Bruxelles : qui a pu commettre un attentat antisémite à la veille des européennes ?

Publié le 25 mai 2014 - par - 3 993 vues
Share

unis-contre-islamophobieÀ l’heure où j’écris ces lignes (samedi 21 h 20), seuls les faits suivants sont connus. Au musée juif de Bruxelles une fusillade a fait 3 ou 4 morts dans une fusillade, et ce dans une ville (Bruxelles) où les antisionistes, anti-israéliens peuvent se déchaîner en paix.

Une ville où un groupe islamiste « Sharia4Belgium » pourtant dissous en octobre 2013, continue d’être actif, et tout en étant qualifié de groupe terroriste par le parquet d’Anvers, enrôlerait, selon un rapport d’Europol, des jeunes musulmans belges pour aller combattre en Syrie.

Fouad Belkacem, porte-parole de ce groupuscule d’une trentaine de membres pour la plupart néerlandophones est toujours en prison, car les enquêteurs belges sont convaincus que Sharia4Belgium est responsable de l’envoi de trente-trois combattants en Syrie. Poursuivi pour incitation à la haine et à la violence contre des non-musulmans, Fouad Belkacem risque dix-huit mois de prison ferme.

Très bien connu des services de police et des magistrats anversois, Fouad Belkacem a été condamné en 2002, 2004 et 2007 pour vols. En mai 2012, il écope d’une peine de deux ans de prison à domicile pour harcèlement, incitation à la haine et à la discrimination. Surnommé Abu Imran, ce Belge d’origine marocaine est également dans le collimateur de Rabat, où l’attend une peine de dix ans de prison pour trafic de drogue.

Présenté comme un saint homme, c’est lui qui est derrière Sharia4Belgium. Ce groupe, né en 2010 à Anvers lors des élections législatives, fait partie d’un mouvement salafiste international. Fondé en Grande-Bretagne en 2008 par les prédicateurs Omar Bakri et Anjem Choudary, Sharia4 a été décliné dans de nombreux pays : Sharia4Holland, Sharia4Spain et Sharia4Danemark en Europe, Sharia4America aux États-Unis, ou encore Sharia4Hind en Inde. Avec à chaque fois le même discours : l’islam est l’expression suprême de l’humanité ; il faut imposer la charia, la loi islamique.

Mais pourtant la chambre du conseil d’Anvers n’a pas pu se pencher le 2 mai 2014 sur la demande du parquet fédéral de renvoyer en correctionnelle 46 personnes suspectées d’appartenir à l’organisation extrémiste Sharia4Belgium. La défense a en effet déposé une série de requêtes en vue d’obtenir des devoirs d’enquête supplémentaires. Les avocats réclament notamment d’autres confrontations et davantage d’information au sujet des présumés groupes terroristes en Syrie auxquels plusieurs suspects auraient été liés.

L’affaire a été reportée pour une durée indéterminée. Cela rappelle étrangement la façon, dont les affaires des « tueurs du Brabant », l’affaire « Dutroux » ont été réglées par les policiers belges.

 

harlem-désir-décore-thielemans

Il faut se souvenir que depuis longtemps Bruxelles est une ville socialiste, qu’elle accueille une communauté musulmane importante (il suffit d’arriver à la gare du midi pour mesurer le degré d’islamisation) et que son ancien ancien bourgmestre Freddy Thielemans qui a reçu ce mardi en fin de journée les insignes d’officier de la Légion d’honneur des mains de Harlem Désir. Selon l’ambassade, cette distinction était destinée à « honorer et rendre hommage à l’engagement d’une personnalité belge en faveur de la relation de la Belgique avec la France, et au service de la liberté et de la construction européenne », oubliant de parler de son engagement pro-palestinien et pour un renforcement de l’immigration maghrébine et subsaharienne en Europe. N’oublions pas que ce n’est pas le premier attentat commis en Belgique, et que, jusqu’à ce jour, les coupables ont toujours été des musulmans…

http://www.dhnet.be/actu/belgique/une-longue-liste-d-attentats-51b7ce5fe4b0de6db98f4ba0

Mais depuis quelque temps est apparu le parti « Debout les Belges » dont le leader Laurent Louis est un grand ami des Palestiniens, de l’islam de Dieudonné et d’Alain Soral et qu’avec ses chers amis il a organisé en avril 2014, le congrès de la Dissidence.

La tête de liste DEBOUT LES BELGES aux élections européennes est Abdesselam Laghmich qui avait préparé, en collaboration avec la Librairie Xsime de Bruxelles, Le 1er Congrès européen de la Dissidence avec la présence des meilleurs dissidents francophones : Dieudonné, Soral, Pierre Hillard, Corinne Gouget, Marion Sigaut, Salim Laïbi, Johan Livernette, Kémi Seba, Hervé Ryssen, Jacob Cohen l’antisémite juif de service. Bien entendu les artistes Jo Le Corbeau et Axo Breizh seront également présents et bien sûr à cette occasion était organisé avec Laurent LOUIS, et son grand ami Dieudonné une conférence sur la liberté d’expression en France et en Belgique.

