Brétigny : les mensonges gouvernementaux pour nier l’attentat et protéger les coupables

Ceux qui me connaissent savent que je suis inconditionnellement du côté des victimes et pour la vérité la plus nue, ce qui fait de moi un Antisocialiste primaire. C’est donc en pensant à elles que je rédige ces lignes, et pour elles que je m’insurge !

Hollande, dans le domaine du mensonge, ne fait qu’obéir à la doctrine de son parti dénoncée en ces termes par Nietzsche :  » L’ennemi de la vérité n’est pas le mensonge : C’est l’idéologie et le dogmatisme ! « . Cet homme parlait d’expérience à propos des dérives du totalitarisme socialo-communiste. Malheureusement, sous la dictature de notre actuel gouvernement, et grâce à sa doctrine mensongère nous ne connaîtrons jamais la vérité concernant cette tragédie. Elle risquerait de faire exploser le peu de cohésion Nationale et Sociale restante après 1 an de ce régime en se retournant contre les auteurs du déraillement qui formeront sa principale réserve électorale si la loi sur le vote des étrangers voit le jour.

D’après les déclarations de Mr Pépy, P.D.G de la S.N.C.F, trois enquêtes ont été diligentées dans l’heure qui a suivi le drame, mais avant même que les experts n’aient eu le temps de se mettre au travail, et d’avoir par conséquent découvert la moindre cause du déraillement, Hollande déclarait:  » Nous pouvons exclure de ces enquêtes la moindre thèse criminelle !  » Pépy, en guise de réponse obéissante s’empressait de déclarer à son tour, que la S.N.C.F prenait à sa charge l’entière responsabilité de  » l’accident « . Une telle spontanéité n’avait jamais eu cours jusqu’à ce jour, et pour ceux qui s’en souviennent il a fallu 18 ans à Air France et Air Bus pour reconnaître la leur dans le crash du Mont St Odile ! Vous avez dit Bizarre ? Jamais une entreprise publique n’a reconnu sa responsabilité, avant d’avoir utilisé et abusé de tous les recours juridiques dont elle dispose et encore moins avant le résultat d’une enquête, pour s’en exonérer ! Il semble que cette astucieuse manœuvre gouvernementale ait été suffisante pour étouffer dans l’œuf tout début d’explication ayant pu entraîner la stigmatisation de ceux qui se sont déjà illustrés il y a peu dans l’attaque d’un R.E.R ou d’un train dans le sud de la France. Des faits divers parmi tant d’autres, du moins classifiés comme tels, par les médias aux ordres, en lieu et place d’actes de Terrorisme ayant entraîné de nombreuses victimes. L’incompétence des journalistes est noyée par l’alibi du mensonge d’état dont se drapent les affabulateurs qui ne peuvent détacher leurs regards de la ligne bleue des apparences.

Mais revenons aux causes du déraillement elles-mêmes : la désolidarisation d’une éclisse de ses rails. Ce phénomène physique, s’il n’est pas impossible qu’il se produise, n’a pourtant pratiquement aucune probabilité statistique de se réaliser ( sensiblement égale à zéro ), ou à peu près autant que les boulons d’une roue de voiture se dévissent et s’éjectent tous ensemble spontanément, instantanément ! Vous avez dit bizarre ? De plus il faut ajouter, la désolidarisation de la dite éclisse de son logement dans le rail, mais aussi considérer sa trajectoire qui est à l’inverse de ce qu’elle aurait naturellement dû être selon les lois élémentaires de la physique. Vous avez dit bizarre ? Pour enfin aller se loger par le plus grand des hasards au seul endroit susceptible de provoquer une catastrophe de grande ampleur. Vous avez dit bizarre ? Cela fait trop, beaucoup trop de couleuvres à avaler même pour un crétin béotien du monde ordinaire, c’est-à-dire vous et moi selon Hollande!

Mais alors, si comme d’habitude, après une catastrophe nationale, cet « accident » est de l’unique responsabilité de Messieurs Fortuit, Aléatoire, et Pas de Chance: que faisaient sur les lieux de  » l’attentat présumé  » les éternelles racailles avant  l’arrivée des secours et des forces de l’ordre qui n’ont mis que 4 minutes pour se rendre auprès des victimes avant de se faire caillasser comme c’est l’usage aujourd’hui en France ? N’avaient-ils pas tout simplement prémédité cet acte de barbarie, pour se trouver au  » bon endroit, au bon moment  » ? Vous avez dit bizarre ?

Quand rendra-t-on grâce à la vérité sur cet ATTENTAT, justice aux victimes ? Qui sont elles aussi des victimes des mensonges incessants de Hollande et du socialisme! En protégeant les terroristes de banlieue, ce gouvernement signe un plein aveu de complicité avec eux et les encourage à renouveler en toute impunité d’autres actes de barbarie. Un jour ces gens devront être jugés pour avoir offert cette impunité à de tels monstres ! Mais nous le savons, l’autisme des socialistes les rend sourds aux cris du peuple, sonnant pour eux avec l’incongruité d’une langue étrangère.

Electeurs socialistes, continuez à vous avachir sur vos certitudes et votre  » bonne  » conscience, vous verrez qu’à la longue avec de tels exemples comme celui de Brétigny sur Orge, elles finiront par céder !

Le prochain mensonge fera certainement référence à l’affaire Cahuzac dont Hollande n’a soit disant jamais entendu parler. Quand son nez s’arrêtera-t-il de s’allonger ? Edmond Rostand dans la tirade du nez de Cyrano, était, concernant Hollande, encore loin de la vérité.

Hilaire de l’Orne

 

image_pdfimage_print