Burkini : les sots du Conseil d’Etat donnent raison aux militantes musulmanes

Publié le 27 août 2016 - par - 2 commentaires
Share

Tuot3
Voilà ! C’est décidé ! Les grands sots du Conseil d’Etat viennent d’invalider l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet en ces termes « l’arrêté litigieux a ainsi porté une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir, la liberté de conscience et la liberté personnelle. »
Cette décision donne donc raison aux baigneuses en tenue de plongeuses de Villeneuve-Loubet qui vont laver leurs linges dans la mer. Et, par voie de conséquence, à toutes les autres burkineuses de France et de Navarre (Le Vert galant les mettra nues !).

Mais cette même décision, prise au seul nom des « libertés fondamentales » précitées, donne déjà raison à toutes celles et ceux qui voudront se baigner, se promener en ville, visiter musées et monuments, etc, de le faire « tout nu à poil » !

C’est un aveu de faiblesse ou d’incompétence ou bien encore de collusion avec les autorités religieuses musulmanes de ce pays. A moins que ce soient des sages n’aimant pas l’eau au point de craindre de « se mouiller ». Et on paie pour ces vieux singes !

Ce matin, sur France info, l’imam et théologien Abdelali Mamoun donnait son avis sur la chose « si la polémique a démarrée c’est avant tout une question de sémantique. L’erreur est de l’avoir appelé burkini. On aurait dû l’appeler combinaison de baignade. On n’aurait pas eu toute cette polémique. La sémantique est importante. ». Il espère « l’annulation des arrêtés interdisant le port de ce maillot de bain couvrant le corps et la tête afin d’arrêter cette vague d’islamophobie latente qui fait l’objet d’une instrumentalisation à des fins électorales. » Il a déploré le fait que les porteuses de burkini veulent à tout prix l’utiliser « j’aurais préféré qu’elles agissent plutôt pour avoir des plages privées telles que les nudistes les ont ; qu’il y ait des plages burkini même si cela peut, un petit peu, en irriter certains. »

Monsieur « le serviteur du très Haut » (traduction de Abdelali) :
– de quel droit, en tant qu’imam théologien, serviteur d’Allah, vous permettez-vous d’intervenir dans le domaine législatif de la France, pays laïque. Vous semblez ne pas vouloir comprendre ce qu’est la laïcité. Rentrez dans vos mosquées ici où ailleurs ce qui serait plus raisonnable.
– en matière de sémantique on connait l’habileté musulmane dans ce domaine, et, en ce qui me concerne je la devine, je la sens à vue ! Permettez-moi de vous faire remarquer que vous comparez ce fameux burkini à « une combinaison de plage » ! Ne serait-ce pas, plutôt une combinaison de plongée sous-marine ? Et plus loin vous le nommez « maillot de bain » ! Faudrait savoir où est passée la sémantique ? Sémantique ! Sémantique ! Ont-elles des têtes de Sémantique ? (vieux souvenir d’atmosphère)
– il est évident que l’annulation de l’arrêté en question va avoir des conséquences que vous nommez « islamophobes » car c’est un pas de plus vers la conquête que vous menez lentement, à pas mesurés, sournoisement, chacun d’entre vous y allant à son tour de son petit discours sur les ondes. La preuve est donnée par vous même qui proposez la création de « plages privées » au même titre que les nudistes. Et un pion de plus qu’on avance !
– Permettez que je vous fasse part d’un vieux dicton tunisien « la mouche ne tue pas, mais elle dégoûte » (le voulez-vous en tunisien ?) La question est : qui est la mouche ?
– Enfin vous êtes bien un musulman, un homme musulman, un adepte du patriarcat coranique et tous ce qui l’accompagne. Vos solutions : annulation des arrêtés et surtout proposition de plages privées pour les burkinistes, montre bien que vous ne pensez pas un seul instant à celles que vous cachez, que vous emprisonnez, que vous maintenez en esclavage. Pas la moindre proposition envers la femme qui souhaite se libérer mais à qui vous clouez le bec !

Pourvu que l’islam avance en France, la femme suivra !

Pierre Le Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
madeleine

Est-ce que les pays arabes accepteraient des femmes étrangères non voilées chez eux ? Accepteraient-ils de consacrer des plages privées aux femmes vêtues de bikinis ? Si la réponse est NON, je ne vois pas pourquoi la France, elle, accepterait ce qui est attentatoire à la santé des baigneurs, en particulier des enfants. En effet, se baigner vêtue de sous-vêtements + collant + pantalon + robe + foulard, le tout ayant macéré dans la sueur (avec cette chaleur) est porteur de bactéries et microbes et devient un véritable « bain de cultures ». Ces femmes viennent se laver et faire la lessive… lire la suite

Angora

Sont pas sots puisque leur but est de nous chasser de chez nous.