Brigades rouges : l’autre tribune à scandale dont personne ne parle

Publié le 1 mai 2021 - par - 14 commentaires - 1 516 vues
Traduire la page en :


Pendant que la tribune des généraux pour le rétablissement de l’ordre enflamme les médias, obnubilés par le fantasme de l’extrême droite, une autre tribune, bien plus scandaleuse, ne suscite aucune réaction. Il s’agit de celle signée par une trentaine d’artistes pour s’opposer à l’extradition vers l’Italie des terroristes des Brigades Rouges, que la France héberge et protège depuis maintenant quarante ans.

https://www.liberation.fr/idees-et-debats/tribunes/president-macron-tenez-lengagement-de-la-france-vis-a-vis-des-exiles-italiens-20210429_O7KTQEC3KFHU5G3DID3U6SB3SQ/

Revenons quelques décennies en arrière, à la fin des “années de plomb” qui avaient ensanglanté l’Italie, terrorisée par les Brigades Rouges. On se souvient bien sûr de l’enlèvement et l’assassinat de l’ancien président du Conseil Aldo Moro. Mais les violences ont duré quinze ans et frappé des milliers de victimes, contremaîtres d’usines que l’on visait dans les jambes, juges et patrons assassinés, enlèvements d’enfants… L’Italie de ces années subissait à peu près ce que la France est en train de vivre avec l’islamisme.

Pourtant, dès son accession au pouvoir, Mitterrand s’était fait le protecteur des terroristes italiens en fuite : il leur avait garanti l’asile en France, pourvu qu’ils se tiennent tranquilles sur notre sol. Et tous les Présidents qui lui ont succédé ont scrupuleusement tenu sa promesse, et ainsi protégé des criminels de la justice d’un pays démocratique ami. Même Sarkozy, à qui Berlusconi avait demandé avec insistance l’extradition de la terroriste Marina Petrella, avait refusé, influencé par son épouse Carla Bruni. Une Carla Bruni dont la sœur Valeria Bruni Tedeschi vient de signer une tribune dans Libération pour réclamer le maintien sur notre territoire de ces terroristes que Macron a décidé de renvoyer en Italie – comme quoi, même lui peut prendre parfois de bonnes décisions.

Les sœurs Bruni qui plaident pour les terroristes des Brigades Rouges sont probablement victimes du syndrome de Stockholm : c’est à cause de menaces sérieuses d’enlèvement par les Brigades Rouges que la richissime famille Bruni Tedeschi a émigré en France, durant les années soixante-dix. Cela devrait provoquer de la compassion pour les milliers de victimes des Brigades Rouges, mais non, les deux préfèrent s’apitoyer sur le sort de leurs bourreaux, qui auraient pu être les leurs quelques décennies plus tôt. Avec les sœurs Bruni, ce sont Jean-Luc Godard, Charles Berling, Denys Polalydes qui ont signé le manifeste, accompagnés de Costa Gavras, que l’on a connu mieux inspiré dans le choix de ses causes, dans l'”Aveu”…

La tribune explique que la justice italienne peut se montrer partiale, politisée, et que ces gens-là n’ont pas causé de tort à la France, et se sont “rangés des voitures”. Quand l’Italie avait réclamé il y a dix ans l’extradition de Cesare Battisti, les mêmes, accompagnés de Philippe Sollers, s’étaient portés garants pour lui, jurant leurs grands dieux qu’il n’avait commis aucun crime de sang : à peine expulsé vers l’Italie alors qu’il séjournait au Brésil, Battisti a reconnu avoir assassiné, de ses propres mains, quatre personnes…
Mais pourquoi une telle mansuétude envers des terroristes ? Eux ont tué, blessé, violenté, cassé, enlevé, c’est plus que certain. Ils ont œuvré à la déstabilisation de la démocratie italienne, en pleine guerre froide, et ont d’ailleurs failli parvenir à leurs fins, ce qui aurait eu des conséquences dramatiques y compris pour la France.

Mais les mêmes qui hurlent au loup à la tribune des généraux, édulcorent les crimes des Brigades Rouges : il faut croire que le terrorisme leur complaît, puisqu’ils opposent autant à la justice italienne qu’au retour à l’ordre prôné par les généraux. Quand il est de gauche, ou émane de minorités comme les musulmans, le terrorisme n’est à leurs yeux qu’une lutte de libération, un peu trop violente certes, mais excusable. Dès que l’on cherche à rétablir l’ordre, les mêmes crient illico au fascisme : la gauche caviar est décidément une ignominie, une infamie, une insulte à la morale et au bon sens. Et les privilégiés qui parlent en son nom insultent le peuple, le livrent sans remords à la violence et à la barbarie des fanatiques, qu’ils soient rouges ou verts.

