Burkini : un Waterloo pour les libertés publiques

Publié le 28 août 2016 - par - 21 commentaires - 2 538 vues

islamisationlist
Ce verdict est incontestablement une victoire par K.O. de la barbarie sur la civilisation et de l’obscurité sur la lumière.  Un Waterloo pour les libertés publiques qui sont en train de se restreindre chaque jour au rythme des jugements favorables  à l’islam jusqu’à ce qu’elles finissent par disparaître. Le Conseil d’Etat est tombé les deux pieds dans le piège de la provocation islamique. Il ne mesure pas la portée juridique de sa décision qui donne une légitimité aux manifestations propagandistes arrogantes islamiques.

Il n’y a pas de neutralisme politique dans l’islam. En effet, tous les faits et gestes des musulmans sont chargés de sens politique et ne doivent être régis que par les seuls prescrits coraniques et conformes à la sunna mahométane. Le voile n’échappe pas à cette règle . Il est aujourd’hui sa vitrine politique et il n’est pas plus innocent que les prières des rues ni celles des mosquées où l’on prêche la haine de l’autre et l’on conspire contre la paix dans le monde.

Le C.E qui est la plus haute instance administrative en France a botté en touche en mettant sur l’accent sur les incidences que le port du burkini sur l’ordre public, comme s’il pouvait y avoir un maillot de bain musulman alors que selon une fatwa musulmane les femmes n’ont pas le droit de se baigner sous peine de commettre l’adultère, il devrait savoir que dans le contexte présent qui est celui de la guerre de l’islam à la France, à son mode de vie, ses valeurs et sa culture cette forme de tenue a une finalité politique.

L’islam est à la fois loi et foi. Il n’y a pas de séparation entre les sphères et tous les signes extérieurs affichés par les musulmans doivent être interprétés comme étant un acte d’abord de dévolution à Allah et ensuite l’expression de leur rejet virulent et sans équivoque de la culture des « mécréants ». En clair, il s’agit d’une manifestation communaliste et velléitaire qui porte en elle les signes avant-coureurs de la mort de l’altérité. L’autre, le différent de soi n’a pas droit de cité dans l’islam, il doit soit entrer dans son moule, soit s’acquitter d’un impôt de captation pour sa survie, soit le néant.

La musulmane en burkini mène son combat djihadiste à sa manière. Elle joue à la trouble-fête. Elle n’est ni  une nonne, ni un moine bouddhiste, ni un rabbin, ni un curé qui sont avant tout respectueux de l’ordre républicain et qui font preuve de discrétion dans l’espace public. L’assimiler à ces derniers c’est oublier qu’elle n’est pas une religieuse au sens noble du terme d’une part et d’autre part c’est une insulte aux ordres religieux non-musulmans dans leur ensemble.

Si son burkini n’a pas provoqué l’ire des estivants et fait peser des menaces sur l’ordre public  c’est moins son caractère qui y est pour quelque chose que l’attitude civilisée, tolérante, républicaine et apaisée de ces derniers mais  jusqu’au jour où ils perdront patience qui pourrait se traduire dans un premier temps par la désaffection de ladite plage et faire le choix des plages non encore polluées par le burkini.

L’ordre public est aussi de ne pas laisser la gangrène fondamentaliste musulmane proliférer pour que les plages françaises perdent leur essence républicaine et deviennent des zones où la charia fera loi et où l’on peut organiser des prières collectives comme ils ont tenté de le faire en Corse.

L’apparition ostentatoire du burkini n’est que le prélude de l’hallalisation future des plages françaises. Le choc des cultures est en train de miner la France en profondeur et les musulmans fondamentalistes s’ingénient à fourbir leur arsenal de guerre, voile, burkini, kalachnikov, ceintures d’explosifs, couteaux de boucher  contre elle.

Il faut être frappé de cécité mentale pour ne pas voir dans le burkini  un rouage dans le système expansionniste musulman. Il lui permet de jauger des capacités de réaction de la population,  de l’attitude des pouvoirs publics ainsi que d’évaluer ses retombées politiques, judiciaires et médiatiques. Le biurkini est un atout maître aujourd’hui dans le cadre de la stratégie de déstabilisation de la France prise en étau entre le voile et les attentats terroristes.

L’islam crée l’événement et la France politique se déchire comme des chiffonniers et fait semblant de pleurer ses morts tombés sous les coups assassins de l’islam.

