Bunkerisé, Macron a besoin d’un dispositif policier extravagant pour se déplacer

Publié le 19 janvier 2019 - par - 62 commentaires - 3 522 vues
Share

Venu en tournée en Occitanie pour tenter de rallier les maires à sa tentative de récupération de la colère populaire, Macron s’est montré encore plus coupé du peuple et enfermé dans son isolement que jamais. Totalement isolé par peur des Français et enfermé dans un cul-de-sac politique, Macron est dans une impasse dont il ne sortira plus.

Le jeudi 17 Janvier il est donc venu à Toulouse présenter ses vœux aux militaires sur la base militaire de Francazal au Sud-Ouest de Toulouse. Ce sera d’ailleurs la seule cérémonie de vœux à laquelle il participera cette année alors que l’an dernier il y en avait eu un peu plus d’une vingtaine.

Le site de Francazal est un glacis militaire de 300 hectares intégralement surveillé, clôturé et protégé par des mesures déjà très strictes. Le site est totalement inviolable, imprenable par la foule.

Pourtant manifestement, cela ne suffit pas à assurer la sécurité du président en déplacement à Toulouse. C’est ainsi qu’un vaste périmètre de plusieurs milliers d’hectares s’étendant sur 7 communes au Sud-Ouest de Toulouse s’est retrouvé sanctuarisé dès la veille par un dispositif policier exceptionnel, totalement hors de proportion, jamais vu.

Routes et sortie d’autoroute barrées, contrôle extrêmement strict des allées et venues des résidents, gendarmes disposés à tous les carrefours routiers, barrages étanches, gardes mobiles dotés de fusils d’assaut exhibés de manière bien ostentatoire, munitions bien visibles dans les chargeurs, hélicoptère en observation, patrouilles en véhicules banalisés, escadrons de gendarmerie mobile et véhicules moteurs tournant tout l’après-midi, camions militaires de transport de troupes bien en vue, identification des véhicules par des policiers en civil, photographies des manifestants, flicage intégral. Tout ça sans compter le dispositif en réserve à l’intérieur même du périmètre de la base ; d’après nos informations très conséquent et prêt à intervenir.

Ambiance surréaliste, digne de la Turquie contemporaine ou d’un pays d’Amérique latine au plus fort des années 70.

Les Gilets jaunes toulousains, largement informés de cette sanctuarisation ne se sont pas déplacés. Inutile en effet d’aller se geler pour rien par un froid pareil et par grand vent. Néanmoins nous étions 150 environ, qui avions pu parvenir jusque devant le principal barrage. Essentiellement sous bannières CGT, NPA, SUD, jeunes communistes, FSU, LO et autres organisation militantes de gauche. Quelques Black Blocs aussi, bien reconnaissables. Bonne ambiance, aucune hostilité à notre encontre bien que nous soyons immédiatement identifiés comme de l’autre bord en refusant de porter les chasubles et les bannières des organisations de gauche qui nous étaient tendues. La question migratoire a pu être débattue sans crispations, tout doucement la base y vient. Le militant syndicaliste n’y croit plus, il porte la chasuble ou le drapeau plus par habitude que par réelle conviction. Néanmoins, eux sont là, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. À noter la présence d’observateurs de la LDH venus relever les éventuelles exactions policières.

Nous avons vu l’avion présidentiel se présenter dans l’axe de la piste où il est venu se poser directement depuis Paris. Nous avons vu passer devant nous les voitures officielles et les bus des militaires venus à la cérémonie et puis c’est tout. Black-out total, les rares élus locaux qui avaient été conviés ont dû arriver bien à l’avance par un autre chemin et par convoi protégé, nous ne les avons pas vus.

Bref, Macron à Toulouse s’est bunkérisé derrière un dispositif policier extravagant, signe de sa très grande fébrilité et de la peur bleue que lui inspire désormais le peuple de France en révolte.

Il s’est dit qu’il n’aurait pas couché à Toulouse mais qu’il serait allé directement et très discrètement à Saint-Cirq-Lapopie dans le Lot. Sans doute ses services de sécurité lui ont-ils recommandé d’éviter tout séjour dans l’environnement toulousain. Mesure prudente en effet, il ne faudrait pas que le fragile jeune homme se trouve directement confronté à la vindicte populaire, cela pourrait augmenter le stress qui manifestement ne le quitte plus.

