Brossat, “l’extrême droite” progresse grâce à l’héritage communiste

Publié le 1 septembre 2018 - par - 13 commentaires - 965 vues

 

« Extrême droite », « xénophobes », « saluts nazis », ratonnades »…
Peu nous aura été épargné dans le lexical et la terminologie habituels lors des manifestations de Chemnitz (ex-R.D.A) suite au meurtre d’un Allemand poinçonné par deux « réfugiés ».
Qui, on le saura plus tard, n’avaient rien à faire en Allemagne, ni ailleurs en Europe.
« Ratonnade ». Si les meurtriers avaient été asiatiques, on eût parlé de « citronnade », sans doute…
Et le bouquet : « dans une région pourtant peu touchée par l’immigration ».

L’art non pas de se tirer une balle dans le pied, mais de se vider le chargeur dans les métatarses :
Pourquoi « peu d’immigration en ex-R.D.A » ? Parce que le communisme reste le système politique le plus xénophobe (entre autres particularités) de l’histoire contemporaine.
Oui, « les heures les plus sombres de NOTRE Histoire », mais pas de la leur.
Parce que 45 ans sous le joug stalinien, ça laisse des traces, change les points de référence, désinhibe et gomme les complexes.

Bref, on n’est pas dans l’Allemagne collectivement coupable de la Shoah, mais dans celle victime d’une aberration idéologique.
Rappelons ce qu’était le communisme du temps de sa grandeur, concernant l’« étranger” :
– Cuba ne s’est ouverte aux touristes et à leur fric que lors de la « période spéciale », lorsque Moscou cessa de payer la canne à sucre deux fois le cours mondial.
Au demeurant, et bien plus récemment, la famille Castro ne s’est pas précipitée pour accueillir les VRAIS réfugiés haïtiens, proches voisins victimes du tremblement de terre dévastateur de 2010.
– Les vacanciers, nombreux à l’époque à rallier la Grèce par la route, devaient impérativement contourner l’Albanie de Enver Hodja sans même pouvoir espérer un visa de transit.
– La Corée du Nord, on sait.
– Suite à un fantastique concours de circonstances, l’auteur de ces lignes a pu rallier Checkpoint Charlie, entre les deux Allemagnes, en pleine guerre froide. Bien que parfaitement en règle, et même accrédités, nous avions subi quatre contrôles d’identité et trois fouilles intégrales du bagage moto, à même le sol, alors que tombaient du ciel la mer et les poissons, sous les glapissement des Vopos. Pas un coup à se sentir vraiment « willkommen ».

Ni l’envie ni le droit de séjourner dans ces charmantes contrées si hospitalières, faut pas insister.
Menus détails que semble ignorer un certain Ian Brossat, que l’on ne présente plus guère (serait-il imprésentable ?), fidèle adjoint d’Hidalgo à la mairie de Paris et accessoirement affilié à un Parti Communiste français moribond.
PCF qui, alors que l’Espagnol Carrillo et l’Italien Berlinguer fondaient un « eurocommunisme » émancipé de la tutelle de Moscou, jouait toujours le rémora sur le dos du requin soviétique.
« Si l’extrême droite la plus xénophobe progresse partout en Europe, à qui la faute » ?
Ben t’as la réponse, mon coco mignon ! Le communisme n’aura eu qu’un seul avantage : établir des barrières pour préserver sa population et maintenir un minimum d’unité et de sentiment nationaux.

Rien à voir avec une Europe de l’Ouest devenue mosaïque de races, cultures, religions et mentalités difficilement compatibles entre elles.
Tes maîtres ont expliqué pendant un demi-siècle que « l’Autre, c’est l’ennemi », tu en tires les conséquences.
Mais suis-je bête : le mur de Berlin, c’est bien, les grillages d’Orban, c’est mal. Et voilà.
Invariablement, systématiquement, la pensée de Brossat me rappelle cette réplique-culte de « Archimède le clochard » proférée par Gabin : « le mange-merde qui prône la gastronomie ».

Pour en revenir aux médias, on appréciera cette tendance lourde et obsédante : dès qu’un bras se lève, on peut considérer l’ensemble de la manif comme contaminé par le nazisme.

https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/09/01/l-extreme-droite-s-apprete-a-defiler-a-nouveau-dans-les-rues-de-chemnitz_5349014_3214.html

Un peu comme l’épidémie de vache folle ou la tremblante du mouton : il suffit d’un cas soupçonné pour dégommer tout le cheptel.
Principe de précaution éminemment louable, quoique assez peu généralisé :
Avez-vous remarqué que les saccages perpétrés par les « black blocs » et autres antifas se font toujours « en marge » de mouvements de protestation parfaitement légitimes ? Piller les magasins, dévaster les installations publiques ou cramer du flic, tant que ça reste « en marge »…

Et bien sûr, pour ce qui nous intéresse et nous concerne au plus haut point à RL, les massacres de masse commis en application stricte des commandements délivrés par un certain dieu n’ont strictement rien à voir avec le certain dieu lui-même.
Pas d’amalgame.

Jacques Vinent

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
DUFAITREZ

Cette obscure Clarté qui tombe des Etoiles…

Paskal

“Le communisme n’aura eu qu’un seul avantage : établir des barrières pour préserver sa population et maintenir un minimum d’unité et de sentiment nationaux.”
Le mot “communisme” pris dans un sens très large ! Etre communiste, c’est être pour une république universelle où fusionneront toutes les langues et nations, point barre. L’ultra gauche serait alors aux antipodes du communisme.

Jacksoul

Bonjour, vous semblez confondre théorie et pratique.
N’avez vous pas remarqué que communistes (et musulmans aussi, d’ailleurs) exigent, quand ils n’ont pas le pouvoir, le contraire absolu de ce qu’ils font une fois arrivés aux commandes?

Olivia

Quel buste d’adonis ! Il n’arrête pas de se plaire – et de nous déplaire – Je préfère ceux de l’Antiquité, ils sont moins péd-ants – et plus sympathiques.

kalidas

Et en plus, à l’époque de la RDA, Chemnitz s’appelait… Karl Marx Stadt !
Tout un symbole !

Yves ESSYLU

ben oui comme le rappelle le bolchevique juif ATTALI, Marx est le pape du mondialisme puisque ses thèses vomissent les nations ( et détruisent entreprises et emplois grâce à la divine lutte des classes)
Donc selon le principe d’action et réaction le marxisme conduit un cerveau normalement libre à être identitaire et libéral d’entreprise

bitemol

T’as bu de la vodka pour conclure aussi connement!

Yves ESSYLU

Ah bon c’est pourtant l’idée de base de l’article que ton état de débile profond n’a pas du te permettre de comprendre

Marl Karx

lol le pseudo conforme à la réalité.

Louise

Je crois que vous avez fort mal compris Marx. Ce visionnaire extrêmement intelligent a prédit exactement tout ce qui se passe actuellement. Tout. Le pouvoir des oligarques, l’hypermondialisation, la marée de migrants, etc… Mais encore faut il avoir un cerveau en état de marche au lieu de votre passoire trouée remplie de haine antisémite et de fausses idées sorties des fonds du moyen âge. Vous devriez vous cultiver un peu avant d’exhiber vos opinions névrotiques.ou mieux, vous taire.

Victor

Quel rapport ont vos àneries avec le texte très intéressant de J.Vinent ?

René

Si vous la fermiez, pour une fois, au lieu de nous polluer ?

Lire Aussi