L’araignée musulmane tisse inlassablement sa toile et plutôt que de la combattre on lui offre le cadre juridique pour favoriser sa progression.

Il faut être naïf pour croire que le voile islamique et ses différents dérivés dont le burkini sont synonymes  de progrès et de liberté et encore plus l’expression d’un acte libre, volontaire et consenti.

En tout état de cause, la sentence chariatique du Conseil d’Etat invalidant l’arrêté du maire de Villeneuve-Loubet dans les Alpes Maritimes portant sur le port du burkini sur les plages de sa commune est digne des pays de la mafia d’Allah membres de l’O.C.I qui doivent se réjouir sous leurs kamiss du triomphe des lois de l’islam sur les lois de la République.

Une décision inique et scélérate qui constitue un véritable coup de couteau planté dans le dos de la France.

Le Conseil d’Etat a coupé les ailes de la liberté de la femme musulmane qui rêve de se libérer de ses chaînes en donnant raison à ses maîtres qui veulent la reléguer dans le monde des ténèbres et la réduire à l’état d’un champ de labour.

Le port du voile ne peut pas être libre en Occident et obligatoire en Orient sous peine de châtiment comme en Arabie Saoudite.

La femme musulmane est la même là où elle se trouve, elle ne fait que subir la dictature de son culte liberticide qui ne connaît pas les frontières et qui se sert sournoisement et insidieusement du voile pour s’ouvrir un boulevard en Occident pour tuer la liberté au nom de la liberté de son port, un esclave n’est pas libre de porter ses chaînes, qui est un sacrilège pourtant pour lui.

Le voile n’est rien d’autre que l’étendard de l’islam prosélyte, hégémonique, djihadiste, despotique, raciste, belliciste, envahisseur, intolérant, antisémite, pédophile,  liberticide, négationniste, de l’islam foi et loi et demain ce sera la dhimmitude.

Salem Ben Ammar

Excellent article et excellente infographie sur laquelle les patriotes doivent mettre une croix finale.

Merci monsieur Benammar, mais je n’ai aucun doute sur la résistance du peuple français contre l’envahissement islamiste et surtout à toutes ces bonnes âmes islamophiles qui ont quelque intérêt à ce que la France soit mise à terre

Je trouve tout de même très curieux que l’ensemble des journalistes et commentateurs patentés, des journaux ou de la télévision soient aveugles ou stupides à ce point là. Le burkini n’est absolument pas une histoire de chiffon féminin dont tout le monde s’en fiche, mais bien une arme politique agressive, ostentatoire et arrogante de l’appartenance à une pseudo religion dont tout le monde sait qu’elle est criminelle et envahissante. De quoi parlent les journalistes, féministes et autres « humanitaires  » sans oublier le gouvernement et le conseil d’état? De la tenue vestimentaire que l’on voudrait définir par la loi. Mais tout… lire la suite

Vous avez oublié la Chasse de NOS Chiens, déjà commencée dans les Zones No-Go Musulmanes de… Londres ! Ville passée de 2 à 40% de Migrants en 1 génération et dont le Maire est Musulman… comme celui de Rotterdam, Hollande, où c’est pareil à Den Haag/La Haye…

M. Ben Ammar , vous êtes mon favori . Vous donnez les faits. Ils parlent tellement forts que plus besoin de mettre des qualificatifs. J’aime beaucoup.

« Le Conseil d’Etat est tombé les deux pieds dans le piège de la provocation islamique ». Et oui !!!! (((Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre)))) Messieurs….

Les femmes en Syrie se battent pour ne plus porter la burqa. En France, elles se battent pour la porter. Chercher l’erreur..?

Merci Monsieur Ben Ammar pour cette analyse du burkini tellement juste, vous qui savez si bien ce qu’est réellement l’Islam. Elle devrait ouvrir les yeux et la « comprenoire » de tous les Français ( futés!), désireux de protéger leur civilisation. Malheureusement nous sommes gouvernés par des doctrinaires bornés qui font fi de l’identité française et de la préservation de la France. Ils veulent nous imposer, par tous les moyens ( et, ils les ont…), leur « vivre ensemble », ce que l’Islam ,lui, IGNORE en tant que concept, desirant au contraire, imposer ses règles en gagnant du terrain. Si nous ne voulons pas… lire la suite

Enée,
Déboulonner! oui, mais maintenant. A l’élection présidentielle, il sera trop tard et nous serons islamisé en quelques années.
Tous autour de l’assemblée nationale, autour du sénat, autour de l’Élysée, autour de Matignon, autour du conseil d’état suicidaire. Sans quoi, c’est foutu pour notre liberté et notre démocratie (pléonasme).