Beau résultat pour les Gilets jaunes toulousains qui n’ont même pas eu besoin de se déplacer pour placer Macron et sa suite en état de stress maximum. La tension et la fébrilité extrême du pouvoir sont palpables, les mesures de protection jamais vues prises hier à Toulouse en sont la preuve manifeste. Dans le même temps, Toulouse-ville était quadrillée de policiers, nous sommes bien dans un état totalitaire, cela se voit à l’œil nu.

Aujourd’hui, vendredi 18 janvier, visite à Souillac dans le Lot et rencontre avec 600 (six cents, il faut ce qu’il faut …) maires ruraux d’Occitanie selon le même protocole que précédemment dans l’Eure. Cependant cette fois-ci, net changement de ton sur les chaînes en continu qui pointent la difficulté de Macron à rétablir le contact avec les corps intermédiaires, avec les maires et au-delà avec le peuple de France, sans parler des Gilets jaunes. Signe très net d’une inflexion, les commentateurs reprennent les critiques formulées sur le caractère convenu et cadré de l’exercice où les intervenants sont triés sur le volet, les éventuels opposants écartés, les questions et les réponses préparées à l’avance à la seule convenance du pouvoir. Sont également envisagés et commentés le possible échec du grand débat et les possibles suites pour le quinquennat qui s’en trouverait considérablement affaibli et impuissant. Est également évoqué le caractère nettement électoraliste et donc inconvenant compte tenu de la situation de la démarche d’un Macron déjà en campagne pour les européennes.

Images de ministres à Souillac rudement apostrophés par des Gilets jaunes, incapables de répondre aux questions très directes qui leurs sont posées, empêtrés et tournant en rond hors sujet sans pouvoir fournir les réponses attendues. Un déplacement de Macron prévu à Rocamadour a été annulé en urgence, trop de risque d’incidents. Même dans le Lot, Macron est obligé de se bunkériser, il ne peut plus s’exposer en public.

Comme la fois précédente dans l’Eure, les questions posées par les maires sont toutes restées dans l’ordre du réformisme – ISF, 80 km/h, dotations, finances locales, Loi Notre, accès au numérique, dégradations par les Gilets jaunes, ours des Pyrénées, méthanisation des rejets des élevages, construction d’un bout de route ici ou là – sans que soient jamais pris en compte les problèmes de fond que posent les Gilets jaunes : démocratie participative, Ric et bien sûr la question migratoire que tout le monde tait pour le moment bien qu’elle soit au cœur des préoccupations de la très grande majorité des Français. Non, le débat organisé par Macron n’est pas à l’échelle de l’enjeu.

Il n’a été question que de banalités, de gestion courante, jamais des sujets qui importent vraiment.
Rien de surprenant puisque tout cela est parfaitement « téléphoné », que le président choisit lui-même les questions auxquelles il entend répondre et qu’il écarte tout ce qui pourrait le détourner de son cap.

On l’a donc vu une nouvelle fois doué de moyens cognitifs surnaturels, répondre à tout dans un monologue technocratique, en transpiration et sur un débit étrangement rapide. (quels fortifiants prend-il pour se désinhiber à ce point malgré le stress qui ne le quitte plus ?)

Dans le Lot comme dans l’Eure, Macron a endormi l’assistance pendant plusieurs heures, sans que rien d’important ou que l’on puisse retenir n’ait été dit. Grand oral assommant, mais page blanche à l’écrit. Aucune perspective sérieuse pour sortir de la crise.

Enfin, Brigitte Barèges, maire de Montauban (Tarn-et-Garonne), s’est fait huer en parlant des problèmes de l’immigration : « Les Gilets jaunes demandent à être considérés. Ils ont autant droit aux logements sociaux que des personnes de nationalité étrangère. Il n’y a pas d’ONG pour eux, alors qu’ils en auraient bien besoin. Pourquoi ne pas augmenter les retraites en faisant en sorte de diminuer toutes les fraudes sociales ? »

Des maires qui huent la seule parmi eux qui ose parler du sujet qui obstrue le débat, c’est bien la preuve que ces gens ne représentent plus rien et qu’ils ne sont pas les bons interlocuteurs.

