Bruno Le Roux, encore un donneur de leçons épinglé : démission !

C’est devenu une constante en Socialie ; faire à tout propos la morale aux Français qui pensent mal (comprendre, pas comme eux !) !

Dans l’absolu, c’est plutôt bien de mettre les gens face à leurs erreurs ou leurs fautes ; cela peut les aider parfois à se bonifier… sauf que quand le donneur de leçons a le « cul » bien plus sale que celui (ou celle) qu’il vise, c’est carrément insupportable !

Les sages africains ont d’ailleurs un proverbe tout à fait approprié : « quand le singe veut monter au cocotier, il faut qu’il ait les fesses propres« ,

Passons sur Hollande qui dans l’ombre tire des ficelles malodorantes pour que même sans lui, la France reste dans le mondialisme où lui et ses amis LRPS l’ont plongée petit à petit ces dernières décennies ; ne reste plus qu’à lui appuyer le pied sur la tête et c’est bonnard !

C’est du moins ce qu’ils pensent, tous ces empafés, dont les quatre contradicteurs de Marine au grand débat de TF1 qui ont tous, à un moment où à un autre, craché leur fiel à la face de celle qui les dérange tant, incapables de cacher la haine qu’elle leur inspire.

D’autant plus que malgré les efforts conjugués des élus-médias-show-biz, pour nous désigner les deux concurrents les plus gênants (bien que Fillon fasse malgré tout partie du système mondialiste !) les patriotes éclairés savent aussi quand nécessaire, creuser pour découvrir de drôles de choses chez les prétendus purs et sans taches !

Prenons au hasard le tout frais (c’est juste une expression !) ministre de l’Intérieur, qui à peine endossé son nouveau complet (bien trop grand pour lui mais chez les socialistes c’est normal d’être mal attifé) a plongé avec délices dans le jeu de rôle de ses prédécesseurs, pour donner aux citoyens français, via les médias, de constantes leçons de morale sur leur manière de se comporter, de penser, d’écrire, et de parler !

Ce doit être plus fort que lui, il faut qu’il pontifie, et même chez les siens, déjà en 2015 il faisait la leçon à ceux qui ne suivaient pas la ligne directrice de ce gouvernement qui, on ne vous le dira jamais assez, « fait du bon travail » !

Dans le document qui suit, il conspue « la formule » de certains de ses pairs ; pourtant moi j’en aurai une à lui soumettre personnellement : « va donc te laver les fesses, pépère, tu reviendras nous parler quand tu seras propre … et ce n’est pas demain la veille ! ».

https://www.dailymotion.com/video/x2tf2jj_expulsion-de-migrants-le-roux-deplore-l-attitude-irresponsable-d-une-partie-de-la-gauche_news

https://www.dailymotion.com/video/x2tf2jj_expulsion-de-migrants-le-roux-deplore-l-attitude-irresponsable-d-une-partie-de-la-gauche_news

Parce qu’enfin il est parfaitement intolérable de recevoir en permanence des accusations de tromperies que l’adversaire (en l’occurrence François Fillon et Marine Le Pen) commettraient, sous-entendant bien sûr que les accusateurs sont d’une probité infaillible !

Or sur le sujet de l’emploi prétendu fictif de Madame Pénélope Fillon par son mari, conspué par l’ensemble de la bien-pensance, toujours prompte à se boucher le nez quand il s’agit des autres, monsieur Le Roux s’est immédiatement vautré sur le sujet avec délectation :

« Le mercredi 25 janvier, sur RTL, Bruno Le Roux avait déclaré à propos de l’emploi par les parlementaires de membres de leur famille : Je pense qu’il devrait y avoir une règle simple dans ce cas de figure, qui est que ce ne doit pas être autorisé »

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-366138-exclu-affaire-bruno-le-roux-le-pole-financier-du-parquet-reflechit-a-la-possibilite-d-ouvrir-une-enquete.html

Encore une belle preuve de la méthode usitée en politique « fais ce que je dis, pas ce que je fais ! » démontrant une nouvelle fois « l’hôpital se foutant de la charité » !

Parce que, qu’apprend-on brusquement, non par le Canard Enchaîné, ni par l’un des médias subventionnés bien sûr, mais par les chercheurs de vraie vérité : le si pur et intègre ministre de l’Intérieur, qui n’avait déjà pas assumé l’histoire des faux-diplômes, accusant un ex collaborateur, se prend finalement en pleine tronche le retour du boomerang.

Et ce 20 mars le pavé dans la mare lancé par TMC dans Quotidien, fait immédiatement le buzz :

« Les deux filles de Bruno Le Roux, actuel ministre de l’Intérieur, ont été employées en CDD à l’Assemblée nationale alors qu’elles étaient respectivement lycéenne et étudiante, révèle ce lundi soir 20 mars Quotidien, l’émission de Yann Barthès. Selon les informations de TMC, toutes deux ont cumulé chacune 14 et 10 CDD, effectués pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016. Et ont touché au total 55.000 euros. ».

https://fr.finance.yahoo.com/actualites/bruno-roux-employé-deux-filles-à-lassemblée-nationale-193020549.html

http://www.bvoltaire.fr/pierrevanommeslaeghe/bruno-le-roux-encore-un-socialiste-barde-de-faux-diplomes,298658

Quel monstrueux culot !

Quand on repense à l’acharnement incessant à salir les deux adversaires qui dérangent, on ne peut s’empêcher d’attendre d’immédiates sanctions sur cette découverte.

Convoqué ce mardi 21 mars par l’éminent Premier ministre, qu’on a dû tirer en urgence de sa somnolence, sûr que ça va chauffer pour son matricule, et ce n’est que justice, non pas parce qu’il a failli, mais parce qu’il s’est fait bêtement fait prendre « le bras » dans le pot de confiture !

http://www.europe1.fr/politique/cazeneuve-convoque-le-roux-qui-a-employe-ses-filles-a-lassemblee-3007997

Moi je trouve qu’un gouvernement d’élites qui a tout réussi, et dont le Président en personne, bien qu’il n’ait pas souhaité se représenter (???) déclame à tous vents « qu’il est fier de son bilan et de l’état de la France qu’il laisse à son successeur » (!!!), devrait urgemment se débarrasser d’un de ses membres, accusé de corruption… qui laisserait sinon une marque indélébile sur l’ensemble de tous les bons résultats obtenus depuis presque cinq ans (défense de rire !).

Mais comme en politique, et surtout chez les socialauds, on ne vire jamais un membre qui a failli, et que l’on préfère lui donner l’occasion de sortir « la tête haute » si l’on peut dire, le sieur Bruno Le Roublard devrait savoir ce qui lui reste à faire…

Mais au cas où vraiment il ne voudrait pas comprendre, autant l’aider à prendre la plus sage décision : DEMISSION immédiate !

Josiane Filio

PS : 2 heures après la mise en ligne de cet article, Le Roux démissionnait…

image_pdfimage_print