Burkini : 27 ans après Creil, le Conseil d’État n’a toujours rien compris !

Tuot3Burkini : le Conseil d’État vient de trancher. Mais en tranchant en faveur de la communauté musulmane (car, quels que soient les arguments invoqués, c’est bien de cela qu’il s’agit), le Conseil d’État vient de trancher la tête de la laïcité, et, par suite, celle de la République « une et indivisible ».

Comment pareille décision a-t-elle été possible ? Les personnes qui composent le Conseil d’État savent-elles que depuis l’affaire de Creil, en septembre 1989 – où, pour la première fois de notre histoire, trois collégiennes se présentèrent voilées –, la communauté musulmane ne cesse de tester notre résistance à sa volonté d’islamisation de la France ?

Savent-elles que cette volonté d’islamisation se lit clairement dans les tenues islamisantes, les piscines réservées aux femmes, les demandes de non-mixité pour les élèves, les demandes d’apprentissage de la langue arabe et du Coran, les menus de substitution dans les cantines scolaires, le halal, l’Aïd, le ramadan, la finance islamique, la Rencontre Annuelle des Musulmans de France au Bourget, le Salon de la femme musulmane à Pontoise, la multiplication des mosquées, la multiplication des centres cultuels et culturels musulmans… et j’en passe ?

Savent-elles que cette même communauté ne renoncera jamais à ce crescendo, car elle est convaincue que la Terre entière doit revenir à Allah ?

D’ailleurs, pourquoi y renoncerait-elle puisque la terre à conquérir en l’occurrence la France lui offre toutes les garanties légales pour qu’il en soit ainsi ? Youssef al-Qaradâwî (1) n’a-t-il pas déclaré : « Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons » ?

Ce n’est donc pas en agissant de la sorte que l’on bâtira une France « apaisée », puisque la France ne peut être « apaisée » qu’à la condition de n’être pas musulmane.

Autant dire que le Conseil d’État a commis une faute lourde en autorisant le port du burkini sur les plages françaises – une de ces fautes qui le flétriront à jamais aux yeux de l’Histoire, car l’Histoire est en marche, de cette marche dont les Français se préparent à changer le cours, par amour de la France !

Maurice Vidal

(1) Théologien et universitaire qatari d’origine égyptienne, né en 1926. A publié plus de 120 ouvrages, parmi lesquels L’islam, civilisation de demain.

image_pdf
0
0