Olivier Piacentini

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Dorylée

On a bien vu des parents de victimes du Bataclan déclarer ” vous n’aurez pas ma haine ” Il en est même un qui a écrit un livre à quatre main avec le père de l’assassin de sa fille. Quand on est gauchiste, c’est jusqu’au trognon ! IN-DÉ-CRO-TTABLE !

Une patriote

Question qu’est que Macron a y gagner à ressortir ces vieux planqués terroristes italiens et les renvoyer en Italie ? Certains présidents ont osés donner ASILE à un islamiste comme R. Khomeini, à des dictateurs sanguinaires africains etc et maintenant les médias collabos viennent sortir du formol ces vieux de la vieille ? Ne serait ce pas plutôt parce que Macron et D. Mort vont très bientôt faire sortir DES DIZAINES DE TERRORISTES ISLAMIQUES de nos prisons afin de les remettre en contact directe AVEC LA POPULATION française et faire passer cet acte de très grande mise en DANGER les français pour NATUREL et obligatoire ???

jojo

contrairement aux animaux, les français n’ont pas de mémoire, rien…..et encore moins de culture….on peut leur fait avaler n’importe quoi, puisque de toutes façons ils ne se souviennent de rien,et ne cherchent pas à se documenter…râler, et faire la fête…les brigades rouges, la bande à Bader,les musulmans radicaux djihadistes et autres ,sont les seules préoccupations vertueuses des dits gauchistes…..souvenirs souvenirs

Allobroge

Ont ils seulement un mot pour les victimes et leurs familles ?

MORET

La gauche française et plus largement européenne est un tas d’immondices et elle le sera toujours !

La Berre

D’après la loi de Pareto , également appelée loi des 20/80, 80 % de la population est moins intelligente que la moyenne et 20% le sont plus.
Cette règle est valable dans toutes les populations quelle que soit leur CSP et bien sur parmi ceux qui se prennent pour l’élite. Ainsi il y a autant d’imbéciles parmi les bobos que parmi l’ensemble de la population générale.
Cette loi cesse d’être vraie quand une sélection basée sur le QI est effectuée .
Cependant, j’ai eu l’occasion de travailler dans un service d’un très grand constructeur d’électronique et nous avons eu un ingénieur polytechnicien stagiaire et que tous les autres ingénieurs traitaient de ” quel con “. En fait je crois que des gens avec de grandes connaissances manquent de réel bon sens , autrement dit de logique.

Jeanlg75

Quand je pense que Cohn Bendit était le petit copain de la fille d’un chef de gang terroriste d’extreme gauche : la bande à Badeer… Et en même temps un surveillant de maternelle pour assouvir sa pédophilie… Se dire “gauchiste” n’est pas un rattachement à une idéologie, c’est un alibi psychologique pour beaucoup…

gégé

Je ne pense pas qu’il faille les envoyer en italie 50 ans après les faits. Le marché était qu’ils abondonnent la lutte armée en échange de l’exil et le marché a été respecté.
Renvoyer des veillards seraient minables. Les étaliens auraient très bien pu les faire enlever en France pour les présenter à la justice italienne dans les années 70 et 80 voir 90. Ils ne l’ont pas fait qu’ils les laissent mourrir en France.
PS : toujours laisser une échapatoire à ses ennemis (cf art de la guerre)

soleil d'Austerlitz

Si je suit bien votre raisonnement, il ne fallait pas poursuivre les criminels nazis après la guerre, ni condamner les khmers rouges après leur chute. Vous avez une drôle de conception de la justice pour les victimes. Tiendrez vous le même raisonnement si vous aviez été la victime ?

le vieux autodidacte

Il y a dans la mémoire des hommes “une justice sélective ‘ les crimes de droite sont inexcusables aujourd’hui encore on poursuit les derniers vieillards simples gardiens de camps nazis…et ces très bien ! Par contre il semblerai que la gauche ne commis par le passé pas pas crimes “elle défendait des valeurs ” et c’est ainsi que depuis la révolution Française toutes les gauches du monde se sont livrées aux pires crimes en toutes impunités car…la gauche ne tue pas elle défend des valeurs !

Le Faste Fou

En plus des crimes individuels que vous citez plus, il me semble, si ma mémoire est bonne, que les Brigades Rouges ont à leur “actif” l’attentat de la gare de Bologne.

Le Faste Fou

“que vous citez, il me semble…”, pardon.

Le Faste Fou

Ah non… Je me trompe. Vérification faite, il s’agissait d’un groupe néo-fasciste.

EPONINE

douze balles….

Lire Aussi