Bruxelles : le roubaisien Medhi Nemmouche arrêté, mais surtout pas d’amalgames !

La nouvelle est tombée dimanche matin de manière tout à fait inattendue… sans rien dire, depuis vendredi, les services du contre terrorisme ont arrêté un « Français » Mehdi Nemmouche, issu de l’immigration musulmane algérienne et qui a séjourné en Syrie les années précédentes.

48 heures de silence… pour laisser le temps aux médias de préparer les argumentaires convenus… pour faire passer cet assassin pour :

  • un pauvre délinquant perdu,
  • un homme isolé auto radicalisé,
  • un homme avec une enfance malheureuse, fragile,
  • qui ne reflète pas l’état d’esprit de la majorité des musulmans en France,
  • un déséquilibré,
  • la société l’a maltraité…
  • etc.

Nous avons malheureusement l’habitude maintenant, de cette désinformation… de cette protection systématique par nos médias, dès qu’il s’agit des agissements malfaisants des musulmans ! Si cela s’avérait, et nul doute que cela le sera… ce serait très, très grave et accréditerait définitivement la thèse défendue par les patriotes depuis des années, de la dangerosité des cellules actives ou dormantes, constituées de jeunes musulmans partis et revenus de Syrie en France, afin d’y commettre des attentats, comme on l’a vu dans la capitale belge… surtout, afin d’y semer la destruction et la mort au nom d’Allah, la religion de paix et d’amour !

Evidemment, on nous parlera « d’une infime minorité… » Mais comme chacun le sait, il suffit d’un fanatique pour créer des drames, semer la mort et la destruction et se répandre comme un virus ! Les autorités comme d’habitude, ont mis trop de temps à réaliser ce qui se passait. Même le Premier ministre Manuel Valls a réagi avec retard en son temps et son successeur a certes pris la mesure du danger, mais peine à réagir. Pourquoi ? Que se serait-il passé si le drame s’était produit en France ? Alors on va nous expliquer qu’il ne faut pas jeter l’opprobre sur toute une communauté ou sur une appartenance religieuse… Que les fanatiques ou les fous furieux peuvent surgir de partout… Sous entendu, de toutes les franges de la société française.

Mais, hélas, pour eux… nul terroriste chez les non musulmans de France ! Les biens pensant protecteurs et complices des musulmans nous disent : « Ne confondons pas vigilance avec alarmisme. » La situation a changé ! Certains sont heureusement morts au combat, d’autres sont maintenant revenus. Déjà, il y a quelques semaines, la sœur de Merah a semé la « consternation », lorsqu’on s’est rendu compte, tardivement… qu’elle avait déjoué la « surveillance »… pour rejoindre son compagnon en Syrie avec ses enfants, au nez et à la barbe de la police. Une vaste nébuleuse terroriste existe dans nos banlieues et sur toute la France depuis des années, s’organise, s’entraine à commettre des attentats sanglants… ils sont protégés par la caste politico-artistico-médiatique depuis des décennies ! Un jour il faudra qu’ils rendent des comptes aux Français !

Selon des indications parues dans la presse, ils seraient près de 800 à s’être rendus en Syrie, certainement beaucoup plus !

Mais combien en préparation sur le sol de notre pays ?

Ce que l’on redoutait depuis longtemps s’est produit: les djihadistes français de Syrie sont de retour dans le pays ! Ils commettent des attentats sanglants à l’étranger pour le moment…

Est ce que les autorités ont fait preuve de laxisme ? Je le suppose, mais je peux dire que les mesures prises ne sont pas suffisantes !

La situation est très grave !

Aujourd’hui, je pense qu’il faut s’alarmer !

 Pour des votes aux élections ?

La police le sait trop bien, les armes à feu circulent à profusion dans les mosquées, dans les banlieues prioritaires et dans certaines cités de grandes villes parfaitement identifiées. Pourtant, l’état tarde à agir, mais surtout minimise à outrance !

André Galiléo

image_pdf
0
0