L’Institut national de criminalistique et de criminologie de Bruxelles.
Le principal centre scientifique de la justice belge a été victime dans la nuit du 28 au 29 août d’un incendie, provoqué par une bombe ou un combustible.

PAS D ARTICLE DANS LES JOURNAUX PRINCIPAUX

Resistant,
Vous savez bien que le journalisme aujourd’hui, c’est la brosse et le cirage, (d’autant que l’état subventionne ces noircisseur de papier), plutôt que l’esprit.
Supprimons les subventions à ces journaleux et vous verrez que 9 journal sur 10 ferment ses porte tant ils sont nuls .
Cordialement.

Merci Mr Ben Ammar, pour vos écrits et vos analyses lucides du combat que mène l’islam contre la France et l’Europe. L’objectif principal, de la peste verte c’est la conquête du monde entier. C’est bien dommage que les décideurs de la France et de l’Europe ignorent l’histoire et la réalité actuelle des pays musulman, ainsi que le contenu du coran et la vie de son auteur le pédophile. Là ou il y a islam, c’est la merde. Il est temps de jeter au toilette ce livre qui tient en otage des millions de musulmans, eux même victimes de leurs ignorance,… lire la suite

Merci pour la clarté de l’exposé et sa qualité de rédaction : précis, argumenté, particulièrement utile pour éveiller les consciences encore sous l’effet de la propagande entendue à longueur d’émissions radios ou télévision. Le « waterloo » doit être impérativement stoppé, comme indiqué dans l’excellent livre : « Islamectomie », publié sur le site de Riposte laïque, autre support de grande qualité pour éveiller les consciences. Livre à acheter sans hésiter. Vous ne le regretterez pas.

Exact!! la femme musulmane est esclave et instrumentalisée.D’ailleurs, depuis les attentats on ne voit plus de types en kamiss et bermuda au dessus des chevilles .C’est plus facile d’envoyer bobonne au casse pipe!!!!Ces mecs sont des fumiers ainsi que ceux qui les défendent!!!Les « féministes » son t trop connes pour le comprendre .

http://www.nice-provence.info/blog/2016/08/29/suicide-lent-burkini/
Et en plus cela nuit à leur santé, que fait l’OMS ???

Bravo et merci Salem !!
J’adore la liste des tâches à accomplir.
On va y arriver, avec les socialonazislamistes qui nous gouvernent…!!

Monsieur Ben Ammar, je vous trouve bien aimable de dire que le Conseil d’Etat est tombé dans le piège de la provocation islamique. Vous savez pertinemment que sa décision n’est pas innocente. Ils ont décidé de pourrir notre société jusqu’à la moelle. Le Conseil d’Etat n’a nullement botté en touche. Il a enfoncé le clou. Le Conseil d’Etat doit être proclamé traître à la Patrie et condamné … comme tous les collabos de France qui travaillent dans le même but et qu’il faut ELIMINER !

J’ajoute que tous les pays musulmans interdisent le burkini. On se demande s’il faut en rire ou s’il faut verser des larmes.
Mais on est plus à stupidité près de la part de tous ces « gens » sensés diriger la France.
Cordialement.

Salem Ben Ammar,
Voilà un texte claire et sensé que n’a pas lu le conseil d’état, hélas. Si tant est qu’il l’eut lu, je ne suis pas assez naïf pour croire que sa décision aurait changé.
Le conseil de l’état a simplement voulu orienter la justice grâce à la jurisprudence qu’il crée, et qui en soi est une absurdité.
Supposons qu’un imbécile provoque une jurisprudence stupide par une décision stupide : éternellement nous allons appliquer cette stupidité. L’intelligence n’est pas passée par là, sans aucun doute.
Supprimons cette idée de jurisprudence pour établir un esprit de justice réel.
Cordialement.

Merci monsieur Benammar pour vos analyses toujours très justes. C’est des gens comme vous , comme Sami Aldeeb, frère rachid ou le Père Boulad qu’il faut mettre en avant pour convaincre cette frange de français qui continue de croire que critiquer l’islam est un racisme.

Ce texte devrais être affiché sur toutes les plages et autres places publiques de France. Merci! Longue vie a vous M. Ben Ammar.

wpDiscuz