Tous n’ont pas hué Brigitte Barèges et ceux qui ne l’ont pas fait feraient bien de se désolidariser publiquement du grand débat. Ils n’ont rien à y gagner, ni eux, ni leurs administrés.

Bunkérisé, incapable de se présenter en public, isolé politiquement, tentant désespérément de se raccrocher à des maires qui se sont placés hors jeu, incapables de se hisser au niveau du débat que proposent les Gilets jaunes, Macron est bien dans une impasse.

Le grand débat n’est qu’un habillage, un baronnage auquel certains maires avilis se prêtent sans vergogne. La manœuvre est éventée, le grand débat est d’ores et déjà un fiasco. Les Gilets jaunes ont placé Macron dans un cul-de-sac. Le pouvoir est sur le reculoir, le dos au vide, incapable de répondre à l’enjeu historique qui lui est présenté.

Martin Moisan

 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
pellerm

Quand on regarde bien , Macron n’est qu’un couard vaniteux … en se « bunkérisant » de la sorte , on ne peut que penser à …HITLER !
Alors , la Dictature les amis , on est en plein dedans ! Avec le traité d’Aix la Chapelle , on rentre dans le IVème REICH ..

jobig

« Ambiance surréaliste, digne de la Turquie contemporaine ou d’un pays d’Amérique latine au plus fort des années 70. » Très juste. En voyant Macron ainsi entouré d’un tel dispositif, je ne peux m’empêcher de penser à l’album « Tintin et les Picaros », et à l’escorte policière du capitaine Haddock mise en place pour acheter un paquet de tabac …
comment image?resize=300%2C165&ssl=1

chiartano

lui qui a ose humilie un general , c’est moi le chef , pourquoi n’endosse t’il pas son costume a la Top Gun , pour aller,en premiere ligne, devant
ses gendarmes lors des manif , pas de couilles au cul , ou s’il en a , ce ne sont pas les siennes

Dupond
Laurent Droit

Merci pour ce compte-rendu bien frappé, Martin !
Ce pauvre Nécron (Macron + Néron) s’enlise un peu plus chaque jour dans la bêtise, la peur et le pathétique…!!!

reuri

Il faut bien que macronescu soigne l’armée et les forces de l’ordre mondial, c’est son seul bouclier humain. Il faut quand même être un benêt (et je suis poli) de sacrifier sa vie afin de sauver la fiotte de l’Elysée.

Emile

Boycott intégral de ce débat devrait être le seul mot d’ordre…..
Afin de le rendre sans valeur et le discréditer totalement

SOSARDENNES08

Gilet Jaune, je n’ai rien à voir avec les raclures cgt, sud et autres vermines qui ont apporté leur bâtard à l’Elysée!!!Qui’ls se le disent…

Anne-Marie

Sa garde rapprochée va coûter de plus en plus cher !

inconnue

il se croit sur une scène de théâtre, quelle comédie de bas fonds

Zorglub

S’il est le dos au vide , il ne lui reste plus que la solution d’y tomber dedans

senechal

vieux proverbe:
« Si ton ennemi penche d’un coté pousse le pour le faire tomber »

sixte

On avait les avions furtifs à Francazal, maintenant on a aussi un président furtif.

marie louise chatel

Ouf! vous êtes toujours là, je ne vous recevais plus, je vous ai cru supprimés !
Quant aux traitres, en plus de vouloir donner l’Alsace à l’Allemagne, ils ont décidé que le « TGV » va devenir « Bombardier ». Ce qu’Hitler n’a pas réussi, Merkel l’obtient en douceur, sans efforts, notre traitre se voit bien à la tête des deux pays si ce n’est de l’Europe. Les « gilets jaunes : »rien à foutre », il vise haut le petit dictateur !

DUFAITREZ

Macron ou Médine ? « Concerts » sous protection !
Mais la même chanson ! Le même public sélectionné, la même Anti France !
Après le Bataclan, on aura le Badaboum !

