1

L’UE lance sa campagne immigrationniste pendant les attentats

On ne peut pas dire que cela tombe très bien… Mais je suis sûre que cela ne les dérange pas. Puisqu’on vous dit que les migrants et l’islam n’ont rien à voir avec les attentats…

  • la démographie qui, sans les nouveaux arrivants, nous interdirait de profiter du même confort de vie… Si, si, ils osent. Malgré le nombre d’immigrés récents qui vivent des aides sociales…
  • les pauvres clandestins qui arrivent sont certes un peu barbares mais c’est normal, non, après tout, moi, quand je suis arrivé en Allemagne, j’étais perdu, je ne parlais que français… Mettre sur le même plan un Européen et un ressortissant de pays musulmans ou africains qui n’ont pas les mêmes valeurs, et c’est peu dire, concernant les femmes, la liberté d’expression et le mode de vie, il fallait oser. Ils osent. Quant à comprendre pourquoi ces immigrés censés éprouver du mal à parler français ne parlent pas français dans la rue, dans le bus, et au boulot… Une réponse Juncker ?

Et une gourdasse de tenir ses discours hypocrites sur l’euro et sur les valeurs de solidarité (un rapport, docteur ? ).

Donc le maître mot, investir sur les politiques d’intégration… Vous avez entendu parler de politique d’intégration, vous, pour les Italiens, Polonais, Portugais, Espagnols qui sont venus en nombre en France au cours du XXème siècle ?

Non, forcément. On avait affaire à des gens qui voulaient s’intégrer.

Actuellement nous avons affaire à des gens qui ne jurent que par leur pays d’origine, leur culture, leurs traditions, leur prétendue religion fasciste et qui refusent l’intégration.

Il faut donc bien traduire que les politiques d’intégration que veut nous imposer Bruxelles, c’est, tout simplement nous obliger à renoncer à notre identité pour devenir semblable aux envahisseurs.

Et ensuite ils essaient de nous attendrir en nous montrant des anciens « migrants » qui ont réussi à avoir un métier. Le choix qui est fait n’est pas anecdotique. Un photographe… Quand on sait ce qu’est devenu le métier en France, quand on sait que nos propres jeunes n’ont pratiquement aucune chance de devenir photographe et d’avoir un avenir…

Foutage de gueule ? Même pas, les associations qui ont accueillir le zozo lui ont tout simplement fait photographier, à la gare, les migrants qui arrivaient… Et ils ont utilisé ces photos, les proposant au Metropolitan Museum de New York pour une exposition « j’habite à Termini » (Termini c’est la gare de Rome…) Bref c’est encore le con-tribuable qui a payé.

Et l’imbécile se rengorge d’avoir apporté sa contributionà l’Europe. Sa contribution  ? faire pleurer sur les envahisseurs…

En passant vous en connaissez beaucoup des jeunes de chez nous ayant les moyens d’avoir le matériel de professionnel que possède l’ancien clandestin ?

Autre exemple, un futur champion de cricket…

Une autre gourdasse dit quand même que Bruxelles ne peut pas obliger les Etats européens à faire une politique d’intégration au nom du principe de subsidiarité, mais Bruxelles peut et doit créer une atmosphère d’intégration…

Atmosphère, atmosphère… Vous avez dit manipulation et décervelage, non ?

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017/08/19/les-attentats-musulmans-se-multiplient-juste-quand-bruxelles-commence-sa-campagne-pro-migrants/?