu de visibilité que les médias consacrent à cette affaire : beaucoup d’utilisateurs du réseau se demandent pourquoi BFM et iTélé, en direct depuis des heures, n’abordent même pas cette histoire. On peut saluer aujourd’hui le travail de ces deux chaînes qui ne sont pas tombées dans le piège de la rumeur en fin de soirée « .

T’as raison, mon grand. Sauf que tu te trompes dans les termes : C’est plutôt leur talent à étouffer une affaire gênante qu’il faudrait saluer.

Ensuite :

« on peut réfléchir à la façon dont un déraillement de train a permis d’alimenter l’extrême-droite en aussi peu de temps et de façon aussi massive par des médias traditionnels. «

Celle-là, je suppose que notre pisse-copie n’a pas fini de la regretter.

En premier lieu, elle est mensongère. Bien au contraire, aucun JT du soir n’a fait mention de l’article de « Le Point », pourtant établi sur des bases indiscutables.

En outre, elle est parfaitement contre-productive : En fait, les contre-vérités et dénégations proférées par l’Obs, bref la Takkyia journalistique, sont pain bénit pour l’ »extrême droite », laquelle vous remercie. Il n’y a d’ailleurs qu’à lire les commentaires des lecteurs de l’Obs, concernant cet article, pour mesurer la distance qui sépare Joffrin de son lectorat, pourtant à priori acquis.

Et, quand même, la meilleure :

« Ce matin donc, l’affaire se dégonfle totalement  «

Si une manipulation s’est « totalement dégonflée », c’est bien celle du néo-nazi norvégien. Encore raté ! Pourtant, les medias avaient mis le paquet. Photos, vidéos, patronymes du « nazi », de sa compagne, de ses voitures, de sa trottinette, antécédents passés au crible….Pschittt !!!

De quoi être frustré, assurément. Après les revers monumentaux enregistrés dans les affaires Merah, Marathon de Boston, Meric, et l’agression de Wilfrid, l’homo tabassé et dont le visage tuméfié avait fait la Une, « ils » pensaient enfin le tenir, « leur » facho.

Libération, autre féal du pouvoir, avait déjà donné le tempo, sur Brétigny ; « rumeurs surréalistes » , renvoyant le quidam à son « sentiment d’insécurité » et à ses « fantasmes ». L’invitant donc à consulter. Ne manquait que l’adresse du psychiatre.

Surexploitation d’anecdotes et omerta sur les sujets sensibles, ils en sont là.

Libération et le Nouvel Obs’ sont à l’agonie, financièrement et idéologiquement. Malgré des sponsors pas franchement « progressistes ». C’est dommage. Mais bon. Le dogme a pris le pas sur l’information.

Au revoir la déontologie, bonjour le militantisme La Pravda, au moins, avançait à visage découvert.

S’ils sont passés de journaux d’opinion à feuilles de propagande, c’est leur choix, et tant pis pour eux.

Jacques Vinent

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.