Carter

Aldo Sterone l’a dit à juste titre: il s’agit d’une « immigration de bouches »

Pistou

Le maire de Fourques était présent à la réunion de Souillac . Il n’a pas participé il est donc resté spectateur car les personnes qui devaient prendre la parole étaient désignées a l’avance . C’est pas beau une réunion organisée par le con .

hagdik

« Néanmoins nous étions 150 environ, qui avions pu parvenir jusque devant le principal barrage. Essentiellement sous bannières CGT, NPA, SUD, jeunes communistes, FSU, LO et autres organisation militantes de gauche.  »
La mort programmée des gilets jaunes est parfaitement décrite ici. La récup par la pire gauchaille qui soit. De profundis.

Fleur de Lys

LE MEPRIS DU DANGEREUX PSYCHOPATHE (VIDEO)

http://by-jipp.blogspot.com/2019/01/blog-post_19.html

Marie

Le travailleur Jaune criminalisé et surtaxé
La racaille Djeune encensée et gavée.

GAVIVA

EXTRAVAGANT et surtout zélé…….

Boadicea

Pendant l’hommage aux victimes des terroristes musulmans de Charlie hebdo il discutait tranquillement avec les représentants de l’islam assassin. Pour sûr qu’il était bien entouré lui qui nous assassine lentement avec son immigrationisme forcené. Asinus asinum friquat.

Général putschiste non épistolaire

Il doit sûrement porter en permanence , ce poltron à son attaluche, un pantalon bicolore jaune à l’ avant et brun à l’ arrière .
Pas celui attribué dans une blague à un vrai couillu , l’ amiral Nelson

Jill

Nous assistons à une pantalonnade élevée au niveau national. Les GJ se refusent à considérer
les vrais problèmes et se rangent en fait du côté
de leurs ennemis. Le politiquement correct est toujours dominant… qu’ils aillent donc se faire
matraquer pour le prix du gas-oil, l’islam ou Macron démission ;c’est du vent.

Une patriote

Encore un guignol show de Macron qui va nous coûter un max de pognon, tout ça pour entendre des maires soumis à Macron siffler lorsqu’on parle de la détresse financière de leurs concitoyens contre la manifeste opulence apportée à des envahisseurs. Et on ose venir clamer sur les ondes que ces collabos de maires sont représentatif des GJ, quelle honte ! En ayant de telles réactions, tout ces maires sont COMPLICES de la politique d’ appauvrissement des gaulois car pas leurs sifflets ils montrent et apportent devant les caméras leurs soutiens à MACRON LE VOLEUR, LE RACKETTEUR UNIQUEMENT DES GAULOIS,… lire la suite

jeannot

Ceux qui viennent écouter la bonne parole, et continuer à se faire enfumer (pour ne pas dire autre chose) par ces imposteurs : UNE MAJORITE DE VIEUX ! (les mêmes qui l’ont élu) Inutile de discuter, vous n’avez pas compris qu’ils se foutent de votre gueule ?

Et ceux qui ont compris qu’il ne faisait que gagner du temps, que son baratin n’est que de la pipe, pour reprendre son expression, et qui manifestent dans la rue :
UNE MAJORITE DE JEUNES !

didile

S’ils avaient du courage ,ces maires devraient maintenant réunir leurs administrés pour leur demander « et alors ,qu’est ce que vous pensez de ce que j’ai raconté »?
En d’autres temps ,une artiste avait demandé aux spectateurs « l’ai-je bien descendu »?
Pas de mauvais esprit ,s’il vous plaît,elle parlait d’un escalier.

Almatho

La seule solution dans un premier temps c’est la dissolution de l’assemblée nationale et cela immédiatement, pour que respire la démocratie. Après tout des Mitterrand ou Chirac l’on bien fait! Mais lui il gagne du temps il enfume, il mise sur la lassitude du peuple. Quant à sa sécurité, d’expérience je n’ai jamais vu un tel déploiement de force de l’ordre. Pourtant Mitterrand c’était pas mal non plus pour l’époque, je me souviens d’un déplacement à Marseille ou il y avait des tireurs d’élites sur les toits de l’endroit où il se déplaçait. Les volets des bâtiments devaient être fermés… lire la suite

Folial

quand même des yeux magnifiques.