Ce jour, le 24 mai, le très controversé député fédéral Laurent Louis va devoir rendre des comptes à la justice. Cette fois, on dénonce carrément la provenance de fonds qui lui ont permis de financer son parti. Des fonds qui proviendraient d’organisations terroristes basées en Iran !

Tout démarre, et est confirmé de sources judiciaires, d’une plainte lancée en octobre par le trésorier de l’ASBL Dissidences européennes, association présidée par Laurent Louis. Ce trésorier se plaint de ne pas être convié aux assemblées générales de l’association. Il s’inquiète dès lors des agissements de Laurent Louis en son absence. Très vite, il se demande où file l’argent de l’association. Un second dossier vient de s’ajouter. Une information selon laquelle Laurent Louis aurait bénéficié de moyens financiers issus d’activités terroristes. Ici aussi, la police va procéder aux vérifications nécessaires. On reproche au député fédéral d’avoir bénéficié de sommes d’argent importantes en lien étroit avec des groupements basés en Iran via un ami proche de Laurent Louis.

Cette accusation est ainsi « récusée » par ce drôle de parlementaire belge : « Mes adversaires politiques ne sont décidément jamais à court d’imagination… Après avoir tenté de me salir en me faisant passer pour un raciste islamophobe antisémite, voilà qu’on m’accuse maintenant d’être financé par l’Iran et des organisations terroristes…

http://www.lameuse.be/993223/article/2014-04-25/laurent-louis-serait-finance-par-l-iran-la-police-va-proceder-aux-verifications

Malheureusement, oserais-je dire, ni moi, ni le mouvement DEBOUT LES BELGES ne sont financés par ce beau pays qu’est l’Iran. Si tel était le cas, le développement du mouvement serait tout autre. Imaginez que nous n’avons même pas de bureaux spécifiques pour notre mouvement politique et citoyen. Ceux qui sont responsables de DEBOUT LES BELGES savent que nous ne roulons pas sur l’or et que nous sommes même obligés de réaliser et de vendre des petits gâteaux ou des pin’s pour financer notre mouvement et notre campagne électorale.

Les seules personnes à financer le mouvement sont le Secrétaire général Abdesselam LAGHMICH et moi-même, de par nos fonds propres et ce, de manière totalement légale.

Ces suspicions de financement par des organisations terroristes sont totalement surréalistes.

De Un, il n’y a pas d’organisation terroriste en Iran. L’Iran est un pays honnête qui, au contraire des États-Unis et d’Israël, ne commet aucun acte terroriste dans le monde. L’Iran n’a jamais attaqué le moindre pays, n’a jamais assassiné des civils innocents ou largué ses bombes atomiques sur des enfants sans défense comme ont pour habitude de le faire les USA et Israël. Des mouvements politiques belges comme le PP sont bien financés par Israël sans être inquiétés par la Justice.

Pourquoi un éventuel financement de l’Iran serait-il problématique ? Des clubs de foot sont bien financés par le Qatar qui est une véritable dictature. Que peut-on reprocher à l’Iran ? Sa droiture, sa liberté ou sa non-allégeance aux États-Unis ?

De deux, DEBOUT LES BELGES n’a aucun lien avec l’Iran. Je ne me suis d’ailleurs jamais rendu dans ce pays. Comment pourrait-on imaginer que je dispose de l’aide financière d’un pays dans lequel je n’ai jamais mis les pieds ? Totalement invraisemblable. »

Aussi invraisemblable que les 3 millions d’euros de la liste du parti antisioniste de Soral et Dieudonné aux législatives de 2012.

Voici le climat dans lequel intervient cet attentat antisémite, nous ne pouvons qu’espérer que rapidement la police belge soit devenue plus efficace que nous ne pouvons que craindre compte tenu de ses antécédents dans les affaires politico-criminelles du plat pays.

Plusieurs pistes sont bien sûr possibles, mais intervenant la veille des élections européennes, dans un climat au Moyen-Orient marqué par la guerre en Syrie, la réconciliation entre l’OLP et le Hamas, cet attentat antisémite dans un lieu où est contenue la mémoire juive de la Belgique, ne peut se comprendre sans la prise en compte aujourd’hui, du poids de l’islam en Belgique comme dans toute l’Europe.

Et malheureusement pour lui, c’est ce moment que choisit le parti La Droite, pour faire ce qu’il appelle un « accord technique » avec Laurent Louis et les islamistes, pour avoir un possible siège au Parlement de Bruxelles, en franchissant la barre des 5 %.

Pathétique.

Michel Ciardi

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.