Brigitte Bré Bayle, une vraie féministe qui n’a jamais accepté le voile islamique

Je n’ai jamais pensé que mon activité militante m’amènerait à rendre hommage à des amis qui quitteraient la vie. Mais voilà qu’en une journée, Roger Heurtebise nous tire sa révérence et que Brigitte Bré Bayle en fait de même. Pour Roger, je n’ai rien trouvé de mieux que d’emprunter sa spiritualité et d’implorer Allah-de-Toute-Violence pour qu’il lui accorde sa miséricorde.

Mais que dire de Brigitte Bré Bayle d’autre que c’était une dame bien. Une militante féministe et humaniste absolument remarquable.

C’est en 2003 que mon chemin avait rejoint le sien. Elle était membre de l’Union des Familles Laïques (UFAL) et j’étais vice-président du Mouvement des Maghrébins Laïques de France (MMLF). Ce qui nous avait unis, c’était la lutte contre le voile islamique à l’école, cet étouffe-musulmane que je n’ai jamais pu voir en peinture. Ça tombait bien, Brigitte, comme bien d’autres militants de l’UFAL et de son média ResPUBLICA, avait en horreur et l’islam et ses voiles qui s’étaient abattus avec violence sur les femmes ; non seulement à Téhéran et Alger, mais aussi en région parisienne, à Marseille et partout en France et dans le monde.

Ce n’est qu’une fois que la direction de l’UFAL s’était laissé duper dans l’affaire Fanny Truchelut et finalement admis que l’étouffe-musulmane pouvait tranquillement sévir dans l’espace public sans que cela n’émeuve les relativistes bien-pensants, que Brigitte Bré Bayle, avec d’autres amis, avait décidé de se séparer de nos ex-amis de l’UFAL et du journal électronique ResPUBLICA. Et c’est ainsi que l’aventure Riposte Laïque avait commencé.

Je suis fier d’être un compagnon de route de Brigitte, de Roger, de Pierre et de bien d’autres militants qui ne font aucune différence entre le voile intégral que portait ma mère dans les années 60-70 et le voile que les fillettes arborent toujours en France et ailleurs en signe de soumission aux prescriptions d’Allah-de-Toute-Violence et au pouvoir masculin parlant et sévissant en son nom.

Brigitte n’a jamais accepté cette horreur et c’est bien pour l’émancipation des musulmanes qu’elle a milité. Moi le Maghrébin d’origine, je dis à tous ceux qui voudraient se persuader que Brigitte ou Roger étaient racistes : « Allez vous prosterner chez les Saoudiens ou devant les Grecs !  Vouloir salir la mémoire des « ripostars » et l’image de Riposte Laïque ne pourra jamais cacher la tentation de la collaboration qui vous caractérise. Votre pétoche et votre lâcheté participent à la propagation tranquille de cette ignominie qu’est l’islam et la soumission qu’il exige au quotidien ! ».

L’islam c’est tout simplement  la soumission inscrite dans les corps, dans l’espace et dans le temps. Il faut être aveugle pour ne pas le voir. Brigitte et Roger étaient des insoumis, jusqu’au bout de leur vie. Je m’incline et vous pleure les amis !

Ri7Brigitte Bré Bayle 1  001Pascal Hilout, né Mohamed

image_pdf
0
0