Ilona

Folial, j’espère que c’est ironique car yeux de psychopathe

Folial

article 12: La garantie des droits de l’homme et du citoyen nécessite une force publique:cette force est instituée pour l’avantage de tous et non pour l’utilité de ceux auxquels elle est confiée. Macron qui s’enferme dans ce bourg innommable et organise une nouvelle ligne Maginot devrait y réfléchir.Mais peut-être n’en serait-il pas là s’il n »avait pas montré autant d’arrogance envers ses administrés? Et ça ne l’empêche pas de continuer avec sa saillie sur les français « incapables d’efforts ».Comment pourrait-il se payer une nouvelle piscine si personne dans ce pays n’ est capable de fournir quelque effort pour qu’il puisse barboter? Côté… lire la suite

patito

le peu que j’ai vu sur une chaîne de désinformation confine au ridicule ; on y voit un type arborant fièrement une écharpe tricolore se dire maire d’une commune de 53 habitants ( lire cinquante trois et ne pas rire ) venu poser des questions métaphysiques au président sur la réfection de son chemin communal .
Le président est venu faire un stand up chez les ploucs mais quel dommage que nous n’ayons pas l’enregistrement de ses commentaires quand il sort de la salle de spectacle .

romulus

les « ploucs » ont autant le droit de vivre que les autres et tu verra prochainement que tu auras bien besoin d’eux.

Dupond

romulus
+1000000000000000000000000000000000

senechal

Ne faites pas d’humour sur les maires de petites communes SVP, même si la question posée peut porter à sourire, mais n’oubliez pas que ces chemins sont empruntés bien souvent par des citadins venant y faire de la bicyclette, de la marche à pied et que ces chemins font partie du patrimoine national, et qu’il faut donc à ce titre les entretenir. Concernant l’élection des maires, dans les petites communes, le plébiscite va bien souvent aux personnes reconnues pour leur qualité probe et n’hésitant pas à donner de leur personne, contrairement aux grandes villes où les « élus » sont plus proche… lire la suite

Dupond

senechal
+1000000000000000000000

ven85

des traites selectionner,aucun maire FN invite,meme le maire de baucaire julien sanchez de la region,les merdiats ont commences a rejouer l’election de macron en bourrant le crane des francais,en le diffusant en direct sur toutes les chaines d’informations,2fois dans la semaine et chaque fois 7 heurs et cela marche + 4POINTS ET EN MARCHE EN TETE AUX EUROPEENES DEVANT LE RN,je comprendrait jamais ses francais qui se font laver le cerveau,comme le font les sectes,ce sont eux a chaque elections qui font elire les traites qui detruisent la france,sont ils conscient de tout le mal qu’il font a la france,j’en… lire la suite

Dupond

ven85
Les maires FN n’ont pas succombé a la connerie organisée !!! ils ont bien fait de pas s’etre mélés a cette mascarade grotesque ….pour ce qui est des sois disant points de popularité acquis par choupi le doute pour moi persiste apres l’acte X des GJ qui n’a vraiment pas l’air d’aller regressant !!!…..il va lui en falloir lacher du lest pour se refaire une virginité et je ne suis pas sur que notre économie moribonde puisse assumer …

Tesquieu

À Souillac, le Roidéc Emmanuel Macron a continué de souiller ceux qu’ils appellent les « fainéants », les « illettrés », les « ceux qui ne sont rien », les « alcooliques », les « gaulois réfractaires », etc. Il s’est marré quand le maire de Saint-Cirgues a expliqué que des concitoyens touchant le RSA n’avaient plus que 40 euros par semaine après avoir payé leurs dépenses obligatoires.

https://www.facebook.com/403505586497759/videos/735382226836443/

Une patriote

Vous vous attendez à quoi d’un type qui en temps de crise AVEC UNE DETTE ASTRONOMIQUE, fait faire pour 100 millions £ de travaux à l’Elysée pour que  » rentre la lumière « , fait construire une piscine à côté d’une plage, fait changer la vaisselle alors qu’elle est déjà en abondance dans les placards PLUS TOUT CE QU’ON NE NOUS DIT PAS. S’il avait la moindre considération pour les smicards, retraites, ou SDF il ne les volerais pas ni ne les racketterait pour enrichir les plus riches et entretenir les envahisseurs musulmans. Macron a été mandaté pour ruiner les gaulois… lire la suite

Tesquieu

C’est certain que moi-même et d’autres sommes tant « illéttrés » que nous n’étions point au courant de tout ce que vous venez d’écrire, « Une patriote ». Point bar, bistrot et comptoir.

sitting bull

il doit avoir la trouille de se montrer et doit faire dans son pantalon le Macron

Dupond

sitting bull
Avec l’affaire bénalla dont on ne saura jamais le fin mot il vaut peut etre mieux etre bien entouré

ceutron

Pour le courage maquereau est bien loin d’un Napoléon au lac de Laffrey
C’est que l’on discerne les vrais Chefs des cafards

BERTRAND

Sarko aussi se baladait avec une garde prétorienne invraisemblable. C’est le propre des présidents mal aimés. Je suppose qu’il en va de même pour Bachar et pour Maduro, autres grands démocrates. Mais à toute chose malheur est bon : ça fait ça de moins sur les routes à harceler les automobilistes.

En tous cas, honte aux maires qui participent à ce barnum.

BERTRAND

Je suis largement d’accord avec vous. Dès le départ, je me suis méfié de la présentation des choses par les medias officiels concernant la Syrie, qui me rappelait la campagne mediatique pour le Kosovo.

J’ai seulement voulu dire que Bachar devait être bien gardé. C »est aussi un petit clin d’oeil car Macron et sa clique ne doivent guère apprécier la comparaison.

JEF

J’approuve!

a.hourquetted'are

Oui, Bachar El Assad est aimé, c’est entre autres éléments, ce qui le fait tenir depuis le 15 mars 2011.

Jill

Les chrétiens de Syrie prient tous les jours pour
Bachar;ils savent ce qui leur arrivera si le président disparait.

Dupond

Jill
Assad restera en place et les saoudiens ne feront pas traverser le pipe line par la Syrie …..poutine veille au grain !!!
https://www.msn.com/fr-fr/actualite/insolite/en-turquie-la-folie-des-grandeurs/ar-BBSmjsw?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

katarina prokovich

d’accord avec vous La Mère Denis, car contrairement à macron, Bachar peur allé voir son peuple seul, justement il encore plus aimé maintenant qu’avant la guerre contre son pays, essayez d’imaginer un président élu du peuple qui réussit à combattre contre plus de 50 pays(OTAN) et les pays du Golf comme au Yémen, c’est comme pour Poutine, je crois que lui c’est plus de 75% du peuple, et Bachar c’est plus de 80% du peuple, nous macron c’est moins de 18% d’électeurs, dans ces 18%, les financiers, les technocrates politiques, les médias corrompus et les bi-nationaux apatride

ven85

bien sur bachar a proteger les chretiens qui se sont refugier dans sa ville et sa banlieue,bachar est un laique comme sadam hussein en irak,le 1ministre etait chretien et ses connards d’americains ont tout detruit comme en lybie aider par sarkozy et sont maitre a pensee BHL,ils ont mis le feu au moyen orient,j’approuve trump,qui fait rentrer toute ses troupes et qui a dit qu’ils n’ont rien a y faire

Anne-Marie

J’ai le même compte rendu que vous sur Bachar d’un couple de chercheurs Syrien vivant en France depuis 30 ans et qui sont en contact avec leur famille en Syrie . Il faut veiller à ne pas olporter les infos mainstream .

Dupond
cri

comment va il faire pour le SALON DE L AGRICULTURE

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Il parait que Macrotte s’y rendra en ciret jaune de pêcheur: son éminence Castamerde l’a averti d’un possible attentat de vaches et de porcs réfractaires qui projettent de lui déféquer dessus en représaille aux taxes sur leur droit à flatuler, le méthane émis par les bovidés et les porcinés étant considéré par les ripoux en marche comme significatif dans le réchauffement climatique.
(je rigole)

Une patriote

Pour le salon de l’agriculture Macron ne verra aucun changement puisqu’il sera en compagnie de veaux et de moutons, qui se trouve être son entourage quotidien !

Dupond

Il a loué la papamobile !!!

Dupond

C’est vrai que s’il s’enquiere des coms qui sont distillés sur les réseaux sociaux ,riposte laïque ou Fdesouche il y a plutot interet a investir dans une voiture blindée ….et encore ?
(mdr)

Nuch

Qui paie tous ces déplacements et cette sécurité démesurée quelle enflure ce bon à rien

a.hourquetted'are

C’est nous! Et cela coûte un pognon de dingue!!